Mes lectures de mars 2018

30 Mar

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

 

Bilan  de ce mois de  mars 2018 – 12 ouvrages :

six romans, un livre d’éducation,  et cinq bandes-dessinées  !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Fille de Brooklyn de Guillaume Musso aux Editions Pocket : Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :  » Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? « . Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo. – C’est moi qui ai fait ça. Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.

Un excellent Musso, j’ai été happée par cette histoire, ce polar en fait, car s’il y a comme dans tous les livres de Musso une histoire d’amour c’est avant tout une enquête incroyable. L’intrigue est terriblement bien ficelée et riche en rebondissements, très rythmée, le sujet fait écho avec des faits d’actualités ! Une lecture qui vous coupe le souffle et vous fait passer un excellent moment.  A mettre sans hésitation dans vos PAL.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Ce que je n’oserai jamais te dire de Bruno Combes aux Editions J’ai Lu (*) :  » Joy, veux-tu être ma femme ?  »  » Oui, je le veux ! « , a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte. Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir. Et en effet, Joy s’est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

C’est la première fois que je lis cet auteur, et c’est un véritable coup de cœur . Je venais de finir le Musso quand j’ai lu cet ouvrage, et j’ai aimé y retrouver des points communs. Dans les deux romans il s’agit d’hommes amoureux, se battant pour sauver celles qu’ils aiment de leurs terribles et tragiques passés. Mais chaque auteur a sa propre patte. Bruno Combes mêle à merveille récit fictionnel et poésie, nous permettant à chaque chapitre de reprendre notre souffle dans cette histoire terrible avec quelques phrases sensibles et philosophiques. J’ai eu la chance de le lire en avant-première, mais guettez sa sortie en poche dans quelques jours le 4 avril.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

T’en souviens-tu, mon Anaïs ? et autres nouvelles de Michel Bussi aux Editions Pocket : Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Un recueil de 4 nouvelles, j’ai adoré la première Anaïs qui m’a beaucoup fait penser aux nymphéas noirs. J’ai adoré les chutes de l’Armoire normande et une Fugue au paradis. Je n’ai pas trop accroché à Vie de grenier ( déçue par la chute cette fois). En tout cas j’ai passé un très bon moment avec ces nouvelles !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La fille sur la photo de Karine Reysset aux Editions J’ai Lu (*) : Quand elle accourt au chevet de Garance, la fille de son ancien compagnon, Anna doit faire face à tout ce qu’elle a cru laisser derrière elle. Le foyer qu’elle a fui et la place incertaine qu’elle y a tenue pendant dix ans. Son histoire d’amour avec le « grand homme », réalisateur de renom, qu’elle a quitté pour un admirateur plus inquiétant qu’il n’en avait l’air. Les trois enfants qu’elle a « abandonnés », après les avoir aimés comme s’ils étaient les siens. Les raisons de son départ, dont elle-même a fini par douter, et les traces qu’il a laissées dans le coeur des uns et des autres. Est-il trop tard pour recoller les morceaux ? Est-ce seulement souhaitable ?

Une écriture féminine aussi délicieuse que l’héroïne est tourmentée. C’est une femme perdue en quête d’identité qui a souffert toute sa vie de ne pas trouver sa place, en peine avec l’attention qu’elle veut porter aux siens sans s’ignorer pour autant. Un très beau récit qui m’a terriblement émue.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Un don du cœur d’Alexandra Fournier aux Editions Bergame (*) : Le soleil se couche à l’horizon, mais aussi sur la vie de Sofia. À vingt-sept ans, elle a encore tant de projets à accomplir… Assise près de la rivière, elle sait pourtant que la fin est toute proche, que le mal qui la ronge a pris le dessus. Elle écrit en adressant une lettre à Éléna, une petite fille qui changea sa vie, ou qui plutôt changera sa mort… Elle lui explique sa vision de la vie à travers des joies, des épreuves, des peines et de l’amour. De son premier amour, en passant par la concrétisation d’un rêve, jusqu’à la maladie, elle se confie… en un merveilleux récit empreint de passion et d’espoir. Elle perd ses forces pour écrire. Elle ferme les yeux, dans les bras de l’homme qu’elle aime. Ce jour-là, une jeune orpheline en attente d’un miracle voit ses prières exaucées ; mais elle reçoit également une lettre, un don du cœur…

Une roman sur un thème touchant et fort émotionnellement, cherchant à délivrer un message positif mais je dois avouer ne pas avoir réussi à rentrer dans l’histoire. J’ai eu la sensation de ne survoler les personnages, d’enchaîner les événements catastrophiques ce qui les rendaient moins crédibles, l’écriture ne m’a pas émue malgré le sujet. Dommage…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Des clous dans le coeur de Danielle Thiéry aux Editions J’ai Lu (*) : Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l’hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la Police judiciaire de Versailles. A la découverte du cadavre d’une idole vieillissante du show-business s’ajoute une énigme vieille de dix ans qui tourmente Revel : le double crime jamais élucidé des tenanciers d’un bar, qui coïncide avec la disparition de sa femme. Et si la vérité pouvait sortir de la bouche d’un enfant autiste, témoin malgré lui de la brutalité des hommes ?

Certains pourraient dire Danielle Thiéry nous régale encore une fois avec cette nouvelle enquête. Ce n’est pourtant pas le cas ! Elle va bien plus loin  avec ce dernier opus ! Le lecteur est emporté par cette double, triple, quadruple intrigue personnelle et policière ! Une histoire sombre, bien ancrée dans le réel, pourtant éclairée par le style direct, naturel parfois presque léger de l’auteur. A découvrir de toute urgence si vous aimez Danièle Thiéry comme si vous ne l’avez jamais lue !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le Loup en slip – tome 1 – Le Loup en slip de Wilfrid Lupano, Paul Cauuet et Mayana Itoïz aux Editions Dargaud : Le loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt… Méconnaissable ! Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?


Le Loup en slip – tome 2 – Le Loup en slip se les gèle méchamment de Wilfrid Lupano, Paul Cauuet et Mayana Itoïz aux Editions Dargaud :
Le loup en slip est de retour et pourrait bien redevenir le méchant de l’histoire L’hiver arrive, il neige, il fait froid… Grognon, le loup répète sans cesse qu »on se les gèle’ ! Mais que peut-il donc bien se geler, lui qui est toujours en slip ? Les habitants de la forêt vont vite devoir le découvrir s’ils ne veulent pas que leur compagnon redevienne le grand méchant loup qui les terrorisait autrefois !

C’est ma collègue qui m’a fait découvrir cette série absolument génial ! Si vous avez aimé le grand méchant renard, vous serez fans aussi du Loup en slip ! A lire ! A faire lire à vos loulous car c’est une BD jeunesse, bref à partager en famille. Petit bonus savoureux, une planche des Vieux fourneaux commentant la BD ! Clin d’œil génialissime et réciproque rendue ! C’est piquant, drôle, cocasse ! Notez-ces titres !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La bobine d’Alfred de Malika Ferdjoukh et Nicolas Pitz aux Editions Rue de Sèvres (*) : Parce qu’il est fou de cinéma et qu’il n’a pas voulu céder à l’avarice de son patron, le père cuisinier du jeune Harry, seize ans, a brusquement perdu son travail à Paris. Mais heureusement, son avenir est brusquement relancé grâce à la belle Lina Lamont, une authentique star du cinéma muet américain, qui lui propose de devenir son cuisiner personnel… à Beverly Hills ! «Son audace le conduira à rencontrer Alfred Hitchcock en personne ». Et voilà comment le père et le fils se retrouvent soudain plongés en plein Hollywood des années 60, comme dans un rêve éveillé.Ébloui, Harry se prend de passion pour son nouveau monde d’adoption, au point de s’introduire clandestinement sur un plateau de tournage, une nuit, et d’y remplacer au pied levé un second rôle souffrant. Son audace le conduira à rencontrer Alfred Hitchcock en personne, qui dans le secret le plus absolu vient de commencer de tourner l’adaptation cinématographique d’une pièce de l’auteur de Peter Pan, dont il rêvait depuis quarante ans. Et puis il y a Madeleine, si belle…

Il s’agit là de l’adaptation du roman de Malika Ferdjoukh, La Bobine d’Alfred, paru en 2015 aux Editions L’école des Loisirs. Une autre façon de découvrir l’âge d’or d’Hollywood puisque la fiction se mêle à l’histoire du cinéma ! Une BD particulièrement réussie qui nous fait voyager dans le temps. La mise en images est particulièrement réussie, à la fois classe  et expressive ! J’ai adoré !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Rubis & sa clique : Bienvenue au paradis ! d’Eddie Pittman aux Editions Rue de Sèvres (*) : Rubis est petite orpheline de 10 ans très dynamique. Elle vit avec d’autres enfants au sein d’une famille d’accueil, les Nourricier. Rubis n’y est pas profondément malheureuse, mais cette pseudo vie de famille ne lui convient pas et surtout, elle s’y ennuie. Elle rêve d’ailleurs, de liberté, dans paradis à elle. Alors qu’elle tente de prendre la poudre d’escampette pour la énième fois, elle est rattrapée par le shérif Ramsey qui lui annonce qu’elle est confiée à un institut spécialisé. À peine le temps de l’envisager que Rubis est enlevée par erreur par un mystérieux objet volant non identifié. La voici embarquée dans l’énorme vaisseau d’Aquilari, créature aux deux têtes de tortue qui collectionne les individus rares et inhabituels. Elle débarque dans un monde foisonnant de monstres en tous genres. Rubis y fera la connaissance de Tawee. Réussira-t-elle à survivre dans ces lieux, à savoir où elle se trouve exactement ? Trouvera-t-elle son paradis ?

Voici le premier tome d’une série qui s’annonce en 3 volumes. J’ai aimé le côté rebelle tendre de cette héroïne éprouvée par la vie, et puis la BD bascule dans le fantastique pour le plus grand bonheur des jeunes lecteurs ! J’ai hâte de découvrir la suite et de partager cette lecture avec mon loulou !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Insulaires : Petites histoires de Groix de Prosperi Buri aux Editions Warum (*) : Groix (du breton Enez Groe) est une île du Morbihan. Elle se trouve au large de la côte sud de la Bretagne, au nord-ouest de Belle-Île-en-Mer, en face de Lorient et de Port-Louis. Les Groisillons sont des pêcheurs, des marins et, parfois, des naufrageurs. Ils ont leur mythes et leurs légendes, dont la Korrigez, mystérieux monstre local qui débarasse parfois bien pratiquement les mères d’un rejeton en trop. Hop. Un recueil humoristique et anecdotique, entre histoire et légende, illustré par un auteur lui même groisillon.

Le recueil regroupe plusieurs histoires en noir et blanc pour découvrir le passé de Groix. Cet été j’ai été très touchée par Entre Ciel et Lou de Lorraine Fouchet se déroulant, j’étais donc ravie de retrouver l’île où se passe cette histoire et de découvrir ces légendes parfois drôles parfois grinçantes !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le grand guide de l’éducation constructive: Les clés d’un bonheur durable de Marie Gilbert aux Editions Eyrolles (*) : L’éducation constructive une démarche globale tournée vers l’avenir où les intentions et les actions des parents sont orientées vers un but : aider l’enfant à se construire, pour orienter sa vie vers un bonheur durable. Un projet éducatif adapté à notre époque, qui prend en compte : les besoins de l’enfant et de la famille d’aujourd’hui, les exigences de la société actuelle et les urgences planétaires. Véritable référence éducative, ce livre n’en est pas moins illustré de cas concrets et d’exemples du quotidien. Il aborde aussi bien des sujets délicats comme l’autorité, la violence, les valeurs… que des questions actuelles comme l’écologie et le terrorisme. Enfin, il traite d’une dimension fondamentale de l’éducation : le rapport des parents avec eux-mêmes et avec leurs propres parents.

Énorme coup de cœur pour cet ouvrage ! Un guide facile d’accès et plein de bons conseils pour les parents soucieux d’apporter une éducation positive, bienveillante, permettant à l’enfant de grandir dans un univers à la fois sécurisant et cadrant. La première partie guide le parent pour définir son projet, la seconde donne les piliers à transmettre à l’enfant le tout étant étayé d’exemples, enfin la dernière partie donne des pistes en cas de « turbulences » dans le chemin choisi. Très complémentaire des ouvrages de Filliozat, voilà une nouvelle bible sur ma table de nuit de maman !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

10 Réponses to “Mes lectures de mars 2018”

  1. Adeline 1 avril 2018 à 12 h 58 min #

    Je n’ai jamais lu de Musso, mais là… tu me fais bien envie ! Peut-être le mois prochain !

    • bbbsmum 1 avril 2018 à 21 h 11 min #

      Si je devais ne t’en conseiller qu’un ça serait celui-là !

  2. Mathy 1 avril 2018 à 23 h 05 min #

    tu te doutes bien que le loup en slip est un coup de coeur ici, je n’ai que le tome 1 mais j’ai hâte d’avoir le 2 !

    • bbbsmum 2 avril 2018 à 13 h 36 min #

      C’est vraiment génial ! et tu as lu les vieux fourneaux ?

      • Mathy 4 avril 2018 à 21 h 33 min #

        non, je l’ai mis sur ma liste mais il n’est pas dans mes priorités. J’ai beaucoup aimé leur intervention dans le loup en slip mais j’hésite pour lire leurs aventures…

        • bbbsmum 5 avril 2018 à 13 h 09 min #

          Moi j’avoue être très tentée !

  3. Granouche 10 avril 2018 à 19 h 46 min #

    Le musso j’ai adoré !!! Bon, en même temps je suis une fan lol 😂

    • bbbsmum 10 avril 2018 à 21 h 45 min #

      Je t’avoue que je m’étais un peu lassée, mais là j’ai renoué avec plaisir ! Le polar lui va bien !

Trackbacks/Pingbacks

  1. La semaine de la BBB’s family (semaine 13- 2018) | BBB's mum - 1 avril 2018

    […] : mes lectures de mars […]

  2. Mes lectures d’avril 2018 #01 (Romans et BD) | BBB's mum - 1 mai 2018

    […] mois dernier, je vous confiais mon coup de cœur pour cet auteur, j’ai été très touchée de recevoir […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :