Mes lectures de janvier 2019

1 Fév

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois de janvier 2019  :

11 ouvrages ce mois-ci (tous des coups de ♥ )

dont seulement

7 bandes-dessinées ou romans graphiques

3 romans et 1 livre de témoignages

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les carnets de Cerise et Valentin de Joris Chamblain et Aurèlie Neyret aux Editions Soleil : Appel aux agents Cerise et Valentin : un extraterrestre de race inconnue s’est crashé sur notre planète durant la nuit des perséides. Votre objectif : retrouver sa trace, mesurer le danger et endiguer la menace. A la veille de leur long voyage autour du monde, Cerise et Valentin, son petit frère par alliance, partent pour une mission de la plus haute importance. L’occasion pour eux de faire plus ample connaissance, de se laisser aller à quelques confidences… et surtout de partager un nouveau carnet !

Quand la série s’est des carnets  de Cerise s’est terminée, j’étais très émue de laisser là ce petit bout de femme ! Dès le premier tome, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ces histoires comme pour ce graphisme juste sublime ! Après les 5 tomes de Cerise,  voici donc une nouvelle série. Je dois avouer que si j’étais ravie de retrouver Cerise, le charme a un peu moins opéré, la complicité des deux enfants m’a touchée, mais l’omniprésence du carnet, et le manque d’alternance avec la bd m’a un peu moins séduite ! Ca n’en reste pas moins une très jolie lectures à partaer avec vos ados et pré-ados .

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Sissi  : une femme au-delà du conte de fées (*) de Giorgia Marras aux Editions SteinkisElisabeth de Bavière, ou Sissi, n’a pas connu la vie romancée que le septième art a bien voulu lui prêter. En avance sur son temps, indépendante, belle et cultivée, l’impératrice suscitera tour à tour admiration et indignation à la Cour de Vienne et dans l’Europe entière. Loin des clichés, la vie de Sissi est rythmée par les drames, les voyages et son engagement politique en faveur de la Hongrie. Au-delà du conte de fées, Sissi nous raconte le destin complexe et tourmenté d’une femme éprise de liberté.

Une très jolie BD, on s’éloigne de la Sissi incarnée par Romy Schneider pour mieux comprendre l’impératrice, son destin incroyable ponctué de tant de drames et désillusions, et surtout le contexte politique qui a marqué son époque. Absolument passionnant !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Speak (*) d’Emily Carroll d’après Laurie Halse Anderson aux Editions Rue de Sèvres : « J’aimerais faire un voeu mais je ne sais pas lequel… J’essaie de ravaler la boule que j’ai dans la gorge. Je pourrais leur raconter ce qui est arrivé. Comment réagiraient-ils ?  » Melinda a 15 ans. Ce soir d’été, au beau milieu d’une fête, la jeune fille est victime d’un drame. Elle appelle la police. Personne ne saura jamais pourquoi elle a lancé cet appel, ni ce qu’il lui est arrivé cette nuit-là. Tout simplement parce que Melinda, murée dans son silence, ne parvient pas l’exprimer…

Un roman graphique dense et intense qui bouleverse, on y découvre le parcours d’une jeune fille dans les jours, les semaines, les mois après le drame, sa douleur, son mutisme, sa reconstruction aidée par l’art et un professeur atypique. Une sorte de journal intime qui décrit avec beaucoup de réalisme le bouleversement psychologique des victimes. Une pépite pour un sujet terriblement glaçant…

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les rois de la mode (*) de Stella Lory et Camille Monge aux Editions Vraoum : C’est l’histoire d’une belle endormie… Une grande maison de mode parisienne qui ne demande qu’un peu de sang neuf pour renaitre et flamboyer !

Après l’ambiance pesante de la BD précédente, j’avais besoin d’humour et de légèreté ; Les rois de la mode ont remplis cette mission ! Une satire hilarante, avec un personnage haut en couleur, Berlingo, inuit nain, directeur artistique aussi tyrannique que déjanté ! Savoureusement drôle, voici le monde de la mode « rhabillé » ! 😉

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦
Les 3 suivants font partie des BDs de poche des Editions J’ai Lu ;

ce sont des rééditions de romans graphiques ou BD dans un format plus petit

et au prix réduit, sur le principe des romans poches !

Juste génial pour les petits budgets ou tous ceux qui dévorent comme moi !

Un autre regard, Tome 2 : (*) de Emma aux Editions J’ai lu : Dans ce nouvel opus, Emma nous sensibilise à la cause féministe à travers 5 histoires de femmes. Fort est à parier qu’en les lisant, vous vous direz : « C’est exactement ce qui m’est arrivé !  » ou « C’est exactement ce qui lui est arrivé ! « . Emma libère la parole de toutes les femmes et sensibilise la société à la maltraitance qu’elle peut encore leur infliger.

J’avais lu le tome 1 ( cf cette chronique ) que j’avais apprécié , le trouvant sympathique, drôle et militant ! Un peu dans l’esprit du magazine Causette ! Mon tout petit bémol :  j’avais acheté cet ouvrage après avoir entendu parler de l’auteure et de ses planches sur la charge mentale et j’avais été déçue de ne pas les trouver ! Chouette elles sont dans ce tome 2, encore bien meilleur que le 1 !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


A cause de la vie (*) de Joann Sfar et Veronique Ovalde aux Editions J’ai Lu : Un immeuble du XVIIIe arrondissement de Paris au début des années 1980. Une adolescente, Nathalie ― qui préfère qu’on l’appelle Sucre de Pastèque ―, attend que le chevalier Tunepouvaispas Mefaireplusplaisir vienne la délivrer de son ennui. Un jour, Eugène, son jeune voisin, sonne à sa porte. Il est immédiatement et irrémédiablement fasciné par elle. Mais encore faut-il qu’il lui prouve son mérite. Pour cela, Nathalie va lui lancer des défis improbables, nous rappelant l’amour courtois au temps de l’adolescence.

Un roman rempli de poésie et très richement illustré ! C’est une belle histoire d’amitié entre deux enfants singuliers, qui se reconnaissent dans leurs différences. Il y a là beaucoup de tendresse mais aussi de gravité, et un brin de nostalgie face à l’enfance ! On s’émeut devant ce rapport preux chevalier/ princesse transposé à la vie d’immeuble.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La boucherie (*) de Bastien Vives aux Editions J’ai Lu : Autopsie d’une histoire d’amour, La Boucherie raconte ces instants qui font et défont la vie d’un couple. De la surprise des débuts à la douleur de la séparation, Bastien Vivès esquisse, tout en douceur et au crayon de couleur, toute la complexité du rapport amoureux et signe là un ouvrage d’une grande finesse teintée de poésie. Parce que les histoires d’amour finissent mal en général !

Tantôt drôles, tantôt très caustiques, ces chroniques de la vie de couple sauront tour à tour vous rappeler des moments vécus ou vous surprendre ! Très original !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les Oubliés du dimanche de Valérie Perrin aux Editions Le livre de poche : Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d’apprendre à lire. Les deux femmes se lient d’amitié, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation.
À la fois drôle et mélancolique, un roman d’amours passées, présentes, inavouées… éblouissantes.

PEPITE ! MERVEILLE ! Pas étonnant que ce roman ait reçu le Prix Choix des libraires Littérature 2018. On se laisse emporter par le récit, au point qu’il est difficile de le lâcher. Le roman alterne entre le récit de Justine aide soignante en maison de retraite, une histoire ancrée dans le présente mais aussi dans le passé de ses parents disparus,  et les pages qu’elle écrit pour raconter l’histoire d’Hélène pendant la seconde guerre mondiale. C’est magnifiquement construit ( pas étonnant quand on sait que Valérie Perrin est la scénariste de Claude Lelouch ♥). C’est un bijou qui nous tient en haleine, nous émeut, nous rappelle le devoir d’attention envers nos aînés. Immense coup de cœur !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦



De tes nouvelles d’ Agnès Ledig aux Editions Pocket : Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Éric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt, un soir d’orage et de détresse. Maintenant que les peurs et les peines de chacun ont été en partie apprivoisées, une famille se construit, jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré…

Ce titre est la suite de On regrettera plus tard, j‘étais très heureuse de retrouver Anna-Nina, Eric et Valentine, mais cette dernière m’a fait pas mal de frayeurs au fil de la lecture !!!! Je ne vous en dis pas plus ! Mais je vous recommande chaudement cet ouvrage comme tous les titres d’Agnès Ledig ! Une petite mention pour le personnage de Gael qui tient une place un peu plus importante et qui m’a beaucoup touchée.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La collectionneuse de ciels de Cynthia Kafka auto-édité : Louise, 32 ans, blogueuse voyage, monte à bord d’un avion pour un vol qui ponctue son dernier séjour professionnel. Finie la vie de testeuse d’hôtel, terminées les vacances au bout du Monde, elle a décidé de raccrocher. En rentrant à Bordeaux, elle emménagera avec Guillaume, un dentiste gentil et prêt à s’engager, à défaut d’être fougueux. Ce dernier ne fait pas l’unanimité auprès de ses deux tarées de copines, mais elle est persuadée de faire le bon choix. Pourtant, le vol va réserver à Louise quelques surprises… et de fortes turbulences ! Entre flash backs, humour, émois et pensées (presque) philosophiques, suivez la maladroite et attachante Louise dans ses aventures, et dans sa quête du bonheur !

Cynthia fait partie de ces quelques blogeuses pour qui j’éprouve une profonde affection ! Nature, sincère, drôle et authentique, elle cumule en plus le fait d’avoir une maman aussi géniale qu’elle et d’avoir longtemps vécu dans la plus belle région de France ( la mienne !!!!!), avant de fuir de façon irrationnelle vers le Périgord ! J’avais très hâte de lire son roman, et si comme pour les livres de Virginie je partais avec très certainement déjà un partie pris lié à ma fan-attitude, ce fût une très très belle surprise. C’est un feel-good ultra-frais et des plus sympathiques, j’ai beaucoup aimé l’écriture à la fois soignée et drôle de Cynthia, les personnages sont extrêmement attachants ! Un doux moment ! Vivement le prochain !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Portrait d’Zep: Cinq années à l’école de la cité (*) de Sophie D’Aix aux Editions L’Harmattan : Portrait d’ZEP est une incursion dans le quotidien d’une école primaire de cité. Portraits d’élèves, enjeux, situations inattendues ou à risque… Apparaissent en filigrane les joies et douleurs de chacun, la sensibilité, la confiance malgré la violence, l’engagement des enseignants. L’auteur, qui a enseigné cinq ans en Réseau d’Éducation Prioritaire, parle intégration, laïcité positive, islamisme, harcèlement.

Des petites chroniques que j’ai dévoré en une soirée ! On est parfois désemparé devant tous ces problèmes communautaires, d’éducation, de violence auquel l’auteure et ses collègues doivent faire face ! Mais on est aussi très touchée par la passion, l’écoute et la bienveillance de cette professionnelle.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Besoin d’autres suggestions lectures ? Retrouvez  les lectures de janvier de ma copinet Mathilde sur son blog !

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

2 Réponses to “Mes lectures de janvier 2019”

  1. mathy 1 février 2019 à 10 h 27 min #

    Quel plaisir de venir te lire (surtout quand je peux prendre le temps comme aujourd’hui)
    La BD de Cerise m’a attiré mais je n’ai pas encore craqué, peur d’être déçu…
    Sissi, je me le note, j’aimerais bien la découvrir autrement (même si en vrai je n’ai jamais vu les films)
    Speak vient de s’ajouter à ma liste sans hésitation
    Un autre regard aussi d’ailleurs
    La boucherie m’attire mais j’ai quelques craintes, je suis trop fleur bleue, il ne faut pas que les histoires d’amour se finissent mal !
    Pour les romans, tu les décris tous avec beaucoup de plaisir et j’imagine leur lecture envoûtante !

    • bbbsmum 1 février 2019 à 21 h 29 min #

      merci de me lire si attentivement ❤
      je file te lire à mon tour !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :