Montessori et nous… #17

14 Juil

Pour finir cette première semaine de vacances, assez active sur le blog, j’espère que vous l’aurez remarqué 😉 , je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que ( pour rappel) cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages des lettres, chiffres et sons, qu’il a eu la chance d’être scolarisé deux ans dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous présente aujourd’hui

un joli panel de livres ou matériels pour les tout-petits et les plus grands !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Tout d’abord deux coffrets de cartes de nomenclature signées Adeline Charneau et Mizuho Fujisawa aux Editions Nathan. A proposer aux tout-petits dès 15 mois, elles permettent de favoriser l’émergence du langage, d’acquérir un vocabulaire riche et précis, de travailler les stratégies mnésiques et de discrimination, de s’ouvrir au monde qui l’entoure. Les activités de tris ou de classement induites vont l’aider à se construire et mieux appréhender le monde extérieur. Chaque coffret est construit de la même façon des grandes et petites cartes et un petit guide pour les parents pour expliquer l’activité dans le cadre de la pédagogie Montessori et des conseils pour utiliser le matériel avec 4 types d’activités ( nommer, décrire/raconter, associer, enrichir le vocabulaire et faire des associations plus élaborées.

Tout-petit Montessori – cartes classifiées des animaux de la ferme et leurs petits : Ce coffret comprend 32 cartes de familles d’animaux à réunir et à classer selon leur habitat ( il y a 8 familles de 3 animaux à associées à 8 habitats)

Tout petit Montessori – cartes classifiées : les objets de la maison  :  Ce coffret comprend 30 cartes d’objets de la maison et du jardin (oreiller, dentifrice, petite cuillère, bottes de pluie etc.) à classer selon la pièce de la maison où ils sont rangés (5 grands cartes représentant le jardin et les différentes pièces de la maison).

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour les lecteurs débutant 3 coffrets de Chantal Bouvÿ, Sabine Hofmann et Amandine Meyer aux Editions Nathan toujours. Chaque coffret comporte 3 livres que le lecteur débutant peut lire entièrement tout seul dès qu’il a compris que b+a = ba !
Ces petits livres nous racontent leshistoires tendres et drôles de Tom et Suzi, fidèles à la pédagogie originale Montessori, ces histoires utilisent des mots très simples, phonétiques, et des phrases courtes pour que l’enfant prenne confiance et puisse dire :  » je sais lire tout seul ! « . Les histoires sont très courtes (16 pages) avec un début et une petite chute amusante pour chaque histoire et relatent des situations de la vie courante, qui parlent aux enfants de 5 à 7 ans.

Le premier coffret que je vous présente est de Niveau 1, c’est à dire qu’il utilise uniquement des mots phonétiques, la grande image donne tout son sens au texte, il y a une unique phrase par texte, et les lettres muettes sont grisées ( cf photos).

Les deux suivants sont de Niveau 2, ils introduisent donc les premiers « sons complexes » : oi, au, eau pour l’un, on, in, an pour l’autre. Afin d’aider l’enfant à décoder les sons complexes sont en rouge.


Mon coffret premières lectures Montessori : Le taxi de mamie – Niveau 1 :

contient 3 histoires Le taxi de Mamie/ La cabane /Papa dort


Mon coffret premières lectures Montessori : Le bateau de Tom – Niveau 2 – 4/7 ans – :

contient 3 histoires Le bateau de Tom/ Suzi saute haut /La patinoire


Mon coffret premières lectures Montessori : Le lapin de Mia – Niveau 2 – 4/7 ans :

contient 3 histoires Le gros carton / La cantine /Le lapin de Mia

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

On reste dans le domaine de la lecture avec : Mon cahier Montessori de lecture de Marie Eschenbrenner et Sabine Hofmann aux Editions Nathan : Un cahier à compléter et à découper pour lire ses premiers mots. Il comporte en outre 3 pages d’autocollants pour manipuler ses premiers mots selon la pédagogie et la progression du matériel de lecture Montessori, dès 4ans. Il propose à l’enfant de s’amuser avec les tout premiers mots, faciles à déchiffrer. Ces mots ont été choisis précisément parce qu’ils éveillent la curiosité de l’enfant, renforcent sa confiance en lui et l’invitent à l’action :
– des mots à associer à des images : bus, arc, os, vis, moto, sac…
– des étiquettes à coller sur les objets autour de soi : bol, sol, lit, mur, porte…
– des ordres à réaliser : « ris », « dors », « parle », « lis », « recule »…
En collant des mots sous les images de son cahier, en posant des étiquettes sur les objets qui l’entourent, en lisant un « ordre » et en réalisant l’action demandée … votre enfant prendra confiance et découvrira avec fierté qu’il est capable de lire !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Une belle et tendre collection d’albums souvent chroniquée dans cette rubrique, voici, Mes petites histoires Montessori – La nuit étoilée de Eve Herrmann et Roberta Rocchi aux Editions Nathan. Ces albums racontent les aventures quotidiennes de Liv et Emy, deux petites filles pleines de curiosité et d’imagination. Dans ce nouvel opus, Liv a fait un terrible cauchemar. Elle trouve refuge dans les bras de son papa, qui pour la rassurer, improvise une leçon d’astronomie sur le balcon. Réveillée par leurs voix, Emy les rejoint pour admirer les étoiles.

A la fin de l’histoire, une activité Montessori à faire à la maison : fabriquer un projecteur de constellations.

Un album simple et poétique avec des illustrations épurées et réalistes dans l’esprit de la pédagogie Montessori. à savoir des premières histoires à proposer à l’enfant inspirées de sa vie réelle et du monde qui l’entoure et non des sujets imaginaires.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour les plus grands (6/9 ans), voici cette fois, Mon cahier Montessori de géographie – 6/9 ans de Marie Eschenbrenner, Sabine Hofmann et Emmanuelle Tchoukriel aux Editions Nathan : Un cahier à compléter librement pour découvrir tous les pays du monde, leur capitale et leur drapeau. Pour chaque continent, le cahier contient :
– 2 grandes cartes à compléter avec les autocollants « noms des pays » et « capitales ».
– des pages infos à compléter avec les autocollants des drapeaux de chaque pays.
Dans la couverture se cache une très grande carte du monde renseignée, à afficher ( 80*53cm). L’enfant peut s’y référer pour compléter les cartes du cahier.


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Et pour finir deux cahiers proposés par les Editions Larousse de Delphine Urvoy. Ces cahiers dans l’esprit Montessori s’appuient sur la méthode de Singapour .

La méthode de Singapour, qu’est ce que c’est ? Petit rappel en mode Wiki  😉

La méthode de Singapour (ou mathématiques de Singapour) est une méthode d’enseignement fondée sur le programme national de mathématiques de la maternelle à la sixième année à Singapour. Le terme a été inventé aux États-Unis pour décrire une approche, initialement développée à Singapour, de l’enseignement des mathématiques à l’aide de trois aspects fondamentaux : la modélisation, l’approche « concrète-imagée-abstraite » et la verbalisation.

Conçue au début des années 80 par une équipe de professeurs de mathématiques mandatée par le Ministère de l’Éducation de Singapour, sur la base des recherches menées par des pédagogues du monde entier (en particulier Jerome Bruner, Jean Piaget, George Pólya et Maria Montessori), la méthode a été ensuite implémentée dans les écoles singapouriennes sur une longue période de quinze ans, chaque professeur ayant été formé, en formation initiale et continue, à ce nouveau cursus. Sa réputation est devenue mondiale quand, en 1995, Singapour s’est classée, pour la première fois, première aux évaluations TIMSS puis en 2008, aux évaluations PISA. Depuis cette date, Singapour s’est classée systématiquement première ou seconde à toutes les nouvelles évaluations.

En 2002 la méthode de Singapour est d’abord utilisée par Israël, en 2008 par les États-Unis, en 2016 la moitié des écoles du Royaume-Unis sont équipées pour cette méthode. En 2017 il y a plus de 60 pays dans le monde qui l’utilisent.

Cette méthode proposée par Larousse se décline ne deux niveaux : grande section et CP !

Comme je le disais la méthode s’appuie sur la manipulation, il vous faudra donc un peu de matériel, celui-ci est fourni en fin d’ouvrage sous forme de matériel à découper, mais il vous faudra le compéter par du matériel très simple à trouver : des pailles, des morceaux de sucres, des perles, des petites voitures, des gobelets, une ardoise, des trombones, une frise numérique ( téléchargeable sur le site des Editions Larousse). Avant chaque activité le matériel est listé pour que le parent ou l’enseignant puisse préparer l’activité. Vous allez très certainement découvrir du nouveau matériel comme les barrettes, mais vous serez aussi bluffés de l’efficacité de cette méthode et de son côté attractif et ludique ! A découvrir de toute urgence !


Réussir en maths avec Montessori et la pédagogie de Singapour GS

Réussir en maths avec Montessori et la pédagogie de Singapour CP

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 Merci aux Editions  Larousse et Nathan

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12,  Montessori et nous #13 , Montessori et nous #14,  Montessori et nous #15  , Montessori et nous #16

2 Réponses to “Montessori et nous… #17”

  1. mathy 15 juillet 2018 à 10 h 11 min #

    Nous avons le coffret tout-petit Montessori avec les animaux de la ferme, j’avais un doute mais quelle surprise quand j’ai vu que mes grandes ne connaissaient pas tous les habitats des animaux… il n’est jamais trop tard, du coup on joue en famille !

    • bbbsmum 16 juillet 2018 à 21 h 12 min #

      top ! c’est vrai qu’on est parfois surpris sur le vocabulaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :