Archive | Les lectures de BBB’s mum RSS feed for this section

La mélodie des jours ( Le club des blogueurs lecteurs de Cleophis # 20)

17 Fév

Cleophis , nous proposais pour le 20ème rdv

 du club des blogueurs lecteurs.

de chroniquer  :

Un livre d’un auteur de nationalité française

Cléophis a choisi IRL d’Agnès Marot

mais libre à chacun de lire celui-ci ou un autre.

Le club des blogueurs lecteurs, 20 ème édition:
Date limite:
semaine du 12 au 18 février 2018
Thème imposé:
Un auteur de nationalité française
Titre du livre choisi par BBB’s Mum :


La mélodie des jours

de  Lorraine Fouchet

aux Editions J’ai Lu

Le mot de l’éditeur : 

Aujourd’hui, on guérit du cancer du sein s’il est pris à temps. C’est du moins ce qu’on dit à Lucie… Mais lorsqu’on est maman célibataire d’une petite Léa de onze ans, et qu’on se retrouve seule dans une ville où on ne connaît personne, où trouver le soutien nécessaire ? Sur le Site des Voisins, Lucie découvre, à travers les messages des uns et des autres, une solidarité insoupçonnée. Notamment Charlie, le mystérieux inconnu dont les messages provocants ou drôles l’encouragent chaque jour sur le chemin de la guérison.

 

L’avis de BBB’s mum :

J’ai découvert Lorraine Fouchet cet été avec Entre Ciel et Lou, que j’avais adoré ! Une nouvelle fois j’ai été très touchée par cette histoire, cette galerie de personnages dont les destins se croisent à la fois dans la vraie vie mais aussi sur la toile via un site de solidarité entre voisins. Il y a là beaucoup de tendresse et d’humanité, c’est aussi un livre sur le combat de Lucie face à la maladie, un combat de femme, mais aussi un combat de maman. Les passage sur le parcours médical ne sont pas du tout édulcorés, et apportent une sorte de témoignage poignant. Et si l’on tremble pour l’héroïne, l’issue heureuse en fait un joli livre Feel Good. Enfin, je dois vous dire que la mélomane que je suis a adoré l’accompagnement musical pendant la lecture, tous ces titres évoqués que j’ai eu envie de réécouter voir de découvrir, il y a là de quoi m’inspirer pour quelques rdv Samedi en musique sur le blog ! 😉

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

C’était ma participation  au club des blogeurs lecteurs de Cleophis !  Pour connaître l’avis de Cleophis sur sa lecture et les propositions des autres participants c’est ICI !

Pour vous procurer le livre présenté un clic sur le titre ou l’image !

Blogueurs lecteurs

Montessori et nous… #14

15 Fév

Pour finir la semaine, je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que ( pour rappel) cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages des lettres, chiffres et sons, qu’il a eu la chance d’être scolarisé deux ans dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous propose aujourd’hui un ouvrage qui vous parlera de la pédagogie Montessori mais aussi d’autres courants de pensée (Freinet, Steiner, Decroly, Cousinet) qui partagent un même regard empreint de bienveillance.


Les écoles alternatives – Montessori, Freinet, Steiner… Les pédagogies de la bienveillance
de Sophie Madoun aux Editions Grancher

Les pédagogies alternatives – dites aussi « actives » – ont le vent en poupe : de plus en plus d’établissements se revendiquent de ces méthodes tournées vers l’épanouissement de l’enfant, optant pour un apprentissage développant l’autonomie, la joie d’apprendre, le libre choix des activités Mais les parents tentés d’envoyer leur enfant dans ce type d’écoles ne savent pas toujours précisément en quoi consiste l’enseignement proposé. C’est pourquoi l’auteur fait ici le tour des principales pédagogies alternatives (Montessori, Steiner, Freinet), expliquant leur philosophie, leur mode de fonctionnement et, bien sûr, ce qu’elles apportent aux enfants. Cette présentation est rendue concrète et vivante par les nombreux témoignages d’experts en science de l’éducation, de psychologues, d’éducateurs, de parents et d’enfants qui jalonnent l’ouvrage. Sophie Madoun consacre également un chapitre aux neurosciences et aux sciences cognitives qui ont étudié ces pédagogies et démontré les bienfaits de la bienveillance, maître-mot de ces enseignements qui apparaissent comme la voie royale pour lutter contre l’échec scolaire. Cet ouvrage vous permettra d’y voir plus clair dans les différentes écoles alternatives et de choisir en connaissance de cause celle qui convient le mieux à votre enfant.

Montessori/Freinet, vous connaissez ces grands pédagogues sans pour autant savoir mettre en mots précisément en quoi consiste ces courants de pensée, voilà le guide qu’il vous faut ! Les premiers chapitres présentent les principaux pédagogues de ces méthodes actives, leur philosophie et les principes de leurs pédagogies. Puis l’ouvrage s’appuie sur les travaux des neurosciences pour nous expliquer l’importance de la bienveillance ( moi qui suis une grande fan de Gueguen je m’y suis particulièrement retrouvée); enfin elle reprend les grandes différences avec l’école traditionnelle comme le droit à l’erreur, l’absence de notes, la pédagogie différenciée.

C’est un ouvrage que j’ai beaucoup apprécié et même si je l’ai lu avec mon regard d’enseignante spécialisée je tiens à souligner qu’il est tout aussi accessible aux familles qu’aux professionnels de l’éducation.

L’ouvrage ouvre une piste dans le dernier chapitre sur l’instruction en famille, si ce chapitre vous intéresse, je vous conseille d’aller plus loin en lisant l’ouvrage suivant.


Apprendre sans aller à l’école
de Bernadette Nozarian aux Editions Nathan :

Ce guide nous informe sur le thème  » apprendre sans aller à l’école « . C’est à dire le choix du Homeschooling, un choix éducatif et un choix de vie pour son enfant. Il reprend 3 idées fortes :
• Pourquoi les parents font le choix du homeschooling ? (violence à l’école, mal-être de l’enfant, rejet des méthodes pédagogiques pratiquées
•Comment ces familles réinventent leur vie professionnelle, voyagent, transposent l’école à la maison ou utilisent des pédagogies alternatives
•Pourquoi les pouvoirs publics tentent toujours d’avantage de réglementer ce type d’enseignement.

Un ouvrage très riche en témoignages qui apporte des regards croisés et sera d’une grande aide pour ceux qui se questionnent sur un tel choix mais qui les guidera aussi sur les obligations et l’organisation. A noter aussi une bibliographie en fin d’ouvrage très étayée sur le sujet

 Merci aux Editions Grancher & Nathan

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12,  Montessori et nous #13

Mes lectures de janvier 2018

1 Fév

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

 

Bilan  de ce mois de janvier 2018 :  quatre romans, un témoignage bouleversant, un livre de développement personnel,  et cinq bandes-dessinées  !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 


On regrettera plus tard de Agnès Ledig aux Editions Pocket : Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse. Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du cœur sont imprévisibles…

Une belle histoire d’Agnès Ledig, un roman touchant qui parle de deuil, de solitude, du poids du passé, d’amour sous toutes ses formes ( charnel, platonique, filial, inconditionnel…) et d’amitié. J’ai été portée par l’histoire et les allers-retours entre la période actuelle et les scènes terribles sur la seconde guerre mondiale.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Marie d’en haut de Agnès Ledig aux Editions Pocket : À 30 ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsque Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n’hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu’il n’est pas le bienvenu.
Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C’est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie.Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L’enjeu ? Le cœur de Marie.

Là aussi c’est une très belle histoire que nous raconte Agnès Ledig, une histoire avec ses côtés sombres, glaçants, mais avec aussi une; et toujours une palette de personnages aussi sensibles que forts, aussi posés en apparence qu’écorchés vifs. Malgré tout, j’ai eu une petite déception car je l’ai enchaîné après le précédent et il y a beaucoup de points communs entre les deux histoires.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Spirales de Tatiana de Rosnay chez Le livre de poche : Hélène, la cinquantaine paisible,mène une vie sans histoire auprès de son mari, de son fils, de sa fille et de ses petits-enfants. Hélène est une épouse modèle, une femme parfaite. Un jour d’été caniculaire à Paris, sur un coup de tête, elle cède aux avances d’un inconnu. L’adultère vire au cauchemar quand, au lit, l’amant sans nom meurt d’une crise cardiaque. Hélène s’enfuit, décidée à ne jamais en parler et, surtout, à tout oublier. Mais, dans son affolement, elle laisse son sac à main… avec ses papiers. Happée par une spirale infernale, Hélène ira très loin pour sauver les apparences. Très loin, mais jusqu’où ? Dans ce roman au suspense hitchcockien, Tatiana de Rosnay explore les arcanes de la bonne conscience et la frontière fragile entre le bien et le mal.

Incroyable histoire qui porte bien son titre, ce roman m’a coupé le souffle et le dénouement dramatique de ces derniers jours de l’affaire Alexia Daval m’a beaucoup fait penser à cette histoire glaciale.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Dans le désert (*) de Julien Blanc-Gras aux Editions Le diable vauvert : « On en parle beaucoup, de ces pétromonarchies du Golfe, et on n’en parle pas beaucoup en bien. Elles sont accusées, pêle-mêle, d’acheter la France, de financer le terrorisme, d’opprimer les femmes, de pratiquer l’esclavage et de s’accaparer les meilleures pièces du magasin Vuitton des Champs-Elysées. On en parle surtout de loin et j’ai envie de voir de plus près. » Du Qatar à Oman, en passant par Dubaï et le Bahreïn, Julien Blanc-Gras nous guide à travers un nouveau monde à la démesure fascinante où tout peut arriver, pour le meilleur ou pour le pire. Parviendra-t-il à réconcilier l’Orient et l’Occident en soulevant le voile des apparences ? Réussira-t-il à se faire des amis dans le désert ?

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, je dois vous avouer ne pas avoir été immédiatement séduite, mais j’avais tellement aimé la fluidité de la plume de Julien Blanc-Gras dans deux de ses précédents ouvrages que je me suis laissé tentée. Au final, j’ai dévoré l’ouvrage en deux soirs, un voyage fascinant d’un univers que je connaissais peu, des questionnements très intéressants sur la position de la femme et puis toujours une écriture très agréable. A découvrir !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Je viens de loin (*) de Claire Garcia-Deloffre aux Editions Persée : L’épreuve fut difficile (Oh combien !), mais je l’ai surmontée… enfin presque, pas sans encombre, évidemment… Je vais vous raconter mon AVC (avant, pendant, après) et le bouleversement, le tsunami qu’il a provoqué dans ma vie, dans nos vies. La famille, les amis et les collègues m’ont aidée… mais, vous le verrez, c’est à mon bébé que je dois la vie… Une formidable histoire d’amour est née entre ma fille et moi.

Un ouvrage bouleversant, un témoignage incroyable, une hymne à la vie et à l’espoir. L’ouvrage est illustré de croquis réalisés par le mari de l’auteur pendant son épreuve hospitalière. Une lecture toute particulière pour moi puisque l’histoire se déroule dans des lieux que je connais très bien, des services hospitaliers où j’ai exercé, accompagné et où je travaille encore.

 

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Vraie Vie du docteur Aga d’ Alix Girod de l’Ain et Soledad Bravi aux Editions Le livre de Poche : Pour survivre, une femme a besoin 1) de rire, 2) d’être spécialiste… en tout. Partant de ce constat, Alix Girod de l’Ain, journaliste, et Soledad Bravi, illustratrice, toutes les deux collaboratrices enthousiastes du magazine Elle, ont inventé le docteur Aga, un médecin « référent » pas comme les autres. Cette super-héroïne réunit le glamour du docteur Ross, le caractère de rêve du docteur House et les seins des docteurs Nip-Tuck sous une même blouse, Chanel bien entendu ; soulignons en effet qu’à défaut d’être complètement médecin, le docteur Aga est complètement française. Donc débrouillarde, stylée, astucieuse, gourmande, envahissante, de très mauvaise foi et surtout : poilante.

Si vous lisez le magazine Elle, vous connaissez forcément le Dr Aga, un régalde retrouvées réunies des planches que j’avais adoré ! Drôle, caustique, féminin, un brin autoritaire, une bonne dose d’humour, d’auto-dérision et de fashion-attitude, le Dr Aga est unique et portant toutes les femmes actives s’y retrouveront !

 

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Rosalie Blum : L’intégrale de Camille Jourdy aux Editions Acte Sud : Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent. Une rencontre inattendue pour ces personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l’intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-elle à vaincre leurs démons ? Camille Jourdy suit ses héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

J’avais adoré le film, et je découvre enfin la BD ! Enorme coup de cœur, j’ai adoré retrouvé cette galerie de personnages, et je trouve que l’adaptation est d’une fidélité exemplaire ! Des tranches de vie, des destins qui se nouent, des gens ordinaires mais pas tant que ça, bref une tendre histoire un peu dans l’esprit de Ensemble c’est Tout. ♥   

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le Réseau Papillon Tome 1 – Aux arts, citoyens ! (*) de Dumanche et Otero aux Editions Jungle : 1940 – La France est occupée. Dans un village de Normandie, s doivent apprendre à vivre aux côtés de l’ennemi pendant que s’organise la Résistance. Gaston et sa bande, Bouboule, Doc et Elise, sont bien décidés à défendre leur pays, malgré leur jeune âge. Au cours d’une réception organisée par les nazis, Gaston surprend une conversation importante : un convoi d’œuvres d’art va être détourné par les soldats d’Hitler. Pour les quatre amis, c’est l’occasion d’agir.

La première guerre mondiale nous été racontée en Bd par les Lulus, pour la seconde guerre mondiale on découvre cette bande d’enfants incroyables investis dans la résistance. Un premier tome qui permet de s’attacher aux personnages et qui fera découvrir cette période historique aux enfants à travers le regard de jeunes de leur âge ! A leur faire lire absolument et à leur piquer  ! J’ai très hâte de découvrir la suite…

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Baddawi (*) de Leila Abdelrazaq aux Editions Steinkis : Ahmad est un jeune garçon palestinien qui grandit à Baddawi, un camp de réfugiés dans le nord du Liban. Baddawi est bondé, dynamique, solidaire, mais la tension politique est palpable et les exactions monnaie courante. Aussi quand les parents d’Ahmad ont l’occasion de déménager à Beyrouth, ils n’hésitent pas ! C’est sans compter sur la guerre civile qui les rattrape bientôt…

Baddawi c’est le récit en BD du conflit israélo-palestinien, avec certes un parti pris, mais qui permet de mieux comprendre certains aspects de ce conflit si complexe qui perdure. Le noir et blanc renforce le caractère pesant de cette ambiance de guerre, pourtant les actes de guerre sont peu présents, le livre s’attardant plus sur les sentiments du jeune garçon face à ce déracinement et ses conséquences.  N’hésitez pas à le découvrir.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Leda Rafanelli : La gitane anarchiste (*) de Sara Coalone, Francesca Satta et Luca De Santis aux Editions Steinkis : Féministe, anarchiste, musulmane, individualiste, femme de lettres, chiromancienne, partisane de l’amour libre, athée, pacifiste, idolâtre…Leda Rafanelli n’est pas à un paradoxe près… Et s’en fiche éperdument !Assemblant les caractères en plomb dans une imprimerie dès l’âge de 14 ans, elle accède ainsi à une culture normalement inaccessible à son origine modeste… et se forge des convictions politiques qui feront d’elle une figurine centrale de l’anarchisme italien du début du XXe siècle.

Avant de lire cette BD, je ne connaissais pas du tout le personnage de Leda, aussi attachante, qu’agaçante, aussi arrogante que touchante, aussi ambivalente qu’ancrée dans ses convictions. Un personnage haut en couelur qui aurait pu faire partie de Culottées croquées par Pénélope Bagieu.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Hygge : Le bien-être à la danoise (*) de Louisa Thomsen Brits aux Editions J’ai lu : Les Danois sont considérés comme le peuple le plus heureux au monde. Leur secret ? Le hygge. Passer du temps avec les gens qu’on aime, prendre un bain à la lueur des bougies, préparer un feu de cheminée, se pelotonner dans un fauteuil avec une tasse de thé et un bon livre… Faire de l’ordinaire un enchantement ; chercher le confort, la tendresse, la convivialité ; ralentir son rythme. Le hygge n’est pas une tendance mais un véritable art de vivre. C’est ce petit quelque chose de plus qui vous rendra heureux. Guide pratique et philosophique, voici le livre qui vous initiera au hygge et vous transformera !

C’est un petit guide parfait pour comprendre rapidement ce qu’est le Hygge. Qu’au final je pratique déjà de façon instinctive, son petit format le rend rapide à lire et permet de mieux appréhender les différents aspects de cette philosophie de  vie mais aussi de piocher quelques conseils.

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

J’en profite pour vous présenter un guide que j’ouvre beaucoup depuis quelques semaines, j’utilise de plus en plus les huiles essentielles, et, touchons du bois, malgré une surexposition aux microbes en tout genre entre mon travail et mon loulou, j’ai échappé à tout, quant à ma peau, elle a retrouvé beaucoup de conforts et a dit bye-bye aux imperfections post-grossesse également grâce aux HE, voici donc une petite présentation de ma nouvelle Bible :

Le guide Terre Vivante des huiles essentielles (*) de Françoise Couic Marinier et Anthony Touboul aux Editions Terre Vivante : Savez-vous que les huiles essentielles (HE) de laurier noble ou de citron sont des remèdes souverains contre les troubles digestifs ? Que face à certaines bactéries antibiorésistantes, l’HE de cannelle de Ceylan écorce réussit là où les antibiotiques échouent ? Que les HE de géranium rosat et de lavande vraie sont des cicatrisants hors pair ? Véritable bible, cet ouvrage complet, sérieux et efficace, regroupe les connaissances et pratiques les plus récentes en matière d’aromathérapie. Il intéressera aussi bien les personnes soucieuses de prendre leur santé en main en toute sécurité, que les professionnels de santé et les passionnés d’aromathérapie, avec : 100 huiles essentielles dont 40 incontournables, faciles d’utilisation et abordables. Chaque huile est décrite en détail (composition, propriétés, niveau de toxicité, contre-indications, dosages, modes d’administration), ce qui permet une grande autonomie dans l’élaboration de soins « maison », tout en évitant les risques de mésusages. 200 pathologies regroupées par « sphères » : troubles ORL, digestifs, douleurs et articulations, stress, troubles féminins, grossesse, enfants… 500 formules d’aromathérapie conformes à la législation française, décrites précisément pour intervenir dans l’urgence ou constituer des remèdes de fond. Près de 80 conseils et soins prodigués dans les grands hôpitaux européens, pour un usage encore plus sécurisé des huiles essentielles à la maison. Plus de 100 conseils et recettes beauté et bien-être, cuisine, maison et même soins pour les animaux de compagnie. Des trousses de secours pour toutes les circonstances : trousse de l’hiver, du bébé, du sportif, antistress ou encore pour les petits problèmes cutanés…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Mes lectures de décembre 2017

29 Déc

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois de décembre 2017 :  quatre romans, un concentré de bons mots, des nouvelles de Noël, un recueil de poésies, une galerie de portraits  et deux  bandes-dessinées  !

 ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les Carnets de Cerise Tome 5 de Joris Chamblain et Aurélie Neyret aux Editions Soleil : Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

C’est le dernier tome des carnets de Cerise, et je suis très émue de laisser là ce petit bout de femme ! Dès le premier tome, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ces histoires comme pour ce graphisme juste sublime, mais celui-ci est clairement celui qui m’a le plus bouleversée, qui m’a fait pleurer à chaudes larmes. Avec infiniment de sensibilité, ce tome évoque le travail du deuil chez l’enfant, de la reconstruction d’une famille qui a perdu un pilier, de ce qui nous construit, nous façonne, des difficultés parfois à communiquer, à mettre en mots ses sentiments avec ceux qu’on aime le plus.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦
Le blog de Susie, Tome 3 : Neuf mois pour rester zen (*) de Mélanie Body aux Editions YILNeuf mois pour rester Zen… ou les péripéties de la grossesse, monde où chacun a un avis bien précis de ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Qui suivre ? Qui croire ? Comment survivre dans ce flot contradictoire ?

J’étais ravie de retrouver l’univers pétillant, frais et dynamique de Susie. Après nous avoir raconté dans les deux premiers tomes «Petits Tracas et autres Blablas… » , et «Les vacances à la campagne » les bonheurs et mésaventures de sa vie de femme et celles de sa tribu, elle s’attaque cette fois, toujours avec beaucoup d’humour, au sujet de la grossesse ! On s’y retrouve beaucoup dans toutes ces anecdotes. Même si je dois avouer que la lecture au format pdf manque de charme, je ne suis décidément pas faite pour la lecture numérique !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? de la #teamRomCom aux Editions Charleston : 12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique ! C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa soeur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie !

Pour découvrir mon avis sur cette lecture complètement de saison, c’est ICI dans le club des blogeurs lecteurs.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Quand l’imprévu s’en mêle (*) d’ Alex Riva aux Editions J’ai lu : Après une semaine magique en Grèce, l’heure du retour à Paris et à la réalité a sonné pour Emma, Alice, Andréa et Chloé, nos quatre femmes formidables. Mais pas question pour autant de retomber dans les travers du quotidien. Leur séjour a été l’occasion de nombreuses remises en question, et chacune est bien décidée à reprendre sa vie en main. Pour leurs hommes aussi, cette grève a été l’occasion de réfléchir, et tous semblent prêts à prendre un nouveau départ. Pourtant, pas si simple d’appliquer ses bonnes résolutions lorsque l’imprévu s’en mêle… Nos héroïnes vont devoir modifier leurs plans, d’autant plus que l’une d’elles s’apprête à vivre une terrible épreuve. C’est le moment pour les quatre amies de se serrer les coudes. Et qui sait, l’imprévu, bon comme mauvais, leur réservera peut-être de belles surprises ?

J’étais plus que ravie de retrouver les héroïnes de « La grève des femmes formidables » ( chroniqué ICI) , une fois encore j’ai adoré, j’ai retrouvé ma bande de copines quadras, leurs questionnements de middle life, cette belle ode à l’amitié, à l’aspiration à la sérénité. Je l’ai dévoré comme une petite papillote de Noël ! Une lecture fluide, touchante ! Bref un très doux moment de lecture !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Aurore de sang (*) d’Alexis Abenque aux Editions J’ai lu : En cette fin d’été, les aurores boréales du siècle ont commencé à apparaître dans le ciel de White Forest. A deux jours du pic lumineux, et alors qu’il s’apprête à réintégrer la police, Nimrod Russell voit revenir dans sa vie Judith Gibson, une ex-petite amie. Le mari et le fils de cette dernière ont disparu sans laisser de traces… Dans le même temps, le corps d’un homme est retrouvé à moitié dévoré par les bêtes en pleine forêt, non loin du chalet d’un milliardaire philanthrope. La lieutenante Tracy Bradshaw est chargée de l’enquête avec Nimrod. Elle va bientôt réaliser que l’enfer n’est pas qu’un mythe biblique…

Les amateurs de productions américaines se régaleront de ce polar. Tel un film d’action, ils apprécieront le rythme du récit, les chapitres construits comme des séquences cinématographiques. Pour les autres, l’intrigue compensera partiellement les situations parfois rocambolesques auxquelles nos héros sont confrontées… Un ouvrage très « visuel »? à découvrir pour les fans du genre.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La fée des âmes de Manon Wiertlewski aux Editions Vérone : Freia est bien confuse concernant son destin. Séquestrée par ses parents dans son grenier, cette adolescente qu’ils pensent schizophrène n’a eu aucun contact avec le monde extérieur depuis des années. Ses amis, sa famille et toute son école la croient morte depuis longtemps. Ses parents entretiennent cette rumeur, par peur de la réaction de leur entourage. Dans cette pièce étouffante et sinistre, Freia se sent bien seule : elle est persuadée de voir des âmes qui lui demandent son aide afin de pouvoir s’en aller en paix. Maladie, folie, monde parallèle, surnaturel ? A la voir parler seule, qui pourrait bien imaginer qu’elle est totalement équilibrée ?

Un livre écrit par une auteure à peine sortie de l’adolescence, j’ai été bluffée par l’imagination débordante de cette toute jeune-fille, dans une thématique frôlant la psychiatrie et les phénomènes paranormaux. L’écriture est également très agréable. J’ai parfois regretté quelques petites incohérences ou des événements qui donnent l’impression d’être un peu « bâclés » dans le récit, mais il n’y a aucun doute qu’il s’agisse d’un premier roman prometteur, et qu’il faudra suivre actuellement cette jeune femme promue à une brillante carrière littéraire et d’une très grande sensibilité.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Paysage perdu de Joyce Carol Oates aux Editions Philippe Rey : Les premiers mémoires de Joyce Carol Oates, une fascinante plongée dans la formation d’une auteure majeure et mystérieuse. C’est avec un mélange d’honnêteté brute et d’intuition acérée que Joyce Carol Oates revient sur ses jeunes années. Son enfance pauvre dans une ferme de l’État de New York fourmille de souvenirs : ses parents aimants, ses grands-parents hongrois, les animaux, la végétation, le monde ouvrier, l’école. Ces années lui offrent à la fois un univers intime rassurant, mais un univers limité, cerné par des territoires inaccessibles, propices à enflammer l’imagination de la jeune fille qui trouve là ses premières occasions de fiction. Des territoires où la mort rôde et où les êtres souffrent : cette maison dans la forêt où les enfants sont battus par un père ivrogne qui y mettra le feu ; sa camarade Cynthia, ambitieuse élève qui se suicidera à l’âge de dix-huit ans ; sa soeur cadette autiste, Lynn Ann, qui deviendra violente au point de dévorer littéralement les livres de son aînée… Joyce Carol Oates explore le monde à travers les yeux de l’enfant et de l’adolescente qu’elle était, néanmoins consciente des limites de sa mémoire après tant d’années. Cette lectrice d’Alice au pays des merveilles sait que la vie est une succession d’aventures sans fin, qui voit se mêler comédie et tragédie, réalité et rêverie. La plume toujours ciselée, l’oeil aiguisé, Oates arpente un endroit et un temps oubliés qui virent la naissance de l’écrivain qu’elle est devenue, un voyage captivant qui ne manquera pas de renvoyer son lecteur à ses propres paysages perdus.

C’est le troisième livre que je lis de cette grande dame après  Valet de pique et La fille du fossoyeur. J’ai été très touchée par cette autobiographie si joliment écrite, empreinte d’humilité et de franchise.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Paroles de femme (*) d’Anna Kerner aux Editions Persée : Née en 1962 à Angers, cinquième et dernier enfant de la fratrie, j’ai vu mes parents se déchirer depuis ma petite chaise haute en bois ; j’avais un an et demi. Après l’absence d’un père, ce fut la déchirure avec le père de mon enfant qui fut et restera mon unique fils. Appartenant à une génération de femmes privilégiées, pouvant goûter à une certaine liberté, je connaîtrai aussi, sur le chemin de la vie, désillusions et épreuves multiples. Pourtant, envers et contre tout, un souffle de vie extraordinaire m’a toujours animée, grâce à l’affection reçue dans mon enfance, de ma mère d’abord, et de mes frères et sœurs. Ces quelques poèmes – pour l’essentiel – traduisent mon chagrin, à un moment où ma vie a basculé de façon irréversible, comme s’il fallait absolument que je m’en souvienne. Comme un grand malheur qui pourtant m’ouvrira un autre champ de « possibles » et m’obligera à me relever et à affronter la vie avec courage. Avec, pour seul soutien, cette recherche éperdue de l’Amour avec un grand « A » pour ne pas sombrer.

Un doux recueil, qui retranscrit avec délicatesse ce combat de femme du quotidien. Une lecture touchante et agréable !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Et vous avez eu beau temps ? (*) de Philippe Delerm aux Editions Seuil : Est-on sûr de la bienveillance apparente qui entoure la traditionnelle question de fin d’été :  » Et… vous avez eu beau temps ?  » Surtout quand notre teint pâlichon trahit sans nul doute quinze jours de pluie à Gérardmer… Aux malotrus qui nous prennent de court avec leur  » On peut peut-être se tutoyer ? « , qu’est-il permis de répondre vraiment ? À la ville comme au village, Philippe Delerm écoute et regarde la comédie humaine, pour glaner toutes ces petites phrases faussement ordinaires, et révéler ce qu’elles cachent de perfidie ou d’hypocrisie. Mais en y glissant également quelques-unes plus douces, Delerm laisse éclater son talent et sa drôlerie dans ce livre qui compte certainement parmi ses meilleurs. 

A offrir à tous les amateurs de bons mots qui sauront savourer l’analyse de cette discrète perfidie du quotidien !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Tchin (*) de Raphaël Turcat et Guillaume Fischer aux Editions Jungle : Tchin! Est un livre d’entretiens peuplé de stars, vivantes ou décédées, toutes portées sur la bouteille. Elles répondent tour à tour à des interviews fictives portant sur leurs oeuvres, leur vie, l’époque dans laquelle elles évoluent, Parce que derrière chaque flacon se cachent de bonnes histoires, la mise en situation proposée est toujours savoureuse. Porté par des illustrations, chaque personnalité invitée est accompagnée d’une petite bio sélective pour inciter les lecteurs à mieux la découvrir, et d’une recette de cocktail le représentant !

Un très chouette ouvrage, de portraits absolument fascinants, le côté interview donne beaucoup de spontanéité et semble ramener à la vie quelques figures célèbres, le tout est illustré de façon magistrale et accompagné de recettes de cocktails, qui pousseraient presque à la consommation ! 😉 Je vous laisse découvrir quelques photos ! Si le père Noël a quelques cadeaux en retard n’hésitez pas !

Merci à Raphaël Turcat  pour sa dédicace !


♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

 

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? ( Le club des blogueurs lecteurs de Cleophis # 19)

22 Déc

Cleophis , nous propose une édition spéciale Noël 

 pour le club des blogueurs lecteurs.

puisque le thème retenu ce mois-ci est :

Un livre qui se déroule durant les fêtes de Noël

Cléophis a choisi Sauver Noël de Romain Sardou

mais libre à chacun de lire celui-ci ou un autre.

Le club des blogueurs lecteurs, 18 ème édition:
Thème imposé: Un livre qui se déroule durant les fêtes de Noël
Date limite: semaine du 18 au 24 décembre 2017 (vous pouvez-donc vous aussi encore participer !)
Titre du livre choisi par BBB’s Mum :


Y aura-t-il trop de neige à Noël ?

de  Marie Vareille, Sophie Henrionnet, Isabelle Alexis,

Tonie Behar, Marianne Levy et Adèle Bréau ( alias la #TeamRomCom )

aux Editions Charleston

Le mot de l’éditeur : 

12 nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique !

C’est le soir du réveillon. Catherine a oublié le brie aux truffes, Valentine est coincée dans la cabine d’essayage d’un grand magasin, déguisée en mère Noël. Pauline déprime en Toscane, seule et célibataire. À New York, le Dr Sam Miller se rend à un énième rencard de Noël organisé par sa soeur Imogene. Nina se retrouve enfermée chez elle, sous les toits de Montmartre, avec un inconnu et Audrey est en garde à vue pour avoir manifesté contre un abattoir. Tous ces personnages ont un point commun : malgré les apparences, ils vont passer le réveillon le plus féerique de leur vie !

Êtes-vous prêt pour un Noël 100 % comédie, 100 % romantique, 100 % magique ?

 

L’avis de BBB’s mum :

Je dois vous avoue une adepte des films de Noël ( Love Actually en tête), alors si, certes, cette année mon emploi du temps ne m’a pas encore permis de me réfugier sur la méridienne, blottie dans un plaid, avec un lait chaud aux guimauves et au miel devant un téléfilm qui sent bon le sapin, la cannelle et les bons sentiments ! J’ai eu ma dose de bonheur avec ce très chouette recueil de nouvelles ! La nouvelle n’est pourtant pas à priori le genre que j’affectionne le plus, j’aime prendre le temps de m’attacher aux personnages au fil des pages; et pourtant cette fois j’ai été conquise Les nouvelles des six auteures sont très différentes, les écritures contrastées révèlent des personnalités différentes mais toutes très intéressantes, on passe de l’émotion, à l’humour et on y prend une bonne dose de romantisme et d’Esprit de Noël. Mais ce qui m’a le plus plu dans cet ouvrage c’est qu’après avoir lu les six premières nouvelles, on redécouvre dans les 6 nouvelles suivantes les mêmes personnages au Noël suivant ! J’ai adoré ! C’est en effet très chouette de retrouver ses personnages, mais surtout plaisant d’y découvrir de nouveaux rebondissements leur faisant vivre un nouveau noël magique et atypique ! C’est vraiment la parfaite lecture de saison ! Douce comme de la guimauve, relevée comme un pain d’épices, suave et rendant addict comme le chocolat ! Vive les Christmas-books !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

C’était ma participation  au club des blogeurs lecteurs de Cleophis Pour connaître l’avis de Cleophis sur sa lecture et les propositions des autres participants c’est ICI !

Pour vous procurer le livre présenté un clic sur le titre ou l’image !

Blogueurs lecteurs

Mes lectures de novembre 2017

30 Nov

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois de novembre 2017 5 romans  et 3  bandes-dessinées  !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Mort à Florence de Marco Vichi aux Editions Philippe Rey (*) : Une nouvelle enquête chandlerienne du commissaire Bordelli, entouré de personnages hauts en couleurs, lors de la grande inondation de Florence en 1966
Novembre 1966. Giacomo, treize ans, disparaît à la sortie du collège. Faute d’indice, le commissaire Bordelli s’accroche à une mince piste qui le mènera parmi des nostalgiques du fascisme et de Mussolini. Plus que jamais hanté par la guerre, il affiche une humeur aussi noire que le ciel qui surplombe alors Florence. Rien ne le soulage, ni ses amis, ni son jeune bras droit Piras, ni les plats succulents de Toto, ni même la jolie jeune femme brune dont il fait la connaissance. Quelques jours plus tard, sous l’effet des pluies torrentielles, l’Arno déborde et déverse dans les rues des flots de boue qui paralysent la ville. C’est l’occasion de découvrir un portrait sombre et inédit de la cité toscane où se démène un Bordelli désabusé, mais bien décidé à découvrir la vérité.
Cet opus a remporté en 2009 le prix Scerbanenco, la plus haute récompense du polar italien.

Le  style direct, efficace et sans fioriture de l’auteur contraste avec cette atmosphère pesante où s’entremêlent  perversion, domination et abus de pouvoir de quelques  notables nostalgiques de l’Italie mussolinienne.  Il humanise par ailleurs notre commissaire en dévoilant ses failles et sa quête tragique de l’amour et de sérénité. Un roman policier mais pas seulement… qui, malgré certaines longueurs parfois, nous tient en haleine jusqu’à la fin.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Tabous de Danielle Thierry aux Editions J’ai lu (*) : A quelques jours de Noël, Celia Laporte et son bébé de quatre mois disparaissent brutalement d’une maternité. Le père de l’enfant, issu d’une puissante famille iranienne, est introuvable. L’affaire est complexe. La PJ de Bordeaux décide d’appeler en renfort l’OCPVP de Paris. Edwige Marion, la directrice du service, se rend immédiatement sur place avec son équipe et la jeune psychocriminologue Alix de Clavery. C’est l’occasion pour la nouvelle recrue, spécialiste des crimes sur enfants, de faire ses preuves sur le terrain. Alors que l’enquête des forces de police se heurte à la puissance des tabous, Alix va découvrir une vérité plus terrifiante encore.

Un nouveau roman de Danielle Thiéry très réussi. Cette ancienne « flic » nous entraine dans une enquête policière et psychologique haletante et détaillée. Des destins qui s’entremêlent. Des personnages intrigants et questionnants. Une histoire poignante et dérangeante où le lecteur est confronté à l’ultime tabou.  Un livre dont il est difficile de se détacher. Vivement le prochain !

 ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Brillante de Stéphanie Dupays aux Editions J’ai lu : Provinciale d’origine modeste, Claire est une trentenaire comblée. Diplômée d’une grande école, elle occupe un beau poste dans un groupe agro-alimentaire. Avec Antonin, cadre dans la finance, elle forme un couple parfait. Mais soudain, Claire vacille. Au bureau, sa supérieure hiérarchique lui tourne le dos, de nouvelles recrues empiètent sur ses dossiers, elle se sent peu à peu évincée. Claire doit se rendre à l’évidence : c’est la disgrâce. Elle qui a tout donné à son entreprise s’effondre. Est-il possible pour Claire d’exister sans « briller »? Que vont devenir ses liens amicaux et amoureux fondés sur un même idéal de réussite ?

Un roman terrible sur l’univers impitoyable de l’entreprise qui peut porter aux nues puis vous jeter aux oubliettes brisant psychologiquement. Une lecture qui m’a bouleversée tant elle semble criante de vérité.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott aux Editions J’ai lu (*) : 1932. Pour l’empêcher de fréquenter l’homme qu’elle aime, le père de marie décide de l’envoyer chez ses frères. Elle débarque à New York avec deux secrets dans ses bagages : son cœur brisé et la recette ancestrale d’un savoureux gâteau au fromage blanc. 2002. Rona, sa petite-nièce en plein revers professionnel et sentimental, vient lui rendre visite. Marie lui raconte son histoire et lui confie à son tour la recette du cheesecake…

J’ai reçu cet ouvrage des Editions J’ai Lu dans un packaging qui sentait bon la douceur sucrée, terriblement girly, m’annonçant un bon feel-good. Et bien je dois vous avouer avoir été surprise car ce roman c’est bien plus encore. C’est un magnifique récit de vies, permettant de mieux comprendre les générations précédentes qui ont immigré, des destins de femme extrêmement forts. Un vrai coup de cœur que je vous recommande !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Cf ma chronique ICI
♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Irena – Tome 01 : Le ghetto de Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan, David Evrard, Walter Pezzali aux Editions Glénat : 1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.
Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l’une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d’Histoire… C’est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic : sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, il retrace sur trois albums le combat humaniste de cette « mère des enfants de l’Holocauste. »
Porté par un dessin d’une grande sensibilité, Irena réussit le tour de force de parler sans lourdeur d’un sujet fort, poignant et profondément actuel… Toucher, émouvoir, parler d’hier pour raconter aujourd’hui…

Cette période de l’histoire me touche énormément, et je dois dire que cette BD m’a beaucoup touchée en me faisant découvrir le destin d’exception, d’une humanité fabuleuse. A lire, à faire lire aux enfants, pour les aider à mieux comprendre cette période, à ne pas fermer les yeux sur les atrocités commises.

Merci à Maman Clémentine pour ce beau cadeau d’anniversaire !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Adieu graisse !: Mon journal (presque) intime de Lumi Poullaouec aux Editions Eyrolles (*) : A la croisée des chemins entre roman graphique, Bullet Journal et sketchnote, ce journal illustré est un véritable concentré d’autodérision, d’humour et de positive attitude ! Trentenaire active, à moitié française, à moitié finlandaise, la pétillante Lumi est graphiste dans la presse, Directrice Générale en Chef de Son Bureau et Quelques Mètres Carrés Autour. Croquant la vie à pleines dents, elle aime la photographie, les gribouillis, donner des surnoms aux gens qu’elle côtoie et… manger ! Après quelques semaines de vacances passées dans son mökki familial en Finlande, elle prend soudain conscience qu’il est temps d’agir face aux kilos accumulés au fil des années. Elle nous livre ici son journal (presque) intime dans lequel elle relate son quotidien pour retrouver une vie plus saine, ainsi que ses combats intérieurs orchestrés par le démon Sheitan et la Voix de la Raison.

Un très sympathique roman graphique qui évolue entre la BD humoristique, le livre des conseils et de coaching pour faire la guerre aux bourrelets mais aussi un journal intime pour raconter un petit combat mené par une jeune femme qui nous ressemble beaucoup ! Ca se dévore d’une traite, mais pour 0 calorie et 100 % plaisir !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les Cahiers d’Esther – tome 3 Histoires de mes 12 ans de Riad Sattouf aux Editions AllaryChaque planche, prépubliée dans L’Obs, met en scène une anecdote réelle racontée à Riad Sattouf par la vraie Esther (une véritable petite fille dont le prénom a été changé). Un recueil sera publié chaque année, jusqu’aux 18 ans d’Esther.

Dans ce troisième tome, Esther entre en sixième ! L’élection présidentielle, son premier téléphone portable, Manuela son hamster, l’arrivée de l’acné, son frère complotiste, son père mélenchoniste, sa mamy lepéniste, le président Macron l’Illuminati ou son amour pour la galette saucisson-abricot… Esther grandit, c’est l’année de ses 12 ans !

J’ai découvert le mois passé les cahiers d’Esther et ce fût un grand coup de cœur ! Alors sitôt sorti je me suis précipitée sur ce 3ème opus ! Tout aussi génial ! Savant mélange de naïveté d’enfant, de franchise d’ados et d’une génération sans tabous. Comme je l’écrivais le mois passé : C’est très drôle, fin, tout est livré sans filtre comme le font les enfants mais rien n’est jamais caricatural, et puis en tant que parent ces ouvrages permettent de mieux comprendre le monde dans lequel évolue nos loulous et la façon dont ils le perçoivent.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Mon enfant est… autiste, dyspraxique, dyscaculique, épileptique, porteur de T21 ( Ressources)

14 Nov

C’est l’enseignante spécialisée qui prend les commandes du blog aujourd’hui, pour vous donner quelques pistes d’ouvrages pour épauler les enfants porteurs de handicaps, troubles ou malades que vous soyez parents ou enseignants. J’accompagne dans mes missions tous ces enfants différents et extraordinaires et je suis toujours très intéressée d’enrichir mes connaissances pour les aider et soutenir leurs familles et les équipes éducatives les accueillant. Je partage donc avec vous cinq de mes dernières lectures.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Aider son enfant maladroit : 50 fiches contre la dyspraxie de Delphine de Hemptinne et Jehanne Mignot aux Editions De Boeck Supérieur : De nombreux enfants rencontrent des problèmes moteurs : environ 2 % d’entre eux sont dyspraxiques. Cet ouvrage vous apprendra à aider votre enfant, pour ne pas laisser pas la dyspraxie gâcher sa vie. Votre enfant est très maladroit ? Il ne parvient pas à effectuer des gestes simples avec précision ? Il semble toujours manquer d’équilibre ? Simples et concises, ces 50 fiches vous donneront les clés pour déceler les signes de la dyspraxie et soutenir efficacement votre enfant pour qu’il planifie et coordonne correctement ses mouvements.

L’ouvrage est conçu autour de deux grandes parties, la première très théorique réexplique la dyspraxie, les troubles associés, les causes, signes et conséquences ainsi que les étapes du diagnostic. La seconde regroupe un tas de conseils pratiques pour l’autonomie, l’organisation, se moucher, se laver, s’habiller, jouer, proposer des activités manuelles ou de motricité, aider l’enfants dans les activités scolaires et en méthodologie… Un tas d’astuces faciles à appliquer et qui faciliteront la vie des enfants dyspraxiques.

 

Les auteures :

Delphine de Hemptinne est orthophoniste et détient une maîtrise en sciences de l’éducation, orientation psychopédagogie. Elle travaille depuis plusieurs années comme logopède et psychopédagogue au sein du service de pédopsychiatrie du centre Psypluriel-Pastur, à Bruxelles. Elle s’est spécialisée dans la prise en charge des enfants et adolescents souffrant conjointement de TDA/H et de troubles spécifiques des apprentissages. Elle participe également à la formation de professionnels (enseignants, psychologues, etc.) à ce sujet.

Jehanne Mignot est psychologue, psychothérapeute et psychomotricienne. Elle intervient auprès de jeunes enfants qui présentent un retard de développement ou des difficultés motrices et relationnelles. Elle prend également en charge les jeunes souffrant de troubles neurodéveloppementaux, de comportement et anxieux à l’aide de la pratique émotivo-cognitivo-comportementale.

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Aider son enfant à compter et à calculer : 50 fiches contre la dyscalculie de Delphine de Hemptinne (auteure du précédent) aux Editions De Boeck Supérieur : On estime qu’un élève par classe est dyscalculique !Votre enfant ne parvient pas à compter sans se tromper ? Il ne reconnaît pas les différents signes mathématiques ? Il ne comprend pas comment poser une opération ? Les fiches pratiques de ce livre vous permettront de comprendre ce qu’il vit et ce qu’il convient de faire pour le libérer de ses difficultés. Simple et concises, elles vont à l’essentiel pour vous donner les réponses dont votre enfant a besoin.

Tout aussi clair et précis que le précédent ouvrage, il est construit de la même façon, à savoir une partie informative et une seconde pour accompagner les enfants face à ses difficultés mathématiques face aux opérations, à la construction de la numération ou en géométrie. L’ouvrage décompose des procédures et nous donne des clés pour aider les enfants à s’approprier les notions mathématiques et développer les concepts d’abstraction et de logique. Une nouvelle fois des tas d’astuces pour parents ET enseignants !

 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Aider son enfant autiste : 50 fiches pour le soutenir et l’accompagner de Delphine de Hemptinne, Nathalie Fallourd et Emmanuel Madieu aux Editions De Boeck Supérieur : Aujourd’hui, 8 000 enfants naissent chaque année en France avec un trouble du spectre autistique (TSA). Bien comprendre le trouble autistique de votre son, c’est se donner les moyens de l’encadrer de manière plus efficace. Cet ouvrage n’est pas un ensemble de recettes magiques, mais il vous donnera les clés pour mieux comprendre votre enfant. Simples et concises, ces 50 fiches vous donneront aussi un ensemble de conseils pratiques et d’activités à mettre en place avec votre enfant pour l’aider à progresser quotidiennement. Ce livre a été rédigé par une psychologue, une orthophoniste et un psychomotricien spécialisés dans les troubles du neurodéveloppement.

L’autisme fait partie des pathologies que j’accompagne et pourtant à l’inverse des troubles dys c’est celle pour laquelle je suis là moins à l’aise, car c’est celle sur laquelle j’ai été le moins formé ( pour le moment), j’ai donc été très intéressée par ce titre qui m’a beaucoup éclairé dans mes accompagnements hebdomadaires et pour guider une collègue qui accueille un de mes protégés autiste dans « sa classe ordinaire » ( je n’aime pas ce terme, mais je pense vous m’aurez comprise). Comme les deux précédents il nous apporte un certain nombre d’informations théoriques puis délivre des pistes pour aider l’enfant dans le langage, face à des conduites émotionnelles non maîtrisées, des interactions sociales compliquées et pour se repérer dans le temps, l’espace ou les apprentissages.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

100 idées pour accompagner un enfant avec épilepsie de Dorothée Leunen aux Editions Tom Pousse : 100 idées conçues dans un langage simple, qui décryptent les épilepsies de l’enfant pour les rendre compréhensibles par tous, qui offrent des pistes de réflexion, des solutions pratiques et des réponses claires pour faire en sorte que chaque enfant avec épilepsie puisse vivre pleinement sa vie. L’épilepsie concerne 200 000 enfants et adolescents en France. Cette affection neurologique chronique est complexe et plurielle. Elle ne doit pas se résumer uniquement à la répétition de crises spectaculaires et imprévisibles. Les crises et leur répercussion, les traitements médicaux et chirurgicaux, les fausses croyances et les préjugés compliquent la vie des personnes qui en souffrent. Chez les jeunes, certaines épilepsies perturbent également les apprentissages scolaires et le comportement. Elle crée parfois aussi des handicaps graves et persistants.

Les idées proposées dans ce livre visent à faire comprendre ce que sont les épilepsies et leurs conséquences sur la vie scolaire, familiale et psychosociale des enfants. Elles s’articulent autour de trois chapitres principaux :
• « Que savoir sur les épilepsies de l’enfant ? »,
• « Épilepsies et apprentissages de l’enfant : des repères pour les enseignants » et
• « Épilepsies et vie quotidienne : des repères pour les familles ».

L’auteure, docteure en neuropsychologie exerçant à l’hôpital Necker, nous délivre dans un langage très accessible des conseils pour vivre avec l’épilepsie et gérer ses conséquences au quotidien (notamment les troubles de l’attention, du sommeil ou du comportement). En annexes on trouve des adresses d’établissements spécialisés, d’associations, de livres enfants sur le sujet ainsi que d’un glossaire.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

100 idées pour en savoir plus sur les personnes avec trisomie 21 de l’association Trisomie 21 France aux Editions Tom Pousse : À l’origine de ce livre, une rencontre, les interrogations d’une maman et l’expérience d’une professionnelle. Un objectif commun à elles deux : accompagner Louise en la reconnaissant dans son intégralité d’« être de Droits » et de « future citoyenne ». Les premières réflexions de la maman de Louise recoupaient l’expérience acquise pour dénoncer l’entrave posée par les « représentations » sur les personnes avec trisomie 21.
La trisomie 21, qui en toute justice devrait s’appeler syndrome de Seguin-Down-Lejeune, est un des plus fréquents syndromes génétiques, le premier identifié, le plus connu. Son histoire scientifique reflète les ambiguïtés, les malentendus, les fausses pistes, et finalement les clarifications apportées par la recherche des dernières décennies.
Avec ces 100 idées retenues, on découvre le parcours de vie des personnes avec trisomie 21 : de l’annonce du diagnostic… aux questions liées au travail, à la vie affective et amoureuse, à la santé, l’éducation, la scolarisation, l’administration…  Avec à chaque fois le double regard celui questionnant d’une jeune maman et les valeurs développées par la fédération.
Cet ouvrage collectif associe une diversité de points de vue : personnes avec trisomie 21, familles, chercheurs, professionnels. Au final, l’hétérogénéité de cet ouvrage devrait permettre à chacun d’y trouver des pistes de réponse aux questions qu’il se pose (ou qu’il ne se pose pas encore) ! Un formidable ouvrage pour « casser les idées reçues ».

Je ne suis qu’au début du parcours de ces enfants mais j’ai pu voir l’efficacité de certains conseils ici proposés ( l’étayage important, l’utilisation de pictogramme, le fractionnement des consignes, les outils d’aide au repérage à la mémorisation des connaissances et/ou des procédures, le parcours scolaire adapté et sa régulière réévaluation…) .


♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Je vous recommande vraiment ces cinq ouvrages de très grande qualité, abordables, apportant leurs lots de connaissances théoriques mais aussi d’astuces pratiques et beaucoup de guidance pour les parents et les enseignants.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Suivez l’actualité du blog (en vous abonnant), je vous parlerai très vite d’un autre ouvrage consacré à la dyspraxie ! J’ai eu la chance d’être formée par l’auteure il y a un peu plus de 15 ans quand je me suis spécialisée, et croyez moi Madame Mazeau c’est LA référence en matière de dyspraxie ! Je me régale en lisant son dernier ouvrage ! A très vite pour la chronique :

Merci aux Editions Tom Pousse et De Boeck Supérieur

Pour vous procurer ces titres, un clic sur les titres ou les couvertures

Montessori et nous… #13

10 Nov

Pour finir la semaine, je vous propose un nouveau post dans cette série de billets qui me tient à cœur… Montessori et nous… parce que cette pédagogie m’a beaucoup inspirée dans la petite enfance de BBB, mais aussi pour l’aider désormais dans les apprentissages des lettres, chiffres et sons, qu’il a eu la chance d’être scolarisé jusqu’en juin dans une école où l’on proposait aux maternelles une pédagogie d’inspiration Montessori, et que dans mon travail d’enseignante spécialisée j’ai aussi très souvent recours à des activités où la sensorialité et l’autonomie sont les maîtres mots.

Je vous propose donc une petite sélection de nouveautés autour de la pédagogie Montessori.

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mon abécédaire sonore Montessori de Céline Santini et Vendula Kachet aux Editions Gründ : Un concept unique avec 26 puces sonores pour cet abécédaire Montessori proposé par une enseignante Montessori. Il accompagne les enfants dans la découverte et l’apprentissage des lettres et notamment de leur son (phonème), ainsi si vous appuyez sur le  B = vous entendrez BE. Des illustrations accompagnent cette découverte de l’alphabet : B comme banane, bouquet, bol… Chaque lettre est bien sûr rugueuse ( pour l’apprentissage kinesthésique) et proposée dans ses différentes graphies ( majuscule/minuscule/script/cursive). Petit bonus, une page explicative permet aux parents d’utiliser au mieux cet abécédaire.

La démarche m’a beaucoup plu, c’est en lisant le livre de Céline Alvarez que j’ai mieux compris l’intérêt d’apprendre les lettres par leur son plutôt que par leur nom. Il est même prouvé que cet apprentissage initial du nom des lettres pourtant très traditionnel dans les écoles françaises DESSERT la LECTURE ! La meilleure approche est clairement l’approche phonétique. Alors cet ouvrage fait pour moi figure de PIONNIER en nous offrant une oralisation du son et nom de la lettre, à l’encontre de la plupart des alphabets sonores ou jeux de lettres ! Merci aux Editions Gründ !!! 😀

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le guide Montessori 0-6 ans de Marie-Hélène Place aux Editions Nathan : La BIBLE Montessori avec toutes les bases de sa pédagogie ! Un indispensable pour les parents, éducateurs ou enseignants désireux de s’inscrire dans le projet d’éducation Montessori réunissant les 3 titres Montessori : bébé, éveil et nature.  546 pages dans lesquelles vous trouverez une mine d’infos et d’idées d’activités pour accompagner « l’esprit absorbant » de votre enfant.

Pour mieux se repérer l’ouvrage est indexé avec 4 grands chapitres avec 4 couleurs d’onglets : les activités d’éveil, les activités de vie pratique, Ecrire et Lire, la Découverte du Monde.

Au sommaire :

• Une grande préface sur la vie et la pensée de Maria Montessori pour découvrir les fondements de sa pédagogie.
• Des activités d’observation, de manipulation et d’expérimentation à faire dans la nature, pour favoriser sa curiosité naturelle pour la géographie, la nature et la botanique, le monde animal et physique.
• Des clés pour lui apprendre à lire et à écrire avec plaisir.
• Des conseils pour préparer son environnement à la maison et fabriquer le matériel adapté à ses capacités.

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mon cahier Montessori des lettres et des sons de Marie Kirchner aux Editions Nathan : Un matériel Montessori incontournable pour apprendre la lecture. Ce cahier s’utilise en complément des lettres rugueuses.
Chaque double page présente une lettre de l’alphabet : ses 3 graphies (script lettre d’imprimerie, cursive, majuscule bâton) et un mot illustré commençant par cette lettre.

L’enfant complète librement chaque page avec les autocollants fournis et des images plus personnelles commençant par la lettre : photos de magazines, photos d’amis dont le nom commence par cette lettre.

Dans le principe Montessori le cahier est très épuré et met en avant la graphie en cursive !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mon coffret Montessori astronomie de Eve Herrmann et Roberta Rocchi aux Editions Nathan : Un sublime coffret pour découvrir les étoiles, les planètes et le système solaire avec la pédagogie Montessori. Il comprend :
• 1 carte du ciel articulée (avec 2 disques) pour repérer les étoiles au fil des saisons
•60 cartes d’identification pour découvrir étoiles, planètes, comètes, météores, astéroïdes et galaxies de manière autonome
• 1 carnet des constellations à compléter pendant ses temps d’observation
• 1 livret documentaire de 32 pages pour accompagner l’activité et découvrir les bases de l’Astronomie et les principaux corps célestes.

Un coffret pour apprendre ce qu’il y a dans l’univers, comment fonctionne notre système solaire mais aussi pour guider l’enfant dans son observation des étoiles !

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Mon très grand cahier MONTESSORI des sons et des graphèmes de Delphine Urvoy aux Editions Larousse : Un très gros cahier écrit par une enseignante qui propose plus de 150 activités variées et progressives pour faire découvrir aux enfants âgés de 3 à 6 ans les sons et graphèmes simples de la langue française.
Pour guider l’enfant dans cet apprentissage, l’auteure fait le choix d’un parcours  en plusieurs étapes  :

  • la construction d’un alphabet rugueux qui permettra à l’enfant de faire le lien entre le son qu’il entend et la manière dont il s’écrit.
  • des exercices graphiques pour s’entraîner à écrire les différents sons et graphèmes grâce à des lignes d’écriture
  • des activités de découpages, de collages et de coloriages ayant pour objectif de repérer et identifier les sons qu’il entendra au début des mots, puis dans les mots.
  • En fin d’ouvrage, des listes de mots courts sont proposées à l’enfant afin qu’il puisse commencer à encoder des mots en utilisant par exemple l’alphabet mobile fourni dans le cahier.
  • Des activités de lecture sous forme de décodage de mots puis de phrases !

Autocollants, alphabet mobile à découper et lettres rugueuses à fabriquer sont inclus dans ce cahier hyper complet !

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

My first Montessori activity book de Lydie Barusseau aux Editions Larousse : Sur le même principe que le précédent ouvrage, celui-ci nous propose plus de 60 activités variées et progressives pour faire découvrir aux enfants âgés de 3 à 6 ans le vocabulaire fondamental de la langue anglaise.
Pour  se familiariser avec l’anglais, le parcours se construit sur l’utilisation des cartes de nomenclature ( 20 planches de 9 cartes à découper et à conserver sur les thèmes de la famille, des vêtements, du corps, de la nourriture, etc. ). Chaque carte présente au recto une image et au verso le mot anglais et la traduction en français qui lui correspondent.
Ces cartes seront notamment à utiliser sur les pages imagiers. L’enfant pourra mémoriser le vocabulaire avec les «  leçons en 3 temps  »  : «  Listen and touch  »  (grâce aux pistes audio à télécharger sur editions-larousse.fr), «  Touch and say  » et «  What is it?  ». Enfin il pourra réinvestir tous ces nouveaux mots à travers de nombreux jeux, comptines et chansons  !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

 Merci aux Editions Gründ, Larousse & Nathan

 

Sur le blog, vous pouvez aussi retrouver aussi un billet consacré à  mon coffret bébé Montessori ! et Montessori et nous #1, Montessori et nous #2, Montessori et nous #3, Montessori et nous #4, Montessori et nous #5, Montessori et nous #6, Montessori et nous #7  Montessori et nous #8 , Montessori et nous #9,  Montessori et nous #10, Montessori et nous #11,   Montessori et nous #12

L’agenda ( Le club des blogueurs lecteurs de Cleophis # 18)

6 Nov

Cleophis , a relancé pour mon plus grand bonheur

le club des blogueurs lecteurs.

Un rendez-vous littéraire, autour d’un thème,

ce mois-ci

Un livre dont le personnage principal est une femme,

Cléophis nous laisse en suggestion le titre qu’elle a choisi

mais libre à chacun de lire celui-ci ou un autre.

Le club des blogueurs lecteurs, 18 ème édition:
Thème imposé: livre dont le personnage principal est une femme
Date limite:  semaine du 6 au 12 novembre 2017 (vous pouvez-donc vous aussi encore participer !)
Titre du livre choisi par BBB’s Mum :

L’agenda

de Nathalie Joffroy

aux Editions Balland

Le mot de l’éditeur : 

Sandra est une fidèle, fidèle dans tout. Fidèle à son compagnon depuis 15 ans, fidèle à son travail depuis 20 ans. Elle s’est laissée porter tout le long de sa vie, ayant même l’impression, par commodité, de maîtriser les évènements… 

Aujourd’hui, tout est à refaire. Sandra est au chômage. 

Difficile d’exister socialement lorsque son agenda, vestige précieux de sa vie passée, demeure désespérément vide. 

Perdue dans un système à broyer jusqu’à la dignité humaine, le quotidien de Sandra est rythmé par ses convocations chez Pôle emploi et l’incompréhension de sa famille à commencer par François, cet homme avec qui elle partage sa vie depuis si longtemps. À bien y regarder, maintenant qu’elle a le temps, un temps infini, elle se demande vraiment pourquoi.

 

L’avis de BBB’s mum :

Un roman court, au ton complice pour décrire une triste réalité lorsqu’on est confronté du jour au lendemain à la perte d’un emploi et à toutes ses conséquences sur les plans personnel (notamment l’estime de soi), familial, amical, sociétal mais aussi les ambiguïtés d’un système pas vraiment à la hauteur face à la mission d’aide aux demandeurs d’emploi. On est à la fois happé par l’histoire de cette femme, qui pourrait être une intime, mais aussi par la mise en parallèle avec des événements dramatiques qui se sont déroulés aux dates où elle complète cet agenda, ce journal intime où elle se raconte sans tabous avec humour et parfois désespoir.

La fin m’a coupé le souffle, incroyable leçon du destin…

Un premier roman particulièrement réussi.

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

C’était ma participation  au club des blogeurs lecteurs de Cleophis ! Quant à elle, elle a choisi D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan Pour connaître son avis sur sa lecture et les propositions des autres participants c’est ICI !

Pour vous procurer le livre présenté un clic sur le titre ou l’image !

Merci aux Editions Balland

Blogueurs lecteurs

Mes lectures d’octobre 2017

31 Oct

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois d’ octobre 2017 1 seul roman ,11  bandes-dessinées ou album graphique, 3 livres pratiques et 2 revues (Flow/Causette) ! Beaucoup de BD ce mois-ci, c’est mon pêché mignon pour me ressourcer quand je suis très fatiguée ! Et parmi ces 11 BD un grand nombre de PEPITES !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les choix de Clara (*) de Sophie Di Paolantino aux Editions J’ai lu : Il arrive parfois que nos pires défauts deviennent justement ce qui fait notre charme. C’est le cas pour Clara, dyslexique et dysphasique et, comme elle s’en amuse elle-même, « mal à droite ». La vie de cette jeune femme est à l’image de son appartement parisien : un joyeux bazar. Elle travaille au service succession d’une grande banque et c’est là qu’elle va croiser le chemin d’Alexandre, qui vient de perdre sa mère et doit régler des formalités d’héritage. Il est tout l’opposé de Clara : organisé, un peu psychorigide sur les bords, détestant Paris. Leur seul point commun ? L’entêtement… ce qui rend leur relation hautement électrique. Mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent ?

Après un parcours d’élève dyslexique et dysphasique, l’auteure a décidé de tirer le meilleur parti de son imagination débordante. Les choix de Clara est son premier roman. Une lecture très fraîche et sympathique, les troubles dont souffre Clara la rendent terriblement gaffeuse et attachante. Peut-être ( en lien avec ma sensibilité professionnelle au handicap) j’aurai aimé que le sujet du handicap et de ses conséquences sur la vie quotidienne soit davantage exploré, mais c’est un roman qui vous fera passer un agréable moment et qui se lit très facilement.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Adieu, la dyslexie ! (*) de Béatrice Sauvageot aux Editions J’ai Lu : La dyslexie concerne 12 % de la population. Elle constitue un handicap indiscutable et amplifie les risques d’échec et de marginalisation. Béatrice Sauvageot a mis au point un « alphabet neurologique » que les dyslexiques peuvent lire de façon immédiate. Ce livre révèle cet alphabet et fait comprendre toute la force de cette méthode géniale à vocation universelle. Véritable plaidoyer pour la lecture, ce livre s’adresse aux parents comme aux enfants touchés par cette maladie mais aussi à tous ceux qui s’intéressent à l’apprentissage.

On reste sur le thème des dys mais avec un livre pratique qui nous apporte des témoignages de suivis de patients dys à l’épreuve de la méthode de Béatrice Sauvageot. Un livre qui aide aussi à appréhender e que vivent les dyslexiques face à un écrit, leurs parcours, leurs combats et ceux de leurs soignants ! Très intéressant et abordable que l’on soit spécialiste du sujet, enseignant ou parent.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Après l’année du crabe : En attendant la récidive (*) d’ Alice Baguet aux Editions Vraoum : « Quand j’avais dix-neuf ans (avant-hier, donc), Jean-Pierre le cancer est passé me faire un petit coucou. On a ri et j’ai guéri. Jean-Pierre est venu, n’a pas vaincu et a donc disparu. Après avoir appris à vivre avec lui, il fallait apprendre à vivre sans. Seule avec moi-même. Eh bah c’est pas pour chouiner mais j’ai quand même un peu ramé. Ca aura pris dix ans. Mais heureusement, pendant tout ce temps, on s’est bien marré. » Cette histoire est garantie 100 % sans récidive à l’intérieur.

C’était le livre à lire en plein octobre rose, j’ai beaucoup pensé à tous ceux proches ou moins proches qui ont vécu cette maladie. Le précédent ouvrage d’ Alice Baguet , L’année du crabe – Globules et raviolis, paru chez Vraoum en 2015, racontait en toute décontraction son histoire avec Jean-Pierre le cancer, un petit crabe orange. Après cette aventure, il aura fallu beaucoup plus de temps pour se séparer de Jean-Pierre que pour en guérir. C’est ce que raconte Après l’année du crabe – En attendant la récidive. Un témoignage touchant mais aussi plein d’humour sur les conséquences psychologiques de la rémission. J’ai été très touchée !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

En attendant Bojangles (*) d’après le roman d’ Olivier Bourdeaut par Ingrid Chabbert et Carole Maurel aux Editions Steinkis : Un couple et leur fils nagent dans le bonheur, en compagnie de Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique adopté par la mère. Cependant, imprévisible et extravagante, cette dernière entraînera malgré elle sa famille dans un dangereux tourbillon, que tenteront d’éviter père et fils.

J’avais adoré le roman ( chroniqué ICI) , cette adaptation est complètement à la hauteur sachant retranscrire cet univers de folie, de chic et d’amour !  Il sort demain en librairie, na passez pas à côté ! Une PEPITE !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’écorce des choses (*) de Cécile Bidault aux Editions Warum : l’histoire d’une petite fille pas comme les autres, puisque atteinte de surdité sévère. C’est aussi l’histoire d’un déménagement, d’une nouvelle maison à la campagne, d’un arbre et d’une amitié. L’Écorce des choses, c’est aussi et surtout l’histoire d’une petite fille qui cherche à s’affirmer autrement que par la parole face à des parents désarmés, vue de son point de vue d’enfant.

Le thème du handicap en littérature jeunesse me touche particulièrement, j’y ai consacré un mémoire, car contrairement à ce qu’on pourrait penser beaucoup d’auteurs et illustrateurs, notamment en littérature jeunesse s’y sont intéressés. Je ne cesse depuis 10 ans d’enrichir ma bibliographie initiale avec des ouvrages rivalisant de délicatesse et de réalisme pour appréhender le handicap et ses conséquences sur la vie de tous les jours. Cette BD nous évoque la surdité avec infiniment de justesse en prenant notamment le parti d’une histoire muette pour mieux nous immerger dans le monde silencieux de cette enfant ! Une pépite là aussi !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La Différence invisible de Mademoiselle Caroline et Julie Dachez aux Editions Delcourt : Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

J’aime beaucoup le style graphique de Mademoiselle Caroline que je suis depuis plus de 5 ans, j’étais donc très heureuse de la voir elle aussi s’intéresser aux handicap : l’autisme ici en l’occurrence. On accompagne l’héroïne (Marguerite, alias Julie la co-auteure) dans son quotidien, sa prise de conscience d’une différence, son parcours de diagnostic, et la délivrance quand enfin un mot a été mis sur son trouble.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Tu pourrais me remercier (*) de Maria Stoian aux Editions Steinkis : Réunissant les voix d’hommes et de femmes de tous âges, les histoires contenues de cet ouvrage sont des expériences réelles de violence sexuelle, de violence et de harcèlement. Tu pourrais me remercier rappelle aux victimes qu’elles ne sont pas seules et à tous qu’aucune agression n’est anodine.

Complètement d’actualité, à l’heure où les dénonciation des actes de violence se multiplient dans les médias et sur les réseaux sociaux,  ce livre nous touche et peut-être aussi un bon support pour aborder le sujet avec les adolescents et leur rappeler l’importance de respecter l’intégrité de l’autre. Un titre fort à dédier à toutes les victimes au même titre que la journée du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La brigade des cauchemars tome 1 (*) de Franck Thilliez, Yomgui Dumont aux Editions Jungle Frissons : Tristan et Esteban (son frère adoptif) ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n’arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l’aide d’une expérience unique, les membres de l équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d’en découvrir la source et de la détruire.L’admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu’ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d’avoir déjà vue Sarah… mais où ?

Une chouette BD pour initier les adolescents au thriller et au style de Frank Thillier ( que e croise souvent sur la table de chevet de mon mari ! ). La BD finit en laissant planer quelques mystère et nous donne très envie de découvrir le tome suivant ! Les illustrations sont très chouettes, et petit bonus, le lecteur pénètre de façon privilégiée dans les secrets du professur Angus en découvrant en fin d’ouvrage un de ses carnets secrets !
Pour les ados mais pas que…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le Petit Nicolas – La bande dessinée originale (*) de Sempé et Goscinny chez IMAV Editions : Savez-vous que le Petit Nicolas est né sous la forme d’une bande dessinée en couleur ? IMAV éditions publie pour la première fois en album bd l’intégralité des planches écrites par René Goscinny et dessinées par Sempé, parues entre 1955 et 1956 dans un magazine belge, Le Moustique. Quand trois ans plus tard, ils reprennent Le Petit Nicolas, ils proposent cette fois les romans illustrés à succès. Les planches inédites qui sont aujourd’hui publiées dans cet album contiennent tous les ingrédients qui feront le succès du Petit Nicolas. Elles se présentent sous la forme de gags en une planche. Cette bande dessinée a déjà la saveur de ce qui fera le succès du personnage, humour et poésie. Ce trésor retrouvé permet de découvrir la genèse de l’une des oeuvres les plus célèbre de la littérature jeunesse.

Absolument savoureux ! J’ai retrouvé le petit héros dont je dévorais les aventures petite ! Humour, naïveté, bons mots, tendresse tout était déjà  dans les prémisses de cette belle aventure !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

J’avais très hâte de découvrir Les cahiers d’Esther de Riad Satouff, je me suis offert ce petit plaisir ce mois-ci, et je n’ai absolument pas regretté ! Esther c’est pour moi le Petit Nicolas de la nouvelle génération ! ( cf BD précédente). Il y a là aussi énormément de naïveté, de douceur, de candeur, d’humour, mais le monde a lui aussi évolué et Esther est de fait confrontée cette évolution, avec des schémas familiaux différents, l’hyper présence des téléphones, la conscience du risque terroriste,  des codes sociaux différents, des jeux et une culture qui définit la jeunesse actuelle ! C’est très drôle, fin, tout est livré sans filtre comme le font les enfants mais rien n’est jamais caricatural, et puis en tant que parent ces ouvrages permettent de mieux comprendre le monde dans lequel évolue nos loulous et la façon dont ils le percoivent. Bref j’ai adoré et commandé le tome 03.


Les Cahiers d’Esther – tome 1 Histoires de mes 10 ans de Riad Sattouf chez Allary Editions : Écrits d’après les histoires vraies d’Esther A.*, Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles. Que sont Tal, Kendji Girac ou bien les têtes brûlées ? Quels sont les critères de beauté que doivent avoir les garçons et les filles pour être populaires ? Comment fait-on quand on a des copines plus riches que soi ? Qu’est-ce que le petit pont massacreur ? Comment les attentats du 7 janvier ont-ils été vécus dans la classe d’Esther ? Comment faire quand on a peur d’avoir des gros seins ? En cinquante-deux pages qui sont autant de saynètes sur un thème à chaque fois différent, Esther nous raconte sa vie et son époque. Ce qu’elle ne dit pas à ses parents, elle le raconte dans ce journal intime, tour à tour drôle et émouvant, tendre et cruel : un portrait de la jeunesse d’aujourd’hui et un miroir de notre société.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les Cahiers d’Esther – tome 2 Histoires de mes 11 ans de Riad Sattouf chez Allary Editions : Le deuxième tome des aventures d’Esther ! 52 nouvelles histoires, pour les 52 semaines de l’année des 11 ans d’Esther. Le projet de Riad Sattouf est de suivre la vie d’Esther de ses 10 ans jusqu’à ses 18 ans, au rythme d’un album par an.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’extraordinaire voyage du fakir qui etait resté coincé dans une armoire Ikéa (*) de Zidrou, Falzar, Kyung Eun Park aux Editions Jungle : Voici Ajatashatru Lavash Patel – à prononcer « j arrache ta charrue » ou « achète un chat roux ». Vous pouvez aussi dire Aja. Profession : fakir, escroc. Fraîchement débarqué à Paris, notre fakir file direction Ikéa pour y acheter un lit à clous repéré en soldes sur le catalogue. Une course en apparence toute simple mais qui va se transformer en véritable aventure. Enfermé par erreur dans une armoire et expédié en Angleterre (puis en Espagne, Italie, Liban…), le fakir va découvrir malgré lui le quotidien des migrants, ballotés de frontières en frontières. Poursuivi par la police des frontières, par le taxi qu il a arnaqué brillamment à son arrivé à Paris, Aja va devoir user de tout son génie pour se sortir de ce guêpier.

Là aussi une adaptation fidèle et très réussie du roman de Romain Puertolas ( chroniqué ICI). Un dessin de style comics qui donne beaucoup d’énergie à cet incroyable périple. Les personnages sont fidèles à l’image qui s’était révélée à moi à la lecture du roman, farfelus, déjantés un brin caricaturaux et atypiques ! Une lecture qui vous fera passer un excellent moment.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

La guerre à la politesse est un combat sans merci ! (*) de Gaspard De Lalune aux Editions Textuel : Ce livre réjouissant combine avec panache humour et graphisme. Entre pop culture et esthétique Belle Epoque, il présente de vraies / fausses planches encyclopédiques, publicités et gravures anciennes malicieusement, détournées au service de jeux de mots pas toujours polis. Alors imposteur ou génie méconnu ? Suivez Gaspard Delalune, artiste Dada prolifique, dans ses très visuels calembours délicieusement absurdes et franchement impertinents.

Quand on l’ouvre l’ouvrage on lui trouve un côté précieux, voir pompeux, puisqu’il décline de vieilles planches jaunies au style encyclopédique ! Mais dès qu’on le lit, on savoure l’humour, l’extrême habileté de l’auteur à manier les mots et jeux de mots ! On se retrouve au final avec un ouvrage graphique aussi magnifique que drôle … Je vous laisse voir un petit extrait :

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

L’art subtil de s’en foutre: Un guide à contre-courant pour être soi-même (*) de Mark Manson aux Editions Eyrolles : Le discours ambiant nous pousse sans cesse à nous améliorer. Sois plus heureux. Sois en meilleure santé. Sois plus intelligent, plus rapide, plus riche, plus sexy, plus productif. Mais il faut en finir avec la pensée positive, nous dit Mark Manson. « Soyons honnêtes : parfois tout va de travers, et il faut faire avec. » Depuis quelques années, à travers son blog au succès phénoménal, Mark Manson explore les aspirations délirantes qui déforment notre perception du monde. Il propose ici sa sagesse pratique, joyeusement insolente. C’est en regardant en face nos peurs, nos défauts et nos incertitudes en arrêtant de fuir et d’éviter , que nous pourrons trouver le courage et la confiance qui nous manquent tant. Mark Manson invite à un moment de parler vrai en mode je-te-regarde-dans-les-yeux, fait d’histoires vécues et d’humour potache. Un livre-manifeste pour construire des vies plus réjouissantes, plus ancrées.

Un livre au ton plein d’humour et sans concession pour apprendre à lâcher prise ! Déculpabilisant à souhait, c’est une invitation à être heureux en étant soi-même, en sachant dire non, en assumant ses choix sans trop les discuter et les débattre, en acceptant les erreurs, les souffrances sans leur donner trop d’importance ! Je le redis : Déculpabilisant à souhait !!!!

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Larousse des plantes médicinales: Identification, préparation, soins – 500 plantes décrites – 1000 photographies (*) d’Andrew Chevallier aux Editions Larousse : La bible des herboristes et des passionnés qui fait autorité depuis 1996. Un répertoire des plantes médicinales, 550 fiches illustrées avec des informations détaillées sur : la plante elle-même, ses principaux constituants, ses parties utilisées, ses principaux effets, les recherches en cours, ses usages traditionnels et actuels. Les préparations à faire soi-même : décoctions, teintures, infusions… Un guide pratique de soins avec de nombreux conseils : pour cultiver au jardin ou en serre les principales plantes médicinales et préparer soi-même des remèdes naturels pour se soigner au quotidien et prévenir les dangers de l’automédication (toxicité, contre-indications…).

Un ouvrage dans lequel j’aime me perdre ! Je fais de plus en plus confiance à la phytothérapie, aux huiles essentielles et à l’homéopathie, pour fuir les médicaments d’origine chimique, autant vous dire que cet ouvrage fait office de petite bible ! J’ai beaucoup apprécié les chapitres présentant les trésors botaniques des différents coins du globe ! Un ouvrage à lire pour enrichir sa culture botanique mais aussi à rouvrir ponctuellement pour soigner les petits maux du quotidien.


♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

%d blogueurs aiment cette page :