Archive | Lectures : Mention Pépite 2020 ! RSS feed for this section

Le petit ballon de Charlie (album jeunesse)

31 Oct
Je vous présente aujourd’hui un album jeunesse auto-édité sur le thème des émotions, il est écrit par de Amélie Dieudonné , auteure pour laquelle j’avais eu un coup de cœur lors de la sortie de son roman La chute, cette belle envolée aux Editions L’Harmattan  cf ce billet
 
J’ai beaucoup pensé à cet album ces derniers jours car il me semble être un support idéal en cette période délicate. Lundi les enfants reprendront le chemin de l’école après des vacances particulières, et entendront à nouveau des choses qui peuvent être anxiogènes au sujet des derniers attentats, du reconfinement, du coronavirus ou du nouveau protocole sanitaire. Il nous appartient à nous adultes d’accueillir leurs peurs, leurs émotions, et cet ouvrage sera un excellent préambule pour inviter les enfants à parler et mettre en mots leurs ressentis.
 
 

Présentation :
Charlie adore jouer et lire des histoires.
Il a une grande famille et il aime aussi s’amuser avec ses frères et sœurs. Parfois, comme toutes les petites tortues, Charlie a du chagrin.
Et ce chagrin, il le range dans un petit ballon qu’il a près du cœur avec tous ses autres tracas. Jusqu’à ce que le ballon déborde…
Petite histoire à propos des émotions et de la nécessité de les exprimer et de les écouter.

C’est un titre parfait comme je vous le disais en introduction pour inviter les petits à ne pas garder enfouies au fond d’eux leurs émotions, à les mettre en mots, se les approprier pour éviter qu’elles ne débordent brusquement .
Pour vous parler davantage de ce titre, je vous propose une petit interview de son autrice avec qui j’ai échangé par mail.

Interview :

– Bonjour Amélie, pouvez-vous nous en dire plus sur l’origine de ce projet ?

Je suis psychologue et thérapeute pour enfants et une grande partie de mon travail a tourné autour de la petite enfance et a consisté à leur parler, les écouter. Je suis touchée par le nombre d’enfants qui n’osent pas s’exprimer de peur de déranger leurs parents, leur entourage. Très vite, ils intègrent les codes sociétaux qui donnent peu de place aux émotions. Comme si c’était un signe de faiblesse, de vulnérabilité. Or, si l’enfant ne « décharge » pas, il ne pourra pas avoir d’énergie pour autre chose. Toute sa concentration sera utilisée dans la tentative de refoulement et il ne sera pas « libre » pour s’investir dans une activité ou des apprentissages. L’écoute et la verbalisation sont donc des outils qui permettent à l’enfant ce travail « d’élimination » et de reprise de confiance.
Bref, cela a toujours fait partie de mon métier et de ma vie de réfléchir à la façon de parler aux enfants et d’aborder avec eux des sujets avec lesquels les adultes ont parfois du mal.
Tout cela germait donc en moi et j’aime dessine et bricoler puis j’avais déjà écrit un roman et finalement un jour ça a fait tilt. Ce livre rassemble tout ça.

 

BBB’ Mum : Vous êtes psychologue, avez-vous utilisé ce titre dans une médiation avec les enfants ? Comment l’ont-ils accueilli ?

Amélie Dieudonné : En ce moment-même je n’ai pas de pratique avec des enfants donc je ne l’ai pas utilisé moi-même dans un cadre professionnel mais j’ai eu des retours de collègues psychologues, éducateurs, ou même parents qui l’ont lu à des enfants et, de façon générale, cela leur parle très fort. Les enfants s’identifient rapidement à la petite tortue et à ce qu’elle vit. Ils questionnent les adultes sur ce que vit la tortue ou se mettent à raconter qu’eux aussi parfois il leur arrive des histoires qu’ils rangent dans un ballon pour oublier le chagrin.
C’est un livre qui s’adapte à tous les enfants et cela résonne en eux à des endroits différents selon leur âge ou leur histoire.
Une éducatrice m’a transmis un témoignage très touchant d’un petit garçon qui disait qu’il se sentait comme Charlie, que son ballon était encore plus gros et qu’il avait envie d’écrire ses secrets pour sortir la colère du ballon.
Je pense aussi que c’est un livre qui permet aux adultes d’aborder des sujets parfois plus compliqués, il sert de tiers et c’est rassurant d’avoir ce média à travers lequel passer.


– Charlie est une petite tortue, sa carapace lui est bien utile pour enfouir ses émotions, ce choix de héros s’est-il imposé à vous ?

Oui, c’est venu un peu naturellement. Je n’ai pas trop réfléchi mais l’image du petit Charlie qui enfuit ses émotions était tellement forte dans ma tête que je pense que c’était évident que la tortue le représenterait au mieux. Je crois que j’ai pensé à l’escargot aussi… Bref ces animaux qui peuvent se retirer de l’extérieur, comme les enfants (et les adultes d’ailleurs) le font quand ils refoulent ce qu’ils vivent émotionnellement. Ça nous arrive tous les jours, d’être énervés, tristes, mais de continuer « à faire comme si de rien était » parce qu’il faut assurer au boulot, ne pas craquer devant les autres, etc. Ces croyances sont fort ancrées mais ne pas exprimer ses émotions ne les fait pas disparaitre pour autant. Elles continuent de vivre, de sommeiller, jusqu’à ce que finalement cela sorte… parfois mal, pour « rien », de façon « démesurée » ou sous forme de symptôme du coup.


– Est-il plus facile d’écrire pour les enfants comme avec ce titre que pour les adultes avec « La chute cette belle envolée » ?

La démarche est tout à fait différente. Je ne crois pas que ce soit plus facile parce que le choix des mots est important lorsqu’on s’adresse aux enfants. Parfois on ne s’imagine pas tout ce qu’ils peuvent faire comme liens ou comprendre « entre les lignes ». Donc c’est important de prendre le temps de réfléchir au message à transmettre et à la meilleure formulation possible. Il y une forme de « responsabilité » différente que pour un livre adressé aux adultes.


– Pouvez-vous nous en dire plus sur le choix des illustrations ? Pourquoi ce choix du collage, et ce choix de personnages crayonnés en noir et blanc évoluant dans un univers en couleur et très boisé ?

Pour être honnête, au départ l’idée est venue du fait que je ne sais pas dessiner ! Je me débrouille pour faire quelques dessins qui tiennent la route mais je n’avais pas les compétences pour illustrer l’ensemble du décor. Et finalement, je n’ai pas essayé de m’améliorer parce que j’ai eu cette idée de mettre en scène les personnages dans ce décor en bois et je pense qu’elle est intéressante parce qu’elle permet un grand espace de « projections ». Le fait que les personnages soient sobres permet plus facilement aux enfants de s’identifier. Certains enfants ont parfois envie de les colorier, de leur rajouter des accessoires pour qu’ils leur ressemblent. Et du coup, cela les renvoie à eux et leur rapport à leurs émotions.


– Comment se procurer ce titre ?
On peut le commander sur internet  (ICI ). Je cherchais à publier de façon éthique et « Le Livre en papier » travaille en Belgique, sur du papier recyclé, etc  et cela m’a parlé.

 

Merci à Amélie Dieudonné
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Pépite 2020 : Le syndrôme du spaghetti de Marie Vareille (PKJ)

26 Oct

J’avais prévu de commencer cette semaine avec une sélection de lectures ados et young adults mais j’ai fini hier un roman qui bien que pouvant s’inclure dans cette sélection méritait un billet pour lui tout seul ! Une pépite !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ Le syndrôme du spaghetti

de Marie Vareille

aux Editions PKJ

Quand la vie prend un virage aussi terrible qu’inattendu, comment se réinventer et garder espoir dans l’avenir ?

Léa a 16 ans, un talent immense et un rêve à réaliser. Entraînée par son père, qui est à la fois son modèle, son meilleur ami et son confident, elle avance avec confiance vers cet avenir tout tracé.
À 17 ans, Anthony, obligé de faire face à l’absence de son père et aux gardes à vue de son frère, ne rêve plus depuis longtemps.
Ils se sont croisés une fois par hasard ; ils n’auraient jamais dû se revoir.
Pourtant, lorsque la vie de Léa s’écroule, Anthony est le seul à pouvoir l’aider à se relever.
Leurs destinées s’en trouvent à jamais bouleversées.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, j’ai eu l’immense chance de recevoir ce titre dans un colis surprise, et c’est en progressant dans le lecture que j’ai compris le pourquoi de certains petits cadeaux ! C’est un titre poignant, le paquet de mouchoirs était effectivement très utile avec un sujet qui me touche et m’a beaucoup fait penser à une ancienne élève, pour autant on ne sombre pas dans le pathos et c’est plutôt une émotion qui vous grandit comme elle grandit l’héroïne.  Je déborde d’envie de vous convaincre absolument de lire ce roman sensible et pourtant je cherche mes mots en écrivant ce billet car je ne veux pas gâcher votre lecture en vous en livrant trop ! C’est certes un éditeur jeunesse qui publie cette pépite, mais il se destine autant aux ados qu’aux adultes ! Plus que jamais faites moi confiance et mettez ce titre dans vos wish-lists et vos PAL !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions PKJ
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Happy 5 aux Editions Little Urban !

23 Oct

 

Pour finir cette semaine  un petit billet consacré

à un de mes éditeurs jeunesse chouchous

les  Editions Little Urban

qui fêtent leurs 5 ans !

Pour l’occasion je souffle à distance avec eux leur jolie bougie et je vous présente de jolies pépites parmi leurs nouveautés ! 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le projet Barnabus par The Fan Brothers : Dans le sous-sol secret d’un laboratoire de Parfaites Créatures, Barnabus, mi-éléphant-mi-souris, est un projet raté… Enfermé sous une cloche de verre, il rêve de liberté.

Les albums des fans brothers sont toujours des petites merveilles mêlant originalité et poésie ! Cet album est un hymne à la liberté et à l’amitié ce qui fait particulièrement écho en cette période difficile. Si vous ne connaissez pas ce duo d’illustrateurs, je vous conseille la visite de leur site, leur travail mixant crayons et technique numérique est absolument incroyable et fascinant !

Sur le site Little Urban, l’atelier autour de cet album propose aux enfants de créer leur créature parfaite !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Les Couzz : Des cadeaux par milliers de Fanny Joly et Eglantine Ceulemans : Cette année à Noël, terminé le gaspillage ! La consigne du Père Noël est claire : un seul cadeau sera livré (par enfant sage). Heureusement, Mamoush est là, essuie les larmes, appelle au calme, propose d’aider chaque COUZZ à faire le choix de son MEILLEUR UNIQUE CADEAU !

Un titre à faire lire aux enfants qui préparent leur liste, pour se recentrer ensemble sur les véritables valeurs de cette fête et sur l’Esprit de Noël. Un petit bijou à découvrir en famille ! Et un énorme coup de coeur pour le personnage de Mamoush, incroyable grand-mère ! ♥

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le Livre extraordinaire des chevaux et poneys de Simon Mendez et Val Walerczuk : Du connemara à l’andalou, en passant par le shetland, ce livre propose une sélection des races les plus emblématiques du monde équestre. Pour chacune, sept à huit anecdotes incroyables. Une fiche descriptive présente aussi le type du cheval, sa hauteur au garrot, la couleur de sa robe, son tempérament, son origine, et une échelle permet de comparer sa taille à celle de l’homme.

La collection chouchou de mon fiston de 8 ans ! Papi et mamie connaissent d’ailleurs certains titres par coeur sans jamais les avoir tenus en main, car mon loulou fait des visios de ses lectures de ces documentaires incroyables qui ne sont jamais loin de sa table de chevet. Voux pouvez d’ailleurs retrouver nos présentations des autres titres ICI !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Maverick ville magique : Mystères & boules d’ampoule de Eglantine Ceulemans : Un roi infâme. Une rébellion d’enfants. De la magie, des rires et encore de la magie ! Bienvenue à Maverick, ville magique où tout est possible. Seulement voilà, tous les soirs, la nuit sombre s’abat sur la ville et la fait disparaître dans le noir le plus total. Mais ce n’est pas la seule ombre au tableau… Anselme, onze ans, est embarqué par Anna dans les mystères de Maverick…

Je vous en parlais cet été les Editions Little Urban ont lancé une collection de romans pour les 9/12 ans absolument  extraordinaire ! Ce titre est particulièrement drôle et saura séduire les jeunes lecteurs autonomes grâce au thème de la magie et des héros terriblement attachants.

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Et puisque les éditions Little Urban ont 5 ans,

il me fallait vous présenter un 5ème titre !

Et j’ai choisi MON CHOUCHOU dans leur catalogue !

Sorti en début de confinement

ce livre qui aborde avec beaucoup de justesse et de sensibilité l’autisme

mérite d’être remis en avant !

Le carnet de Lola Boumbadaboum de Baptiste Chaperon et Héloïse Solt : J’ai huit ans. Je m’appelle Lola. Ma copine, elle est un peu… spéciale. Elle est autiste, comme disent les grandes personnes. Autiste… c’est un mot d’adulte comme beaucoup d’autres. Et à cause de ce mot, maman m’a dit que ce serait bien que je raconte mon histoire. Mon histoire, la voilà.

Ma  CHRONIQUE est à redécouvrir ICI !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Merci
et une nouvelle fois BON ANNIVERSAIRE
aux Editions Little Urban
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Sélection livres pour les petits (Partie 2/2) – Vacances de Toussaint 2020

22 Oct

Je poursuis ma sélection de livres pour les petits pour ces vacances de Toussaint ! Si vous avez loupé le premier billet publié hier c’est ICI !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre des petits bonheurs de Soledad Bravi et Hervé Eparvier aux Editions L’école des Loisirs : Quand on ne va pas bien, on fait un câlin à maman et on pense à des choses agréables, des petites choses comme une coccinelle qui se pose sur la main, ou quand on mange des frites, ce sont simplement les petits bonheurs de la vie !

J’aime toujours autant Soledad Bravi dans ces propositions pour adultes comme pour les enfants ! Ce titre est vraiment un livre qui fait du bien ! 74 pages pour décliner les petits bonheurs qui réchauffent le cœur et allègent le quotidien ! Je suis FAN !  ♥


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

ATTENTION PEPITES ! Cet été je vous avais parlé de mon énorme coup de cœur pour la collection Areuh de Père Castor. Imaginée par Jo Witek suite à sa rencontre en crèche avec des bébés et des professionnels de la petite enfance. Elle a alors conçu des histoires qui jouent avec la musique des mots et stimulent l’acuité auditive dans un objectif de développement du langage. Elle a choisi le thème des 4 saisons pour décliner les premiers titres. Après le printemps et l’été présenté ICI , voici l’automne et l’hiver. Ce sont des petits bijoux tant par le choix des illustrations de Emmanuelle Halgand, des mots (lus par Jo Witek l’autrice) que des musiques de Flavia Perez présentes sur les CD ( ou le lien internet) qui les accompagnent ! Une idée cadeau pour un bébé à retenir absolument ! ♥♥♥


Parapluie d’automne


Souffle d’hiver

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Les éditions La joie de Lire nous proposent sous la plume et le crayon de Louise Mézel un petit héros original : Roland Léléfan ! Une série, drôle et tendre mais pas mièvre pour autant… Le trait enfantin, volontairement maladroit mais très expressif de Louise Mézel donne véritablement vie à ce petit éléphant attendrissant et bienveillant.


Roland Léléfan se présente : Roland n’est pas un éléphant comme les autres… Il n’est pas très grand, il rentre même dans ma maison. Il n’est pas contorsionniste mais il sait enrouler sa trompe et se coucher dessus, il sait aussi entortiller sa queue ou plier ses oreilles et même faire des nœuds avec pour ne pas entendre le tonnerre. Il en a si peur ! Il aime faire plein de choses comme arroser les plantes, lire des livres, prendre des bains moussants, faire des bulles et manger des céréales. Mais ce qu’il aime par dessus tout c’est raconter des histoires !


Roland Léléfan bouquine : Roland est un charmant petit éléphant, curieux et rêveur. Il adore lire, c’est son moment à lui. Dans sa bibliothèque, on trouve toutes sortes de livres. Mais ceux qu’il préfère ce sont les encyclopédies et les dictionnaires. Oh oui, il aime beaucoup les dictionnaires ! Lorsqu’il lit, Roland est parfois tellement absorbé qu’il disparaît presque dans le livre. Mais parfois une mouche, ou un rhinocéros qui passe, le dérange et il doit changer de place… Et parfois il s’endort sur son livre ouvert !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Les éditions Langue au chat, surfent elles sur le grande tendance du langage des signes utilisé avec bébé ( ou bébé signes) avec une collection signée Isabelle Jacqué pour communiquer avec son enfant avant même qu’il commence à parler. Grâce à ces petits ouvrages vous allez pouvoir apprendre les mots les plus utiles dans la vie de tous les jours de votre bébé.
Avant l’acquisition du langage, les enfants sont parfois frustrés de ne pas pouvoir se faire comprendre. Et en tant qu’adultes, nous sommes souvent désemparés face aux attitudes que nous ne comprenons pas et qui finissent parfois en crises. En découvrant ensemble la langue des signes, vous parviendrez non seulement à vous comprendre mais en plus, vous développerez les capacités cérébrales et linguistiques de votre petit tout en tissant des liens uniques avec lui. Dire le mot en le signant favorise l’acquisition du langage oral.
Cette collection est conçue comme un imagier : d’un côté, le mot est dessiné, et de l’autre, la gestuelle expliquée clairement avec l’illustration de la position des doigts.

L’imagier des signes, mes premiers mots : 12 signes : bonjour, changer la couche, manger, encore, fini, jouer, pipi, caca, doudou ou tétine, livre, au revoir, dormir.


L’imagier des signes, mes émotions : 12 signes pour 12 émotions

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Et puis pas de sélection pour les petits sans un livre à toucher ! Celui-ci nous emmène à la rencontre d’un animal aussi surprenant que doux !


Bravo petit Lama de Laura Hambleton aux Editions Deux coqs d’or -Collection patapon : Un livre animé avec des matières à toucher et un grand dépliant pop-up pour stimuler la curiosité des tout-petits et les accompagner dans leur découverte du monde. Un ouvrage qui met en lumière toutes sortes de petits lamas et leurs petits exploits quotidiens. Un ouvrage interactif qui invite les enfants à applaudir !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Merci aux Editions L’école des Loisirs, Flammarion Père Castor,

La Joie de lire, Deux coqs d’or et Langue au chat

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou visuels

Eté 2020 Un livre Un jour #61 : Le souffleur de rêves (Gautier-Languereau)

31 Août

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

Le souffleur de rêves (version Album coup de cœur )

de Bernard Villiot et Thibault Prugne

aux Editions Gautier Languereau

Au nord de Venise, sur l’île de Murano, célèbre dans le monde entier pour ses maîtres verriers, un mystérieux souffleur fit une nuit le bonheur d’un enfant en lui offrant un cadeau extraordinaire : une bulle de rêve. Dès lors, tous les enfants de l’île réclamèrent des rêves merveilleux. Mais qui était donc ce souffleur magicien ?

On retrouve dans ce titre le duo du Dompteur du vent, un album que nous adorons mon loulou et moi ( cf ce billet). C’est une réédition de l’album broché dans un format souple et donc a un prix réduit . Comme d’autres éditeurs, Gautier Languereau publie dans cette collection ses plus grands succès. C’est un album envoûtant, poétique, qui donne envie de prendre le premier avion, puis la première gondole direction Venise. Une très belle ode aux pouvoirs des rêves !

C’est avec cette PEPITE que je clos la série de billets #unlivreunjourété2020. J’espère que ces partages vous ont plu et qu’ils vous ont inspiré pour vos lectures jeunesse de l’été. Je vous souhaite une belle rentrée et à très vite pour de nouveaux billets littéraires pour petits et grands.

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Gautier Languereau
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Eté 2020 Un livre Un jour #57 : La pièce secrète- Edmond et ses amis (Nathan)

27 Août

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

La pièce secrète – Edmond et ses amis –

de Astrid Desbordes et Marc Boutavant

aux Editions Nathan

En roulant le tapis pour balayer le châtaignier, Edmond découvre une trappe. Elle ouvre sur un petit escalier qui descend sous la terre jusqu’à une pièce secrète. Il ne l’avait jamais vue, et pourtant il va vite découvrir que c’est grâce à elle que le châtaignier tient debout. Une histoire sur l’importance de ce qui n’est pas visible avec les yeux…

Vous le savez, j’aime inconditionnellement tout ce qui sort des crayons de Marc Boutavant et particulièrement la série des Edmond. Ce sera donc sans surprise une mention pépite pour cet album merveilleux, véritable bouffée de délicatesse, de tendresse, d’amitié, de bienveillance, nous rappelant les valeurs essentielles dans la vie, le tout dans un univers graphique absolument sublime ! 

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Nathan
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Eté 2020 Un livre Un jour #54 : Bizarbres mais vrais ! (Plume de Carotte)

23 Août

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Bizarbres mais vrais !

de Bernadette Pourquié et Cécile Gambini

aux Editions Plume de carotte

 Et si les arbres nous racontaient leurs histoires ? Mais, attention, pas n’importe quels arbres, des arbres étonnants, exceptionnels, inoubliables. Voici enfin la ré-édition tant attendue d’un très bel album ! Savez-vous que le baobab de Grandidier est l’arbre à l’envers ? Haut de 18 mètres, il semble avoir ses racines sur la tête, comme s’il avait été planté… à l’envers ! Connaissez-vous le surnom du saman ? C’est l’arbre à pluie. Mais n’imaginez pas que ses feuilles vous abriteront des gouttes. Au moindre nuage gris, il les replie vers le bas pour laisser passer l’eau… et arroser ses pieds ! Avez-vous déjà croisé un troupeau d' » arbres mammouths  » ? Ils ne passent pas inaperçus… Plus de 80 mètres de haut et près de 2 000 tonnes chacun ! Bizarbres mais vrais, ces séquoias. Seize arbres extraordinaires livrent ici leurs histoires, leurs secrets, leurs aventures, ainsi que celles de leurs visiteurs. Par exemple, les potamochères semblent bien téméraires. Ces drôles de cochons sauvages se régalent des fruits du saucissonnier sans craindre de finir eux-mêmes… en saucisson ! Ce bel album au grand format va vous surprendre ! L’auteure mêle humour, poésie et botanique, avec délice ! Elle nous raconte ces incroyables histoires d’arbres à travers plusieurs styles littéraires – calligramme, fable, relation épistolaire… Les illustrations entièrement réalisées à la peinture viennent sublimer cette magnifique galerie de portraits. Bizarbres, vous avez dit Bizarbres ? Comme c’est Bizarbres…

Un tour du monde des arbres surprenants nous est raconté dans ce documentaire aussi atypique que poétique ! Le livre aux nombreuses anecdotes est enrichi d’une carte d’une monde pour permettre au jeune lecteur d’identifier l’implantation de ces espèces arboricoles. Un livre propice à l’émerveillement et à la sensibilisation écologique. Une mention PEPITE pour le blog car ce livre est aussi original que magnifique !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Plume de Carotte 
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Eté 2020 Un livre Un jour #41 : L’affaire des cookies disparus (Nathan)

10 Août

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

L’affaire des cookies disparus

de Eoin McLaughlin et Marc Boutavant

aux Editions Nathan

Ce livre devait être un abécédaire tout ce qu’il y a de plus simple. Mais quelque chose d’horrible s’est produit : quelqu’un a volé les cookies de l’ours Bob ! Bob doit trouver le responsable. Le coupable se cache-t-il du côté du A de l’Abricot, du J des Jouets ou du M des Monstres ? Porcelet est le suspect idéal, mais un bon détective doit toujours se méfier des apparences…

Vous le savez si vous suivez ce blog, Marc Boutavant est un de nos illustrateurs chouchous ! Mon loulou est moi adorons Chien pourri, Ariol ou encore Edmond et Hortense. Quel bonheur donc de le retrouver dans cet album aussi drôle qu’original qui réussit le pari d’introduire une histoire policière à l’intérieur d’un abécédaire en y mêlant une bonne dose d’humour ! A découvrir de toute urgence ! Mention pépite pour nous !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Nathan
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Eté 2020 Un livre Un jour #37 : Le rêve d’Alice (Helvétiq)

6 Août

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Le Rêve d’Alice

de Jerzy Vetulani, Maria Mazurek et Marcin Wierzchowski

aux Editions Helvétiq

Alice dort. Pendant qu elle se repose et récupère, ses neurones continuent de fonctionner à toute vitesse. Alors que ses organes se disputent pour savoir lequel est le plus important, le cerveau d Alice emmène la jeune fille dans un rêve inhabituel, qui la guidera à travers tout son organisme.

Un livre extraordinaire qui prend au départ des allures d’album pour au final se révéler un ouvrage documentaire des plus complets sur le fonctionnement du cerveau. Les apports scientifiques sont pointus mais adaptés au niveau des enfants dès 8 ans et les auteurs ont su agrémenter leur propos d’une bonne dose d’humour et d’illustrations aussi explicites que fascinantes et éclairantes ! Un choix audacieux que cette thématique peu évidente de la neurophysiologie qui mérite bien une mention PEPITE 2020 sur le blog !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Helvétiq
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Eté 2020 Un livre Un jour #15 : Papa Clown (Flammarion Jeunesse)

15 Juil

Comme l’an passé, durant chaque jour de l’été 2020

je mettrai à l’honneur un titre de littérature jeunesse

à glisser dans les valises des petits et grands lecteurs !

Je vous souhaite de belles découvertes littéraires !

 

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Papa Clown de Alan Durant

aux Editions Flammarion

 » – Papa ? Ca fait quoi d’être un poisson ? Mon père a sursauté, puis il a relevé la tête et s’est mis a nager vers moi. Sa petite bouche s’ouvrait et se fermait, comme s’il réfléchissait sérieusement à ma question. Finalement, il s’est décidé. – C’est mouillé. » Voilé comment tout a commencé : quelques jours après la mort de mon père, j’ai découvert qu’il était réapparu sous la forme d’un poisson-clown. C’est extraordinaire ! Mais je ne pense pas que maman soit prête à l’entendre. Tant pis ! Ce sera notre petit secret pour l’instant…

J’ai choisi aujourd’hui un roman grand format pour les 10/13 ans qui m’a infiniment touchée. Il aborde la notion du travail du deuil chez l’enfant avec un ton résolument décalé mais optimiste. Le lien du jeune héros avec son papa est tellement fort que son imagination lui permet de le conserver intact. J’ai été aussi terriblement émue par le personnage de la maman qui sombre puis comprend qu’elle doit se battre pour son fils. Le personnage de Violet, l’ami du héros apporte beaucoup de dynamisme à l’histoire par son côté fantasque. Un roman vraiment original, qui marquera le jeune lecteur, lui décrochera quelques larmes mais aussi pas mal de rires ! Une mention pépite sur le blog ! Ne passez pas à côté de cette lecture cet été !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Flammarion
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

%d blogueurs aiment cette page :