Mes lectures d’octobre 2017

31 Oct

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois d’ octobre 2017 1 seul roman ,11  bandes-dessinées ou album graphique, 3 livres pratiques et 2 revues (Flow/Causette) ! Beaucoup de BD ce mois-ci, c’est mon pêché mignon pour me ressourcer quand je suis très fatiguée ! Et parmi ces 11 BD un grand nombre de PEPITES !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les choix de Clara (*) de Sophie Di Paolantino aux Editions J’ai lu : Il arrive parfois que nos pires défauts deviennent justement ce qui fait notre charme. C’est le cas pour Clara, dyslexique et dysphasique et, comme elle s’en amuse elle-même, « mal à droite ». La vie de cette jeune femme est à l’image de son appartement parisien : un joyeux bazar. Elle travaille au service succession d’une grande banque et c’est là qu’elle va croiser le chemin d’Alexandre, qui vient de perdre sa mère et doit régler des formalités d’héritage. Il est tout l’opposé de Clara : organisé, un peu psychorigide sur les bords, détestant Paris. Leur seul point commun ? L’entêtement… ce qui rend leur relation hautement électrique. Mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent ?

Après un parcours d’élève dyslexique et dysphasique, l’auteure a décidé de tirer le meilleur parti de son imagination débordante. Les choix de Clara est son premier roman. Une lecture très fraîche et sympathique, les troubles dont souffre Clara la rendent terriblement gaffeuse et attachante. Peut-être ( en lien avec ma sensibilité professionnelle au handicap) j’aurai aimé que le sujet du handicap et de ses conséquences sur la vie quotidienne soit davantage exploré, mais c’est un roman qui vous fera passer un agréable moment et qui se lit très facilement.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Adieu, la dyslexie ! (*) de Béatrice Sauvageot aux Editions J’ai Lu : La dyslexie concerne 12 % de la population. Elle constitue un handicap indiscutable et amplifie les risques d’échec et de marginalisation. Béatrice Sauvageot a mis au point un « alphabet neurologique » que les dyslexiques peuvent lire de façon immédiate. Ce livre révèle cet alphabet et fait comprendre toute la force de cette méthode géniale à vocation universelle. Véritable plaidoyer pour la lecture, ce livre s’adresse aux parents comme aux enfants touchés par cette maladie mais aussi à tous ceux qui s’intéressent à l’apprentissage.

On reste sur le thème des dys mais avec un livre pratique qui nous apporte des témoignages de suivis de patients dys à l’épreuve de la méthode de Béatrice Sauvageot. Un livre qui aide aussi à appréhender e que vivent les dyslexiques face à un écrit, leurs parcours, leurs combats et ceux de leurs soignants ! Très intéressant et abordable que l’on soit spécialiste du sujet, enseignant ou parent.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Après l’année du crabe : En attendant la récidive (*) d’ Alice Baguet aux Editions Vraoum : « Quand j’avais dix-neuf ans (avant-hier, donc), Jean-Pierre le cancer est passé me faire un petit coucou. On a ri et j’ai guéri. Jean-Pierre est venu, n’a pas vaincu et a donc disparu. Après avoir appris à vivre avec lui, il fallait apprendre à vivre sans. Seule avec moi-même. Eh bah c’est pas pour chouiner mais j’ai quand même un peu ramé. Ca aura pris dix ans. Mais heureusement, pendant tout ce temps, on s’est bien marré. » Cette histoire est garantie 100 % sans récidive à l’intérieur.

C’était le livre à lire en plein octobre rose, j’ai beaucoup pensé à tous ceux proches ou moins proches qui ont vécu cette maladie. Le précédent ouvrage d’ Alice Baguet , L’année du crabe – Globules et raviolis, paru chez Vraoum en 2015, racontait en toute décontraction son histoire avec Jean-Pierre le cancer, un petit crabe orange. Après cette aventure, il aura fallu beaucoup plus de temps pour se séparer de Jean-Pierre que pour en guérir. C’est ce que raconte Après l’année du crabe – En attendant la récidive. Un témoignage touchant mais aussi plein d’humour sur les conséquences psychologiques de la rémission. J’ai été très touchée !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

En attendant Bojangles (*) d’après le roman d’ Olivier Bourdeaut par Ingrid Chabbert et Carole Maurel aux Editions Steinkis : Un couple et leur fils nagent dans le bonheur, en compagnie de Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique adopté par la mère. Cependant, imprévisible et extravagante, cette dernière entraînera malgré elle sa famille dans un dangereux tourbillon, que tenteront d’éviter père et fils.

J’avais adoré le roman ( chroniqué ICI) , cette adaptation est complètement à la hauteur sachant retranscrire cet univers de folie, de chic et d’amour !  Il sort demain en librairie, na passez pas à côté ! Une PEPITE !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’écorce des choses (*) de Cécile Bidault aux Editions Warum : l’histoire d’une petite fille pas comme les autres, puisque atteinte de surdité sévère. C’est aussi l’histoire d’un déménagement, d’une nouvelle maison à la campagne, d’un arbre et d’une amitié. L’Écorce des choses, c’est aussi et surtout l’histoire d’une petite fille qui cherche à s’affirmer autrement que par la parole face à des parents désarmés, vue de son point de vue d’enfant.

Le thème du handicap en littérature jeunesse me touche particulièrement, j’y ai consacré un mémoire, car contrairement à ce qu’on pourrait penser beaucoup d’auteurs et illustrateurs, notamment en littérature jeunesse s’y sont intéressés. Je ne cesse depuis 10 ans d’enrichir ma bibliographie initiale avec des ouvrages rivalisant de délicatesse et de réalisme pour appréhender le handicap et ses conséquences sur la vie de tous les jours. Cette BD nous évoque la surdité avec infiniment de justesse en prenant notamment le parti d’une histoire muette pour mieux nous immerger dans le monde silencieux de cette enfant ! Une pépite là aussi !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez aux Editions Delcourt : Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

J’aime beaucoup le style graphique de Mademoiselle Caroline que je suis depuis plus de 5 ans, j’étais donc très heureuse de la voir elle aussi s’intéresser aux handicap : l’autisme ici en l’occurrence. On accompagne l’héroïne (Marguerite, alias Julie la co-auteure) dans son quotidien, sa prise de conscience d’une différence, son parcours de diagnostic, et la délivrance quand enfin un mot a été mis sur son trouble.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Tu pourrais me remercier (*) de Maria Stoian aux Editions Steinkis : Réunissant les voix d’hommes et de femmes de tous âges, les histoires contenues de cet ouvrage sont des expériences réelles de violence sexuelle, de violence et de harcèlement. Tu pourrais me remercier rappelle aux victimes qu’elles ne sont pas seules et à tous qu’aucune agression n’est anodine.

Complètement d’actualité, à l’heure où les dénonciation des actes de violence se multiplient dans les médias et sur les réseaux sociaux,  ce livre nous touche et peut-être aussi un bon support pour aborder le sujet avec les adolescents et leur rappeler l’importance de respecter l’intégrité de l’autre. Un titre fort à dédier à toutes les victimes au même titre que la journée du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La brigade des cauchemars tome 1 (*) de Franck Thilliez, Yomgui Dumont aux Editions Jungle Frissons : Tristan et Esteban (son frère adoptif) ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n’arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l’aide d’une expérience unique, les membres de l équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d’en découvrir la source et de la détruire.L’admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu’ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d’avoir déjà vue Sarah… mais où ?

Une chouette BD pour initier les adolescents au thriller et au style de Frank Thillier ( que e croise souvent sur la table de chevet de mon mari ! ). La BD finit en laissant planer quelques mystère et nous donne très envie de découvrir le tome suivant ! Les illustrations sont très chouettes, et petit bonus, le lecteur pénètre de façon privilégiée dans les secrets du professur Angus en découvrant en fin d’ouvrage un de ses carnets secrets !
Pour les ados mais pas que…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le Petit Nicolas – La bande dessinée originale (*) de Sempé et Goscinny chez IMAV Editions : Savez-vous que le Petit Nicolas est né sous la forme d’une bande dessinée en couleur ? IMAV éditions publie pour la première fois en album bd l’intégralité des planches écrites par René Goscinny et dessinées par Sempé, parues entre 1955 et 1956 dans un magazine belge, Le Moustique. Quand trois ans plus tard, ils reprennent Le Petit Nicolas, ils proposent cette fois les romans illustrés à succès. Les planches inédites qui sont aujourd’hui publiées dans cet album contiennent tous les ingrédients qui feront le succès du Petit Nicolas. Elles se présentent sous la forme de gags en une planche. Cette bande dessinée a déjà la saveur de ce qui fera le succès du personnage, humour et poésie. Ce trésor retrouvé permet de découvrir la genèse de l’une des oeuvres les plus célèbre de la littérature jeunesse.

Absolument savoureux ! J’ai retrouvé le petit héros dont je dévorais les aventures petite ! Humour, naïveté, bons mots, tendresse tout était déjà  dans les prémisses de cette belle aventure !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

J’avais très hâte de découvrir Les cahiers d’Esther de Riad Satouff, je me suis offert ce petit plaisir ce mois-ci, et je n’ai absolument pas regretté ! Esther c’est pour moi le Petit Nicolas de la nouvelle génération ! ( cf BD précédente). Il y a là aussi énormément de naïveté, de douceur, de candeur, d’humour, mais le monde a lui aussi évolué et Esther est de fait confrontée cette évolution, avec des schémas familiaux différents, l’hyper présence des téléphones, la conscience du risque terroriste,  des codes sociaux différents, des jeux et une culture qui définit la jeunesse actuelle ! C’est très drôle, fin, tout est livré sans filtre comme le font les enfants mais rien n’est jamais caricatural, et puis en tant que parent ces ouvrages permettent de mieux comprendre le monde dans lequel évolue nos loulous et la façon dont ils le percoivent. Bref j’ai adoré et commandé le tome 03.


Les Cahiers d’Esther – tome 1 Histoires de mes 10 ans de Riad Sattouf chez Allary Editions : Écrits d’après les histoires vraies d’Esther A.*, Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles. Que sont Tal, Kendji Girac ou bien les têtes brûlées ? Quels sont les critères de beauté que doivent avoir les garçons et les filles pour être populaires ? Comment fait-on quand on a des copines plus riches que soi ? Qu’est-ce que le petit pont massacreur ? Comment les attentats du 7 janvier ont-ils été vécus dans la classe d’Esther ? Comment faire quand on a peur d’avoir des gros seins ? En cinquante-deux pages qui sont autant de saynètes sur un thème à chaque fois différent, Esther nous raconte sa vie et son époque. Ce qu’elle ne dit pas à ses parents, elle le raconte dans ce journal intime, tour à tour drôle et émouvant, tendre et cruel : un portrait de la jeunesse d’aujourd’hui et un miroir de notre société.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les Cahiers d’Esther – tome 2 Histoires de mes 11 ans de Riad Sattouf chez Allary Editions : Le deuxième tome des aventures d’Esther ! 52 nouvelles histoires, pour les 52 semaines de l’année des 11 ans d’Esther. Le projet de Riad Sattouf est de suivre la vie d’Esther de ses 10 ans jusqu’à ses 18 ans, au rythme d’un album par an.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’extraordinaire voyage du fakir qui etait resté coincé dans une armoire Ikéa (*) de Zidrou, Falzar, Kyung Eun Park aux Editions Jungle : Voici Ajatashatru Lavash Patel – à prononcer « j arrache ta charrue » ou « achète un chat roux ». Vous pouvez aussi dire Aja. Profession : fakir, escroc. Fraîchement débarqué à Paris, notre fakir file direction Ikéa pour y acheter un lit à clous repéré en soldes sur le catalogue. Une course en apparence toute simple mais qui va se transformer en véritable aventure. Enfermé par erreur dans une armoire et expédié en Angleterre (puis en Espagne, Italie, Liban…), le fakir va découvrir malgré lui le quotidien des migrants, ballotés de frontières en frontières. Poursuivi par la police des frontières, par le taxi qu il a arnaqué brillamment à son arrivé à Paris, Aja va devoir user de tout son génie pour se sortir de ce guêpier.

Là aussi une adaptation fidèle et très réussie du roman de Romain Puertolas ( chroniqué ICI). Un dessin de style comics qui donne beaucoup d’énergie à cet incroyable périple. Les personnages sont fidèles à l’image qui s’était révélée à moi à la lecture du roman, farfelus, déjantés un brin caricaturaux et atypiques ! Une lecture qui vous fera passer un excellent moment.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La guerre à la politesse est un combat sans merci ! (*) de Gaspard De Lalune aux Editions Textuel : Ce livre réjouissant combine avec panache humour et graphisme. Entre pop culture et esthétique Belle Epoque, il présente de vraies / fausses planches encyclopédiques, publicités et gravures anciennes malicieusement, détournées au service de jeux de mots pas toujours polis. Alors imposteur ou génie méconnu ? Suivez Gaspard Delalune, artiste Dada prolifique, dans ses très visuels calembours délicieusement absurdes et franchement impertinents.

Quand on l’ouvre l’ouvrage on lui trouve un côté précieux, voir pompeux, puisqu’il décline de vieilles planches jaunies au style encyclopédique ! Mais dès qu’on le lit, on savoure l’humour, l’extrême habileté de l’auteur à manier les mots et jeux de mots ! On se retrouve au final avec un ouvrage graphique aussi magnifique que drôle … Je vous laisse voir un petit extrait :

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’art subtil de s’en foutre: Un guide à contre-courant pour être soi-même (*) de Mark Manson aux Editions Eyrolles : Le discours ambiant nous pousse sans cesse à nous améliorer. Sois plus heureux. Sois en meilleure santé. Sois plus intelligent, plus rapide, plus riche, plus sexy, plus productif. Mais il faut en finir avec la pensée positive, nous dit Mark Manson. « Soyons honnêtes : parfois tout va de travers, et il faut faire avec. » Depuis quelques années, à travers son blog au succès phénoménal, Mark Manson explore les aspirations délirantes qui déforment notre perception du monde. Il propose ici sa sagesse pratique, joyeusement insolente. C’est en regardant en face nos peurs, nos défauts et nos incertitudes en arrêtant de fuir et d’éviter , que nous pourrons trouver le courage et la confiance qui nous manquent tant. Mark Manson invite à un moment de parler vrai en mode je-te-regarde-dans-les-yeux, fait d’histoires vécues et d’humour potache. Un livre-manifeste pour construire des vies plus réjouissantes, plus ancrées.

Un livre au ton plein d’humour et sans concession pour apprendre à lâcher prise ! Déculpabilisant à souhait, c’est une invitation à être heureux en étant soi-même, en sachant dire non, en assumant ses choix sans trop les discuter et les débattre, en acceptant les erreurs, les souffrances sans leur donner trop d’importance ! Je le redis : Déculpabilisant à souhait !!!!

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Larousse des plantes médicinales: Identification, préparation, soins – 500 plantes décrites – 1000 photographies (*) d’Andrew Chevallier aux Editions Larousse : La bible des herboristes et des passionnés qui fait autorité depuis 1996. Un répertoire des plantes médicinales, 550 fiches illustrées avec des informations détaillées sur : la plante elle-même, ses principaux constituants, ses parties utilisées, ses principaux effets, les recherches en cours, ses usages traditionnels et actuels. Les préparations à faire soi-même : décoctions, teintures, infusions… Un guide pratique de soins avec de nombreux conseils : pour cultiver au jardin ou en serre les principales plantes médicinales et préparer soi-même des remèdes naturels pour se soigner au quotidien et prévenir les dangers de l’automédication (toxicité, contre-indications…).

Un ouvrage dans lequel j’aime me perdre ! Je fais de plus en plus confiance à la phytothérapie, aux huiles essentielles et à l’homéopathie, pour fuir les médicaments d’origine chimique, autant vous dire que cet ouvrage fait office de petite bible ! J’ai beaucoup apprécié les chapitres présentant les trésors botaniques des différents coins du globe ! Un ouvrage à lire pour enrichir sa culture botanique mais aussi à rouvrir ponctuellement pour soigner les petits maux du quotidien.


♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

4 Réponses to “Mes lectures d’octobre 2017”

  1. Mom and studies 1 novembre 2017 à 8 h 11 min #

    Après l’année du crabe m’a l’air très beau .. pas toujours évident de se remettre d’un cancer surtt psychologiquement.

    Merci du partage

    Annaelle

    • bbbsmum 1 novembre 2017 à 14 h 54 min #

      Oui on parle souvent peu de la rémission et de l’après traitement, et puis ici c’est si justement raconté, c’est drôle et touchant !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Idées lectures pour les ados – Vacances Toussaint 2017 | BBB's mum - 3 novembre 2017

    […] de suite beaucoup intéressé puisque notre héros est porteur d’une trisomie. Je chroniquai en début de semaine l’adaptation très réussie en BD du roman à succès de l’auteur […]

  2. La semaine de la BBB’s family (semaine 44- 2017) | BBB's mum - 5 novembre 2017

    […] Mes lectures d’octobre ( cf ce billet) […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :