Mes lectures de Janvier 2021

2 Fév

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan de ce mois de Janvier 2021

14 ouvrages :

6 romans ou recueils de nouvelles 

(dont 2 sur la Kindle)

7 BD  et 1 cahier humoristique   !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille aux Editions Charleston : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler la vérité sur son passé ?

Marie Vareille m’avait particulièrement émue avec Le syndrome du spaghetti, une nouvelle fois elle m’a bouleversée avec ce roman et en particulier son dénouement ! C’est une histoire incroyable qui vous happe et vous fait passer du rire aux larmes !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Noces de coton de Mélanie Lacroix (autoédition) : Issue d’une famille aisée, Hermine a toujours fait ce que l’on attendait d’elle. Elle a suivi le chemin tout tracé par ses parents : écoles privés, études sérieuses, amis de bonnes familles, mariage avec un bon parti… Mais le jour de ses noces de coton, elle va prendre une décision qui va tout remettre en question. Et si elle se décidait enfin à vivre comme ELLE l’entend?

Voilà un petit moment que j’avais envie de découvrir la plume de Mademoiselle Farfalle, que je suis en tant que blogueuse. Je n’ai pas été déçue avec ce roman feel-good dont l’écriture est intéressante car elle nous livre les points de vue des différents personnages. Et puis bien évidemment j’ai adoré que l’histoire se passe dans les Hauts de France.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Cherche ton bonheur partout de Agnès Abécassis aux Editions J’ai Lu (*) : Régine et Tom s’aiment. D’ailleurs, ils vivent ensemble. Presque. Quasiment. Disons qu’ils se fréquentent. Enfin, ils se fréquentent… Où en est leur relation, exactement, quand Tom veut du concret, et que Régine refuse de s’engager ? Mais un événement imprévu va la forcer à prendre une décision. Et elle choisit : la panique. Et la fuite, au volant de sa voiture. Tout plaquer, pour jouir de sa liberté, tant qu’elle le peut encore. Sauf qu’en voulant filer à l’anglaise, elle va se faire happer par le pire des pots de colle : Olga, la mère de Tom… Monique a la soixantaine, et autant de complexes. Plus de mari, des enfants partis vivre leur vie, aussi s’est-elle résolue à finir la sienne en tête à tête avec son chat. Mais la solitude, c’est d’un ennui… Alors, quand son amie Lutèce propose de la convier à une soirée de célibataires, elle accepte. Mais était-ce une si bonne idée? L’amour, c’est pas facile tous les jours. Mais le bonheur, ça se cherche. Partout.

Un roman qui m’a fait passé un agréable moment grâce à son humour subtil  ! Une belle galerie de personnages dont certains ne m’étaient pas inconnus pour avoir déjà lu cette autrice !  Frais et pétillant !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les folles années ! de Didier Pihet aux Editions du Panthéon (*) : Cet ouvrage regroupe trois nouvelles qui, des Années folles à aujourd’hui, racontent des tranches de vie, des morceaux d’enfance comme des moments en apparence anodins mais qui vont bouleverser le cours d’une existence. De Marseille à Rouen, d’un monastère à un commissariat, l’auteur invite ses lecteurs à apprécier des instants du quotidien.

Une belle surprise avec ses 3 nouvelles qui m’ont autant surprise qu’attendrie, j’ai aimé les dénouements et surtout le fait que les histoires se passent à des époques différentes et en particulier la dernière très contemporaine en pleine pandémie !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Déconfinez-moi !aux Editions J’ai Lu (*) : Et si le confinement était prétexte au rire, à la légèreté et au romantisme ? En mars 2020, le confinement est officiellement décrété en France. Durant plusieurs mois, notre appartement, notre maison, nos quatre murs sont notre unique environnement. Nos plantes, nos animaux de compagnie et autres espèces étranges que sont nos enfants, maris, conjoints, parents, voisins ou encore colocs deviennent quant à eux nos seuls compagnons. Et si la période était l’occasion, outre les chamailleries et tracas divers, de se retrouver, se découvrir, s’aimer plus encore ? Cécile Chomin, Georgia Caldera, Angéline Michel, Fanny Gayral, Lise Syven et Fanny André ont toutes imaginé une histoire rigolote. De la comédie romantique au feel good, chacune, dans son style, évoque le confinement avec humour. Six nouvelles aussi gaies que touchantes: de l’épouse à la mère de famille en passant par la célibattante !

Six autrices pour 6 nouvelles qui m’ont beaucoup amusée et m’ont permis d’appréhender la multiplicité des vécus face à cette expérience inédite qu’a été le confinement du printemps dernier ! Chaque nouvelle est très différente mais toutes sont absolument savoureuses !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


L’incroyable vie normale de Joséphine de Angéline Michel aux Editions J’ai Lu (*) : Joséphine a un rêve : décrocher un prix Nobel, comme son idole Marie Curie. Avec sa mère et son meilleur acolyte – leur chien Pitch -, elle vit en Bretagne, où elle passe le plus clair de son temps libre sur le très sérieux site Doctissimo. Seulement voilà, à la suite d’une étude menée par la meilleure scientifique qu’elle connaisse – elle-même -, Jojo est formelle: Pitch va mourir. Ni une ni deux, elle débarque au cabinet voisin, où elle fait la connaissance d’Alek. Ce jeune vétérinaire la rassure, devient son allié et accepte même qu’elle fasse un stage d’observation à ses côtés. Au fil de ses rencontres, et à la lueur des valeurs qui l’animent telles que le respect du vivant et de la nature, Joséphine se construit, imaginant un futur radieux. Mais le passé de son nouvel ami Alek pourrait bien ternir l’idée qu’elle se fait du monde idéal.

Petit bonbon ! Voilà l’expression qui me vient quand je pense à ce roman et en particulier l’adorable petite heroine ! Trois personnages principaux extrêmement attachants qui vous embarquant dans leurs vies, leurs rêves, leurs galères, leurs zones d’ombre et leurs espoirs, une lecture complétement addictive qui m’a complétement emballée !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Sous les déchets, la musique de Hua Lin Xierelate aux Editions Steinkis (*) : Cateura, un quartier pauvre d’Asunción, la capitale du Paraguay, enfants et adolescents n’ont que les déchets auxquels se raccrocher. Situé à quelques mètres d’une décharge à ciel ouvert, le bidonville n’offre à ses 25 000 habitants que misère, chômage et délinquance et
comme unique perspective d’avenir, le recyclage. Lorsque Favio Chávez entreprend de donner des leçons de musique aux jeunes de Cateura, il se heurte rapidement à un obstacle: il ne dispose pas de suffisamment d’instruments pour ses élèves. La solution à ce problème est pourtant sous ses yeux. Aidé de Nicolás Gómez, menuisier et bricoleur de génie, il va créer des instruments à partir des déchets qui s’amoncellent dans la décharge. Naît alors l’Orchestre des instruments recyclés. Depuis 2006, l’orchestre se produit partout dans le monde. 

Une histoire absolument incroyable qui montre ce qu’il y a de plus beau chez l’être humain ! Les pouvoir de l’ingéniosité, de l’entraide, de l’amour de l’autre et de la musique sont au coeur de cette histoire inspirée de faits réels ! Une magnifique leçon de vie !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les fiancées du califat de Marc Trévidic , Matz et Giuseppe Liotti aux Editions Rue de Sèvres (*) : « Nous avons besoin de toutes les forces que nous pouvons trouver, Cheikh. Et puis, les mécréants ne se méfient pas des femmes. N’est-ce pas toi qui m’as dit qu’il fallait utiliser les points faibles de nos ennemis ? » Le célèbre ex-juge antiterroriste Marc Trévidic et Matz livrent un nouveau thriller haletant, magnifiquement mis en scène par Giuseppe Liotti.

Une BD qui vous coupe le souffle, un thriller sur le terrorisme qui semble tellement réel qu’il vous captive autant qu’il vous fait frissonner ! Il y a des passages difficiles, mais c’est là aussi un énorme coup de cœur !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Malgré tout de Jordi Lafebre aux Editions Dargaud : Maintenant que je t’ai retrouvé, j’aimerais tellement te réserver une petite place dans ma vie. Une place remplie de mouettes, avec vue sur la mer.

Magnifique ! C’est une fois encore Moka Milla qui m’a donné envie de lire ce petit bijou ! Je vous laisse découvrir son billet qui parle si bien de la nostalgie et de la douce mélancolie de cette histoire d’amour ou d’amourS racontée à rebours.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le Grimoire d’Elfie – vol. 01 : L’île presque de Audrey Alwett, Christophe Arleston et Mini Ludvin aux Editions Bamboo (*) : Elfie et Magda vivent depuis la mort de leur mère chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence ! Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère, et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits.

Il sort demain, et nul doute qu’il fera parler de lui. Il s’agit de littérature jeunesse et pourtant bon nombre d’adultes sauront l’apprécier comme ils ont apprécié Les Carnets de Cerise. J’ai personnellement pour Elfie la même tendresse que pour Cerise, et j’ai très hâte de découvrir les prochains tomes. Ma sensibilité à la différence a également été touchée de trouver le sujet du handicap moteur chez l’adolescent avec le personnage de Magda.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les indésirables de Kiku Huhes aux Editions Rue de Sèvres (*) : Kiku a 16 ans. Americano-japonaise, elle se sent déconnectée de son héritage japonais et en sait peu sur l’histoire de sa famille qui cultive le secret. Alors qu’elle est en vacances avec sa mère à San Francisco, elle se retrouve brusquement dans les années 1940, propulsée dans un des camps qui a fleuri sur le territoire américain au lendemain de Pearl Harbor. Parquée, Kiku partage le quotidien de
sa jeune grand-mère et de 120 000 citoyens nippo-américains déchus de tous leurs droits civiques par leur propre gouvernement, car accusés d’être des ennemis de la nation…

Une part de l’histoire que je méconnaissais complètement je l’avoue (ou que j’avais oublié) pourtant 120 000 civils ressortissants japonais et américains d’origine japonaise ont été déportés dans des centres de relogement précaires et éloignés suite à l’attaque de Pearl Harbor qui a exacerbe le sentiment anti-japonais. Si les conditions de vie ne sont pas aussi inhumaines que dans les camps de concentration allemands, elles étaient aussi particulièrement rudes, elles ont séparé des familles et les ont déracinées. Une BD qui fait figure de devoir de mémoire sur cette période bien complexe qu’elle la seconde guerre mondiale.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Un bébé si je peux de Marie Dubois co édition Massot et revue XXI (*): PMA, FIV : un parcours de combattante raconté en bande-dessinée. C’est un pays dont on tait le nom. Une jungle de sigles et de termes scientifiques. On pensait ne jamais y échouer. On s’y sent seul, incompris. Parfois même honteux. On y éprouve sa féminité, sa masculinité, son estime de soi, sa libido. Ce pays, c’est l’infertilité. 20 % de la population le traverse, un couple sur cinq. Marie Dubois y a passé sept ans. Sept longues années de montagnes russes émotionnelles pour tenter d’avoir un bébé.  » C’est dans ta tête ! « , lui disait-on. L’auteure démonte cette idée reçue qui culpabilise, et révèle avec intelligence et humour comment l’infertilité est devenue un problème de santé publique. Cette bande dessinée est un voyage intime. C’est aussi une enquête journalistique nécessaire pour briser un tabou.

A mettre dans vos wish-list BD il sort à la fin du mois, c’est une BD très complète qui raconte avec moults détails et sans tabous le parcours d’un couple face à l’hypofertilité. Quand on connaît le nombre de personnes touchées, cet album bascule directement dans les écrits d’utilité publique et devrait être recommandé par les gynécologues, sages-femmes et services de santé publique.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


L’Arabe du futur – Tome 1 de Riad Sattouf aux Editions Allary : Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad. Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

Après avoir lu Les Cahiers d’Esther, j’avais très envie de découvrir cette saga autobiographique ! Passionnant et drôle, ce fut pour moi une véritable leçon d’histoire, racontée à travers le regard naïf d’un enfant, j’ai hâte de m’offrir les autres tomes. Le père Noel ne m’ayant offert que le 1 ! 😛

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Mon super Cahier insolent ParentsProfs – Pour se sortir les doigts de la trousse de Boualem Aznag et Stephane Grulet aux Editions Jungle (*) : Un carnet d’activités et de défis, créatif et impertinent, pour les profs et les parents !
Tu as survécu à l’école à la maison, entre les erreurs 404 et la télévision soviétique éducative. Il paraît que tu étais prêt(e) pour l’enseignement à distance qui s’est résumé à expliquer en slip et en visio le report de la division depuis ton Nokia 3310. Grâce à notre Super Cahier insolent, tu vas pouvoir tourner en dérision les discours officiels du gouvernement, customiser le T-shirt du papa à Jason, refaire une beauté à ton visage tout lessivé, ou encore occuper tes réunions en lançant des défis à tes collègues. Et, cerise sur le gâteau, tu pourras même photographier le résultat de tes plus belles créations et les partager sur les réseaux sociaux de ParentsProfs !

Je vais le lire et le relire, et le racheter pour l’offrir tant c’est un immense bonheur ! Une bouffée de bonne humeur, d’ironie, d’humour, bref c’est exactement ce que tout prof a besoin en ce moment ! Je vous mets quelques extraits, j’ai un gros crush pour le jeu à la Burger Quizz Bienveillant/Malveillant ou les 2 ! 🙂  Mais vous apprécierez aussi de relooker l’IEN ou d’écrire une lettre à Minou (le ministre Jean-Michel B) ! A offrir de toute urgence à tous les enseignants de votre entourage !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

D’autres idées lectures sont à retrouver chez ma copinet Mathilde !

Les livres avec un « * »

ont été reçus en SP, Merci !

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

2 Réponses vers “Mes lectures de Janvier 2021”

  1. La bibliothèque de Mathy 3 février 2021 à 21 h 56 min #

    « Malgré tout » j’ai vu la couverture et je me suis dit qu’il me le fallait
    je suis contente de lire ton avis sur l’arabe du futur, j’ai toujours hésité à me lancer

    • bbbsmum 4 février 2021 à 20 h 49 min #

      Tu peux foncer pour les 2 ! 😊

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :