Mes lectures de février 2019

1 Mar

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois de février 2019  :

11 ouvrages ce mois-ci 

(dont seulement 2 BD)

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Où passe l’aiguille (*) de Veronique Mougin aux Editions J’ai Lu : Tomi est indomptable. Espiègle, têtu, malin, rebelle, bref, Tomi a 14 ans. Du haut de son arbre préféré, il rêve de filles, d’avenir, de gloire. Mais nous sommes en Hongrie et en 1944. L’adolescent, juif, est déporté avec son père et son meilleur ami. Pour échapper à la mort, il se dit tailleur : le voilà affecté au raccommodage des uniformes rayés. Son coup de bluff se transforme alors en coup de foudre : Tomi tombe fou amoureux de la couture, vocation qui sauvera sa peau et illuminera son destin. Du camp de concentration au sommet de la haute couture française, Où passe l’aiguille retrace une histoire incroyable mais vraie – une vie romanesque comme le XXe siècle a su si bien en fabriquer. Un destin exceptionnel inspiré d’une histoire vraie.

Un récit très fort et prenant ! Une véritable leçon de vie, il y a des scènes terribles à lire sur le quotidien abominable et intolérable au sein des camps de concentration et pourtant ce roman est un hymne à la vie, avec des moments très forts quand il faut réapprendre à vivre pour soi et pour ceux qui ne sont pas revenus. La lecture est très agréable puisqu’entre les chapitres narrés par le petit héros se mêlent les visions des personnages secondaires. Une mention PEPITE !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Gros sur le coeur de Carene Ponte aux Editions Michel Lafon : C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

J’ai dévoré en une seule traite ce roman ( que vous trouverez au rayon jeunesse) quelques heures après l’avoir acheté, je n’arrivais pas à laisser Mélissa ; j’ai été très émue par cette histoire de harcèlement. A faire lire de toute urgence à tous les ados, ceux qui souffrent, comme ceux qui pourraient pencher vers le statut de harceleur, ou ceux qui ferment les yeux… aux parents, aux adultes qui gravitent autour des adolescents… Le ton est moins léger que dans ses précédents ouvrages, et l’on sent derrière les mots si bien posés de Carène, sa malheureuse connaissance du sujet, on devine sa souffrance, et on replonge soi-même dans des souvenirs parfois douloureux de cette période où rien n’est épargné. Merci Carène pour cet ouvrage !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Chaussures à son pied : Une nouvelle vision de Cendrillon (*) de Marianne Levy aux Editions Pygmalion : Ressembler à Hugh Grant ? Sur le papier, c’est un peu le fantasme de tous les célibataires… dans la réalité, c’est, disons, compliqué à assumer. Surtout quand on s’appelle Samuel, qu’on vit à Londres, que sa colocataire a décidé que l’une de ses missions sur Terre était de vous caser pour démontrer que Cendrillon est plus qu’un conte de fées. Et qu’on désire devenir le nouveau Shakespeare. Il ne pouvait pas prévoir que pour réaliser son rêve, il serait obligé de jouer les princes charmants. Soit son pire cauchemar…

Un Bridget Jones au masculin pour réécrire une version de Cendrillon ! Si si c’est possible ! Un roman feel-good très drôle avec une galerie de personnages atypiques, et une écriture surprenante ( un récit à l’intérieur du récit ! qui donne beaucoup d’originalité ! Super moment de lecture ! Et Merci à Marianne Levy pour la dédicace ! 🙂

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Sais-tu pourquoi je saute ? de Naoki Higashida aux Editions J’ai Lu : Pour la première fois, un enfant atteint d’autisme sévère nous raconte l’autisme de l’intérieur. Il répond aux questions que les parents se posent : Pourquoi fuis-tu le contact visuel ? Est-il vrai que tu détestes qu’on te touche ? Pourquoi répètes-tu la même question sans arrêt ? Pourquoi sautes-tu en tapant des mains ?, etc. David Mitchell, l’un des meilleurs écrivains anglais de sa génération et père d’un enfant autiste, a découvert ce texte qui fut pour lui une révélation, une sorte de Scaphandre et le Papillon de l’autisme : « J’ai eu l’impression, pour la première fois, que notre fils nous racontait ce qui se passait dans sa tête. » Il a décidé de le traduire du japonais avec sa femme KA Yoshida : « Ce livre est bien plus qu’une somme d’informations, il apporte la preuve qu’il y a, emprisonné à l’intérieur du corps autistique, apparemment impuissant, un esprit aussi curieux, subtil et complexe que le vôtre, le mien, celui de n’importe qui. »

Je lis énormément sur le sujet en ce moment ( beaucoup de livres jeunesse mais pas que ! ). Un ouvrage vraiment différent puisque l’auteur s’exprime grâce à un moyen de communication alternatif. Le ressenti émotionnel des personnes autistes, leurs particularités relationnelles ou sensorielles y sont expliqués de façon très claire et donne des pistes pour aller à la rencontre de ces enfants extraordinaires.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le meilleur des astuces de Maman travaille (*) de Marlène Schiappa aux Editions Leduc.S : « Je trouvais difficile de concilier harmonieusement la vie de famille avec le travail. Alors je suis allée demander leurs secrets à des femmes brillantes qui ont trouvé leur équilibre vie pro/vie perso. Les voici pour vous ! »

Marlène Schiappa a créé et présidé pendant une dizaine d’années Maman travaille, « le 1er réseau de mères actives », à l’origine notamment du pacte Transparence crèches sur l’attribution des places en crèches. Élue locale, conférencière et romancière, elle est depuis mai 2017 secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. Et bien sûr, elle est surtout mère de deux enfants !

– Y a-t-il une bonne façon d’annoncer à mon boss que je suis enceinte ?
– Comment réussir à combiner sorties d’école et carrière ?
– Est-ce que télétravailler peut remplacer une nounou ?
– Dois-je forcément moins travailler si j’ai plusieurs enfants ?
– Pour concilier vie pro et vie familiale sans basculer dans la schizophrénie ni passer par la case burn-out, voici les 250 meilleurs conseils d’experts pour les 10 ans de l’association Maman travaille : coachs, sociologues, psychologues, présidents d’organismes, DRH mais aussi des astuces de mamans qui travaillent !

Cet ouvrage est sorti pour les 10 ans de l’Association maman travaille. L’avant-propos donne le ton en citant les pires conseils ! Bref c’est un guide plein d’humour mais de vraies astuces aussi, de celles qu’on se passe entre copines. Beaucoup de ces conseils sont illustrés de témoignage ! Bien évidemment, bien que maman et femme (très active) je n’appliquerai pas tout au pied de la lettre, mais voilà un livre qui fait du bien et où piocher un peu de guidance te de réassurance dans notre quotidien de working-mum !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le coaching parental avec les enfants, ça marche ! (*) de Delphine Tordjman Bourdet illustré par Clémence Lallemand aux Editions Le courrier du Livre : Le coaching parental vous aidera à prendre confiance en vous et vos ressources pour créer des relations harmonieuses avec votre enfant. Cet ouvrage très joliment illustré explique de manière pratique comment fixer des règles rassurantes, donner des repères, pour révéler le potentiel de votre enfant et lui permettre de déployer ses ailes afin qu’il se sente valorisé, sans être dans la toute-puissance. Riche de son expérience de coach et de maman, l’auteure vous invite à sortir de la culpabilité et de l’idéal du parent parfait, à prendre du temps pour vous, à apprendre à lâcher prise et vous ressourcer…

Dans cet ouvrage, vous découvrirez :

– de très nombreux conseils et astuces pour renforcer l’entente et la complicité ;

– des exercices de coaching et de méditation, ludiques et structurants, pour enrichir la relation parent-enfant et répondre avec justesse à chaque situation ;

– un CD MP3 de méditations guidées (49 minutes)

Un ouvrage d’éducation positive, qui prône une bienveillance sécurisante mais aussi une volonté de pousser l’enfant à grandir dans l’estime et la confiance. Pour cela l’auteur utilise à la fois le coaching et la médiation, une médiation avec des exercices à destination des parents et d’autres à destination des enfants. La lecture est plaisante car aérée, colorée, illustrée d’exemples, de témoignages ou de petits exercices à faire !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’homme parfait est une connasse de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard aux Editions Flammarion : Après avoir déconstruit le mythe de la femme parfaite et avoir fait déculpabiliser toute une génération de femmes, Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard s’attaquent aujourd’hui à l’«homme parfait » (parce qu’il n’y a pas de raison qu’il soit épargné…). Avec l’humour et l’autodérision qui ont fait le succès de La Femme parfaite est une connasse !, les soeurs Girard abordent ici des thèmes universels, tels que : Comme savoir qu’on a été friendzoné ? La théorie du « je te garde sous le coude ». Ou encore, le concept du « mec kryptonite ». À travers des listes, des théories et des observations au plus près du sujet étudié, ce livre sera LE guide indispensable pour toutes celles qui cherchent le prince charmant. Parce que… (attention, spoiler) l’homme parfait n’existe pas ! Et c’est tant mieux.

Comme pour les deux précédents titre, j’ai beaucoup gloussé sous la couette à la lecture de ce livre ! Beaucoup d’humour, des notes d’auteures absolument géniales et sans mauvaise foi ou presque ! Aussi drôle, léger et grisant qu’un apéro entre copines ! Un chouette cadeau de Noël, merci Tonton !

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Exit la charge mentale ! : 7 clés pour une vie de couple égalitaire (*) de Marie-Laure Monneret aux Editions J’ai Lu : La charge mentale, ce sont ces pensées et ces to do list qu’on a plein la tête et qui nous épuisent nerveusement et physiquement. Comment s’en libérer ? Aujourd’hui, la plupart des hommes sont très investis dans les tâches ménagères et l’éducation des enfants. Alors pourquoi nous, les femmes, nous sentons-nous encore souvent les seules responsables du bon fonctionnement du foyer et du bien-être de toute la famille ? Cet ouvrage vos propose 7 pistes de réflexion très pratiques et concrètes pour mieux répartir cette charge et devenir ainsi un couple égalitaire où les responsabilités sont partagées.

On entend beaucoup parler de la charge mentale (cf. mon billet du mois précédent avec la BD d’Emma parue chez J’ai Lu également), voici un guide qui re-définit cette notion apparue dans les années 70 puis qui pose le cadre pour la combattre avec 7 clés. Un ouvrage très facile d’accès et illustré de nombreux exemples qui parleront à beaucoup de femmes.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La maison (*) de Vanessa Savage aux Editions De La Martinière : La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n’est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d’un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée, massacrée. Patrick garde pourtant des souvenirs irremplaçables dans ces lieux, comme seule l’enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah, et leurs deux enfants s’y installent à contrecœur. Le délabrement, l’atmosphère sinistre qui colle à la maison oppressent Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Des voisins épient chacun de ses mouvements. La tension monte.
​Dans ce roman tortueux, imprévisible, Vanessa Savage braque la lumière sur chacun des personnages, tour à tour. Patrick, Sarah – et le lecteur – sauront-ils résister à cette infernale spirale du doute et de l’enfermement ? Et jusqu’où les entraînera-t-elle ?

Vos nuits risquent d’être un brin agitées après la lecture de cette excellent thriller. Les personnages sont terrifiants et si complexes par leurs profils psychologiques. Un livre sombre qui vous tiendra en haleine tant la tension monte crescendo jusqu’à ce que la maison révèle son mystère insoupçonnable …

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Freaky mouse (*) de Gyom, Mista Blatte et Alexandre Arlène aux Editions Jungle : Cette bande dessinée à l’humour fin et subtil, empreinte de poésie et de romantisme a été écrite, dessinée, colorisée, imprimée et façonnée pour votre plaisir uniquement. Pour personne d’autre. Pas même pour la personne qui se tient à côte de vous (d’ailleurs, on ne l’aime pas beaucoup, il serait judicieux de vous en éloigner.) C’est donc là le concentré – pas du tout – intégral des célèbres films d’animation en un livre d’une dimension tout à fait respectable de 21 par 10 centimètres. Un concentré des films de notre enfance, et même, ça déborde un peu.

Une BD à l’humour noir, plutôt trash qui égratigne l’univers Disney ! C’est terrible, piquant, ouvertement sanguinolent mais malgré tout très drôle !Attention, on range bien cet ouvrage, très très haut dans la bibliothèque, on ne le laisse pas traîner près du journal de Mickey des petits au risque de les traumatiser à vie  !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Venin, Tome 1 : Déluge de feu (*) de Laurent Astier aux Editions Rue de Sèvres : Dans le train qui la mène à Silver Creek, petite ville perdue aux confins du Colorado. Emily se souvient du destin tout tracé qu’elle a fui. Elle ne voulait pas devenir comme sa mère, et vendre ses charmes à des hommes de passage dans le quartier chaud de La Nouvelle-Orléans. Mais lorsque celui qui devait vous épouser ne se présente pas à la gare et que vous êtes une jolie jeune femme seule et sans le sou dans une ville minière des Rocheuses. Que vous reste-il comme option ? Le patron du saloon aura bien une petite idée en tête … A moins qu’Emily ne coure après autre chose et que la venue prochaine du gouverneur favori aux élections sénatoriales ne soit pas qu’une simple coïncidence. Car, en cette année 1900 dans l’Ouest encore sauvage, les règlements de comptes sont légion, les fuites et les cavalcades infinies. Sans compter les détectives de I ’agence Pinkerton qui vous traquent sans relâche pour pouvoir toucher la prime mise sur votre tête. Survivre dans les montagnes, les déserts ou traverser les territoires indiens semble alors peu de chose, face aux autres dangers qui guettent.

Un premier tome très prometteur pour cette BD western annoncée en cinq tomes, dont l’héroïne est un mélange de Calamity Jane et Scarlett O’Hara .Elle garde encore bien des mystères, sachant tenir le lecteur en haleine tout en gagnant sa sympathie. Les dessins sont particulièrement travaillés et réussis et le rythme très soutenu ! Vivement le tome 2 !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Vous trouverez bien d’autres idées, j’en suis sûre, parmi les lectures de février de ma copinet Mathilde sur son blog !

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

3 Réponses to “Mes lectures de février 2019”

  1. La bibliothèque de Mathy 3 mars 2019 à 10 h 48 min #

    Que de bons moments lectures comme j’aime. Beaucoup de titres me plairaient mais j’ai une énorme préférence pour Freaky Mouse que j’ai découvert il y a peu et qui, je l’espère, sera bientôt mien (j’ai balancé tout ce que je pouvais en message subliminal à chéri mais je ne suis toujours pas convaincu que ça marche…)

    • bbbsmum 3 mars 2019 à 20 h 40 min #

      C’est très trash mais très drôle ! je croise les doigts pour ton message subliminal 😉

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lectures : 2 romans de la collection Mes années Collège ( Nathan- Hiver 2019) | BBB's mum - 12 mars 2019

    […] titre m’a beaucoup fait pensé à Gros sur le cœur de Carène Ponte, il y a beaucoup de points communs entre ces deux titres, qui j’en suis sûre […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :