Mes lectures de mai 2017

1 Juin

Je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures de mai !

Un cumul de jolies pépites !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Je commence bien évidemment par mon petit chouchou, vous le savez, j’ai beaucoup d’admiration et d’affection pour l’auteure. J’aime Ginie la blogueuse, j’aime Virginie Grimaldi l’écrivain, j’aime Virginie la femme ! ♥ Découvrir un de ses livres c’est faire des bonds de 10 m dans mon salon, hurler dans les oreilles de Chéri-Mari, supplier BBB de prendre la pause avec le précieux ! C’est aussi m’auto-infliger de ne lire que 50 pages par jour pour faire durer ce moment de Bonheur, et donc râler aux pages 50-100-150-200 etc… C’est se laisser envahir par des émotions, rire aux éclats, dire des gros mots « Put**n c’est si bien dit! », puis pleurer au point final…


Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (*) de Virginie Grimaldi aux Editions Fayard : « Je ne t’aime plus. » Il aura suffi de cinq mots pour que l’univers de Pauline bascule. Installée avec son fils de quatre ans chez ses parents, elle laisse les jours s’écouler en attendant que la douleur s’estompe. Jusqu’au moment où elle décide de reprendre sa vie en main. Si les sentiments de Ben se sont évanouis, il suffit de les ranimer. Chaque jour, elle va donc lui écrire un souvenir de leur histoire. Mais cette plongée dans le passé peut faire resurgir les secrets les plus enfouis.

Ecrire sur les livres de Ginie est toujours un exercice très difficile, j’ai peur à chaque fois de ne pas être à la hauteur de ses ouvrages, de ne savoir mettre en mots les émotions qui m’ont envahie à la lecture, de ne pas réussir à retranscrire ma fascination pour la justesse de Virginie, sa sensibilité si bien dosée. Et bien cette fois, l’exercice est encore plus compliqué, je veux certes vous dire à quel point ce livre est INCROYABLE, une PEPITE, mais je voudrais aussi vous en dire le moins possible pour que vous aussi en profitiez un maximum en vous laissant emporter par ce récit de vie. Alors je vous dirai juste de vous précipiter sur cet ouvrage, de le lire, de le savourer, de courir le racheter pour l’offrir ! C’est le livre qui ressemble le plus à Ginie, il est un savant mélange d’humour, de délicatesse , il met en mots petits bonheurs, souffrances, désillusions,  il nous questionne, vous emmène dans une propre introspection, vous oblige à étouffer des fous rires sous la couette et vous fera verser quelques larmes. J’ai adoré les clins d’œil de personnage secondaires, je me suis attachée aux membres éclectiques de cette famille, j’ai rêvé d’être l’amie de Léa comme celle de Virginie pour pouvoir les serrer dans mes bras, et ce fut un véritable arrachement de les laisser à la dernière page. Je m’arrête ici pour préserver votre propre lecture de ce merveilleux roman. Merci à toi, Ginie pour ce joli cadeau, pour cette histoire que je connaissais déjà un peu, mais que j’emporte avec moi comme une leçon de vie ♥

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Je reste zen ! Retour de Moscou : Mes ados, mon homme, ma poupée russe… J’hallucine ! de Coco Camel aux Editions J’ai lu : Léa Kelly, femme, mère et businesswoman, adopte une petite fille russe. Alors que son mari reste inactif devant la télévision et qu’une de ses collègues essaie de lui prendre sa place, Léa doit trouver un équilibre.

J’avais adoré le premier tome que j’avais eu la chance de me voir dédicacer par Coco, à la sortie de cette suite, je me suis précipitée chez mon libraire et je n’ai pas regretté ce second est tout aussi frais, drôle, désopilant ! Une famille, des collègues et des amies déjantées, une grande capacité chez l’héroïne à pratiquer le second degré mais aussi à se laisser déborder entre vie professionnelle, vie de femme et wonder-maman ! On s’y retrouve, mais on rit avant tout au fil d’une lecture rythmée et pétillante ! Un nouveau chouette moment de lecture ! Allez Coco, au boulot, il nous faut un tome 3 !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le guide décapant des parents imparfaits – L’école maternelle de Candice Kornberg-Anzel, Cynthia Kafka et  Camille Skrzynski aux Editions Marabout :   Toutes les réponses aux questions que les parents d’enfants de 3 à 6 ans se posent, tant sur le plan de l’éducation que sur l’évolution psychologique et physique de leur petit. Une mine d’infos, conseils et astuces pour tout savoir sur les maternelles, un ton léger qui décomplexe et dédramatise le rôle de parent !
Après Ginie, Cynthia ( Maman bavarde) est une autre blogeuse que j’aime et j’admire beaucoup ! Parce qu’elle est maîkresse (enfin presque) et picarde (enfin presque plus) et parce que sa maman est trop chouette (coucou Vlynette!) ! Bon ok aussi parce qu’elle est spontanée, drôle, espiègle, pleine de pep’s et que ses écrits sont tout à son image ! Ce livre ne déroge pas à la règle, bravo Cynthia ! Bravo également à ses co-auteures, en effet le travail des 3 se complète à merveille mêlant anecdoctes, conseils, dessins humoristiques et recommandations déculpabilisantes !  Voilà un ouvrage qui fera un chouette cadeau pour les jeunes parents mais aussi pour les enseignants (tes), atsem, avs en maternelle ! Une belle idée pour les gâter en cette fin d’année !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

On continue dans les ouvrages drôles et déculpabilisants avec La magie du bordel (*) de Marion Mc Guiness aux Editions Jungle : Le désordre fait partie de votre vie, et vous aimez ça ? Vous n’êtes pas seul ! Marre du design minimaliste scandinave qui envahit tous les catalogues et les publicités ? Lassé des conseils et ouvrages extrêmes et névrosés qui poussent à toujours ranger, trier, nettoyer, vider, agencer ? Et si le bonheur était dans le bordel ? Dans le lâcher prise, dans l’organisation dilettante, dans tout ce qui est plus essentiel à l’épanouissement que de se créer des univers  standardisés bien proprets où il est impossible de se laisser aller ? La vraie vie, c’est la désorganisation familiale, le dysfonctionnement heureux. Parce que la vie est trop courte pour qu’on vous explique en 590 pages qu’il y a une bonne façon de plier ses tshirts et que ce n’est pas du tout la vôtre.

Je suis une adepte du livre de Marie Kondo, mais pour autant mon intérieur n’est pas toujours nickel ( merci mes hommes, de mettre un peu de vie via votre désordre ! ), mais pour autant j’ai beaucoup ri, le quotidien de l’auteure ressemblant au final à notre quotidien à toutes ! La pagination est à la fois colorée et ludique, rendant la lecture dynamique mais en faisant aussi un ouvrage à lire ou relire par brides ou de façon décousue ! A offrir aux bordéliques comme aux maniaques du rangement !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Dossier Kastor (*) de Catherine Fradier au Diable Vauvert : « Autre fait curieux, il a effectué la veille de sa mort plusieurs recherches avec l’intitulé INES 7, INES pour International Nuclear Event Scale, l’échelle internationale des événements nucléaires, 7 étant le plus élevé avec l’accident majeur. » Depuis Camino 999, les intrigues de Catherine Fradier, inspirées par des faits divers, alertent sur les grandes questions écologiques d’aujourd’hui. Après les dangers que font peser les grands semenciers sur l’alimentation mondiale dans Cristal Défense, elle s’attaque ici au nucléaire, à travers une nouvelle et forte héroïne, Lauren Valence, nouvelle Commissaire du Service Européen d’Action Extérieure, police parallèle chargée de la sécurité européenne. Deux meurtres liés au nucléaire, celui d’un physicien belge de l’Agence nucléaire de l’OCDE, détenteur d’informations sensibles, et d’un ingénieur nucléaire français, tous deux tués par le même assassin, une femme. Deux morts suspectes d’opposants à l’idéologie du tout nucléaire. Une menace d’attentats. Pour comprendre la vérité, Lauren va devoir amadouer de jeunes écologistes militants et faire face à une machination terroriste…

L’auteure, ancien membre de la brigade de nuit du 13ème arrondissement propose un thriller engagé qui fait frémir et vous tient en haleine : géopolitique, écologie et service de renseignements européen sont au rendez-vous. Un livre extrêmement bien écrit, mais je vous l’avoue qui m’a beaucoup trop angoissée et que j’ai fini un peu en diagonale pour calmer mon rythme cardiaque et mes insomnies ! A réserver aux fans du genre. Chez cette auteure, mon livre chouchou reste Une petite chose sans importance ( cf ICI)

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La Mort attendra (*)de Michel Hilger et Gilbert Bordes aux Editions Belfond : Michel Hilger est « altiste peintre », compositeur, pianiste, chef de chœur, professeur, et père de quatre garçons. Adopté à l’âge de trois ans, il ignore tout de ses origines. Celles-ci lui ont pourtant laissé en héritage une grave anomalie du système nerveux. À 42 ans, il fait sans le savoir un premier AVC en plein concert mais réussit à terminer la partition d’ Une petite musique de nuit de Mozart. Quelques années plus tard, un second AVC hémorragique le condamne, et de ses phases comateuses il entend les médecins envisager de récupérer ses organes. Sauf que Michel n’a aucune intention de mourir. Il veut vivre. Et se réveille, paralysé du côté droit. Le corps médical lui suggère une rééducation classique et lui annonce qu’il ne touchera plus jamais un alto. Michel refuse la maladie et ses séquelles. Animé par une volonté inouïe, contre l’avis de tous, il décide avec toute sa foi et son expérience d’artiste de rentrer chez lui et, par le réapprentissage des gestes quotidiens, de reprendre sa vie là où il l’avait laissée. Tout simplement. 

Un témoignage très fort sur le handicap, la maladie, mais aussi sur l’importance de la volonté, des croyances dans le chemin de guérison.  Trés émouvant, on ne peut pas rester insensible à la lecture d’un tel parcours, d’une telle leçon de vie, d’une telle renaissance.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Et pour finir 3 BD, sur des sujets très différents

mais qui son absolument toutes EXTRAORDINAIRES !!!!!!

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Raoul en milieu naturel (*) de Véropée aux Editions Jungle : Vous vous souvenez de cette publicité pour un petit gâteau, qui clamait haut et fort « Ce n’est que pour les enfants » ? Bon, et bien le livre que vous avez sous les yeux n’est clairement pas un biscuit. Et il n’est pas seulement autorisé, mais bien fortement conseillé aux adultes. Il faut dire que les fantaisies et facéties de Raoul, son personnage principal à hauteur tri-pommée, et de sa petite sœur Mimi parleront à toute personne ayant déjà essayé de censurer un bambin bien décidé à étaler sa science en matière de gros mots / été embarrassé par des questions enfantines incongrues / confronté à des désirs aussi naïfs qu’extravagants. Bref, à toute personne majeure et vaccinée (ce dernier point est crucial, face aux nez qui coulent et autres gastros fulgurantes dont nos humains miniatures ont le secret). Alors si vous êtes tenté de vous assoir sur le banc d’un jardin public pour dévorer les aventures de Raoul, n’ayez crainte : les mini squatteurs de bac à sable ne quitteront pas leur toboggan pour vous l’arracher des mains en vous sermonnant : « Ce n’est que pour les enfants ! »

Il me semble évident que l’auteure a vécu chez nous à notre insu, et s’est largement inspirée de BBB bientôt 5 ans pour le personnage de Raoul !!!  Je n’en démords pas ! J’ai beaucoup ri, bon je vous l’avoue parfois jaune, tellement les situations me parlaient ! A acheter les yeux fermés, une BD géniale pour toutes les mamans de petit garçon au fort caractère !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les petites victoires  (*) de Yvon Roy aux Editions Rue de Sèvres : Comment dire à son fils tant désiré qu’il est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale… C’est le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.

J’ai beaucoup pensé à mes petits protégés ainsi qu’aux enfants de mon entourage atteints de troubles du spectre autistique. Quel courage que celui de ce papa d’avoir raconté avec pudeur, mais aussi authenticité et sincérité leur parcours, tant sur le plan médical et rééducatif que sur le plan émotionnel. Un récit en noir et blanc pour raconter le combat d’une vie, l’amour d’une vie et donner espoir aux familles. Magnifique ouvrage que je recommanderai avec tact et délicatesse à ceux qui sont concernés comme au grand public pour mieux comprendre le quotidien avec un enfant EXTRA-ordinaire et autiste.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Et pour finir, La guerre de Catherine (*) de Julia Billet et Claire Fauvel aux Editions Rue de Sèvres : 1941. Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms. Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l’envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

Je connaissais de réputation le roman de Julia Billet publié à l’Ecole des Loisirs puisqu’il fait parti des titres référencés par le ministère de l’éducation nationale, mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire. Je le découvre à travers cette très jolie adaptation.

J’ai été particulièrement émue par les deux dernières doubles pages nous présentant la maison de Sèvres et nous délivrant les reproductions des clichés en noir et blanc évoquées par Catherine dans son récit. Cette maison ainsi que ceux qui la dirigeaient et la faisaient vivre ont véritablement existé, le personnage de Catherine est lui fictif, mais inspiré de Tamo la maman de l’auteure.

Un récit bouleversant, sensible qui décrit bien la dureté de l’époque, la fuite perpétuelle,  mais met aussi en lumière les héros de la seconde guerre ainsi que les pionniers de pédagogie alternative, ce qui vous vous en doutez m’a beaucoup touchée. A ranger précieusement dans sa bibliothèque entre Un sac de billes de Joseph Joffo et L’enfant de Maria Montessori.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

11 Réponses to “Mes lectures de mai 2017”

  1. Anne du blog Je ne suis pas une super maman 1 juin 2017 à 22 h 21 min #

    Tu m’as une fois encore donné envie de foncer dans une librairie dès demain 17h pour me constituer une petit pile de pépites à lire… Malheureusement je n’ai pas une minute à moi en ce moment… Vivement les grandes vacances! Merci pour cette sélection ❤

  2. Sophie 1 juin 2017 à 22 h 52 min #

    Au moins je saurai quoi emporter en vacances 😊
    Et je me demande toujours comment tu parviens à lire autant (avant Loustique ok mais maintenant…)

    • bbbsmum 1 juin 2017 à 23 h 13 min #

      Je ne sais pas dormir sans lire ! ça aide du coup !
      et puis les bd pour le coup c’est souvent en un seul soir !

  3. celine 1 juin 2017 à 23 h 01 min #

    Oh j’ai envie de tout lire! Merci pour ce retour. J’aime beaucoup ce que tu lis et à chaque fois tu enrichis ma wishlist ;). Je trouve aussi que tu lis beaucoup. Bravo!

    • bbbsmum 1 juin 2017 à 23 h 14 min #

      Je suis ravis que mes sélections te plaisent ! merci ❤

  4. Mathy 3 juin 2017 à 9 h 32 min #

    je ne sais pas quoi choisir !!! que de jolis livres !!! Je vais évidemment craquer en premier pour le livre avec Raoul, rien que la couverture m’a convaincue

    • bbbsmum 3 juin 2017 à 14 h 33 min #

      qu’est ce ue j’ai ri ! c’est mon fils ce Raoul !

  5. Ysaline 6 juin 2017 à 2 h 59 min #

    Bonjour,

    Merci pour ces suggestions.

    Bonne journée !

    Cordialement.

Trackbacks/Pingbacks

  1. La semaine de la BBB’s family (semaine 22- 2017) | BBB's mum - 4 juin 2017

    […] : Mes lectures de Mai ! Qui ne contient que d’excellents bouquins ! PEPITES-PEPITES […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :