Mes lectures d’avril 2018 #01 (Romans et BD)

1 Mai

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois  d’avril 2018 – 21 ouvrages

(vive les vacances pluvieuses et les soirées lectures !)

j’ai donc décidé de scinder ce billet en deux, aujourd’hui je présenterai

six romans   et six bandes-dessinées  !

et demain vous découvrirez les livres pratiques !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Il est grand temps de rallumer les étoiles (*) de Virginie Grimaldi aux Editions Fayard : Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin. Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Bien évidemment mon chouchou du mois ! Une fois encore Virginie nous embarque dans une histoire qui nous fait passer du rire aux larmes. J’ai vibré, j’ai été émue par ces retrouvailles mère/filles, j’ai aimé chacun des personnages du road trip, leurs forces, leurs fêlures, j’ai été saisie par l’immensité et la beauté des paysages, comme si je les découvrais moi aussi, j’ai pris des bouffées d’air frais, j’ai pris pour moi certains moments d’introspection. La narration est absolument formidable puisque tour à tour Anna et ses filles prennent le contrôle des chapitres, sous la forme d’un blog pour la fille aînée , d’un journal intime prénommé Marcel pour la cadette, d’un roman autobiographique pour la jeune maman ! J’ai ri à ces jeux de mots tellement typiques et savoureux, qui font la patte de l’écriture de Ginie. J’ai versé un torrent de larmes au dénouement, touchée en plein cœur, mais aussi parce que j’avais envie de dire merci à Anna, Lily et Chloé de m’avoir permis d’être témoin de cette renaissance  ! Un bijou ! Une pépite ! J’ai peur de vous en avoir déjà trop dit, d’avoir spoilé, mais je voudrais aussi rajouter que ce livre traite aussi de sujets qui me sont chers, et qu’il me tient à cœur de voir dans la littérature. Merci Virginie pour ce moment de bonheur et ton petit mot si doux et si cher à mon cœur ! Le succès sera encore une fois au rendez-vous je n’en doute pas ! Vous pouvez bien évidemment continuer de lire ce billet, mais avant toute chose, notez-vous d’aller le chercher, il sort demain en librairie ! ♥

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Parce que c’était toi… (*)  de Bruno Combes aux Editions Michel Lafon : À l’âge de seize ans, ils s’étaient juré un amour éternel. Vingt-sept ans plus tard, ils se sont retrouvés et rien n’a pu empêcher cette passion de renaître. Ni les deux beaux enfants de Camille, ni Richard, son mari, et son associé dans leur cabinet d’avocats.Mais peu à peu Stephen, totalement libre, lui, ne peut plus supporter cette liaison et somme Camille de choisir. Bouleversée par cet ultimatum, celle-ci a un accident de voiture où sa fille est blessée et elle-même très atteinte, surtout psychologiquement. Stephen, bien sûr, ne peut pas aller la voir, toute sa famille est autour d’elle. Mais il la bombarde d’appels, lui demande pardon… Camille est rassurée : dès qu’elle ira mieux, tout recommencera comme avant. Sauf que tout change…

Le mois dernier, je vous confiais mon coup de cœur pour cet auteur, j’ai été très touchée de recevoir son dernier ouvrage sorti il y a quelques jours. Une nouvelle fois j’ai été conquise par sa plume, cette narration fluide et qui vous prend aux tripes, cette tranche de vie qui vous happe, ces questionnements incessants entre cœur et raison, cet hymne à l’Amour si justement raconté. J’ai une nouvelle fois apprécié la délicatesse des mots et particulièrement les débuts de chapitre permettant une petite respiration philosophique. Cet ouvrage est en fait la suite d’un titre précédent, je ne pouvais en rester là avec Camille et Stephen, alors dès les dernières lignes parcourues j’ai foncé chez le libraire acheté le tome initial que je vous présente de suite.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Seulement si tu en as envie… de Bruno Combes aux Editions J’ai lu : Vu de l’extérieur, Camille mène une vie parfaite : mariée à un homme de bonne famille, avocate de renom, deux enfants… Et pourtant son mariage s’épuise. Son mari la délaisse, sa belle-famille se montre méprisante, sa fille adolescente reste focalisée sur son téléphone portable, seul son fils, Lucas, lui apporte un peu de réconfort. Alors quand le premier garçon qui a fait battre son cœur la recontacte après vingt-sept ans, elle se laisse emporter dans un tourbillon de sentiments. Stephen est bouquiniste, et vit entre ses librairies de Paris et de Londres. Elle profite d’un déplacement professionnel en Angleterre pour le revoir. Lui n’a jamais cessé de l’aimer et elle retombe sous le charme. Pourtant, Camille met fin à leur relation. Elle tient trop à ses enfants pour mettre en danger sa vie de famille. Quelques mois plus tard, elle reçoit un manuscrit écrit par Stephen. Dans ces pages, il raconte leur histoire : du premier regard au dernier baiser. Mais ce livre est inachevé, et c’est à elle d’en choisir la fin.

C’est donc par ce tome que je vous conseille de débuter pour faire connaissance avec Camille et Stephen. J’ai été touchée par l’héroïne, son rapport au passé, à sa famille, à ses amis, à sa famille de cœur et  par ce questionnement sur l’amour à l’aube des quarante ans… Un agréable moment de lecture, mais vous verrez le second est, je pense, encore plus touchant et bouleversant !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Comme une ombre (*) de Pascale et Gilles Legardinier aux Editions J’ai lu : Alexandra, la ravissante fille du milliardaire Richard Dickinson, se cherche en parcourant le monde. D’un tempérament plutôt indépendant, elle ne veut plus de sa jeunesse dorée ni des gardes du corps qui la suivent partout. D’ailleurs, elle s’acharne à les faire craquer les uns après les autres… Cependant, avec le nouvel ange gardien dont son père l’affuble, les choses s’annoncent différemment: en bon militaire, Tom Drake semble bien décidé à remplir sa difficile mission et à résister aux affronts de celle qu’il considère comme une petite fille gâtée. De Rio aux mystérieux palais sahariens, Tom la suivra comme une ombre. Coûte que coûte. Pourtant, à Marrakech, lorsqu’Alexandra lui joue un mauvais tour en faisant croire qu’elle a été enlevée, Tom est à deux doigts de jeter l’éponge. Mais il résiste encore. Et quand Alexandra est réellement kidnappée, il est le premier à risquer sa vie pour sauver celle de la jeune femme…

Comme une ombre a été écrit par Gilles Legardinier et son épouse en 2001 sur un défi autour de la romance, en annexe il nous explique la genèse de cet écrit aujourd’hui réédité.  C’est une comédie romantique très rythmée, un peu à la James Bond; certes ce n’est pas mon roman préféré de cet auteur, je trouve en effet que depuis la plume de l’auteur s’est bien aguerrie et a gagné en sensibilité, mais il y a  là de quoi passer un bon moment à la plage cet été par exemple.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Minute, papillon ! d’Aurélie Valognes aux Editions Le livre de Poche : Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s’effondre. Cette ex-nounou d’enfer est alors contrainte d’accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique. Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ?

Aurélie Valognes me surprend toujours autant qu’elle me régale ! C’est drôle, frais, savoureux, tendre ses galeries de personnages sont toujours incroyables ! Et puis elle sait nous questionner sur ce qui est vraiment important dans la Vie, sur les notion de destinées, de secondes chances, de regards portés sur L’autre… sur la VIE  ! Un grand merci à ma douce Aurélie Cagnades qui m’a fait ce joli cadeau ! ♥

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Tout le monde aime Bruce Willis (*) de Dominique Maisons aux Editions La Martinière : Dans les coulisses poisseuses du rêve américain, il ne fait pas bon être une actrice prometteuse. Rose Century a vingt ans et pèse déjà des millions de dollars au box-office. Beaucoup tueraient pour prendre sa place. Au-delà de ces apparences, la vie de Rose n’a pourtant rien d’enviable. Un agent qui la manipule comme une enfant ; des réalisateurs qui se comportent en prédateurs sexuels ; des amis d’enfance qui sombrent dans la drogue ; une mère qui lui fait porter ses ambitions manquées ; un père milliardaire qui la méprise. Et une sœur, morte dans des circonstances troubles. Rose n’en peut plus, elle veut fuir ce cauchemar doré. Mais Los Angeles ne peut pas la laisser disparaître. On a besoin d’elle pour servir la machine à rêve, et les ambitions électorales de son père. Alors, si Rose pose problème… Il va falloir trouver très vite la solution.

Un thriller loufoque, drôle, haletant mais parfois oppressant; avec cette obsédante question y parviendra-t-telle ? Une écriture très punchy, une ambiance décalée, et pour comprendre le titre rendez-vous à la dernière page ! Un bon moment de lecture pour les fans du genre.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Bonjour tristesse (*) de Frédéric Rébéna d’après Françoise Sagan aux Editions Rue de sèvres : 1954, Cécile, lycéenne parisienne passe l’été de ses dix-sept ans dans une villa avec son père Raymond, veuf, et Elsa, la maîtresse de ce dernier. Cécile et son père ont une relation fusionnelle, faite de plaisirs et d’insouciance. Cécile connaîtra ses premières étreintes avec Cyril. L’ambiance change quand Raymond annonce l’arrivée d’Anne, une amie. Différente d’Elsa et Cécile, Anne est une femme stricte et moralisatrice, elle apprécie la culture, les bonnes manières et l’intelligence. Dès son arrivée, un combat subtil commence entre les trois femmes. Elsa tente de maintenir la relation avec Raymond, qui est aussi attiré par Anne. Quant à Cécile, elle craint de perdre la complicité qui la lie à son père, ainsi que leurs libertés. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare…

Comme beaucoup j’ai lu le roman pendant mes années lycée, j’ai donc été ravie de redécouvrir l’ouvre par ce biais,  j’ai beaucoup apprécié cette adaptation BD, l’ambiance qui se dégage des dessins nous plonge dans les années 50, avec à la fois beaucoup de classe, de sensualité, de cynisme, de froideur, de mondanité, de contradictions et d’excès en tout genre.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Je vais rester (*) de Hubert Chevillard et Lewis Trondheim aux Editions Rue de sèvres : C’est l’été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu’ils n’ont pas encore déposé leurs bagages à l’appartement… et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l’imprévu ?…

Une BD à découvrir absolument tant elle vous bouleversera, elle aborde la notion de deuil de façon originale mettant en avant le déni face à une fin tragique, improbable, mais aussi la vie qui s’arrête et continue tout à la fois . J’ai particulièrement été touchée par toutes les planches sans texte qui décrivent à merveille la sensation de l’héroïne de devenir spectatrice de sa propre vie, de s’isoler au milieu de la foule.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


The End (*) de Zep aux Editions Rue de Sèvres (*) : Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire ?

Un thriller environnemental, une BD très intéressante, qui questionne mais qui fait surtout froid dans le dos ! Il s’agit bien évidemment d’une fiction mais l’auteur s’est appuyé sur des faits réels et les théories de certains scientifiques prêtant aux arbres des facultés de communication et d’expression chimique. On ne ressort pas indemne de cette lecture.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Comment être une femme élégante ? (*)  de Sol Diaz aux Editions Warum : La femme élégante est seule reine et souveraine de son corps. La femme élégante ne cherche pas l’homme idéal, elle préfère l’inventer. La femme élégante n’est pas mère avant d’être femme. Avant de piétiner un homme, la femme élégante enfile ses plus beaux talons.

Un recueil de dessins humoristiques  publiés en ligne durant deux années et déjà publiés dans on pays par cette jeune autrice chilienne. Véritable ode aux femmes, aux mères qui parlera à chacun d’entre nous. On est parfois émue puis touchée par le cynisme de faits pourtant tellement vrais. Une belle découverte ! A offrir à toutes les femmes élégantes de votre vie !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le Réseau Papillon, Tome 2 – Paris étudiant, Paris résistant (*) de Franck Dumanche et Nicolas Otéro aux Editions Jungle : Novembre 1940 – Le père de Bouboule charge son fils de se rendre à Paris pour une livraison. Gaston et Doc sont du voyage aussi, ravis de découvrir la capitale. Pendant ce temps, un groupe d’étudiants parisiens organise un mouvement pour protester contre l’Occupation allemande. L’un d’entre eux distribue un tract à Gaston, qui voit dans cet événement, un acte fort de Résistance. Gaston, Doc et Bouboule sont décidés: ils participeront à cette manifestation!

Nous avions beaucoup aimé le tome 1 présenté ICI, BBB’s dad et moi confirmons notre coup de cœur. Nos petits héros vont rentrer un peu plus en résistance et nous feront de grandes peurs ! Le dessin est très expressif et les personnages nous impressionnent par leur bravoure. L’ouvrage se termine par quelques pages documentaires particulièrement intéressantes. Une façon intéressante de parler de la seconde guerre avec les enfants à quelques jours des commémorations du 8 mai.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les Enfants de la Résistance – tome 1 – Premières actions de Vincent Dugomier et Benoît Ers aux Editions Le Lombard : Dans un petit village des Ardennes occupé par l’armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l’ennemi. Mais comment s’opposer à un si puissant adversaire quand on n’a que dix ans ?

J’ai acheté cette BD dans le cadre de l’opération 48hBD. Sur le même sujet que le précédent, avec là aussi des enfants pour héros. Je serai bien incapable de vous dire quelle série je préfère ! Les graphismes sont très différents mais tout aussi beau, les personnages aussi attachants et courageux, les actes de résistance abordés sont différents ce qui multiplie les témoignages ! A lire et à faire lire à vos enfants tout autant que le précédent.Et pour prolonger la lecture de cet album, un clic sur ce site : http://www.lelombard.com/enfantsdelaresistance/index.html

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

13 Réponses to “Mes lectures d’avril 2018 #01 (Romans et BD)”

  1. Anne M. 1 mai 2018 à 22 h 30 min #

    Merci pour cette sélection qui donne envie de courir en librairie 😊

    • bbbsmum 2 mai 2018 à 11 h 17 min #

      bon choix et bonnes lectures alors ! 😉

  2. mamanaparis 2 mai 2018 à 9 h 23 min #

    Merci!! et sinon la nuit, t’arrive t il de dormir? Parce que la liste d’ouvrages est impressionnante!!!

    • bbbsmum 2 mai 2018 à 11 h 20 min #

      oui oui un ptit peu !
      en fait un roman c’est entre 3 à 5 soirs…
      quant aux 6 bd c’est une seule grosse soirée bd
      les livres pratiques ( que je présente ce soir) c’est un peu n’importe quand dans la journée ( en mangeant, pendant la pause de midi au boulot, en donnant le bain, et sur ce temps de vacnaces …etc)

  3. mathy 2 mai 2018 à 22 h 14 min #

    Je suis très intriguée par le dernier Zep, il a souvent su me surprendre et ton avis m’intrigue…

    • bbbsmum 5 mai 2018 à 21 h 07 min #

      Il est effectivement surprenant mais aussi angoissant et questionnant !

  4. Aurélie Cagnades 3 mai 2018 à 0 h 25 min #

    Mais avec très grand plaisir ma jolie blonde ♥

  5. Kid Friendly 6 mai 2018 à 22 h 40 min #

    Tu me donnes envie de lire le dernier-né de Ginie !
    Tu ne participes plus aux petits bonheurs ?

    • bbbsmum 7 mai 2018 à 20 h 47 min #

      Oh oui je te le conseille ❤
      je fais une pause de certaines rubriques du blog, besoin de temps pour moi et pour me retrouver bisous

  6. Inesonline 11 mai 2018 à 10 h 04 min #

    Merci pour cet article bourré de nouvelles idées lectures…J’ai hâte de lire le dernier de Ginie, je suis sûre que c’est une pure merveille comme ses 3 1ers romans d’ailleurs! J’ai justement terminé récemment mémé dans les orties de Aurelie Valognes et j’ai minute papillon ds ma PAL! Les Bruno Combes me tentent bien aussi je ne connaissais pas cet auteur ms les résumés et tes avis m’inspirent! Sinon j’ai terminé hier « la tresse » un chouette roman que je te conseille si jamais tu ne l’as pas lu! Pour les BD je suis moins fan même si le thème de la guerre m’attire! Et au fait, merci pour « le vélo de rémi » qui m’attendait pas ma BAL a mon retour de vacances! Bises

    • bbbsmum 13 mai 2018 à 20 h 44 min #

      La tresse est dans une de mes wish-lit tu me donnes encore plus envie ! Je suis ravie que le livre soit bien arrivé !

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mes lectures d’avril 2018 #02 (Livres pratiques) | BBB's mum - 2 mai 2018

    […] six romans   et six bandes-dessinées  ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :