Lectures d’avril 2016

5 Mai

Je reviens vers vous

pour vous présenter 5 de mes lectures d’avril

que je n’avais pas encore eu le temps de vous présenter

mais qui m’ont toutes beaucoup touchée !

89 mois bbbsmum

89 mois de Caroline Michel aux Editions Préludes : « J’ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »
Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.
Après ce premier roman, empreint d’humour et de tendresse, à la fois jubilatoire et émouvant, Caroline Michel pose la question des choix intimes dans une société conformiste. Une nouvelle voix de la littérature féminine, d’une spontanéité rafraîchissante, avec laquelle il faudra désormais compter.

Un personnage attachant digne de Bridget Jones, qu’on identifie très vite comme une bonne copine ! L’histoire est narrée avec suffisamment d’humour, de tendresse et d’anecdotes rocambolesques pour nous embarquer avec bonheur dans ce terrible décompte ; mais elle questionne aussi sur cette pression faite aux femmes avec la fameuse horloge biologique, sur le regard  de la société porté sur ces femmes dont le désir d’enfant est plus fort que tout, un désir qui peut virer à l’obsession et les amener à prendre les dangers. Au fil de la lecture, j’ai eu envie de faire un jogging-confidences avec jeanne, de partager avec elle une soirée arrosée , de la sermonner devant certains risques mais surtout de la prendre dans mes bras !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

lectures avril bbbsmum (2)

Ca peut pas rater ! de Gilles Legardinier aux Editions Pocket : J’en ai ras le bol des mecs. J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir !  Et là, trempée, titubante, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers.  La gentille Marie est morte. C’est la méchante Marie qui est aux commandes. Désormais, je renvoie les ascenseurs. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume. 

Ne vous fiez pas au résumé de la 4ème de couverture, car Marie est loin d’être une fille haineuse ! Une nouvelle fois je suis archi conquise par ce roman de Gilles Legardinier, et je persiste dans mon questionnement sur cet auteur, d’où lui vient une telle connaissance des femmes ! C’est délicieusement écrit, on est ému, on rit, mais de vrais éclats de rire à pouffer comme une gamine sur mon oreiller !  Une lecture qui donne le sourire et nous livre un portait de jeune femme bien d’aujourd’hui avec ses failles mais aussi une humanité et un optimisme débordants ! A lire absolument ! Et puis je vous préviens, si vous êtes aussi sensibles que moi, le torrent de larmes revient comme à chaque livre de Gilles Legardinier sur ses post-faces où il se livre avec infiniment de délicatesse !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

lectures avril bbbsmum (3)

Le reste de leur vie de Jean-Paul Didierlaurent aux Editions Au diable Vauvert : « Comment, au fil de hasards qui n’en sont pas, Ambroise, le thanatopracteur amoureux des vivants et sa grand-mère Beth vont rencontrer la jolie Manelle et le vieux Samuel, et s’embarquer pour un joyeux road trip en corbillard, à la recherche d’un improbable dénouement… Un conte moderne régénérant, ode à la vie et à l’amour des autres. Tout lecteur fermera heureux, ému et réparé, ce deuxième roman qui confirme le talent de Jean-Paul Didierlaurent. »

Je vous parlais il y a peu de temps de mon émotion devant le film Rosalie Blum, qui m’évoquait Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda, j’ai ressenti ici la même émotion, c’est juste une magnifique histoire, prenante, mettant en lumière des gens simples et infiniment bons, un peu paumés, un peu cabossés par la vie, mais qui vont se reconstruire et appréhender le Bonheur les uns auprès des autres, un texte touchant sur les liens intergénérationnels, et sur ces beaux métiers de ceux qui se consacrent avec passion aux autres ! J’ai été touchée en plein cœur par cette pépite, et je lirai très vite le premier roman très récompensé de cet auteur:  Le Liseur du 6h27 ; dont ‘ai entendu beaucoup de bien !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

lectures avril bbbsmum (4)

Ligne de flottaison de Lucy Knisley aux Editions Steinkis : Jamais Lucy n’aurait imaginé échapper aux rigueurs de l’hiver sur un bateau de croisière dans les Caraïbes. Recrutée par sa famille pour accompagner ses grands-parents, la voilà pourtant bien partie pour dix jours d’escapade tropicale. Promenades sur le pont, buffet médiocre, bouleversant carnet de souvenirs de guerre de son grand-père, voisins de table flippants, rares moments de quiétude à la piscine, soirées spectacles d’un goût discutable, pharmacopée envahissante… les péripéties et les crispations ne manquent pas. La tendresse non plus. Lucy Knisley mélange savamment humour et délicatesse. Ses lignes et aquarelles douces servent une façon unique de montrer sans dire une certaine mélancolie.

Sans tomber dans le mélo, Lucy raconte dans cette bd ce voyage partagé avec ses grands-parents, un voyage éprouvant pour elle physiquement et moralement devant des grands-parents en déclin, mais où elle leur aura permis de construire un dernier joli souvenir aussi éphémère soit-il pour sa mamie atteinte d’Alzheimer . La prouesse était de ne pas tomber ni dans le pathos, ni dans l’humour déplacé, pari réussi, ce témoignage est infiniment touchant avec ses pointes d’humour qui aident à accepter l’inacceptable; et pour ne pas oublier qui ils ont été avant de devenir des personnes grabataires, Lucy a emmené le carnet de guerre de son papi qu’elle nous dévoile au fil des escales. Le temps d’une photo on quitte la bd pour découvrir le vrai visage des 3 protagonistes.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

lectures avril bbbsmum (5)

La brocante d’Eglantine : Tous mes conseils pour bien chiner d’Eglantine Eméyé aux Editions Flammarion : Chaque année, plus de 15000 brocantes et autres vide-greniers attirent partout en France des amateurs à la recherche d’une bonne affaire, d’idées déco ou de souvenirs à partager en famille. Eglantine Eméyé nous propose ses coups de coeur, ses astuces, ses histoires insolites, ses conseils de chineuse et ses brocantes préférées. Dans ce livre au ton très personnel, elle partage sa passion de la chine à travers : Une série de fiches-objets classées par univers (souvenirs d’enfance, objets insolites, cuisine de grand-mère, jardin…). Des techniques simples de spécialistes, illustrées étape par étape, pour restaurer et réparer ses trouvailles. Ses bonnes adresses de brocantes, de foires et de déballages en France. Un ouvrage pratique et ludique à emporter avec soi pour aller chiner.

Avec ce soleil enfin de retour, les envie des chine reviennent, et la saison des réderies comme on les appelle ici, est tout juste lancée ! Cet ouvrage très agréable à lire par sa présentation, nous donne une mine de conseils pour savoir comment et où chiner ? mais aussi comment redonner leurs lettres de noblesse aux jolies trouvailles dénichées en les restaurant soi-même ! Destiné au grand public, ce livre s’imposera à coup sûr comme la bible des chineurs du dimanche, et me donne l’envie de bien ouvrir l’œil sur les merveilles de mes voisins de stand pour mon prochain vide-grenier programmé ce ce dimanche.

Pour trouver ces ouvrages un clic sur les titres

Merci aux Editions Prélude, Steinkis

Au diable Vauvert et Flammarion

Et puis depuis 2 soirs j’ai commencé à lire

l’extraordinaire roman de ma copine Ginie;

c’était prévisible, mais c’est un pur bijou d’émotions et d’humour

je reviens très vite vous le présenter :

sem 17-2016 bbbsmum (6)

Une Réponse to “Lectures d’avril 2016”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La semaine de la BBB’s family (semaine 18- 2016) | BBB's mum - 8 mai 2016

    […] Jeudi : le magazine Pomme d’Api a 50 ans & Mes lectures d’avril ( pépites Inside) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :