Sélection Premières BD

11 Mai

Pour finir cette semaine, je vous propose une sélection BD pour les enfants ; elles sont spécifiquement dédiées aux jeunes lecteurs ( de 5 à 10 ans) pour se familiariser au genre bande-dessinée. Quatre très chouettes ouvrages que les grands auront envie de piquer aux petits, et à partager sans modération en famille !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Griott et Mungo, Tome 3 : Un monstre !!! de Nena et Witko aux Editions Flammarion Jeunesse : L’hiver s’est installé et de monstrueuses bêtes rôdent autour de la tribu des Poudanlatët… Mais que font-elles ici ? Sont-elles aussi dangereuses qu’elles le paraissent ? Griott et Mungo vont rapidement s’apercevoir que, sous leurs peaux d’ours se cachent des hommes comme eux. Dès lors, il ne sera pas facile de convaincre le reste de la tribu que ces étrangers, malgré leurs différences n’ont rien de dangeureux. e l’aventure et des gags à chaque page !

Je vous avais présenté le premier tome (ici), on adore toujours autant l’humour désopilant de cette petite fille préhistorique et de son cher dinosaure ! Mais cette fois-ci la BD va plus loin en traitant avec humour mais aussi logique enfantine et beaucoup de bienveillance la question de l’accueil des étrangers ! Le découpage en courts  chapitres  est parfait ! Un vrai coup de cœur ! C’est une des rares BD à avoir autant de succès qu’Ariol avec mon loulou ! C’est tout dire !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Koshka au centre du monde de Andreï et Natalia Sneguiriov aux Editions La joie de Lire : Un chat russe fait irruption en francophonie ! Tout commence pendant les vacances, lorsque la famille Kalinkin part à la campagne visiter la grand-mère. Le père souhaite apprendre à lire à son fils avant que celui-ci ne commence la grande école à la rentrée. L’enfant n’est pas très motivé mais décide d’apprendre à parler au chat. Grâce aux animaux de la ferme il y arrive… Et ma foi c’est très pratique d’avoir un chat qui parle à la maison… même si parfois quelques subtilités de langage lui échappent encore ! Une bande dessinée délicieusement vintage, dans la tradition des BD belges. Un album qui rappellera aux plus grands leurs premiers émois de bédéphiles. Même l’humour est délicatement suranné… Mais il y a dans cette BD quelque chose d’intemporel et d’universel qui parle à toutes les générations. Le premier opus d’une série de plusieurs albums.

Une BD un peu rétro qui n’est pas sans me rappeler graphiquement la série Bob et Bobette que je lisais petite ! Vous allez forcément craquer pour ce chat si facétieux ! Autant vous dire que ça ne se lit pas ! Ca se DEVORE !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Ultraviolette se rebiffe d’Anne Loyer et Anais Nocera aux Editions Frimousse ( collection BD Mousse) : Pas toujours facile, la vie de petite fille ! Quand il y a embrouille à l’école, avec son meilleur ami et que l’on se retrouve menacée d’expulsion, il y a de quoi s’énerver ! Ultraviolette vit avec son père sur une péniche. Il est artiste peintre et espère que sa fille suivra son chemin…
Elle, c’est Violette, enfin Ultraviolette ( mais ça c’est un secret )…

Pour cette deuxième aventure, Ultraviolette reçoit du facteur un paquet cadeau… Mais la joie sera de courte durée. Dans le carton un petit mot assassin destinée à  » Violette, Méga nulle de la classe, souveraine de la casse « . Et bien sûr, il n’y a pas de signature… Il n’en fallait pas plus pour mettre la machine Ultraviolette en marche ! D’autant que Violette va vite avoir une petite idée. Elle court chez Galette, son meilleur ami pour le questionner. Mais évidemment, il ne sait rien. Ultraviolette ne décolère pas.

Et quand son père lui annonce qu’ils vont devoir quitter la péniche, Ultraviolette n’a plus de doute. C’est l’heure de la vengeance. Ultraviolette va remettre les pendules à l’heure, seule solution pour stopper retrouver l’estime de soi et faire taire les rumeurs.  Ultraviolette pourra ensuite se réconcilier avec son ami Galette et la péniche va retrouver sa petite vie… Encore une énigme résolue !

Graphiquement très originale, j’ai été touchée par cette BD ! Une petite fille qui certes se réfugie derrière son costume de super héroïne mais qui se bat aussi pour affronter ses soucis ! Un personnage aussi vif qu’attachant ! A découvrir !

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Tine & Junior – Les géants de pierre (tome2)  d’Ingrid Chabbert et Brice Follet aux Editions Frimousse ( collection BD Mousse) : Au détour d’une situation d’urgence, Tine et Junior, accompagnés de leur cousin, vont faire une rencontre… Imposante ! 

Tine, Junior et un cousin sont de nouveau avec leur Grand-père. Cette fois, ils sont dans les Alpes, entourés des montagnes enneigées. Après une arrivée en traineau, ils se préparent un bon repas chaud. À la fin du souper, Grand-père s’allonge sur le canapé. Églantine s’approche, pensant que son grand-père s’est endormi. Mais elle s’aperçoit vite qu’il se passe quelque chose d’anormal. Papi ne répond pas.

Les trois enfants doivent trouver de l’aide et vite ! Ils décident donc de reprendre le traineau pour aller au village le plus proche. L’équipée part à toute allure ! Ils sont pris dans un tourbillon qui les transportent… au Tibet ! Un sherpa est là et va les aider. Mais en déplaçant des pierres malencontreusement, ils vont réveiller les géants de pierre. Sacrilège ! Les géants sont très en colère ! Après des excuses appuyées, les enfants expliquent ce qui les amène. Les géants semblent détenir un élixir qui devrait les aider.

Après leur avoir donné la potion, ils attrapent les enfants, les envoie dans les airs. Ils atterrissent à côté de leur traineau. Ils se hâtent de rentrer soigner leur grand-père. Quelques gouttes de la gourde… et il reprend vie… Ils regarde les enfants avec suspicion… « – Oh, vous, vous avez fait une bêtise !?  » OUF ! Les enfants ont réussi ! Ils ont en plus la tête pleine de souvenirs…très encombrants !

Une BD d’aventure qui ravira les jeunes lecteurs, des personnages attachants, des monstres effrayants mais au grand cœur, un papi à sauver, des rebondissements, la découverte du Tibet,  du rythme, de l’humour, un album coloré où le ton « terre » domine ; bref beaucoup d’ingrédients pour en faire un joli succès ! Même si je dois l’avouer en fan absolue, quand je vois Ingrid Chabbert sur la couverture, je suis déjà conquise !

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Merci aux Editions Flammarion, La joie de Lire et Frimousse

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou visuels

2 Réponses to “Sélection Premières BD”

  1. mathy 12 mai 2018 à 9 h 21 min #

    j’ai découvert Griott et Mungo et je suis complètement fan !!!

    • bbbsmum 13 mai 2018 à 20 h 46 min #

      Je comprends c’est si drôle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :