La femme provisoire

28 Juin

Je partage avec vous ce soir, une lecture dévorée en cet après-midi ensoleillé sur mon transat…

la femme provisoire bbbsmum

La Femme provisoire

d’ Anne Brécart

aux Editions Zoé

Le mot de l’éditeur :

Il y a 30 ans, une femme choisit d’avorter. Cette « intervention » ou « incident » comme ils disent tous ne lui provoque pas d’états d’âme, en tout cas pas tout de suite. Elle quitte son pays pour l’Allemagne, Berlin, où un travail de traduction l’accapare et la plonge dans une grande solitude qu’elle promène dans une ville coupée en deux et encore marquée par l’histoire. 

Elle fait la rencontre inopinée de Javier, un homme doux, mystérieux. Javier a un enfant, un bébé, dont la maman est partie et qui ne semble pas vouloir s’en occuper. Ils logent tous les trois, comme une petite famille recomposée, dans un immense appartement au charme d’antan, chaleureux bien que vide et inconfortable.

C’est là qu’elle va nouer une véritable relation avec cet enfant. Tout son temps est consacré à ce petit garçon, Valentin, jeux, promenade, caresses. Mais, un jour elle aperçoit une femme au loin qui les regarde et sa présence se fait de plus en plus prégnante…

Trois dizaines d’années se sont écoulées, Valentin, lui rend visite, il n’a rien oublié de cette parenthèse enchantée passée ensemble, il l’appelle maman.

L’auteure, avec une grande sensibilité nous plonge par ce récit touchant dans les nébuleuses méandres de la mémoire. Celle de l’Allemagne fragilisée de toutes parts par son histoire, celle de cette femme qui s’attache à un enfant parce qu’elle n’a pas fait le deuil de celui qu’elle a refusé d’avoir et enfin celle d’un jeune homme qui n’a rien oublié d’un temps finalement très court de son enfance.

L’avis de BBB’s Mum : Une écriture tout en délicatesse, un récit poignant d’une femme qui nous raconte son histoire entre hier et aujourd’hui; son expérience de la maternité… Une maternité qu’elle avait d’abord décidé de ne pas vivre, et qui va s’imposer à elle à travers un enfant qu’elle n’a pas porté, mais à qui elle a donné le souffle de la vie, lui permettant de s’éveiller, et laissant en lui un peu d’elle. C’est aussi l’histoire d’un renoncement, d’un effacement ; celui d’une femme qui fait le choix de passer au delà des sentiments, pour rendre à la véritable mère sa légitimité. Bouleversant et émouvant, les similitudes entre la reconstruction de cette femme et celle de la ville dans laquelle elle évolue font de ce roman un petit bijou tout en sensibilité !

Merci à Emmanuelle et aux Editions Zoé

 

5 Réponses to “La femme provisoire”

  1. Lucie Chipounette 29 juin 2015 à 10 h 21 min #

    Je vais noter celui – là dans ma liste ! 🙂

  2. sysyinthecity 29 juin 2015 à 14 h 33 min #

    cette histoire a l’air très touchante, et le titre est tellement « dur »

    • bbbsmum 29 juin 2015 à 14 h 38 min #

      mais il colle parfaitement à cette histoire certes un peu triste mais d’une infinie tendresse

Trackbacks/Pingbacks

  1. La semaine de la BBB’s family (semaine 27- 2015) | BBB's mum - 5 juillet 2015

    […] lu La Femme provisoire et j’ai fait le bilan de la propreté , 1 an après nos débuts dans cette […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :