Le Mausolée

7 Juin

mausolée

Par l’intermédiaire de Nathaly de l’excellent site Lulu Boudu, j’ai eu la chance de recevoir le dernier roman d’Edouard Moradpour . Jolie surpise en l’ouvrant, l’auteur, himself, me l’avait dédicacé !

Le pitch : Moscou, 2014. Dans la Russie trouble et tourmentée de Poutine, Tatiana gagne sa vie en dansant tous les soirs au Club 121, haut lieu de rencontres entre hommes d’affaires. Sa beauté ne laisse personne indifférent, et surtout pas Oleg Bezroukov. La jeune femme succombe rapidement au charme magnétique de ce dernier. Mais très vite, le doute s’installe. Qui est cet homme qui paraît si amoureux mais ne cesse de disparaître sans la moindre explication et surtout, semble être doté d’un étrange et inquiétant pouvoir de prédiction ?

En tentant de percer le mystère Bezroukov, la jeune femme va se retrouver entraînée dans les coulisses d’un monument emblématique, objet de tous les fantasmes, symbole d’une Russie partagée entre tradition et modernité, superstition et rationalité : le mausolée de Lénine. Dans cette aventure, Tatiana devra accomplir une mission périlleuse : arracher le corps embaumé de Lénine des griffes d’une mystérieuse organisation secrète pour l’enterrer dans une forêt de l’Oural.

Mêlant suspense, politique et mysticisme, Édouard Moradpour signe un thriller habilement construit autour d’un des monuments les plus énigmatiques et fascinants du XXe siècle. « 

Vous l’aurez donc compris, à travers cette présentation de la 4ème de couverture, il s’agit donc d’un thriller fantastique écrit par un auteur qui publie son deuxième roman, mais qui est pourtant un grand habitué de la manipulation des mots puisqu’il est considéré comme le Père de la publicité en Russie. Le mausolée de Lénine est un monument de granite rouge situé à Moscou, sur la place Rouge, où il est adossé aux murailles du Kremlin. En son sein repose Lénine, révolutionnaire et homme politique soviétique. Son corps embaumé (selon une méthode exclusive) est exposé au public depuis 1924, année de sa mort. L’édifice peut toujours être visité. Selon une étude récente, après plus de 80 ans de conservation, l’état du corps de Lénine reste excellent. Boris Eltsine a tenté en vain de faire fermer le mausolée de Lénine dans les années 1990. Le débat persiste de nos jours et bon nombre de russes souhaitent que le corps de Lénine soit désormais mis en terre.

J’ai beaucoup aimé la lecture de ce livre qui m’a pas mal rappelé Le Da Vinci Code de Dan Brown et j’ai apprécié la fluidité de l’écriture d’Edouard Moradpour. J’ai d’autant plus savouré la narration de l’auteur que j’avais eu beaucoup de mal à la lecture de la préface d’Alexandre Adler … Alexandre Adler, est un grand historien et journaliste français, spécialiste des questions géopolitiques et des relations internationales qui connaît bien le pays puisqu’il a des origines russes. C’est donc un grand monsieur qui signe cette préface mais son écriture n’a pas semblé très accessible à la maman-woman-active-lectrice-du-soir que je suis. Mais comme je ne lâche pas le morceau si facilement, j‘ai relu cette préface après la lecture du livre et j’avoue avoir un peu mieux compris l’argumentaire et la pertinence du message laissé par cet historien.

J’ai apprécié le style engagé voir osé de l’auteur, ses prises de position sur ce pays qui est un peu le sien… ses associations de personnages fictifs ou bien réels comme Poutine ou David Copperfield au Mal ou au Bien… j’espère à ce sujet qu’il aura moins d’ennui que Grégoire Delacourt avec son dernier ouvrage attaqué par Scarlett Johanson à laquelle il rend pourtant un joli hommage dans La première chose que l’on regarde.

Je me suis prise au jeu de cette quête effrénée du Bien sur le Mal, de ce roman aux personnage si attachants et alors que ce roman laisse supposer une suite ( et c’est d’ailleurs une trilogie que nous promet l’auteur )  je dois vous avouer que j’ai hâte de retrouver la douce Tatiana.

Et puisque le soleil est désormais des notres et aide chacun à mieux penser à ses indispensables dans la valise des vacances, je vous conseille vivement cet ouvrage comme lecture de l’été

2 Réponses to “Le Mausolée”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Liebster Award… suite again again ! | BBB's mum ... ( ou les nouvelles aventures de la maman de Bébé Bonheur) - 17 juin 2013

    […] Le Mausolée d’Edouard Moradpour dont je parlais ICI; et là je viens de commencer  Deux petits pas sur le sable mouillé de Anne-Dauphine Julliand… bouleversant…. […]

  2. Nous parlions d’Amour de peur de nous parler d’autre chose | BBB's mum - 10 avril 2015

    […] séduite par le précédent roman d’Edouard Moradpour Le Mausolée dont je vous ai parlé ICI. L’auteur s’attaque ici à un sujet oh combien difficile : la mort programmée ou […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :