Mon bloc d’activités (Addition & Soustraction) – Editions Usborne

22 Sep

Aujourd’hui je vous présente deux chouettes blocs d’activités des Editions Usborne

qui me sont bien utiles pour occuper mon 7 ans par des journées pluvieuses comme celle-ci

ou pour réviser un peu de façon ludique,

attendre de façon intelligente l’heure du cours de guitare

ou encore s’occuper calmement en fin d’étude ou de garderie !

 

Il s’agit de petits cahiers-blocs à feuillets détachables pour permettre aux enfants de bien maîtriser l’addition pour l’un, la soustraction pour l’autre en s’entraînant avec les nombres de 0 à 20. Ces cahiers pratiques sont remplis d’exercices sous forme de jeux pour permettre aux enfants de s’entraîner à additionner les nombres de 0 à 20. En faisant les calculs proposés par ordre croissant de difficulté, ils prendront de l’assurance et apprendront à bien maîtriser ces opérations.

On aime :

  • le côté très ludique avec des petits personnages rigolos et une présentation colorée et pleine de peps,
  • la variété des activités, qui vont d’opérations à calculer ou à compléter ( addition à trou par exemple) à des jeux de logique ou des situations problème,
  • la possibilité de partager le cahier entre plusieurs enfants grâce aux feuillets détachables, ( je pense aux copines maîtresses qui pourraient utiliser cet outil pour leur APC- Activité Pédagogique Complémentaire), 
  • la progressivité du cahier,
  • le prix très raisonnable 7.95 euros !

L’addition – Mon bloc d’activités – Je m’entraîne, je m’amuse


La soustraction – Mon bloc d’activités – Je m’entraine, je m’amuse

Pour vous  procurer ces blocs d’activités,

un clic que les titres ou les visuels des couvertures

Merci aux Editions Usborne

 

 

Résolution de rentrée 2019 : LaSèche (bon plan Inside ! )

11 Sep

La rentrée, c’est aussi le moment des grandes résolutions, et pour combattre quelques vilains kilos qui m’empoisonnent un peu l’existence, j’ai décidé de tester le programme la sèche !

LaSèche ? Qu’est-ce que c’est ? C’est un programme minceur sur 28 jours+ une période de stabilisation, le tout suivi et accompagné d’experts dans les domaines du sport et de la nutrition.

 
LaSéche c’est 3 programmes (à partir de 44 €) au choix avec des séances en vidéo de 20 à 45 minutes, des recettes adaptées à chaque métabolisme et un guide nutritionnel.
 
Pour booster sa motivation et transformer ses kilos en cadeaux, LaSèche propose aussi des challenges via sa communauté Facebook avec des gros lots à gagner.
 
 
Je me suis laissée tentée car j’ai lu pas mal d’avis très positifs un peu partout sur les réseaux sociaux et le net, j’ai été bluffée par les transformations des précédents challengers ( cf. photos ci dessous) et puis l’esprit communauté me plaît beaucoup pour essayer de trouver un peu plus de motivation !
 
 

J’ai rejoint la saison 12 qui démarre le 16 septembre ! Si vous êtes tentés, il n’est pas trop tard ! Rejoignez moi dans l’aventure voici un code promo exclusif pour mes lectrices (et lecteurs même s’ils sont moins nombreux 😉 ) qui vous permet d’obtenir 15% de réduction : BBBS.

Alors ça vous tente ?

 

Chut, les enfants lisent ! # 267 : La vérité sur ma folle école

11 Sep

Comme chaque mercredi, on se retrouve pour :

 Chut les enfants lisent !

le rendez-vous

incontournable

des passionnés de

la littérature jeunesse !

L’école à la folie : La vérité sur ma folle école

de Benjamin Chaud et Davide Cali  

Editions Hélium

Dans ce cinquième opus, notre jeune héros fait découvrir à une nouvelle élève les nombreuses loufoqueries que recèle sa mystérieuse école, et pourrait bien rencontrer quelqu’un d’encore plus farfelu !

Voilà les deux enfants partis dans une visite guidée inoubliable, balade au sein d’une école pas comme les autres – l’école où tout élève rêverait de se rendre !

Ils vont y croiser un professeur de musique star de rock, un poulpe géant qui se cache dans un placard, une bibliothèque labyrinthique, un dragon gardien des jouets confisqués, et une directrice magicienne.

De page en page cet incroyable périple enchaîne les personnages et les salles de classe les plus folles, jusqu’à l’extrater… euh ! l’extraordinaire révélation finale !

Après les vacances, il me fallait un album d’exception pour le retour de #ChutLesEnfantsLisent , alors voici une petite pépite, quel bonheur de retrouver ce duo qu’on avait adoré dans J’ai perdu ma classe au musée parce que… (cf. ce billet), tellement drôle et efficace ! L’album est un savant mélange entre un texte tout en sobriété et des illustrations qui nous montrent une école incroyable et peu ordinaire qui regorge de personnages farfelus ! La chute est absolument géniale, et les illustrations sont pleines de détails et de clins d’œil qui parleront à petits et grands ! Enorme coup de ♥

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Hélium
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

  C’était ma participation à

Chut les enfants lisent,

le rendez-vous littéraire du mercredi, partagez vos lectures d’enfants

chez Yolina du blog Devine qui vient bloguer.


chut-les-enfants-lisent-logo-noir-et-blanc

Participation n°34 au Challenge Je lis des Albums 2019
logo challenge albums 2019

Organisation de rentrée 2019 #03

10 Sep

Après vous avoir montré dimanche notre calendrier familial et mon agendapersonnel ; aujourd’hui je vous montre mon nouveau chouchou de la rentrée, celui qui m’accompagne désormais au boulot : mon agenda professionnel !

Mais pas n’importe quel agenda : unbullet agenda de professeur des écoles.

J’ai poussé des gniiiiiii en le découvrant,

je le trouve trop beau, trop chouette ! ♥


Mon Bullet Agenda de professeur des écoles 2019/2020 

Le bullet agenda spécialement conçu pour simplifier la vie des professeurs des écoles ! Il a été conçu par Marina, professeure des écoles et maître-formatrice, vous la connaissez sûrement aussi comme blogueuse et instagrameuse (@maisquefaitlamaitresse). Elle crée son propre bullet depuis plusieurs années.
Finis les post-it, notes et autres listes éparpillées, réunissez agenda et planner en un seul carnet, entièrement personnalisable, pour : gérer sans stress votre quotidien ;planifier vos projets pour l’école et vos projets perso ; organiser vos idées et gagner du temps. Une mine de bons conseils et d’astuces de Marina pour vous aider à bien préparer la rentrée, organiser l’espace classe, motiver vos élèves, dynamiser votre classe au quotidien… tout en gardant du temps pour vous.

Le format est parfait pour moi, car

  • d’une part; il est dense, j’ai en effet de quoi noter toutes les infos, rendez-vous, réunions, to do list et autres prep pour mes groupes et mes séances individuelles auprès de mes petits élèves
  • mais d’autre part, il reste (grâce à sa couverture souple) tout léger, ce qui est plutôt chouette pour naviguer entre la maison et le boulot et pour le poids imposé à mes petites épaules lors de mes trajets à pieds.

J’ai toujours rêvé du côté girly, design et fonctionnel du bullet mais cela me semble demander beaucoup de temps, alors j’apprécie d’en avoir un tout fait, tout joli où il n’y a qu’à compléter et se laisser guider ! On sent que l’auteure connaît bien son produit car les rubriques ne manquent pas; j’ai beaucoup aimé aussi les conseils dont certains sont liés à des QR codes !

Amis enseignants, Amies enseignantes, c’est vraiment l’agenda qu’il vous faut !

 

Merci aux Editions Vuibert

Mes lectures de juillet et août 2019

9 Sep

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !


Bilan  de cet été 2019 14 ouvrages :

dix romans et quatre bandes-dessinées !

Bon en fait c’est un petit peu plus 😉 , mais il y a eu aussi pas mal de romans ados présentés au fur et à mesure dans ma série de billets #unlivreunjourété2019bbbsmum ! N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !

Et maintenant, place aux présentations par ordre de lecture cet été !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Nous avant tout le reste (*) de Victoria Redel aux Editions J’ai Lu : « Nous avant tout le reste » : ce pourrait être la devise de cinq amies d’enfance, réunies pour quelques jours dans la maison de la forte tête du groupe, Anna, qui est gravement malade. L’occasion de se remémorer tout ce qu’elles ont traversé, des premières amours aux séparations, des quatre cents coups de l’adolescence jusqu’aux femmes qu’elles sont devenues – la vie et son cortège de drames et de joies. Le temps a passé mais leur amitié a survécu à tout et est plus vivante que jamais.

Un texte poignant, aussi triste que magnifique! J’en suis ressortie chamboulée et pourtant tellement heureuse de l’avoir lu et avec l’envie de serrer très fort dans mes bras mes amies chères.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le goût du bonheur (*) de Angéline Michel aux Editions J’ai Lu : Valentina coule des jours paisibles sur sa petite île au large de l’Italie avec son fidèle acolyte à quatre pattes, Ferdinand, et travaille dans un bar. A Londres, Laure fait ses premiers pas en tant que journaliste, et tous les moyens sont bons pour épater le rédacteur taciturne qui la chaperonne. Tout oppose les deux jeunes femmes jusqu’à l’apparition inopinée d’une seule et unique photographie qui va bouleverser leurs existences à jamais…

Une lecture feel-good qui porte bien son nom ! Une petite bulle de bonheur, dépaysante et pleine de fraîcheur, des personnages attachants, cette lecture était parfaite sur mon transat mais elle le sera tout autant sous votre plaid pendant les soirées automnales !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le goût de la papaye (*) de Elisa Macellari aux Editions Steinkis : « Il semblait bien qu’un certain Adolf Hitler était en train de bouleverser mes projets. » Sompong est thaïlandais. Passionné par les langues étrangères, il s’engage dans l’armée avec le voyage comme seul objectif. Au printemps 1939, il est le lauréat d’une bourse lui offrant la possibilité de poursuivre ses études militaires à Berlin. C’est le début d’un long périple… Entre épopée et quête identitaire, Le Goût de la Papaye retrace les pérégrinations de Sompong à travers une Europe déchirée par la Seconde Guerre mondiale.

J’ai beaucoup aimé cette BD sensible qui apporte aussi un regard différent sur le conflit de la seconde guerre mondiale et qui nous narre l’épopée incroyable de ce personnage très attachant.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les savoureuses enquêtes d’Hercule Poireau et du commissaire Magret (*) de Falzar et Carrère aux Editions Jungle : La populaire émission culinaire « Chef ! Oui, chef ! » fête sa dixième saison en invitant dix chefs lauréats. L’émission spéciale, diffusée en prime time, a lieu dans le refuge isolé d’une station de ski. Mais de la viande avariée est découverte dans les cuisines, puis les cadavres de candidats. Le jeune inspecteur Hercule Poireau mène l’enquête, aidé de sa mère, la commissaire Magret.

Une très chouette BD qui m’a beaucoup amusée par ses clins d’œil à la fois au monde d’Agatha Christie mais aussi aux émissions tv de concours culinaire ! Une BD familiale, à lire et à prêter à vos jeunes lecteurs dès 9/10 ans, j’espère qu’il y aura d’autres titres !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La chute, cette belle envolée (*) de Amélie Dieudonné aux Editions L’Harmattan : Elia, vingt-six ans, amoureuse, psychologue, s’épanouit dans une vie agréable. Un jour, brutalement, son quotidien chavire. Le froid s’empare de son corps, son sourire s’éteint. Dans ce roman, Amélie Dieudonné s’aventure sur les traces d’Elia, une jeune femme qui lutte pour survivre, qui lutte pour se défaire d’un job destructeur, d’une relation fanée, du carcan sociétal dans lequel elle étouffe, qui se bat pour rallumer la flamme au creux de son cœur : être soi, explosive, étincelante.

Un très joli roman sur la chute, le burn-out, les violences institutionnelles… J’ai été touchée parce que ce roman a fait écho en moi et a ravivé des souvenirs passés, mais le titre est si juste et plein d’espoir ! A retenir !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Après la fête (*) de Lola Nicolle aux Editions Les Escales : Dans le Paris d’aujourd’hui, Raphaëlle et Antoine s’aiment, se séparent, se retrouvent… pour mieux se séparer et s’engouffrer dans l’âge adulte. En quête de sens, ils ont du mal à trouver leurs repères. Un premier roman d’une grâce absolue. Une écriture éblouissante et sensorielle. La force d’un roman générationnel.

Un roman écrit avec beaucoup de finesse et de délicatesse sur un couple qui s’éloigne et se sépare, sur la passage de la vie estudiantine à celle de jeunes actifs. J’ai aimé l’histoire mais j’ai surtout été subjuguée par l’écriture classieuse de l’autrice ! Si vous ne devez lire qu’un seul roman de la rentrée littéraire, choisissez-le !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Au bord du monde (Dix semaines à Kaboul) (*) Patrick Clervoy et Samuel Figuiere aux Editions Steinkis : De quoi est fait le quotidien des soldats en opération ? Quelles sont leurs motivations, leurs peurs ? Comment fonctionne une équipe médicale internationale ? Qui sont les médecins qui vivent la guerre au quotidien ? Quels sont leurs liens avec la population civile ? Pourquoi des psychiatres sont-ils envoyés sur le terrain ? Médecin militaire, psychiatre, Patrick Clervoy a rejoint de nombreux théâtres d’opération au cours de ses missions. Au bord du monde est le récit des dix semaines qu’il a passées À l’hôpital militaire de Kaboul. Basé sur son journal de bord écrit sur le vif, au fil des événements, il pose un regard précis et sans concession sur les enjeux de la guerre et sa réalité quotidienne .

Une BD qui vous bouleverse, ce journal de bord se révèle être une lecture terrible avec des passages insoutenables mais aussi tellement nécessaires pour mieux comprendre l’atrocité de la guerre et les sentiments parfois ambivalents de ceux qui s’engagent. Une lecture qui marque, qui émeut, qui questionne.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le fils de l’Ursari (*) de Xavier-Laurent Petit, Isabelle Merlet et Cyrille Pomès aux Editions Rue de Sèvres : Quand on est le fils d’un montreur d’ours, d’un Ursari comme on dit chez les Roms, on sait qu’on ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Harcelés par la police, chassés par des habitants, Ciprian et sa famille ont fini par relâcher leur ours et sont partis vers une nouvelle vie à Paris où, paraît-il, il y a du travail et plein d’argent à gagner. Cependant leurs rêves se fracassent sur une réalité violente. À peine installés dans le bidonville, chacun se découvre un nouveau métier. Daddu, le montreur d’ours, devient ferrailleur, M man et Vera sont mendiantes professionnelles, Dimetriu, le grand frère, est « emprunteur » de portefeuilles et Ciprian son apprenti. Un soir, Ciprian ne ramène rien de sa « journée de travail ». C’est qu’il a découvert le paradis, le jardin du « Lusquenbour » où il observe en cachette des joueurs de lézecheck. Le garçon ne connaît rien aux échecs mais s’aperçoit vite qu’il est capable de rejouer chaque partie dans sa tête. C’est le début d’une nouvelle vie pour le fils de l’Ursari.

Cette BD m’a elle aussi beaucoup touchée, il s’agit de l’adaptation du roman jeunesse éponyme. Un roman et une BD initiatiques terriblement humains qui nous parlent de déracinement et des difficultés à se reconstruire dans un pays inconnu et hostile, mais qui est aussi plein d’Espoir et incite à porter un autre regard, par delà la misère apparente.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


iLove (*) de Marion Michau aux Editions J’ai Lu : La dernière histoire de coeur d’Anouk s’est soldée par un aquaplaning dans l’eau de boudin. Un de plus. Retour à la case célibat, à l’âge critique où l’on espère tomber enceinte avant même de tomber amoureuse. Quand elle découvre dans la mémoire de son téléphone les photos d un bel inconnu, son gène de midinette prend aussitôt le contrôle de sa personnalité. Aidée par sa meilleure amie (tombée, elle, dans une routine métro-boulot-doudou), elles vont partir à la recherche de cet homme providentiel jusque sous le soleil de Barcelone. Au cours de cette quête improbable, chacune va trouver ce qu’elle ne pensait plus chercher : elle-même.

Un autre feel-good particulièrement sympathique léger mais rythmé, aussi drôle que rafraîchissant, avec une héroïne un peu fo-folle à la Bridget Jones qui pourrait tout à fait être votre bonne copine !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso aux Editions Le livre de Poche : Un campus prestigieux figé sous la neige. Trois amis liés par un secret tragique Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992 : Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ». Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017 : Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment. Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.


Un appartement à Paris de Guillaume Musso aux Editions Pocket : Paris, un atelier d’artiste au fond d’une allée verdoyante. Madeline, une ex-flic londonienne, y est venue pour panser ses blessures. Gaspard, un auteur misanthrope, l’a loué pour écrire dans la solitude. À la suite d’une méprise, ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelque temps. Dans l’atelier, où plane encore le fantôme de l’ancien propriétaire, Madeline et Gaspard vont mettre au jour un secret terrifiant. Et cette découverte glaçante va les forcer à affronter leurs propres démons dans une enquête vertigineuse qui les changera à jamais.

C’est mon petit plaisir de l’été, lire un Musso et bien cette année, j’en ai enchaîné deux ! Et je n’ai pas été déçue ! Voici deux thrillers haletants que j’ai eu du mal à poser ! Une petite préférence peut-être pour l’intrigue du premier; le second ayant pas mal perturbé mes nuits de maman en mettant en scène la disparition d’un petit garçon.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les douze travaux d’Emeraude Kelly qui voulait changer sa vie (*) de Carole-Anne Eschenazi aux Editions J’ai Lu : Nom : Kelly Prénom : Émeraude Cheveux : roux Yeux : verts Âge : 33 ans Profession : chef de produit marketing pour la société Dulac Arrosoirs Situation sentimentale : à l’heure actuelle, néant ! Hobbies : lire des livres, voir des films, caresser mon chat Péché mignon : le chocolat blanc Emmy ne le dit pas dans sa fiche signalétique, mais elle attend tellement plus de la vie ! Fort heureusement, en acceptant les 12 défis proposés par la mystérieuse Maud, sa vie risque bien de changer rapidement…

Un roman feel-good de développement personnel. C’est frais, léger, plein de bons sentiments, mais malgré tout, les conseils et travaux soumis à l’héroïne m’ont interpellée et j’y ai pioché quelques astuces pour travailler la confiance en soi.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu aux Editions Actes Sud : Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence. Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d’Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.

La déception de l’été… Si j’ai trouvé ce roman (qui a obtenu le Goncourt en 2018) très bien écrit, je l’ai aussi trouvé glauque, désabusé, désenchanté sans le moindre espoir… J’ai certes souri aux clins d’œil à ma période adolescente avec toutes ces références des années 90, mais je ne me suis absolument pas retrouvée dans ces héros de ma génération au langage crû, aux multiples addictions, flirtant avec la délinquance, sombrant dans la noirceur et au manque cruel d’ambition. J’ai vraiment eu l’impression que le récit traitait avec mépris les enfants issus du milieu ouvrier… au point de me blesser personnellement…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin aux Editions Le livre de poche : Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se confier et se réchauffer dans sa loge. Avec la petite équipe de fossoyeurs et le jeune curé, elle forme une famille décalée. Mais quels événements ont mené Violette dans cet univers où le tragique et le cocasse s’entremêlent ?

Mon énorme coup de ♥ de l’été ! Il rentre dans le top 5 de mes livres préférés, et pas qu’à cause des clins d’œil aux films de Lelouch et en particulier Le courage d’aimer que j’aime beaucoup. Cette histoire est incroyable, elle vous retourne, vous émeut, vous surprend, nous décrit l’humain dans ce qu’il a de plus beau mais aussi de plus abject.  J’ai ralenti le rythme en fin d’ouvrage pour rester un peu plus longtemps auprès de Violette, qui est pour moi un personnage solaire malgré elle ! Une pépite, un bijou, une merveille qui a reçu le Prix Maison de la Presse 2018.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Vous trouverez bien d’autres idées, j’en suis sûre, parmi les lectures de l’été de ma copinet Mathilde sur son blog !

Les livres avec  * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Organisation de rentrée 2019 #02

8 Sep

La semaine de la rentrée a filé à toute allure et me voici enfin pour vous parler de mes outils d’organisation pour cette année scolaire ! Aujourd’hui notre calendrier familial et l’agenda que j’utilise à la fois pour les rdv familiaux et pour le blog issus de la même collection des éditions Larousse.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le calendrier de la famille organisée mensuel sept 2019 à dec 2020

  • De septembre 2019 à décembre 2020, le calendrier pratique, à suspendre ou à aimanter sur le frigo !
  • Une double-page par mois pour noter les dates importantes et repérer les vacances scolaires, avec des recettes et des infos utiles pour toute la famille.
  • Des emplois du temps pour noter les activités des enfants au fil des trimestres.
  • Des fiches pratiques pour simplifier le quotidien : routine du matin, rituel du soir…
  • Près de 1000 stickers thématiques pour bien s’organiser (sport, médecin, vacances, baby-sitter, sorties, travail…)
  • En plus : une grande pochette avec un stylo effaçable, un bloc de Post-it, des aimants et des trombones pour fixer le calendrier, un calendrier spécial anniversaires, des espaces de notes et de numéros utiles…

Un outil hyper fonctionnel pour toute la famille et pour pouvoir jongler entre les plannings professionnels, les activités et les divers rendez-vous de chacun. Les petits accessoires (stickers, post-it, feutre effaçable et sa brosse intégrée, routine pour les petits, emplois du temps à compléter…) sont très bien pensés et fonctionnels ; bref il ne manque rie et c’est l’agenda à avoir absolument sur son frigo !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Mon agenda organisé (sept 2019 à dec 2020)

• Repérez en un coup d’œil les dates importantes du mois  : vacances, jours fériés, anniversaires, déplacements… 
• Une double page hebdo pour noter les rendez-vous, évènements, ce qu’il y a à faire…
Des rubriques pratiques pour se simplifier le quotidien, occuper ses enfants, réduire ses déchets, privilégier le bien-être de toute la famille  !
• Des idées d’activités créatives à faire en famille au fil des mois.

Je suis fan du design et du format de ces agendas Larousse que j’utilise depuis plusieurs années ! Le format reliure spiralée est très fonctionnel pour moi ! L’an passé j’avais un modèle un peu girly plein de conseils rigolos et de mantras positifs, cette version 2019/2020 est elle bourrée d’astuces, de recettes, de diy ( comme le tawashi que je vais tester très vite, cf. photo). Les cases sont suffisamment larges pour y noter les rendez-vous importants mais aussi lister ce que je dois faire pour la famille ou pour le blog ! Hyper fonctionnel mais aussi super joli je l’adore !

 

Merci aux Editions Larousse 

Montessori et nous… #19

2 Sep

En ce jour de rentrée, je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que (pour rappel) cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages de l’école primaire, qu’il a eu la chance d’être scolarisé deux ans dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous présente aujourd’hui

quelques jolies nouveautés à retrouver en librairie !

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Tout d’abord une collection chez Hachette écrite par Chiara Piroddi et illustrée par Agnese Baruzzi : Mon premier livre Montessori. Il s’agit de petits ouvrages cartonnés pour les tout-petits, où ces derniers vont tout en s’amusant, apprendre à reconnaître, à identifier les animaux  par exemple mais aussi ce qui les caractérise, et à les nommer !
Une découverte unique par observations successives, associations, interrogations à l’enfant et petits exercices concrets. Chaque titre est vendu en librairie 6.95 €.



Montessori – Mon premier livre des animaux de la ferme : Grâce à ce livre inspiré de la pédagogie Montessori, l’enfant va faire la connaissance des différents animaux de la ferme : le poussin, le cheval, la vache, le cochon et bien d’autres encore ! 


Mon premier livre Montessori – Les animaux sauvages : Grâce à ce livre inspiré de la pédagogie Montessori, l’enfant va faire la connaissance de toutes sortes d’animaux sauvages : le lion, la panthère, le crocodile, le tigre et bien d’autres encore!


Mon premier livre Montessori – Les chiffres : Grâce à ce livre inspiré de la pédagogie Montessori, l’enfant va apprendre, tout en s’amusant, à reconnaître les chiffres, à les nommer, à les dessiner et à compter ! Une découverte des chiffres unique, progressive et séquencée, passant par la couleur, la forme, le lien logique et enfin l’application des observations.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Ensuite quatre pochettes des éditions Gründ élaborées par Céline Santini avec Vendula Kachel (fondatrice d’une école Montessori et de l’Institut Montessori). Je suis vraiment très fan de ces pochettes qui rendent le matériel Montessori réputé très cher accessible à tous puisque chaque titre est vendu 7.50€.


Mon atelier de poinçonnage Montessori : Dans cette pochette, l’enfant va apprendre à maîtriser sa motricité fine : il va, grâce à des exercices de poinçonnage, découper des images, et, avec celles-ci, compléter l’illustration d’une histoire. Un livret mode d’emploi proposé par une enseignante Montessori accompagne cette découverte qui constitue une préparation à l’écriture. 


Mes cartes de nature Montessori : Dans cette pochette, l’enfant va découvrir 108 cartes classifiées autour du thème de la nature. En les décrivant et en les manipulant, il va enrichir son vocabulaire et son sens de l’observation. Là aussi un livret mode d’emploi , guide adulte et enfant.


Mes grandes lettres rugueuses Montessori : Dans cette pochette, on retrouve 26 cartes de grandes lettres à manipuler et à tracer du doigt grâce à leur surface rugueuse, mais aussi des cartes images pour associer lettre et mot. Les 26 lettres rugueuses sont recto-verso en cursive et en script. Le cahier contient un petit cahier d’entraînement à l’écriture en capitales.


Mes chiffres à additionner Montessori : Dans cette pochette, on retrouve 20 cartes de chiffres rugueux, 86 cartes de perles rugueuses, 9 tables d’addition auto-correctrices et une frise numérique de 1 à 20; mais aussi un cahier d’activités. Une pochette pour aborder l’addition selon la méthode Montessori. 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Les éditions Larousse nous présentent Mon grand cahier Montessori de découverte des sciences (dans le billet Montessori précédent je vous avais présenté un cahier équivalent en histoire). Ce grand cahier propose plus de 50 expériences scientifiques simples et sans danger,  et de très nombreuses activités progressives pour faire découvrir aux enfants de 3 à 6 ans les grand domaines scientifiques (la chimie, la physique, etc.). Les expériences scientifiques permettent à l’enfant de constater lui-même le résultat, de vérifier s’il a respecté le protocole et les étapes de mise en place, elles favorisent donc son autonomie et stimulent sons sens de l’observation. On y trouve aussi des cartes à manipuler, des puzzles, et des images autocorrectives. Prix : 11.95 €

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Enfin une autre façon de découvrir l’histoire avec les Editions Nathan qui nous gâtent avec ce nouveau coffret d’une collection que nous adorons ici !


L’Histoire à travers les costumes – Mon coffret Montessori de Sabine Hofmann, Marie Eschenbrenner et Roberta Rocchi permet de découvrir de façon concrète la succession des civilisations et le mode de vie des Hommes. A proposer dès 6 ans, il contient :

• Une frise de 2,50 mètres recto/verso pour permettre à l’enfant de se familiariser avec la Préhistoire (Paléolithique et Néolithique), l’Antiquité, le Moyen Âge, les temps modernes et l’époque contemporaine.
• 6 cartes (8,5 x 12 cm) représentant ces 6 grandes périodes.
• 16 cartes de costumes (8,5 x 12 cm)et 16 tickets de lecture à associer.
• Un livret avec des textes clairs et accessibles pour comprendre les différentes époques et l’évolution de la société.

Il est vendu dans son écrin rigide 22.90 €

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 Merci aux Editions Hachette, Gründ, Larousse et Nathan

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12,  Montessori et nous #13 , Montessori et nous #14,  Montessori et nous #15  , Montessori et nous #16 , Montessori et nous #17 , Montessori et nous #18

Eté 2019 Un livre Un jour #56 : Mon école Aïe à Zut (Saltimbanque)

1 Sep

56 ème et dernier billet  de cette série #UnLivreUnJour que je vous ai proposé pour l’été 2019, j’espère que vous avez aimé cette formue déclinée chaque jour pendant les 8 semaines de grandes vacances, n’hésitez pas à me commenter et à me dire si certaines de ces lectures ont accompagné votre été !

Pour finir et pour faire la transition avec la rentrée

mon dernier album de l’été sera consacré.. à l’ECOLE !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Mon école de AÏE à ZUT

de Elisabeth Brami et Popy Matigot 

aux Editions Saltimbanque

Un abécédaire ludique et humoristique qui donne enfin la parole aux maîtresses (et aux maîtres) !

 » Bande de babouins !
Braille la maîtresse qui bondit sur son bureau comme pour nous boxer.
Bon, sur le banc et ne bougez plus les bavards et les bécasses.
Sinon ça va barder ! « 

Mais nous à l’école on rigole :

 » On est les kings de la cata :
On copie les karatekas
On fait du karaoké avec Kamel
Et du karting sur nos K-ways
On kiffe l’ambiance kermesse ! « 


Cet abécédaire hors du commun est le théâtre de la vie d’une classe au cours d’une année. Sur chaque double, la lettre présentée est explorée au cours d’un dialogue entre la maîtresse et sa classe. Tous les grands thèmes de la vie scolaire sont abordés : la cours de récréation, la cantine, les sorties, le harcèlement… Le texte de Élisabeth Brami est composé avec une musicalité, une rythmique dans l’agencement des mots qui incite à jouer avec la langue. C’est l’occasion de fleurir son vocabulaire, mais surtout d’apprendre à chanter avec les mots. et à discuter des limites. Une incitation à la créativité orale et à l’empathie. Enfin un abécédaire pour les Fripons, Fripouilles, les Farfelus, les Foufous, les Furax !

Un ouvrage plein d’humour et de second degré qui aborde beaucoup de thèmes en lien avec l’école avec impertinence et intelligence ! Il y a là beaucoup d’espièglerie et d’amour mais aussi une visions réaliste de la vie pas toujours facile des maîtresses ! Bonne rentrée aux enfants mais aussi à tous mes collègues enseignants et enseignantes à qui je dédicace ce dernier billet de l’été !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci à Saltimbanque Editions
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Participation n°33 au Challenge Je lis des Albums 2019 logo challenge albums 2019

 

 

Eté 2019 Un livre Un jour #55 : Si- Tu seras un homme, mon fils (Plume de Carotte)

31 Août

Pour cet été 2019, j’ai décidé de changer de formule, vous ne retrouverez donc pas de sélections de l’été par thèmes ou âge comme les années précédentes mais chaque jour je mettrai à l’honneur un livre à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Bel été et belles lectures à tous !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Si – Tu seras un homme, mon fils

de Rudyard Kipling et Giovanni Manna

aux Editions Plume de Carotte

If, poème majeur de Rudyard Kipling, écrit en 1909, est considéré comme une œuvre de référence sur la transmission, l’éducation et le lien filial… Des mots puissants mis en valeur par des dessins évocateurs d’une nature très poétique.

Lorsque Rudyard Kipling a écrit If en 1909, il s’adressait à son fils de douze ans, John, qui mourut quelques années plus tard, au cours de la Première Guerre mondiale.

« Si ton plus cher ami, si ton pire ennemi sont tous deux impuissants à te blesser au cœur ;
Si tout homme avec toi compte sans trop compter ;
Si tu sais mettre en la minute inexorable exactement pesées les soixante secondes.
Alors la Terre est tienne et tout ce qu’elle porte
Et mieux encore tu seras un homme mon fils !  »

Les célèbres mots de l’auteur ont bientôt inspiré une nation, et le poème a été nommé deux fois « Le favori  » de la Grande-Bretagne. L’illustrateur italien Giovanni Manna fusionne l’innocence de l’enfance avec les sentiments encourageants exprimés par les mots de Kipling dans cette tendre représentation où la nature est sublimée.

Comment ne pas décerner une mention pépite à ce sublime ouvrage ! Je connais et j’aime profondément ce texte fort, incroyable, bouleversant depuis des années, mais il a pris une autre résonnance depuis que nous sommes devenus il y a 7 ans parents. Je m’étais posée la question de comment le lire et l’expliquer à un petit garçon, j’ai trouvé la réponse avec cet album prodigieux où les illustrations complètent avec poésie, délicatesse et quiétude la magnificence de cet écrit ! A découvrir ABSOLUMENT , et à partager en famille, une MERVEILLE !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Plume de Carotte
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Participation n°32 au Challenge Je lis des Albums 2019 logo challenge albums 2019

 

 

Eté 2019 Un livre Un jour #54 : La fois où Mémé a vaincu un taureau (Nathan)

30 Août

 

Pour cet été 2019, j’ai décidé de changer de formule, vous ne retrouverez donc pas de sélections de l’été par thèmes ou âge comme les années précédentes mais chaque jour je mettrai à l’honneur un livre à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Bel été et belles lectures à tous !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

La fois où mémé a vaincu un taureau

deVincent Cuvellier et Marion Piffaretti

aux Editions Nathan

Ma mémé, quand elle était petite, c’était pas encore ma mémé. Mais c’était déjà une sacrée marrante. Et une fois, avec son copain Mimile, elle a combattu un taureau. Un vrai.

Cet album est le premier opus d’une nouvelle série annoncée aux Editions Nathan « La fois où mémé a… », un petit format qui contient pourtant à la fois des illustrations pétillantes et colorées et des textes ciselés et drôles dans lesquels les petits à partir de 3 ans se retrouveront aussi bien que les plus grands (mon futur CE1 a beaucoup ri), nul doute que cette série à l’humour mordant fera parler d’elle ! Bonne découverte !

 

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Nathan
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Participation n°31 au Challenge Je lis des Albums 2019 logo challenge albums 2019

 

 

%d blogueurs aiment cette page :