Mes lectures de septembre 2019

30 Sep

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !


Bilan  de ce moi de septembre 2019 10 ouvrages :

2 romans, 1 ouvrage parodique et 7 bandes-dessinées !

(J’ai lu également pas mal d’ouvrages plus axés sur mon travail d’enseignante,

je vous en parlerai dans un autre billet.)

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Un Ete Sous les Etoiles (*) de Cristina Triana aux Editions Jungle : Comme chaque été, Olivia passe ses vacances dans le village de ses grands-parents à sortir avec ses amis. Tout semble indiquer une année identique aux autres. Mais cet été, Olivia sent bien que rien n’est pareil… D’abord, une équipe de télévision s’est installée dans le village à la recherche d’événements surnaturels, ce qui enthousiasme Olivia, mais aussi, entre ses amis de toujours, les choses ont changé et notamment Dani, qui semble la regarder un peu différemment…

Une BD qui parlera aux adolescents puisqu’elle parle d’amitié, des premières amours, des bandes de copains, de la relation à la famille à cette période sensible, le tout avec un peu de légèreté apportée par l’énigme d’une potentielle présence extraterrestre.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Rouge passé – Histoire d’une rédemption (*) de Gonzague Tosseri et Nicola Gobbi aux Editions Steinkis : Italie, années 1970. Années de plomb. Décennie mortifère où le terrorisme d’extrême gauche répond à celui de l’extrême droite. Jeune femme révoltée, Anna Laura Braghetti rejoint les Brigades rouges en 1977, et participe, pour sa première mission, à l’enlèvement d’Aldo Moro, figure majeure de la scène politique italienne. Le 12 février 1980, la lutte armée la conduit à assassiner Vittorio Bachelet, vice-président du Conseil supérieur de la magistrature. Condamnée à perpétuité, elle entame un long chemin vers la réconciliation, aidée du père Adolfo Bachelet, le frère de sa victime…

Une BD qui m’a énormément touchée, Anna Laura semble être une jeune femme comme les autres, mais ses convictions la font basculer dans le terrorisme ! Son cheminement et surtout le pardon du frère de sa victime sont de très belles leçons de vie !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La vie hantée d’Anya (*) de Vera Brosgol aux Editions Rue de Sèvres : La vie d’Anya est un vrai cauchemar. Une famille « gênante », des rondeurs mal placées, et un accent russe qui complique considérablement son intégration au lycée. Pour couronner le tout, la voilà qui dégringole dans un puits où elle tombe nez à nez avec un fantôme. C’est Emily, tombée là elle aussi quelques décennies plus tût. En l’aidant à sortir du trou puis en lui donnant de précieux conseils, Emily devient vite la meilleure amie d’Anya. Enfin, c’est ce qu’elle croit… Les intentions d’Emily ne sont peut-être pas aussi bienveillantes qu’il ne paraît, et elle va bientôt se révéler être un fantôme bien encombrant.

Une BD originale qui mêle une histoire fantastique à une problématique d’adolescence, sur l’acceptation de soi, son intégration avec les autres ouquand le poids de sa culture d’origine semble trop lourd. J’ai aimé retrouver le trait de crayon de Vera Brogsol découverte avec Un été d’enfer.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Graines de bandits (*) de Yvon Roy aux Editions Rue de Sèvres : Nous sommes en Amérique et le calendrier affiche 1973. Par ici, la modernité vient tout juste d’arriver. Pourtant, il suffit de s’éloigner de la ville de quelques centaines de kilomètres pour reculer de plusieurs décennies. Tout est contraste, tout est neuf ou inexploré, tout semble possible. C’est dans ce contexte que deux jeunes parents quittent la ville avec leurs deux fils pour s’installer en campagne dans le but avoué de fuir la modernité. Cependant, rien ne se passe comme prévu et le climat familial se détériore rapidement. La seule option pour les deux frères est de fuir. Fuir chaque jour les violences parentales vers les champs et les bois, pour s’inventer une autre existence. Dans ce petit village perdu, à force d’aventures, de mauvais coups et d’amours d’été, c’est toute la vie qui leur sera révélée.

J’ai passé ces derniers mois de longs moments à décortiquer la précédente BD d’ Yvon Roy sur l’Autisme pour mes études. C’est donc avec grand intérêt que je découvrais ce nouveau titre. J’ai été bouleversée par ce texte, qui se présente sous des erreurs de souvenirs d’enfance et nous délivre au final un témoignage très fort mais pas pathos sur les désillusions d’un couple qui finissent par égratigner toute la famille avec parfois injustice et violence.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Chatons contre Dinosaures Tome 1 (*) de Davy Mourier , Stan Silas et Valérie Sierro aux Editions Jungle : Éva vit une vie tranquille à St Malo et aujourd’hui est un grand jour, c’est son anniversaire ! Son père adoré lui offre pour l’occasion trois chatons : Attila, Atom et Athéna. Ils sont décidément trop rigolos ces chatons… à croquer ! Mais, le lendemain matin, tout semble aller de travers : son père a disparu et des dinosaures ont envahi la ville ! Éva part donc à sa recherche, elle traverse la ville poursuivie par des dinosaures. Heureusement, les trois chatons ne sont en réalités pas de simples chats… Ensemble ils vont découvrir ce qu’il se trame…

Une BD familiale rigolote qui bien évidemment m’a été piquée par mon 7 ans ! Une BD qui a un côté manga et qui fait d’ailleurs de nombreux clins d’œil à cette culture. C’est rythmé et un brin loufoque, un chouette divertissement pour petits et grands.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les petits mythos – Tome 10 – Vainqueur par chaos (*) de Christophe Cazenove et Philippe Larbier chez Bamboo Edition : Les Petits Mythos en entendent parler presque tous les jours, mais peu ont eu l’opportunité de s’y rendre. C’est officiel, nos héros vont visiter le fameux mont Olympe et découvrir l’histoire de leurs ancêtres à tous ! Chaos, Gaia, Ouranos, Cronos, les titans et les géants sont au programme de cet atelier découverte à la sauce Mythos.

La mythologie grecque est revisitée avec un humour légendaire dans cette série ! C’est LA BD qui est passée sur nos trois chevets pendant ce mois ! Et c’est non sans mal que j’ai réussi à la récupérer quelques heures pour vous écrire cette chronique ! En effet, mon 7 ans est fasciné par ces histoires, et nous, les parents, nous régalons à redécouvrir de façon humoristique toutes ces légendes étudiées dans notre scolarité ! Une série que nous avons très envie de compléter dans notre BDthèque !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Chaplin en Amérique (Tome 1) (*) de de David François et Laurent Seksik aux Editions Rue de Sèvres : Salut, l’Amérique ! Je suis venu te conquérir ! Il n’est pas une femme, un homme, un enfant, qui n’aura pas mon nom aux lèvres ! Laurent Seksik et David François explorent la vie tumultueuse de l’un des plus grands artistes de tous les temps dans un triptyque intimiste et flamboyant.

C’est le premier tome d’une belle série annoncée en 3 tomes. On y découvre toute la complexité du personnage de Chaplin, son côté obscur mais aussi l’étendue de son talent et surtout sa ténacité incroyable pour réaliser son rêve. De Chaplin, je connaissais le gaffeur et facétieux Charlot, ou le tendre et délicat Calvero des Feux de la rampe, un film qui a marqué mon enfance. Je suis ravie d’en savoir un peu plus et j’ai vraiment très hâte de découvrir la suite annoncée pour 2020.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


ParentsProfs Tome 2 (*) de Stéphane Grulet et Boualem Aznag aux Editions Jungle : ParentsProfs s’attaque une fois de plus avec humour et dérision à des sujets brûlants dans le monde de l’éducation : enquête sur le désir pédagogique après 40 ans, zoom sur l’essor des neurosciences avec, en exclusivité, l’imagerie cérébrale d’un enseignant, utilité de l’autohypnose devant un parent mécontent. Les auteurs nous plongent dans les coulisses de révélations choc : la vérité sur le salaire des profs, les secrets du cartable d’un élève de CE1… Avec des tutos (comme le pédago faux-pas, tout ce qu’il faut pour rester tendance et plaire au ministre), un portrait intimiste de prof au bout du rouleau de PQ, des invités de prestige mais aussi des quiz pour enfin rire avec son inspecteur.

J’avais adoré le tome 1; le second est tout aussi génial ! A la manière d’un magazine entre Biba et Psychologies, cet ouvrage aux parodies absolument géniales et dénonce quelques aberrations de notre système éducatif ou des réalités des cours de récré et de salles des profs ! C’est bien simple je le conseille à tous mes proches enseignants et même parents !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

C’est simple, ma vie est compliquée de Lydie Bordenave aux Editions Vents Salés : Eva Brodemy, gourmande, au physique quelconque et à la trentaine fraîche, comble sa solitude avec ses deux nouveaux poissons rouges mais rêve du prince charmant et de mariage féérique ! Perle de naïveté et reine de l’introspection, elle doit affronter au quotidien un monde froid et bien éloigné du sien : celui de la finance et de la banque. Entre un chef d’agence autoritaire et un milieu hostile à ses idéaux, elle compose avec l’arrivée d’un séduisant stagiaire. Tout pourrait s’arrêter là, si certains de ses collègues ne semblaient pas vouloir lui gâcher la vie… ou la lui rendre plus trépidante ! Avec Apolline, sa meilleure amie parfaite mais paumée, et Chris, son ami d’enfance à l’odorat aussi développé que son goût pour les garçons, ils forment un joyeux trio qui ne manque jamais une occasion de partager un verre ! Femme fleur bleue et gaffeuse, Eva nous entraine, malgré elle, dans une enquête rocambolesque ! Une aventure des temps modernes, où l’humour et l’amour ne sont jamais bien loin !

Je suis obligée de vous dire que cet ouvrage est une pépite car l’auteure possède des photos de moi en peignoir-tongs-charlotte en mode curiste-thermal !!! :- Blague à part, j’avais très hâte de découvrir le roman de Lydie, dont j’aime l’humour,  le sens de la répartie et de l’auto-dérision ! Son roman est à son image et je l’ai véritablement adoré ! C’est frais, drôle, rythmé, l’héroïne a tout de la super copine avec qui on ferait bien des soirées Cheese & Wine, c’était un vrai bonheur de retrouver chaque soir Eva dans cet excellent Feel-Good à mettre dans vos wish-lists . Lydie je te souhaite beaucoup de succès, je croise les doigts pour qu’un éditeur publie très vite ton second roman afin que tu puisses te consacrer au troisième, j’ai tellement hâte de te relire  !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦



Avec toutes mes sympathies d’Olivia de Lamberterie aux Editions Le livre de Poche : Les mots des autres m’ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu’à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d’écrire. Le suicide d’Alex m’a transpercée de chagrin, m’a mise aussi dans une colère folle. Parce qu’un suicide, c’est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire. Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s’est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j’ai eu de l’avoir comme frère, m’a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d’être triste.

Je crois que je n’avais jamais lu quelque chose d’aussi délicat sur le deuil depuis Khalil Gibran. C’est un texte fort, poignant, authentique, sans concessions qui passe de la colère à la lumière. Une lecture qui vous hante quelques jours encore une fois les dernières lignes parcourues.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Vous trouverez bien d’autres idées, j’en suis sûre, parmi les lectures de septembre de ma copinet Mathilde sur son blog !

Les livres avec  * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

5 Réponses to “Mes lectures de septembre 2019”

  1. La bibliothèque de Mathy 7 octobre 2019 à 10 h 29 min #

    Je serais intéressée par Un été sous les étoiles que je pourrais partager avec ma grande ensuite
    Les Petits Mythos on les a découvert avec les 48H de la BD (pas cette année) et pareil, je ne pense pas me tromper en disant qu’on l’a tous lu ^^

    • bbbsmum 7 octobre 2019 à 20 h 57 min #

      C’est vraiment très sympa un Été sous les étoiles, la vie hantée d’Anya pourrait aussi plaire à ta grande !

      • La bibliothèque de Mathy 8 octobre 2019 à 21 h 26 min #

        je suis aussi très attirée par ce titre mais j’hésite, j’ai peur qu’il me plaise que graphiquement …

Trackbacks/Pingbacks

  1. #PartageTaVeille | 30/09/2019 – Les miscellanées d'Usva - 1 octobre 2019

    […] 21h BBB's mum Mes lectures de septembre 2019 […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :