Archive | Les lectures de BBB’s mum RSS feed for this section

Apprendre autrement…

13 Avr

Aujourd’hui je vous propose une sélection de livres pour aider les enfants à apprendre autrement, ils reprennent les principes de la pédagogie positive (avec les cartes mentales par exemple), de la méditation, une approche bienveillante et très inspirante, je trouve !

C’est parti pour une petite revue de presse !

 

*********************************

30 activités pour devenir un as des cartes mentales de Stéphanie Eleaume Lachaud, illustrations de Filf aux Editions Eyrolles : Les cartes mentales, un outil magique pour apprendre sans s’en rendre compte ! Qu’est-ce qu’une carte mentale ? Comment la lire ? Quelles sont les étapes pour la concevoir ? Ce cahier d’activités livre tous les secrets des cartes mentales et accompagne l’enfant (ou l’adolescent) pas à pas dans son initiation ! Au fur et à mesure des 30 activités, on développers 7 compétences qui permettront de concevoir soi-même des cartes mentales. Laissez-vous guider par Maître Cartomentalus et son acolyte Sammy, et devenez en un claquement de doigt un as des cartes mentales !

Le principe des cartes mentales : grâce aux couleurs, à la schématisation synthétique et aux dessins, votre enfant comprend ses leçons rapidement et acquiert des bases solides . Il reprend confiance en lui et retrouve le plaisir d’apprendre avec cette méthode rendant la mémorisation plus facile et plus ludique ! L’auteure formée à la psychologie positive auprès d’Audrey Akoun et Isabelle Pailleau est à l’origine d’autres coffrets de cartes mentales te du site mescartesmentales.fr

Pour en savoir plus sur les cartes mentales, la pédagogie positive et les géniallisimes Audrey Akoun et Isabelle Pailleau , je vous invite à relire ce billet que je vous proposais en 2014 !


*********************************

50 activités bienveillantes pour mieux se concentrer par Marine Duvouldy aux Editions Larousse : Pour apprendre mieux et plus, il faut savoir se concentrer. Mais à 6 ou 7 ans il n’est pas toujours facile de rester attentif, de maintenir sa concentration, de canaliser son énergie… ce cahier propose 50 activités simples et amusantes à faire seul ou à plusieurs pour travailler et améliorer sa capacité de concentration : l’enfant apprend à fixer son attention de plus en plus longtemps, à identifier et à maîtriser ses émotions, etc. L’auteur, Marine Duvouldy, est éducatrice spécialisée formée à la psychologie positive et anime le blog http://versuneparentalitepositive.com/

Des activités que l’on peut aussi bien proposer à la maison qu’en classe. Elles sont clairement expliquées avec un temps indicatif pour la réaliser, un découpages étapes par étapes, des explications de pourquoi cette activité, des conseils et des variantes à apporter pour proposer une nouvelle fois mais différemment l’activité ! En fin d’ouvrage on trouve un tas de matériel à découper pour réaliser les 50 activités.


*********************************

50 activités bienveillantes pour mieux mémoriser par Marine Duvouldy aux Editions Larousse : Sur le même principe que le précédent ce cahier (signé du même auteur)  propose 50 activités simples et amusantes à faire seul ou à plusieurs pour travailler et améliorer sa mémoire, traiter plus efficacement les informations qu’il reçoit, identifier et maîtriser ses émotions, etc. 

Cette fois-ci les activités nous guident pour booster en entraîner la mémoire des enfants, de façon à retenir de manière efficace et durable. On y apprend aussi des stratégies et astuces ( images mentales, associations, verbalisations, expérimentations, identifier son profil d’apprentissage mémoire auditive, visuelle ou kinesthésique…). Là aussi les jeux sont faciles à mettre en place et progressifs, tout est guidé et expliqué, et on trouve du matériel. Tout ça pour un peu moins de 8 euros !


*********************************

50 activités bienveillantes pour mieux articuler par Fany Wavreille aux Editions Larousse : Un cahier conçu par une orthophoniste, plein de bons conseils et de jeux pour que l’enfant s’exerce de manière ludique à prononcer les sons qui lui sont difficiles à dire.

Ce cahier s’adresse aux plus jeunes ( 4 à 7 ans, alors que les ouvrages précédents s’adressent plus aux enfants des classes primaires). Il permet de corriger très rapidement les troubles de la prononciation et d’aider l’enfant à s’exprimer avec fluidité aussi bien à l’oral qu’à l’écrit pour lui permettre d’aborder la lecture en cp. L’ouvrage représente le cadre du développement du langage chez l’enfant et propose une progression dans les sons à travailler et à renforcer, en fin d’ouvrage on trouve une grille de récompense et des cartes à découper.


*********************************

Les Petits Cailloux du bonheur de Thich Nhat Hanh illustré par Charlotte des Ligneries aux Editions Pocket Jeunesse : Une initiation ludique et poétique à la pleine conscience et ses bienfaits, à travers la méditation des galets. Le calme au creux de la main… Quatre galets pour apaiser et cultiver la confiance en soi. Quatre petits cailloux représentent quatre qualités humaines : la spontanéité, la stabilité, le calme et la liberté. En les imaginant, en les dessinant, en les tenant dans la main, l’enfant apprend à écouter ses sensations et ses émotions, à se rapprocher de la nature, à nourrir sa gratitude et à renforcer sa présence au monde.

Dix exercices pour bouger et méditer : Les mouvements de la pleine conscience de Thich Nhat Hanh illustré par Charlotte des Ligneries aux Editions Pocket Jeunesse : Qui a dit que méditer, c’était rester assis ? Méditer, c’est aussi se lever, explorer ses sensations et se sentir à l’aise dans son corps. Pour cela, il faut bouger ! Thich Nhat Hanh propose dix exercices, pour tester ses appuis, s’étirer, tenir en équilibre, travailler sa respiration… pour un corps en pleine forme et un esprit curieux, attentif à chaque mouvement. Car, lorsqu’on vit l’instant présent et qu’on fait la paix en soi, c’est plus facile d’être en paix avec le monde qui nous entoure.

Je vous avais présenté ICI, la premier ouvrage de cette collection ! Je confirme notre coup de cœur pour cette série, vraiment pas comme les autres par le maître du boudhisme zen ! Le premier propose une médiation plus contemplative alors que le second met le corps en mouvement! De véritables guides sous forme d’album jeunesse magnifiquement illustrés ! Les exercices peuvent bien évidemment être fractionnés, l’ambiance qui ressort de ces ouvrages et la clarté des explications, ne donnent qu’une envie se lancer dans un petite séance de méditation en famille ! ♥

Les enseignants y trouveront aussi leurs comptes puisque ces exercices peuvent être instaurés en classe pour permettre un retour au calme et favoriser les apprentissages en canalisant l’attention et la concentration des élèves.

*********************************

Merci aux Editions Larousse, Eyrolles et Pocket Jeunesse

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou les couvertures

Sissi, l’histoire d’une impératrice rebelle (en album illustré)

5 Avr

En grande fan de Romy Schneider,

j’ai toujours eu une tendresse particulière pour le personnage de Sissi,

si les films ont bien évidemment romancé la vie d’Elisabeth d’Autriche,

le personnage historique n’en demeure pas moins terriblement attachant et fascinant.

C’est le destin à la fois incroyable et tragique 

que nous propose de découvrir ce bel et dense album !


Sissi   Aussi libre que le vent
de Sylvie Baussier, Jean des Cars et Odilon Thorel
aux Editions Perrin et Gründ

La vie d’Elisabeth Aurélie Eugénie de Wittelsbach, autrement appelée Sissi, est digne de celle d’une héroïne de roman. Elle est l’image même de la jeune femme éprise de nature et de liberté, incarnée aujourd’hui encore dans l’esprit de chacun par la resplendissante Romi Schneider. Mais Sissi est aussi un modèle de force et de non conformisme.
Mariée, contre toute attente, par amour à l’Empereur François-Joseph, elle sera impératrice d’Autriche et à ce titre souveraine d’un Empire de plus de 50 millions de sujets, composés d’une quinzaine de peuples (Polonais, Hongrois, Croates, etc.) dans une période conflictuelle.
Elle se heurtera à la rigidité du protocole de la cour impériale ainsi qu’à l’animosité de sa belle-mère, l’archiduchesse Sophie, qui ira jusqu’à la priver de ses enfants. Mais dans l’adversité, Sissi relève la tête, s’affirme et acquiert une influence politique grâce à son immense popularité, du jamais vu pour une souveraine !
Eprise de voyages, elle parcourt le monde pendant près de vingt-cinq ans et aura même sa propre voiture (train). Elle voyage tant et si vite que les Grecs la surnommèrent affectueusement  » l’impératrice locomotive « .
Une vie et une destinée atypique ! Et qui de mieux qu’un vent espiègle comme personnage de fiction pour narrer et commenter la vie hors norme de cette femme, impératrice et reine, qui a toujours aspiré à une chose : la liberté.

Un très bel album qui charmera petits et grands, grande originalité le narrateur de cette histoire est … LE VENT qui accompagne Sissi dans toutes les grandes étapes de sa vie. Pour lui répondre, une hirondelle ! Oiseau libre et voyageur comme l’était Sissi ! L’ouvrage est le fruit d’une collaboration entre Sylvie Baussier (auteure de nombreux romans et documentaires), Jean de Cars ( historien des grandes dynasties) et Odilon Thorel (illustrateur). Les faits racontés ne sont donc pas romancés ou modifiés, avec pudeur mais vérités sont ainsi racontés ses fiançailles avec l’empereur d’Autriche, son mariage, la guerre ouverte avec sa belle-mère, les naissances de ses enfants, ses terribles deuils, les défaites et enjeux géopolitiques, les négociations, son sacrement comme reine de Hongrie et son assassinat.

L’objet en lui même est très beau entre de sublimes illustrations aérées, douces, apaisantes et un papier épais et mat aux faux airs de parchemins.

Il sera à proposer aux enfants à partir de 7 ans et nul doute que les adultes prendront plaisir à mettre lenez dedans et à redécouvrir le personnage de Sissi.

 

 

Pour vous procurer ce livre un clic sur le titre ou la couverture

Merci aux Editions Perrin et Gründ

Participation #54 au Challenge Je lis aussi des albums
logo challenge albums 2018

2 Avril : Journée de l’Autisme – Un support pour en parler !

2 Avr

Aujourd’hui a lieu la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Elle vise à mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement qui touche 1 personne sur 150 dans le monde.

La France compte environ 430 000 personnes atteintes d’autisme à des degrés divers, dont 25% d’enfants. Le gouvernement français a mise en place un « plan Autisme » sur 2008-2011, qui vise tout d’abord l’augmentation de la capacité d’accueil en établissements spécialisés et sur la diversification des méthodes de prise en charge et de dépistage précoce.

Dans la perspective de ce plan, le service hospitalier où je travaille a également augmenté sa capacité d’accueil et de diagnostique de cette pathologie. Si les dys n’ont plus beaucoup de secret pour moi, je dois vous avouer être moins à l’aide avec cette pathologie, alors je lis, je recherche, je me documente, et je viens aujourd’hui partager avec vous une de mes dernières lectures :

 


Dans les yeux d’Emma et Teddy : Aborder l’autisme de façon ludique et pédagogique
de Zohra MEGHRAOUI et La Grande Alice aux Editions Tom Pousse

Comment aborder la thématique de l’autisme de façon ludique et pédagogique ? À la fois guide et bande dessinée, Dans les yeux d’Emma et Teddy répond à cette question avec des scènes tirées du quotidien.

L’histoire : C’est celle de deux personnages principaux et « attachants » : Emma et Teddy, enfants autistes. Emma a 6 ans et bénéficie d’un projet éducatif individualisé à domicile en attendant sa scolarisation. Teddy a 4 ans et suit une scolarisation en petite section de maternelle avec l’aide d’une AVS. Chaque histoire de la vie de tous les jours est l’occasion de mieux expliquer l’autisme, donner des exemples concrets, et informer sur le comportement à adopter vis-à-vis de l’enfant.

Cette BD s’adresse aux parents ayant un enfant autiste, à la fratrie, aux professionnels d’encadrement, aux paramédicaux, aux bibliothèques et ludothèques et, bien sûr, à toute personne désireuse d’en savoir davantage sur l’autisme. Les histoires racontées Dans les yeux d’Emma et Teddy ont pour vocation d’accompagner les enfants autistes et leurs familles face aux défis qu’ils doivent affronter. Son aspect ludique en fait un véritable outil de sensibilisation à l’autisme.

En 80 pages, l’ouvrage décline dans des situations concrètes les difficultés rencontrées par les enfants autistes et propose des pistes pour les aider.  Ces situations tournent autour des moyens de transport, de l’autonomie ( bain, sommeil, jeux, repas), de la scolarisation, de la socialisation ( au marché, au parc, à la piscine…), des suivis auprès des professionnels ( ergothérapeute, orthophoniste, docteur). L’ouvrage permet aussi d’appréhender les méthodes de communication et rééducation (PECS, Makaton, chaînage, pictogrammes, renforçateurs…), mais aussi tous les troubles secondaires en lien avec l’autisme ( troubles de l’oralité et plus généralement de l’intégration sensorielle

La  BD a été conçue pour l’entourage au sens large mais aussi pour les enfants autistes, c’est pourquoi la BD est assez épurée et les couleurs adaptées  aux sensibilités visuelle de ces enfants.

A  LIRE et à FAIRE LIRE.

Pour en savoir plus, un clic ICI !

Pour vous procurer cet ouvrage, un clic sur le titre ou la couverture

Merci aux Editions Tom Pousse

Mes lectures de mars 2018

30 Mar

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

 

Bilan  de ce mois de  mars 2018 – 12 ouvrages :

six romans, un livre d’éducation,  et cinq bandes-dessinées  !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Fille de Brooklyn de Guillaume Musso aux Editions Pocket : Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :  » Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? « . Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo. – C’est moi qui ai fait ça. Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.

Un excellent Musso, j’ai été happée par cette histoire, ce polar en fait, car s’il y a comme dans tous les livres de Musso une histoire d’amour c’est avant tout une enquête incroyable. L’intrigue est terriblement bien ficelée et riche en rebondissements, très rythmée, le sujet fait écho avec des faits d’actualités ! Une lecture qui vous coupe le souffle et vous fait passer un excellent moment.  A mettre sans hésitation dans vos PAL.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Ce que je n’oserai jamais te dire de Bruno Combes aux Editions J’ai Lu (*) :  » Joy, veux-tu être ma femme ?  »  » Oui, je le veux ! « , a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte. Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir. Et en effet, Joy s’est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur. Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

C’est la première fois que je lis cet auteur, et c’est un véritable coup de cœur . Je venais de finir le Musso quand j’ai lu cet ouvrage, et j’ai aimé y retrouver des points communs. Dans les deux romans il s’agit d’hommes amoureux, se battant pour sauver celles qu’ils aiment de leurs terribles et tragiques passés. Mais chaque auteur a sa propre patte. Bruno Combes mêle à merveille récit fictionnel et poésie, nous permettant à chaque chapitre de reprendre notre souffle dans cette histoire terrible avec quelques phrases sensibles et philosophiques. J’ai eu la chance de le lire en avant-première, mais guettez sa sortie en poche dans quelques jours le 4 avril.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

T’en souviens-tu, mon Anaïs ? et autres nouvelles de Michel Bussi aux Editions Pocket : Voilà treize jours qu’Ariane a posé ses valises dans cette villa de la Côte d’Albâtre. Pour elle et sa fille de 3 ans, une nouvelle vie commence. Mais sa fuite, de Paris à Veules-les-Roses, en rappelle une autre, plus d’un siècle plus tôt, lorsqu’une fameuse actrice de la Comédie-Française vint y cacher un lourd secret. Se sentant observée dans sa propre maison, Ariane perd peu à peu le fil de la raison…

Un recueil de 4 nouvelles, j’ai adoré la première Anaïs qui m’a beaucoup fait penser aux nymphéas noirs. J’ai adoré les chutes de l’Armoire normande et une Fugue au paradis. Je n’ai pas trop accroché à Vie de grenier ( déçue par la chute cette fois). En tout cas j’ai passé un très bon moment avec ces nouvelles !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La fille sur la photo de Karine Reysset aux Editions J’ai Lu (*) : Quand elle accourt au chevet de Garance, la fille de son ancien compagnon, Anna doit faire face à tout ce qu’elle a cru laisser derrière elle. Le foyer qu’elle a fui et la place incertaine qu’elle y a tenue pendant dix ans. Son histoire d’amour avec le « grand homme », réalisateur de renom, qu’elle a quitté pour un admirateur plus inquiétant qu’il n’en avait l’air. Les trois enfants qu’elle a « abandonnés », après les avoir aimés comme s’ils étaient les siens. Les raisons de son départ, dont elle-même a fini par douter, et les traces qu’il a laissées dans le coeur des uns et des autres. Est-il trop tard pour recoller les morceaux ? Est-ce seulement souhaitable ?

Une écriture féminine aussi délicieuse que l’héroïne est tourmentée. C’est une femme perdue en quête d’identité qui a souffert toute sa vie de ne pas trouver sa place, en peine avec l’attention qu’elle veut porter aux siens sans s’ignorer pour autant. Un très beau récit qui m’a terriblement émue.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Un don du cœur d’Alexandra Fournier aux Editions Bergame (*) : Le soleil se couche à l’horizon, mais aussi sur la vie de Sofia. À vingt-sept ans, elle a encore tant de projets à accomplir… Assise près de la rivière, elle sait pourtant que la fin est toute proche, que le mal qui la ronge a pris le dessus. Elle écrit en adressant une lettre à Éléna, une petite fille qui changea sa vie, ou qui plutôt changera sa mort… Elle lui explique sa vision de la vie à travers des joies, des épreuves, des peines et de l’amour. De son premier amour, en passant par la concrétisation d’un rêve, jusqu’à la maladie, elle se confie… en un merveilleux récit empreint de passion et d’espoir. Elle perd ses forces pour écrire. Elle ferme les yeux, dans les bras de l’homme qu’elle aime. Ce jour-là, une jeune orpheline en attente d’un miracle voit ses prières exaucées ; mais elle reçoit également une lettre, un don du cœur…

Une roman sur un thème touchant et fort émotionnellement, cherchant à délivrer un message positif mais je dois avouer ne pas avoir réussi à rentrer dans l’histoire. J’ai eu la sensation de ne survoler les personnages, d’enchaîner les événements catastrophiques ce qui les rendaient moins crédibles, l’écriture ne m’a pas émue malgré le sujet. Dommage…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Des clous dans le coeur de Danielle Thiéry aux Editions J’ai Lu (*) : Miné par ses excès et la maladie, le commandant Revel crache le sang et sa haine de l’hypocrisie. Bourru, taiseux et rogue, il enrage devant les affaires non résolues à la Police judiciaire de Versailles. A la découverte du cadavre d’une idole vieillissante du show-business s’ajoute une énigme vieille de dix ans qui tourmente Revel : le double crime jamais élucidé des tenanciers d’un bar, qui coïncide avec la disparition de sa femme. Et si la vérité pouvait sortir de la bouche d’un enfant autiste, témoin malgré lui de la brutalité des hommes ?

Certains pourraient dire Danielle Thiéry nous régale encore une fois avec cette nouvelle enquête. Ce n’est pourtant pas le cas ! Elle va bien plus loin  avec ce dernier opus ! Le lecteur est emporté par cette double, triple, quadruple intrigue personnelle et policière ! Une histoire sombre, bien ancrée dans le réel, pourtant éclairée par le style direct, naturel parfois presque léger de l’auteur. A découvrir de toute urgence si vous aimez Danièle Thiéry comme si vous ne l’avez jamais lue !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le Loup en slip – tome 1 – Le Loup en slip de Wilfrid Lupano, Paul Cauuet et Mayana Itoïz aux Editions Dargaud : Le loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt… Méconnaissable ! Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?


Le Loup en slip – tome 2 – Le Loup en slip se les gèle méchamment de Wilfrid Lupano, Paul Cauuet et Mayana Itoïz aux Editions Dargaud :
Le loup en slip est de retour et pourrait bien redevenir le méchant de l’histoire L’hiver arrive, il neige, il fait froid… Grognon, le loup répète sans cesse qu »on se les gèle’ ! Mais que peut-il donc bien se geler, lui qui est toujours en slip ? Les habitants de la forêt vont vite devoir le découvrir s’ils ne veulent pas que leur compagnon redevienne le grand méchant loup qui les terrorisait autrefois !

C’est ma collègue qui m’a fait découvrir cette série absolument génial ! Si vous avez aimé le grand méchant renard, vous serez fans aussi du Loup en slip ! A lire ! A faire lire à vos loulous car c’est une BD jeunesse, bref à partager en famille. Petit bonus savoureux, une planche des Vieux fourneaux commentant la BD ! Clin d’œil génialissime et réciproque rendue ! C’est piquant, drôle, cocasse ! Notez-ces titres !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La bobine d’Alfred de Malika Ferdjoukh et Nicolas Pitz aux Editions Rue de Sèvres (*) : Parce qu’il est fou de cinéma et qu’il n’a pas voulu céder à l’avarice de son patron, le père cuisinier du jeune Harry, seize ans, a brusquement perdu son travail à Paris. Mais heureusement, son avenir est brusquement relancé grâce à la belle Lina Lamont, une authentique star du cinéma muet américain, qui lui propose de devenir son cuisiner personnel… à Beverly Hills ! «Son audace le conduira à rencontrer Alfred Hitchcock en personne ». Et voilà comment le père et le fils se retrouvent soudain plongés en plein Hollywood des années 60, comme dans un rêve éveillé.Ébloui, Harry se prend de passion pour son nouveau monde d’adoption, au point de s’introduire clandestinement sur un plateau de tournage, une nuit, et d’y remplacer au pied levé un second rôle souffrant. Son audace le conduira à rencontrer Alfred Hitchcock en personne, qui dans le secret le plus absolu vient de commencer de tourner l’adaptation cinématographique d’une pièce de l’auteur de Peter Pan, dont il rêvait depuis quarante ans. Et puis il y a Madeleine, si belle…

Il s’agit là de l’adaptation du roman de Malika Ferdjoukh, La Bobine d’Alfred, paru en 2015 aux Editions L’école des Loisirs. Une autre façon de découvrir l’âge d’or d’Hollywood puisque la fiction se mêle à l’histoire du cinéma ! Une BD particulièrement réussie qui nous fait voyager dans le temps. La mise en images est particulièrement réussie, à la fois classe  et expressive ! J’ai adoré !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Rubis & sa clique : Bienvenue au paradis ! d’Eddie Pittman aux Editions Rue de Sèvres (*) : Rubis est petite orpheline de 10 ans très dynamique. Elle vit avec d’autres enfants au sein d’une famille d’accueil, les Nourricier. Rubis n’y est pas profondément malheureuse, mais cette pseudo vie de famille ne lui convient pas et surtout, elle s’y ennuie. Elle rêve d’ailleurs, de liberté, dans paradis à elle. Alors qu’elle tente de prendre la poudre d’escampette pour la énième fois, elle est rattrapée par le shérif Ramsey qui lui annonce qu’elle est confiée à un institut spécialisé. À peine le temps de l’envisager que Rubis est enlevée par erreur par un mystérieux objet volant non identifié. La voici embarquée dans l’énorme vaisseau d’Aquilari, créature aux deux têtes de tortue qui collectionne les individus rares et inhabituels. Elle débarque dans un monde foisonnant de monstres en tous genres. Rubis y fera la connaissance de Tawee. Réussira-t-elle à survivre dans ces lieux, à savoir où elle se trouve exactement ? Trouvera-t-elle son paradis ?

Voici le premier tome d’une série qui s’annonce en 3 volumes. J’ai aimé le côté rebelle tendre de cette héroïne éprouvée par la vie, et puis la BD bascule dans le fantastique pour le plus grand bonheur des jeunes lecteurs ! J’ai hâte de découvrir la suite et de partager cette lecture avec mon loulou !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Insulaires : Petites histoires de Groix de Prosperi Buri aux Editions Warum (*) : Groix (du breton Enez Groe) est une île du Morbihan. Elle se trouve au large de la côte sud de la Bretagne, au nord-ouest de Belle-Île-en-Mer, en face de Lorient et de Port-Louis. Les Groisillons sont des pêcheurs, des marins et, parfois, des naufrageurs. Ils ont leur mythes et leurs légendes, dont la Korrigez, mystérieux monstre local qui débarasse parfois bien pratiquement les mères d’un rejeton en trop. Hop. Un recueil humoristique et anecdotique, entre histoire et légende, illustré par un auteur lui même groisillon.

Le recueil regroupe plusieurs histoires en noir et blanc pour découvrir le passé de Groix. Cet été j’ai été très touchée par Entre Ciel et Lou de Lorraine Fouchet se déroulant, j’étais donc ravie de retrouver l’île où se passe cette histoire et de découvrir ces légendes parfois drôles parfois grinçantes !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le grand guide de l’éducation constructive: Les clés d’un bonheur durable de Marie Gilbert aux Editions Eyrolles (*) : L’éducation constructive une démarche globale tournée vers l’avenir où les intentions et les actions des parents sont orientées vers un but : aider l’enfant à se construire, pour orienter sa vie vers un bonheur durable. Un projet éducatif adapté à notre époque, qui prend en compte : les besoins de l’enfant et de la famille d’aujourd’hui, les exigences de la société actuelle et les urgences planétaires. Véritable référence éducative, ce livre n’en est pas moins illustré de cas concrets et d’exemples du quotidien. Il aborde aussi bien des sujets délicats comme l’autorité, la violence, les valeurs… que des questions actuelles comme l’écologie et le terrorisme. Enfin, il traite d’une dimension fondamentale de l’éducation : le rapport des parents avec eux-mêmes et avec leurs propres parents.

Énorme coup de cœur pour cet ouvrage ! Un guide facile d’accès et plein de bons conseils pour les parents soucieux d’apporter une éducation positive, bienveillante, permettant à l’enfant de grandir dans un univers à la fois sécurisant et cadrant. La première partie guide le parent pour définir son projet, la seconde donne les piliers à transmettre à l’enfant le tout étant étayé d’exemples, enfin la dernière partie donne des pistes en cas de « turbulences » dans le chemin choisi. Très complémentaire des ouvrages de Filliozat, voilà une nouvelle bible sur ma table de nuit de maman !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Montessori et nous… #15

19 Mar

Pour commencer la semaine, je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que ( pour rappel) cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages des lettres, chiffres et sons, qu’il a eu la chance d’être scolarisé deux ans dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous propose aujourd’hui un gros ouvrage qui deviendra vite une bible pour tous ceux qui sont à la recherche d’idées d’activités d’inspiration Montessori, mais aussi 2 pochettes de matériel pour apprendre les lettres et les chiffres et trois petits livres de courtes histoires pour les lecteurs débutants.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Grands apprentissages Montessori pour petites mains: 70 ateliers Montessori et 60 recettes pour des enfants autonomes et épanouis ! d’Audrey Zucchi aux Editions Marabout :
À chaque recette son atelier Montessori ! Envie d’aider votre enfant dans ses apprentissages en le faisant participer à la Vraie Vie ? Direction la cuisine ! La réalisation de recettes vous permettra d’installer une multitude d’activités Montessori dont les bénéfices, du cerveau à l’estomac, sont multiples et épatants. Votre enfant a des difficultés à écrire ? Développez la musculature de ses doigts et de son poignet en réalisant une pâte à tarte. La maîtresse vous parle de son manque de concentration ? Faites-lui écosser des petits pois. Il a du mal à avoir confiance en lui ? Apprenez-lui à se servir d’un couteau et à casser un œuf en toute autonomie. Il s’intéresse aux lettres et aux chiffres ? Nourrissez-le avec les recettes-devinettes basées sur la phonologie ou abordez les proportions en lui faisant mesurer les ingrédients !

Vous trouverez dans ce livre :
– Plus de 70 ateliers Montessori en pas-à-pas illustrés, par âge et par ordre de progression
– Plus de 60 recettes conçues pour prendre soin de la santé et du bien-être de l’enfant
– Plus de 30 pages de matériel Montessori à découper : cartes de nomenclature, cartes des lettres, des chiffres, des lignes géométriques, livrets Montessori, tablettes des couleurs etc.
– L’éclairage de neuroscientifiques sur les stratégies à mettre en place pour faciliter les acquisitions À chaque recette son atelier Montessori !

Le biais choisi par cet ouvrage pour rentrer dans la pédagogie Montessori est la cuisine ! Une activité qui rassemble petits et grands et facile à mettre en place à la maison et petits bonus pour les mamans débordées, on en profite pour avancer ensemble la préparation du dîner du soir ! Avec ce livre on va travailler la motricité fine, la coordination en coupant, pétrissant, moulinant, fouettant, roulant, tartinant, on apprend l’autonomie en pelant, écossant, lavant, parant… on fait des apprentissages scolaires ( tri, mesures, appariement…), on éveille ses sens, on observe la nature et le cycle de la vie, on coopère, on fait ensemble ! Les recettes proposées sont faciles mais pas simplistes et puis les sublimes photos de l’ouvrage de Sandra Mahut donnent envie de tout tester et de se mettre en cuisine en famille, ce que nous adorons faire  ! Je vous laisse découvrir en images :

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 


Mes lettres Montessori de Cécile Santini et Vendula Kachel aux Editions Gründ : Une pochette pour découvrir les lettres selon la méthode Montessori. Elle contient  les lettres rugueuses de l’alphabet à manipuler et tracer mais aussi des cartes images pour associer lettre et mot. Dans un cahier d’activité, des exercices et un mode d’emploi proposés par une enseignante Montessori accompagnent la découverte des premiers mots, de la lecture et de l’écriture.

Du chouette matériel, respectant les codes Montessori ( écriture cursive, couleurs différenciées pour voyelles et consonnes, document épurés)  à petit prix très abordable ! 7.50 euros

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Mes chiffres Montessori de Cécile Santini et Vendula Kachel aux Editions Gründ : Le pendant de la pochette précédente version maths . Cette fois-ci on retrouve les chiffres rugueux à manipuler et à tracer mais aussi des cartes images pour associer chiffre et quantité. Comme pour le précédent, le tout est accompagné d’un cahier d’activités, des exercices et un mode d’emploi proposés par une enseignante Montessori accompagnent la découverte des chiffres de 0 à 20. Et le même petit prix tout doux, permettant de s’équiper sans y laisser un rein  😉

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Et puis 3 ouvrages de la collection Mes Premières lectures Montessori de Larousse, il s’agit d’une collection conçue par une équipe COMPOS2E d’une enseignante, d’une orthophoniste, d’une linguiste spécialistes dans la pédagogie Montessori. Elle propose de courtes histoires adaptées à la progression de l’enfant dès 5 ans (dès qu’il connaît le son des lettres) , avec 3 niveaux :

– niveau 1 : pour lire seul des mots phonétiques simples (mots de la « série rose » dans la méthode Montessori).

– niveau 2 : pour lire seul des mots phonétiques plus longs qui peuvent comprendre des lettres muettes (mots de la « série bleue » dans la méthode Montessori).

– niveau 3 : pour lire seul des mots comprenant des sons complexes (mots de la « série verte » dans la méthode Montessori).

Dans la couverture les sons nécessaires pour lire l’histoire sont présentés ainsi que les compétences travaillées, les jolies illustrations tendres d’Amélie Clavier aident l’enfant à construire du sens dans ce qu’il déchiffre ou reconnaît. En fin d’ouvrage on trouve des étiquettes images et mots à découper et à utiliser pour des petits jeux en amont ou en aval de la lecture pour découvrir le vocabulaire, manipuler les sons ou s’entraîner à la lecture de mots.

Je vous présente un exemple de chaque niveau. Ils sont vendus au prix de 3.95 euros chaque album.


 Le vélo de rémi


 À la mer


A la ferme

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Une petite surprise se cache dans ce billet, pour ceux qui m’ont lue jusqu’au bout 😉 si vous trouvez quel livre est présent deux fois sur la photo de présentation de ce billet, et que vous citez le titre en commentaire, vous pouvez tenter de le remporter. Je vous laisse une semaine et je procéderai au tirage au sort parmi les bonnes réponses ! Bonne chance !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 Merci aux Editions Marabout, Gründ et Larousse

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12,  Montessori et nous #13 , Montessori et nous #14

Mes lectures de février 2018

28 Fév

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

 

Bilan  de ce mois de  février2018 – 13 ouvrages :

cinq romans, trois livres de développement personnel,  et cinq bandes-dessinées  !

Et un bonus lu en filigrane !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La mélodie des jours de Lorraine Fouchet aux Editions J’ai Lu : Aujourd’hui, on guérit du cancer du sein s’il est pris à temps. C’est du moins ce qu’on dit à Lucie… Mais lorsqu’on est maman célibataire d’une petite Léa de onze ans, et qu’on se retrouve seule dans une ville où on ne connaît personne, où trouver le soutien nécessaire ? Sur le Site des Voisins, Lucie découvre, à travers les messages des uns et des autres, une solidarité insoupçonnée. Notamment Charlie, le mystérieux inconnu dont les messages provocants ou drôles l’encouragent chaque jour sur le chemin de la guérison.

Pour connaître mon avis, cf le club des blogeurs lecteurs

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La fissure (*) de Jean-Paul DidierLaurent au Diable Vauvert : Dernier représentant d’une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c’est tout son univers qui se lézarde… Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu’à l’autre bout du monde.

Vous aurez reconnu l’auteur du Liseur du 6 h27, j’avais adoré Le reste de leur vie il y a deux ans, et ce fût avec plaisir que j’ai retrouvé sa plume à la fois fluide et originale. On se laisse happer par cette histoire touchante et pourtant irrationnelle, l’histoire est à la fois drôle, farfelue, dramatique mais ne manquera pas  de questionner terriblement notre propre destinée.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Supernormal (*) de Robert Mayer aux Editions J’ai Lu : David Brinkley est le plus grand des superhéros. Mais il prend sa retraite, se marie, commence à perdre ses cheveux, à prendre du poids, et s’installe en banlieue. Une série de catastrophes décime alors la population de superhéros. Plus personne ne peut sauver New York. David doit alors retrouver ses collants, sa cape et son masque. Psychanalyse hilarante de l’Amérique, Supernormal est le roman qui a révolutionné le monde des superhéros, en le faisant entrer dans l’âge moderne.C’est un thriller labyrinthique et passionnant. C’est la satire geek du monde des superhéros. C’est le portrait de l’Amérique qui doute de sa puissance et est prête à toutes les folies. C’est l’histoire d’un homme qui est normal, et qui est super. Un homme supernormal.

Un polar satirique on ne peut plus déroutant qui mêle des personnages fictifs issus des plus grands comics à des personnages réels tels que Maryline, JFK ou Martin Luther King. J’ai regretté de ne pas avoir une plus grande culture en comics pour mieux savourer les nombreux clins d’œil. Mais les fans du genre devraient se régaler ! Incroyable ce roman écrit en 1977 ( excellente année, n’est ce pas ?) est traduit pour la première fois en France.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Bridget Jones Baby (*) d’Helen Fielding aux Editions J’ai lu : C’est le plus beau moment dans la vie d’une femme : être mère pour la première fois. Mais Bridget n’est pas une femme tout à fait comme les autres. Lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte, elle hésite entre euphorie est désespoir : qui est le père de l’enfant ? Telle est la question (entre autres) qui la taraude…

J’ai replongé avec amusement dans les aventures de cette célibattante à gaine dont j’étais très fan dans une autre vie ! J’ai eu la sensation de retrouver une vieille copine qui aurait certes vieilli mais n’aurait rien perdu de ses délicieux vices et travers. Je suis curieuse désormais de découvrir l’adaptation ciné.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Plus folles que ça tu meurs ! (*) de Denise Bombardier aux Editions J’ai Lu : Cinq amies franches, directes, indépendantes et décomplexées. Elles ont tout réussi. Ou presque. Car leur vie amoureuse, bien que trépidante, vire au désastre… Partagées entre la peur de vieillir et le désir de savourer à fond les belles années qu’il leur reste, elles ont choisi de se dire que la vie et la sexualité ne s’arrêtaient pas à 60 ans. Dans ce roman truculent, tendre et drôle, où les héroïnes parlent sans tabous, Denise Bombardier montre une nouvelle fois qu’elle sait toucher le cœur des femmes.

Un sex in the city à la mode sexagénaires. J’ai trouvé la lecture plaisante, drôle, sans tabous, sans être plus emballée que cela. Je pense qu’au niveau générationnel je m’étais bien plus retrouvée dans La grève des femmes formidables et sa suite.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Quatre soeurs, Tome 4 : Geneviève (*) de Malika Ferdjoukh et Cati Baur aux Editions Rue de Sèvres : Dans ce quatrième et dernier tome, tous les coeurs battent la chamade au rythme d’un été plutôt mouvementé ! Geneviève vend des glaces sur la plage, et fond pour Vigo, le beau ténébreux aux manières très singulières. Hortense et Enid jouent à Robinson sous les toits de Paris. Quant à Bettina, partie camper en compagnie de Denise et de Béhotéguy chez une cousine invisible, elle essaie d’oublier Merlin… Charlie, elle, ne sait absolument plus où son coeur se pose…

Je ne suis que tristesse de puis que j’ai refermé cet album, déchirée de laisser avec ce dernier tome ces 5 sœurs terriblement attachantes. Je n’avais pas lu le dernier roman dont est issu cette BD j’ai donc eu toute la surprise de l’histoire cette fois. Il y a là beaucoup de sensibilité, de nostalgie, mais c’est aussi un bel hymne à la vie qui continue, à l’amour sous toutes ses formes. Les histoires sont complètement différentes, mais pour tant cette fin m’a plongé dans le même état émotionnel que le dernier tome des Carnets de Cerise.  PE-PI-TE !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Surfside Girls (*) de Kim Dwinell aux Editions Jungle : Depuis leur enfance, Samantha et Jade passent leurs étés à explorer la magnifique baie de Surfside. Cette année encore, les grandes vacances s’annoncent bien. Au programme : surf, paddle et plongée ! Lors d’une sortie en mer, Samantha découvre une étrange grotte qui la mène à un endroit peuplé de créatures… fantomatiques. Qui sont ces êtres que seule la jeune fille semble voir ? Et pourquoi l’ont-ils appelée à l’aide ? Voilà un été que les deux amies ne sont pas près d’oublier !

L’auteure est une ancienne sauveteur qui réunit ici sa passion de l’illustration à celle du surf. On plonge avec facilité dans une histoire à la fois fantastique et écologique aux illustrations douces et très féminines. A faire découvrir à vos ados !

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Darnand un bourreau français – Tome 1 (*) de Patrice Perna et Fabien Bédouel aux Editions Rue de Sèvres : « Sous-officier d’élite, d’une bravoure hors pair, le sous-officier Darnand a été, en tout point, un serviteur modèle et un de nos artisans de notre victoire finale. C’est un beau brave ». Voici la phrase qui accompagne la croix de la légion d’honneur qui sera remise à Joseph Darnand en avril 1927, pour ses faits de bravoure pendant la première guerre mondiale. Reims, 1918. On annonce l’attaque la plus brutale de l’armée allemande dans les prochains jours. L’état-major confie une mission suicide à un groupe de volontaires : aller chercher des informations derrière les lignes ennemies, dans l’espoir de sauver les régiments présents dans les tranchées visées. Un jeune sergent prend la tête du commando, mène sa mission haut la main et se met en danger pour sauver l’un de ses soldats. C’est Joseph Darnand. Quelques années plus tard, à partir de 1941, à Vichy, il sera le plus zélé des collaborateurs. Voici la sombre trajectoire d’un homme qui, de héros de guerre, est devenu bourreau.

C’est BBB’s Dad qui a lu en premier le début de cette série en 3 tomes, féru d’histoire, il a beaucoup apprécié le parti pris pour livrer la biographie de ce personnage trouble de notre histoire. Des planches très sombres et dessinées tout en force retranscrivent les horreurs de ces deux guerres et font de cette BD un témoignage historique aussi captivant qu’angoissant. Nous avons hâte de découvrir le second tome.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Pourquoi y a t-il des inégalités entre les hommes et les femmes ? (*) de Soledad Bravi et Dorothée Werner aux Editions Rue de Sèvres :
Comment expliquer les inégalités entre les hommes et les femmes ? Tout en humour et en s’appuyant sur des faits historiques et chronologiques, Soledad Bravi et Dorothée Werner, journaliste grand reporter au ELLE remontent jusqu’à l’apparition des premiers humains pour trouver les origines de ce déséquilibre. Elles nous expliquent les causes de cette inégalité, pourquoi elle a perduré au fil des siècles et persiste encore aujourd’hui et quelles injustices en découlent. Outil indispensable à mettre entre toutes les mains pour ne pas rester sur un malentendu.

C’est à la fois drôle, terriblement bien documenté, mais aussi glaçant … quand on pense aux exemples cités : le droit de vote accordé depuis 1944 seulement, qu’il a fallu attendre 1965 pour l’abrogation des lois ségrégationnistes, 2000 pour la loi sur la parité en France , ou quand on pense que sous Napoléon le mariage se faisait sous consentement du père ( jusque 25 ans pour les hommes, à vie pour les femmes ! ) Le ton humoristique aidera j’en suis sûre à faire passer certains messages et faire évoluer un peu plus vite les mentalités ! On y croit !

Je ne peux qu’applaudir les choix éditoriaux de Rue de Sèvres, car proposer dans un même catalogue des pépites aux genres aussi différents que cet ouvrage, Geneviève ou Darnand, tous 3 présentés dans ce billet, c’est juste Waouh !!!! Merci !!!

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Natacha – tome 1 – NATACHA, HOTESSE DE L’AIR de Gos et François Walthéry : Hôtesse de l’air, Natacha est embringuée dans de folles aventures. Suivez-la à bord: elle vous servira un enivrant cocktail d’humour, de séduction et d’action. A votre santé !

J’ai trouvé cette BD à prix mini chez mon marchand de journaux, malheureusement comme c’est souvent le cas les numéros suivants sont annoncés à un prix peu intéressant; l’édition cartonnée proposée par Hachette est très jolie en ce qui concerne la couverture , mais j’ai été déçue pour la qualité de l’impression et le papier des planches… Ca sera donc un one-shoot pour moi, mais j’ai retrouvé le plaisir de redécouvrir une héroïne lue en début d’adolescence même si je dois avouer lui préférer l’espiègle Lili.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

3 mois pour avoir mon corps de rêve de Cynthia Kafka aux Editions Hachette Pratique : Vous ne voulez pas ressembler à un mannequin mais simplement apprendre à aimer votre corps ? Vous voulez RETROUVER LA FORME et vous sentir bien dans vos baskets mais vous ne savez pas par où commencer ? Ce petit livre vous GUIDE AU QUOTIDIEN pendant 3 MOIS : le timing parfait pour atteindre votre objectif ! Avec NOTRE PROGRAMME, à vous le corps de VOS rêves ! Une vie bien dans son corps, bien dans sa tête avec des recettes pour réapprendre à MANGER ÉQUILIBRÉ, des EXERCICES pour faire bouger son corps, des conseils et des astuces pour affronter l’apéro avec les copains, des CHALLENGES pour se mettre au défi… Sans oublier le PLAISIR et la LÉGÈRETÉ !

L’hiver (qui s’éternise) m’a laissé quelques kilos en souvenir, je me suis donc offert ce livre écrit par Cynthia, heureuse de retrouver le ton drôle, sans chichis et bienveillant de cette blogeuse que j’adore ! J’ai été très impressionnée par la densité du contenu. La présentation est très sympa puisque l’ouvrage est à la fois bourré de conseils mais va aussi servir de journal de nord pour une reprise en main tant que le plan sportif que sur celui de l’alimentation et du mental !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les Trucs magiques des super mamans: La communauté FACEBOOK Trucs de mamans vous livre tous ses secrets (*) de Sophie Nanteuil aux Editions Larousse : Il faut bien se l’avouer : la vie de parents n’est pas un long fleuve tranquille : crise au moment de s’habiller, coup de blues du dimanche soir, monstres cachés dans la chambre, course poursuite au moment de partir… C’est sûr, le quotidien est souvent semé d’embûches ! Pas de panique, ce guide futé a les solutions pour remédier avec le sourire à ces petits tracas du quotidien : comment sortir de phase exclusive jambon-coquillettes pour se régaler avec les légumes (si ! si !), apprendre à canaliser ses émotions (vive l’oreiller à colère !), apprivoiser la brosse à dents, se répartir les tâches ménagères dans la bonne humeur…
Découvrez et testez les « astuces de mamans », classées selon les thématiques incontournables du quotidien : sommeil, autonomie, hygiène, école et crèche, alimentation et émotions.

Un guide de 100 trucs et astuces inratables ou tout du moins parfaitement déculpabilisants ! Parce que la force des super-mamans c’est aussi d’échanger leurs petits secrets, de se soutenir, de savoir trouver le bon équilibre entre organisation et un soupçon de leste et de folies et de s’émerveiller devant les ressources de nos loulous ! Le genre de petit ouvrage pratique à lire dans l’ordre ou le désordre

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Vivre heureux avec son enfant de Catherine Gueguen aux Editions Pocket : Comment faire quand votre enfant a des colères répétées ? S’il ne veut pas se coucher ? S’il ne veut pas manger, ni obéir ? Faut-il le punir ou s’opposer à lui ? Faut-il le laisser pleurer ? Au travers de nombreux exemples tirés de ses consultations, et en s’appuyant sur les recherches en neurosciences affectives, Catherine Gueguen propose ici une nouvelle approche : voir et ressentir le monde par les yeux de l’enfant et enfin pouvoir se mettre à sa hauteur. En effet, les dernières découvertes sur le développement du cerveau émotionnel nous montrent qu’une relation empathique et bienveillante permet à l’enfant de déployer toutes ses possibilités affectives et intellectuelles.

J’avais lu il y a un an Pour une enfance heureuse en parallèle au livre de Céline Alvarez pour mieux comprendre l’apport des neurosciences en faveur de l’éducation bienveillante. Une nouvelle fois j’ai trouvé dans ses ouvrages non seulement des pistes mais aussi des explications aux comportements des enfants et l’intérêt de leur apporter es réponses bienveillantes, cadrantes et empathiques. Comme Isabelle Filliozat, les écrits de Catherine Guegen sont facilement accessibles.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Mieux comprendre les DYS – de leur émergence aux neurosciences : Le parcours professionnel d’une pionnière, spécialiste de la neuropsychologie infantile de Michèle Mazeau aux Editions Tom Pousse Les DYS ne sont ils pas nés de rien, mais des progrès des neurosciences dans les années 1980-2000… Aussi a-t-il fallu réviser de véritables dogmes établis depuis plus d’un siècle, et les remettre en question à la lumière des nouvelles connaissances et contredire nombre d’affirmations péremptoires.  Bref arrêtons de comprendre les dys, de les diagnostiquer et de les rééduquer comme il y a trente ans. Depuis, les neurosciences sont passées par là. Cette discipline, encore récente, demande de nouveaux spécialistes en nombre terriblement insuffisant encore aujourd’hui. Ecrites sans concessions, mais non sans humour, ces mémoires sont le récit de l’évolution d’une science par un médecin qui en a vécu ses avancées, ses combats et ses espoirs, de sa préhistoire à nos jours.

Je vous avais parlé de cet ouvrage en novembre dans ce billet, je le lis en filigramme depuis, je le déguste, je le savoure ! Ma pratique professionnelle me confronte depuis 16 ans au dys et j’ai eu la chance d’avoir en cours l’auteure de ce livre. Si j’ai déjà lu pas mal d’ouvrages de Michèle Mazeau celui-ci est vraiment différent et complémentaire de tous, en effet à travers sa propre biographie , elle nous raconte les recherches et l’évolution des prises en charge et suivis des enfants dys; un ouvrage PASSIONNANT  et pas que pour les professionnels du monde de la santé ou de l’éducation.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

La mélodie des jours ( Le club des blogueurs lecteurs de Cleophis # 20)

17 Fév

Cleophis , nous proposais pour le 20ème rdv

 du club des blogueurs lecteurs.

de chroniquer  :

Un livre d’un auteur de nationalité française

Cléophis a choisi IRL d’Agnès Marot

mais libre à chacun de lire celui-ci ou un autre.

Le club des blogueurs lecteurs, 20 ème édition:
Date limite:
semaine du 12 au 18 février 2018
Thème imposé:
Un auteur de nationalité française
Titre du livre choisi par BBB’s Mum :


La mélodie des jours

de  Lorraine Fouchet

aux Editions J’ai Lu

Le mot de l’éditeur : 

Aujourd’hui, on guérit du cancer du sein s’il est pris à temps. C’est du moins ce qu’on dit à Lucie… Mais lorsqu’on est maman célibataire d’une petite Léa de onze ans, et qu’on se retrouve seule dans une ville où on ne connaît personne, où trouver le soutien nécessaire ? Sur le Site des Voisins, Lucie découvre, à travers les messages des uns et des autres, une solidarité insoupçonnée. Notamment Charlie, le mystérieux inconnu dont les messages provocants ou drôles l’encouragent chaque jour sur le chemin de la guérison.

 

L’avis de BBB’s mum :

J’ai découvert Lorraine Fouchet cet été avec Entre Ciel et Lou, que j’avais adoré ! Une nouvelle fois j’ai été très touchée par cette histoire, cette galerie de personnages dont les destins se croisent à la fois dans la vraie vie mais aussi sur la toile via un site de solidarité entre voisins. Il y a là beaucoup de tendresse et d’humanité, c’est aussi un livre sur le combat de Lucie face à la maladie, un combat de femme, mais aussi un combat de maman. Les passage sur le parcours médical ne sont pas du tout édulcorés, et apportent une sorte de témoignage poignant. Et si l’on tremble pour l’héroïne, l’issue heureuse en fait un joli livre Feel Good. Enfin, je dois vous dire que la mélomane que je suis a adoré l’accompagnement musical pendant la lecture, tous ces titres évoqués que j’ai eu envie de réécouter voir de découvrir, il y a là de quoi m’inspirer pour quelques rdv Samedi en musique sur le blog ! 😉

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

C’était ma participation  au club des blogeurs lecteurs de Cleophis !  Pour connaître l’avis de Cleophis sur sa lecture et les propositions des autres participants c’est ICI !

Pour vous procurer le livre présenté un clic sur le titre ou l’image !

Blogueurs lecteurs

Montessori et nous… #14

15 Fév

Pour finir la semaine, je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que ( pour rappel) cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages des lettres, chiffres et sons, qu’il a eu la chance d’être scolarisé deux ans dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous propose aujourd’hui un ouvrage qui vous parlera de la pédagogie Montessori mais aussi d’autres courants de pensée (Freinet, Steiner, Decroly, Cousinet) qui partagent un même regard empreint de bienveillance.


Les écoles alternatives – Montessori, Freinet, Steiner… Les pédagogies de la bienveillance
de Sophie Madoun aux Editions Grancher

Les pédagogies alternatives – dites aussi « actives » – ont le vent en poupe : de plus en plus d’établissements se revendiquent de ces méthodes tournées vers l’épanouissement de l’enfant, optant pour un apprentissage développant l’autonomie, la joie d’apprendre, le libre choix des activités Mais les parents tentés d’envoyer leur enfant dans ce type d’écoles ne savent pas toujours précisément en quoi consiste l’enseignement proposé. C’est pourquoi l’auteur fait ici le tour des principales pédagogies alternatives (Montessori, Steiner, Freinet), expliquant leur philosophie, leur mode de fonctionnement et, bien sûr, ce qu’elles apportent aux enfants. Cette présentation est rendue concrète et vivante par les nombreux témoignages d’experts en science de l’éducation, de psychologues, d’éducateurs, de parents et d’enfants qui jalonnent l’ouvrage. Sophie Madoun consacre également un chapitre aux neurosciences et aux sciences cognitives qui ont étudié ces pédagogies et démontré les bienfaits de la bienveillance, maître-mot de ces enseignements qui apparaissent comme la voie royale pour lutter contre l’échec scolaire. Cet ouvrage vous permettra d’y voir plus clair dans les différentes écoles alternatives et de choisir en connaissance de cause celle qui convient le mieux à votre enfant.

Montessori/Freinet, vous connaissez ces grands pédagogues sans pour autant savoir mettre en mots précisément en quoi consiste ces courants de pensée, voilà le guide qu’il vous faut ! Les premiers chapitres présentent les principaux pédagogues de ces méthodes actives, leur philosophie et les principes de leurs pédagogies. Puis l’ouvrage s’appuie sur les travaux des neurosciences pour nous expliquer l’importance de la bienveillance ( moi qui suis une grande fan de Gueguen je m’y suis particulièrement retrouvée); enfin elle reprend les grandes différences avec l’école traditionnelle comme le droit à l’erreur, l’absence de notes, la pédagogie différenciée.

C’est un ouvrage que j’ai beaucoup apprécié et même si je l’ai lu avec mon regard d’enseignante spécialisée je tiens à souligner qu’il est tout aussi accessible aux familles qu’aux professionnels de l’éducation.

L’ouvrage ouvre une piste dans le dernier chapitre sur l’instruction en famille, si ce chapitre vous intéresse, je vous conseille d’aller plus loin en lisant l’ouvrage suivant.


Apprendre sans aller à l’école
de Bernadette Nozarian aux Editions Nathan :

Ce guide nous informe sur le thème  » apprendre sans aller à l’école « . C’est à dire le choix du Homeschooling, un choix éducatif et un choix de vie pour son enfant. Il reprend 3 idées fortes :
• Pourquoi les parents font le choix du homeschooling ? (violence à l’école, mal-être de l’enfant, rejet des méthodes pédagogiques pratiquées
•Comment ces familles réinventent leur vie professionnelle, voyagent, transposent l’école à la maison ou utilisent des pédagogies alternatives
•Pourquoi les pouvoirs publics tentent toujours d’avantage de réglementer ce type d’enseignement.

Un ouvrage très riche en témoignages qui apporte des regards croisés et sera d’une grande aide pour ceux qui se questionnent sur un tel choix mais qui les guidera aussi sur les obligations et l’organisation. A noter aussi une bibliographie en fin d’ouvrage très étayée sur le sujet

 Merci aux Editions Grancher & Nathan

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12,  Montessori et nous #13

Mes lectures de janvier 2018

1 Fév

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

 

Bilan  de ce mois de janvier 2018 :  quatre romans, un témoignage bouleversant, un livre de développement personnel,  et cinq bandes-dessinées  !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 


On regrettera plus tard de Agnès Ledig aux Editions Pocket : Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse. Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

Une belle histoire d’Agnès Ledig, un roman touchant qui parle de deuil, de solitude, du poids du passé, d’amour sous toutes ses formes ( charnel, platonique, filial, inconditionnel…) et d’amitié. J’ai été portée par l’histoire et les allers-retours entre la période actuelle et les scènes terribles sur la seconde guerre mondiale.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Marie d’en haut de Agnès Ledig aux Editions Pocket : À 30 ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsque Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n’hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu’il n’est pas le bienvenu.
Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C’est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie.Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L’enjeu ? Le cœur de Marie.

Là aussi c’est une très belle histoire que nous raconte Agnès Ledig, une histoire avec ses côtés sombres, glaçants, mais avec aussi une; et toujours une palette de personnages aussi sensibles que forts, aussi posés en apparence qu’écorchés vifs. Malgré tout, j’ai eu une petite déception car je l’ai enchaîné après le précédent et il y a beaucoup de points communs entre les deux histoires.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Spirales de Tatiana de Rosnay chez Le livre de poche : Hélène, la cinquantaine paisible,mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d’été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d’un inconnu. L’adultère vire au cauchemar quand, au lit, l’amant sans nom meurt d’une crise cardiaque. Hélène s’enfuit, décidée à ne jamais en parler et, surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main… avec ses papiers. Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu’où ? Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

Incroyable histoire qui porte bien son titre, ce roman m’a coupé le souffle et le dénouement dramatique de ces derniers jours de l’affaire Alexia Daval m’a beaucoup fait penser à cette histoire glaciale.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Dans le désert (*) de Julien Blanc-Gras aux Editions Le diable vauvert : « On en parle beaucoup, de ces pétromonarchies du Golfe, et on n’en parle pas beaucoup en bien. Elles sont accusées, pêle-mêle, d’acheter la France, de financer le terrorisme, d’opprimer les femmes, de pratiquer l’esclavage et de s’accaparer les meilleures pièces du magasin Vuitton des Champs-Elysées. On en parle surtout de loin et j’ai envie de voir de plus près. » Du Qatar à Oman, en passant par Dubaï et le Bahreïn, Julien Blanc-Gras nous guide à travers un nouveau monde à la démesure fascinante où tout peut arriver, pour le meilleur ou pour le pire. Parviendra-t-il à réconcilier l’Orient et l’Occident en soulevant le voile des apparences ? Réussira-t-il à se faire des amis dans le désert ?

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, je dois vous avouer ne pas avoir été immédiatement séduite, mais j’avais tellement aimé la fluidité de la plume de Julien Blanc-Gras dans deux de ses précédents ouvrages que je me suis laissé tentée. Au final, j’ai dévoré l’ouvrage en deux soirs, un voyage fascinant d’un univers que je connaissais peu, des questionnements très intéressants sur la position de la femme et puis toujours une écriture très agréable. A découvrir !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Je viens de loin (*) de Claire Garcia-Deloffre aux Editions Persée : L’épreuve fut difficile (Oh combien !), mais je l’ai surmontée… enfin presque, pas sans encombre, évidemment… Je vais vous raconter mon AVC (avant, pendant, après) et le bouleversement, le tsunami qu’il a provoqué dans ma vie, dans nos vies. La famille, les amis et les collègues m’ont aidée… mais, vous le verrez, c’est à mon bébé que je dois la vie… Une formidable histoire d’amour est née entre ma fille et moi.

Un ouvrage bouleversant, un témoignage incroyable, une hymne à la vie et à l’espoir. L’ouvrage est illustré de croquis réalisés par le mari de l’auteur pendant son épreuve hospitalière. Une lecture toute particulière pour moi puisque l’histoire se déroule dans des lieux que je connais très bien, des services hospitaliers où j’ai exercé, accompagné et où je travaille encore.

 

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Vraie Vie du docteur Aga d’ Alix Girod de l’Ain et Soledad Bravi aux Editions Le livre de Poche : Pour survivre, une femme a besoin 1) de rire, 2) d’être spécialiste… en tout. Partant de ce constat, Alix Girod de l’Ain, journaliste, et Soledad Bravi, illustratrice, toutes les deux collaboratrices enthousiastes du magazine Elle, ont inventé le docteur Aga, un médecin « référent » pas comme les autres. Cette super-héroïne réunit le glamour du docteur Ross, le caractère de rêve du docteur House et les seins des docteurs Nip-Tuck sous une même blouse, Chanel bien entendu ; soulignons en effet qu’à défaut d’être complètement médecin, le docteur Aga est complètement française. Donc débrouillarde, stylée, astucieuse, gourmande, envahissante, de très mauvaise foi et surtout : poilante.

Si vous lisez le magazine Elle, vous connaissez forcément le Dr Aga, un régalde retrouvées réunies des planches que j’avais adoré ! Drôle, caustique, féminin, un brin autoritaire, une bonne dose d’humour, d’auto-dérision et de fashion-attitude, le Dr Aga est unique et portant toutes les femmes actives s’y retrouveront !

 

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Rosalie Blum : L’intégrale de Camille Jourdy aux Editions Acte Sud : Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent. Une rencontre inattendue pour ces personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l’intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-elle à vaincre leurs démons ? Camille Jourdy suit ses héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

J’avais adoré le film, et je découvre enfin la BD ! Enorme coup de cœur, j’ai adoré retrouvé cette galerie de personnages, et je trouve que l’adaptation est d’une fidélité exemplaire ! Des tranches de vie, des destins qui se nouent, des gens ordinaires mais pas tant que ça, bref une tendre histoire un peu dans l’esprit de Ensemble c’est Tout. ♥   

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le Réseau Papillon Tome 1 – Aux arts, citoyens ! (*) de Dumanche et Otero aux Editions Jungle : 1940 – La France est occupée. Dans un village de Normandie, s doivent apprendre à vivre aux côtés de l’ennemi pendant que s’organise la Résistance. Gaston et sa bande, Bouboule, Doc et Elise, sont bien décidés à défendre leur pays, malgré leur jeune âge. Au cours d’une réception organisée par les nazis, Gaston surprend une conversation importante : un convoi d’œuvres d’art va être détourné par les soldats d’Hitler. Pour les quatre amis, c’est l’occasion d’agir.

La première guerre mondiale nous été racontée en Bd par les Lulus, pour la seconde guerre mondiale on découvre cette bande d’enfants incroyables investis dans la résistance. Un premier tome qui permet de s’attacher aux personnages et qui fera découvrir cette période historique aux enfants à travers le regard de jeunes de leur âge ! A leur faire lire absolument et à leur piquer  ! J’ai très hâte de découvrir la suite…

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Baddawi (*) de Leila Abdelrazaq aux Editions Steinkis : Ahmad est un jeune garçon palestinien qui grandit à Baddawi, un camp de réfugiés dans le nord du Liban. Baddawi est bondé, dynamique, solidaire, mais la tension politique est palpable et les exactions monnaie courante. Aussi quand les parents d’Ahmad ont l’occasion de déménager à Beyrouth, ils n’hésitent pas ! C’est sans compter sur la guerre civile qui les rattrape bientôt…

Baddawi c’est le récit en BD du conflit israélo-palestinien, avec certes un parti pris, mais qui permet de mieux comprendre certains aspects de ce conflit si complexe qui perdure. Le noir et blanc renforce le caractère pesant de cette ambiance de guerre, pourtant les actes de guerre sont peu présents, le livre s’attardant plus sur les sentiments du jeune garçon face à ce déracinement et ses conséquences.  N’hésitez pas à le découvrir.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Leda Rafanelli : La gitane anarchiste (*) de Sara Coalone, Francesca Satta et Luca De Santis aux Editions Steinkis : Féministe, anarchiste, musulmane, individualiste, femme de lettres, chiromancienne, partisane de l’amour libre, athée, pacifiste, idolâtre…Leda Rafanelli n’est pas à un paradoxe près… Et s’en fiche éperdument !Assemblant les caractères en plomb dans une imprimerie dès l’âge de 14 ans, elle accède ainsi à une culture normalement inaccessible à son origine modeste… et se forge des convictions politiques qui feront d’elle une figurine centrale de l’anarchisme italien du début du XXe siècle.

Avant de lire cette BD, je ne connaissais pas du tout le personnage de Leda, aussi attachante, qu’agaçante, aussi arrogante que touchante, aussi ambivalente qu’ancrée dans ses convictions. Un personnage haut en couelur qui aurait pu faire partie de Culottées croquées par Pénélope Bagieu.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Hygge : Le bien-être à la danoise (*) de Louisa Thomsen Brits aux Editions J’ai lu : Les Danois sont considérés comme le peuple le plus heureux au monde. Leur secret ? Le hygge. Passer du temps avec les gens qu’on aime, prendre un bain à la lueur des bougies, préparer un feu de cheminée, se pelotonner dans un fauteuil avec une tasse de thé et un bon livre… Faire de l’ordinaire un enchantement ; chercher le confort, la tendresse, la convivialité ; ralentir son rythme. Le hygge n’est pas une tendance mais un véritable art de vivre. C’est ce petit quelque chose de plus qui vous rendra heureux. Guide pratique et philosophique, voici le livre qui vous initiera au hygge et vous transformera !

C’est un petit guide parfait pour comprendre rapidement ce qu’est le Hygge. Qu’au final je pratique déjà de façon instinctive, son petit format le rend rapide à lire et permet de mieux appréhender les différents aspects de cette philosophie de  vie mais aussi de piocher quelques conseils.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

J’en profite pour vous présenter un guide que j’ouvre beaucoup depuis quelques semaines, j’utilise de plus en plus les huiles essentielles, et, touchons du bois, malgré une surexposition aux microbes en tout genre entre mon travail et mon loulou, j’ai échappé à tout, quant à ma peau, elle a retrouvé beaucoup de conforts et a dit bye-bye aux imperfections post-grossesse également grâce aux HE, voici donc une petite présentation de ma nouvelle Bible :

Le guide Terre Vivante des huiles essentielles (*) de Françoise Couic Marinier et Anthony Touboul aux Editions Terre Vivante : Savez-vous que les huiles essentielles (HE) de laurier noble ou de citron sont des remèdes souverains contre les troubles digestifs ? Que face à certaines bactéries antibiorésistantes, l’HE de cannelle de Ceylan écorce réussit là où les antibiotiques échouent ? Que les HE de géranium rosat et de lavande vraie sont des cicatrisants hors pair ? Véritable bible, cet ouvrage complet, sérieux et efficace, regroupe les connaissances et pratiques les plus récentes en matière d’aromathérapie. Il intéressera aussi bien les personnes soucieuses de prendre leur santé en main en toute sécurité, que les professionnels de santé et les passionnés d’aromathérapie, avec : 100 huiles essentielles dont 40 incontournables, faciles d’utilisation et abordables. Chaque huile est décrite en détail (composition, propriétés, niveau de toxicité, contre-indications, dosages, modes d’administration), ce qui permet une grande autonomie dans l’élaboration de soins « maison », tout en évitant les risques de mésusages. 200 pathologies regroupées par « sphères » : troubles ORL, digestifs, douleurs et articulations, stress, troubles féminins, grossesse, enfants… 500 formules d’aromathérapie conformes à la législation française, décrites précisément pour intervenir dans l’urgence ou constituer des remèdes de fond. Près de 80 conseils et soins prodigués dans les grands hôpitaux européens, pour un usage encore plus sécurisé des huiles essentielles à la maison. Plus de 100 conseils et recettes beauté et bien-être, cuisine, maison et même soins pour les animaux de compagnie. Des trousses de secours pour toutes les circonstances : trousse de l’hiver, du bébé, du sportif, antistress ou encore pour les petits problèmes cutanés…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Mes lectures de décembre 2017

29 Déc

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois de décembre 2017 :  quatre romans, un concentré de bons mots, des nouvelles de Noël, un recueil de poésies, une galerie de portraits  et deux  bandes-dessinées  !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les Carnets de Cerise Tome 5 de Joris Chamblain et Aurélie Neyret aux Editions Soleil : Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

C’est le dernier tome des carnets de Cerise, et je suis très émue de laisser là ce petit bout de femme ! Dès le premier tome, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ces histoires comme pour ce graphisme juste sublime, mais celui-ci est clairement celui qui m’a le plus bouleversée, qui m’a fait pleurer à chaudes larmes. Avec infiniment de sensibilité, ce tome évoque le travail du deuil chez l’enfant, de la reconstruction d’une famille qui a perdu un pilier, de ce qui nous construit, nous façonne, des difficultés parfois à communiquer, à mettre en mots ses sentiments avec ceux qu’on aime le plus.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦
Le blog de Susie, Tome 3 : Neuf mois pour rester zen (*) de Mélanie Body aux Editions YILNeuf mois pour rester Zen… ou les péripéties de la grossesse, monde où chacun a un avis bien précis de ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Qui suivre ? Qui croire ? Comment survivre dans ce flot contradictoire ?

J’étais ravie de retrouver l’univers pétillant, frais et dynamique de Susie. Après nous avoir raconté dans les deux premiers tomes «Petits Tracas et autres Blablas… » , et «Les vacances à la campagne » les bonheurs et mésaventures de sa vie de femme et celles de sa tribu, elle s’attaque cette fois, toujours avec beaucoup d’humour, au sujet de la grossesse ! On s’y retrouve beaucoup dans toutes ces anecdotes. Même si je dois avouer que la lecture au format pdf manque de charme, je ne suis décidément pas faite pour la lecture numérique !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? de la #teamRomCom aux Editions Charleston : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique ! C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa soeur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie !

Pour découvrir mon avis sur cette lecture complètement de saison, c’est ICI dans le club des blogeurs lecteurs.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Quand l’imprévu s’en mêle (*) d’ Alex Riva aux Editions J’ai lu : Après une semaine magique en Grèce, l’heure du retour à Paris et à la réalité a sonné pour Emma, Alice, Andréa et Chloé, nos quatre femmes formidables. Mais pas question pour autant de retomber dans les travers du quotidien. Leur séjour a été l’occasion de nombreuses remises en question, et chacune est bien décidée à reprendre sa vie en main. Pour leurs hommes aussi, cette grève a été l’occasion de réfléchir, et tous semblent prêts à prendre un nouveau départ. Pourtant, pas si simple d’appliquer ses bonnes résolutions lorsque l’imprévu s’en mêle… Nos héroïnes vont devoir modifier leurs plans, d’autant plus que l’une d’elles s’apprête à vivre une terrible épreuve. C’est le moment pour les quatre amies de se serrer les coudes. Et qui sait, l’imprévu, bon comme mauvais, leur réservera peut-être de belles surprises ?

J’étais plus que ravie de retrouver les héroïnes de « La grève des femmes formidables » ( chroniqué ICI) , une fois encore j’ai adoré, j’ai retrouvé ma bande de copines quadras, leurs questionnements de middle life, cette belle ode à l’amitié, à l’aspiration à la sérénité. Je l’ai dévoré comme une petite papillote de Noël ! Une lecture fluide, touchante ! Bref un très doux moment de lecture !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Aurore de sang (*) d’Alexis Abenque aux Editions J’ai lu : En cette fin d’été, les aurores boréales du siècle ont commencé à apparaître dans le ciel de White Forest. A deux jours du pic lumineux, et alors qu’il s’apprête à réintégrer la police, Nimrod Russell voit revenir dans sa vie Judith Gibson, une ex-petite amie. Le mari et le fils de cette dernière ont disparu sans laisser de traces… Dans le même temps, le corps d’un homme est retrouvé à moitié dévoré par les bêtes en pleine forêt, non loin du chalet d’un milliardaire philanthrope. La lieutenante Tracy Bradshaw est chargée de l’enquête avec Nimrod. Elle va bientôt réaliser que l’enfer n’est pas qu’un mythe biblique…

Les amateurs de productions américaines se régaleront de ce polar. Tel un film d’action, ils apprécieront le rythme du récit, les chapitres construits comme des séquences cinématographiques. Pour les autres, l’intrigue compensera partiellement les situations parfois rocambolesques auxquelles nos héros sont confrontées… Un ouvrage très « visuel »? à découvrir pour les fans du genre.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La fée des âmes de Manon Wiertlewski aux Editions Vérone : Freia est bien confuse concernant son destin. Séquestrée par ses parents dans son grenier, cette adolescente qu’ils pensent schizophrène n’a eu aucun contact avec le monde extérieur depuis des années. Ses amis, sa famille et toute son école la croient morte depuis longtemps. Ses parents entretiennent cette rumeur, par peur de la réaction de leur entourage. Dans cette pièce étouffante et sinistre, Freia se sent bien seule : elle est persuadée de voir des âmes qui lui demandent son aide afin de pouvoir s’en aller en paix. Maladie, folie, monde parallèle, surnaturel ? A la voir parler seule, qui pourrait bien imaginer qu’elle est totalement équilibrée ?

Un livre écrit par une auteure à peine sortie de l’adolescence, j’ai été bluffée par l’imagination débordante de cette toute jeune-fille, dans une thématique frôlant la psychiatrie et les phénomènes paranormaux. L’écriture est également très agréable. J’ai parfois regretté quelques petites incohérences ou des événements qui donnent l’impression d’être un peu « bâclés » dans le récit, mais il n’y a aucun doute qu’il s’agisse d’un premier roman prometteur, et qu’il faudra suivre actuellement cette jeune femme promue à une brillante carrière littéraire et d’une très grande sensibilité.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Paysage perdu de Joyce Carol Oates aux Editions Philippe Rey : Les premiers mémoires de Joyce Carol Oates, une fascinante plongée dans la formation d’une auteure majeure et mystérieuse. C’est avec un mélange d’honnêteté brute et d’intuition acérée que Joyce Carol Oates revient sur ses jeunes années. Son enfance pauvre dans une ferme de l’État de New York fourmille de souvenirs : ses parents aimants, ses grands-parents hongrois, les animaux, la végétation, le monde ouvrier, l’école. Ces années lui offrent à la fois un univers intime rassurant, mais un univers limité, cerné par des territoires inaccessibles, propices à enflammer l’imagination de la jeune fille qui trouve là ses premières occasions de fiction. Des territoires où la mort rôde et où les êtres souffrent : cette maison dans la forêt où les enfants sont battus par un père ivrogne qui y mettra le feu ; sa camarade Cynthia, ambitieuse élève qui se suicidera à l’âge de dix-huit ans ; sa soeur cadette autiste, Lynn Ann, qui deviendra violente au point de dévorer littéralement les livres de son aînée… Joyce Carol Oates explore le monde à travers les yeux de l’enfant et de l’adolescente qu’elle était, néanmoins consciente des limites de sa mémoire après tant d’années. Cette lectrice d’Alice au pays des merveilles sait que la vie est une succession d’aventures sans fin, qui voit se mêler comédie et tragédie, réalité et rêverie. La plume toujours ciselée, l’oeil aiguisé, Oates arpente un endroit et un temps oubliés qui virent la naissance de l’écrivain qu’elle est devenue, un voyage captivant qui ne manquera pas de renvoyer son lecteur à ses propres paysages perdus.

C’est le troisième livre que je lis de cette grande dame après  Valet de pique et La fille du fossoyeur. J’ai été très touchée par cette autobiographie si joliment écrite, empreinte d’humilité et de franchise.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Paroles de femme (*) d’Anna Kerner aux Editions Persée : Née en 1962 à Angers, cinquième et dernier enfant de la fratrie, j’ai vu mes parents se déchirer depuis ma petite chaise haute en bois ; j’avais un an et demi. Après l’absence d’un père, ce fut la déchirure avec le père de mon enfant qui fut et restera mon unique fils. Appartenant à une génération de femmes privilégiées, pouvant goûter à une certaine liberté, je connaîtrai aussi, sur le chemin de la vie, désillusions et épreuves multiples. Pourtant, envers et contre tout, un souffle de vie extraordinaire m’a toujours animée, grâce à l’affection reçue dans mon enfance, de ma mère d’abord, et de mes frères et sœurs. Ces quelques poèmes – pour l’essentiel – traduisent mon chagrin, à un moment où ma vie a basculé de façon irréversible, comme s’il fallait absolument que je m’en souvienne. Comme un grand malheur qui pourtant m’ouvrira un autre champ de « possibles » et m’obligera à me relever et à affronter la vie avec courage. Avec, pour seul soutien, cette recherche éperdue de l’Amour avec un grand « A » pour ne pas sombrer.

Un doux recueil, qui retranscrit avec délicatesse ce combat de femme du quotidien. Une lecture touchante et agréable !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Et vous avez eu beau temps ? (*) de Philippe Delerm aux Editions Seuil : Est-on sûr de la bienveillance apparente qui entoure la traditionnelle question de fin d’été :  » Et… vous avez eu beau temps ?  » Surtout quand notre teint pâlichon trahit sans nul doute quinze jours de pluie à Gérardmer… Aux malotrus qui nous prennent de court avec leur  » On peut peut-être se tutoyer ? « , qu’est-il permis de répondre vraiment ? À la ville comme au village, Philippe Delerm écoute et regarde la comédie humaine, pour glaner toutes ces petites phrases faussement ordinaires, et révéler ce qu’elles cachent de perfidie ou d’hypocrisie. Mais en y glissant également quelques-unes plus douces, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs. 

A offrir à tous les amateurs de bons mots qui sauront savourer l’analyse de cette discrète perfidie du quotidien !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Tchin (*) de Raphaël Turcat et Guillaume Fischer aux Editions Jungle : Tchin! Est un livre d’entretiens peuplé de stars, vivantes ou décédées, toutes portées sur la bouteille. Elles répondent tour à tour à des interviews fictives portant sur leurs oeuvres, leur vie, l’époque dans laquelle elles évoluent, Parce que derrière chaque flacon se cachent de bonnes histoires, la mise en situation proposée est toujours savoureuse. Porté par des illustrations, chaque personnalité invitée est accompagnée d’une petite bio sélective pour inciter les lecteurs à mieux la découvrir, et d’une recette de cocktail le représentant !

Un très chouette ouvrage, de portraits absolument fascinants, le côté interview donne beaucoup de spontanéité et semble ramener à la vie quelques figures célèbres, le tout est illustré de façon magistrale et accompagné de recettes de cocktails, qui pousseraient presque à la consommation ! 😉 Je vous laisse découvrir quelques photos ! Si le père Noël a quelques cadeaux en retard n’hésitez pas !

Merci à Raphaël Turcat  pour sa dédicace !


♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

%d blogueurs aiment cette page :