Focus sur l’oeuvre de Michael Morpurgo

10 Nov

En cette veille de célébration de l‘armistice du 11 novembre 2018,

je tenais à mettre à l’honneur un auteur jeunesse que j’aime beaucoup,

pour sa plume, pour son engagement auprès des enfants en difficulté,

son militantisme en faveur de la littérature jeunesse,

mais aussi pour ses nombreux écrits sur la première guerre mondiale:

Michael Morpurgo.

Je suis sûre que vous connaissez tous le roman Cheval de guerre ( adapté au cinéma par Spielberg), où Michael Morpurgo a eu l’idée géniale et incroyable de raconter la première guerre mondiale à travers le regard d’un cheval ! Une œuvre bouleversante qui fait partie pour moi des livres qu’il est indispensable d’avoir lu dans sa vie ! Voici 7 autres titres parus aux Editions Gallimard Jeunesse pour découvrir la bibliographie fabuleuse de cet auteur britannique.

On commence avec 4 ouvrages consacrés

à la première guerre mondiale 1914/1918


La trêve de Noël : Noël 1914. Ce jour-là, dans les tranchées du front ouest, Jim Macpherson, un jeune soldat anglais, écrit à sa fiancée pour lui raconter l’incroyable événement qu’il vient de vivre… Michael Morpurgo s’est inspiré d’un fait réel pour écrire cette histoire bouleversante d’émotion. Un message de paix et d’espoir.

C’est un épisode magnifique et tellement touchant de al première guerre qui nous est ici raconté avec infiniment d’humanisme, bien évidemment on pense au film Joyeux Noel. L’ouvrage fait 48 pages et est illustré avec délicatesse par Michael Foreman. A proposer dès 8 ans.

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Notre Jack : Michael et son grand frère Otto ont toujours vu chez eux un casque militaire semblant venir d’une autre époque. Jouet, mangeoire pour les poules, corbeille à fleurs… au fil du temps, l’objet est entré dans le quotidien de la famille. Jusqu’au jour où Michael découvre qu’il a appartenu à leur arrière-arrière-grand-père, «notre Jack», mort sur le champ de bataille en 1915. Les deux frères décident alors de rendre un hommage vibrant à leur aïeul, acteur mordu de théâtre et de poésie, et fou amoureux de sa chère épouse, Ellie.

La mise en images de ce petit roman est signée David Gentleman. C’est une histoire très touchante sur la transmission de générations en générations, le devoir de mémoire. A proposer dès 9 ans


◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Soldat Peaceful : On m’appelle Tommo et j’ai dix-sept ans. Ce soir, j’ai la nuit entière devant moi, et je ne la gaspillerai pas à dormir, je ne la passerai pas à rêver. Je veux essayer de me souvenir de tout. Me souvenir de mon frère Charlie tel qu’il était à la maison, de nous tels que nous étions tous. Cette nuit, plus que jamais dans ma vie, je veux me sentir vivant… 

Adapté également au cinéma en 2018 ce roman (publié dans la collection folio junior) fait partie des titres recommandés par le ministère de l’Éducation nationale en classe de 3e et de seconde et a reçu le prix sorcières. On y suit le destin d’une famille malmenée par la guerre, et dont le destin sera à jamais bouleversée par cet événement historique.


◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Le mystère de Lucy Lost : Mai 1915. Sur une île au Sud de l’Angleterre, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée, à bout de force et à peine capable de parler. D’où vient-elle ? Est-elle une sirène ? Le bruit court que c’est une espionne au service des Allemands…De l’autre côté de l’Atlantique, le paquebot « Lusitania » quitte New York. La jeune Merry s’est embarquée sur le géant des mers pour rejoindre son père blessé au combat et hospitalisé en Angleterre.

Egalement paru dans la collection Folio Junior, ce roman inspiré par le naufrage du « Lusitania », a également reçu le Prix Sorcières. On se laisse happer par l’intrigue et par l’émotion incroyable qui se dégage de ces destinées. Comme le précédent il est à proposer à partir du CM2.


◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Je poursuis ce bilet avec trois autres ouvrages de cet auteur, sur d’autres  sujets

mais sont tout aussi forts en émotion,

le premier aborde le thème de la mort, le second dresse l’éloge de la Provence et de ses peintres,

quant au dernier il nous parle d’une autre guerre : la 2nde guerre mondiale.

Le collier du géant : C’est le dernier jour des vacances, et Cherry décide de chercher d’autres coquillages pour compléter son collier. Elle est déterminée : ce sera le plus long collier jamais fait, un collier de géant ! Mais bientôt les nuages se font plus sombres, la mer se transforme en monstre gris… et Cherry est coupée du rivage. Le seul moyen de s’échapper est de traverser une ancienne mine derrière les rochers, où elle va croiser la route de mystérieux fantômes.

Un récit tragique mais adapté aux lecteurs de plus de 7 ans. Une fois encore on est sous la charme de la plume si sensible et humaine de Morpurgo  sublimée par les merveilleuses et profondes illustrations de Briony May Smith.


◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊


Le plus grand peintre du monde : Yannick se souviendra longtemps de ces vacances dans le sud de la France: la gentillesse de sa tante, l’auberge animée de son oncle, les beaux yeux de sa cousine Amandine, les douces collines si chères au héros de sa mère, le peintre Cézanne… Et tandis que la Provence capture le cœur du jeune garçon, Yannick ressort grandit de son séjour rempli de rencontres et de nouvelles expériences.

C’est l’ouvrage le plus léger de cette sélection, léger comme le sont les aquarelles pleines de fraîcheur de François Place. Pour autant il y a également beaucoup d’émotion et un message fort sur la transmission, et la capacité à apprécier la beauté de la nature qui nous entoure. Ce petit roman à proposer à partir de 8 ans m’a beaucoup fait penser à l’univers de Peter Mayle.


◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Dans la gueule du loup : Francis et Pieter ont toujours été très différents. Lorsque la guerre éclate en 1939, ils choisissent deux chemins opposés : l’un est pacifiste, l’autre s’engage comme soldat dans la Royal Air Force et part au combat. La suite de l’histoire va bouleverser leurs vies pour toujours. Et Francis doit se jeter à son tour dans la gueule du loup. L’histoire vraie de deux frères dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale. 

Un récit fort mais particulièrement chaleureux, c’est l’écrit le plus personnel de Morpurgo puisqu’il s’est inspiré de l’histoire de deux de ses oncles. La semaine dernière je vous parlais de l’illustrateur Barroux, on le retrouve dans un tout autre registre, où il nous étonne par sa sobriété pourtant si expressive.


 

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou les couvertures

Merci aux Editions Gallimard Jeunesse

Math’attak ! (C’est toi le héros)

9 Nov

Je vous présente aujourd’hui

une collection INCROYABLE,

qui mêle habilement les maths à des récits dont le lecteur est le héros !

Elle est écrite par Catherine Casey et Jonathan Litton aux Editions Le Pommier

 

La collection Math’Attak est conçue pour encourager les enfants à développer et mettre en œuvre leurs connaissances mathématiques au fil d’aventures captivantes ! Ces histoires fonctionnent  comme des jeux dans lesquels les enfants doivent résoudre une série de problèmes mathématiques pour progresser dans la création de l’histoire.

C’est donc le principe d’un livre où l’enfant est le héros, mais au lieu de faire des choix, l’enfant doit résoudre une succession de petites énigmes qui le fait évoluer dans la lecture !

Ce qui plaît aux enfants :

  • faire des maths l’air de rien, et se rendre compte à quel point cela peut être aussi amusant que stimulant ! Voir addictif !
  • le côté bd en effet ces ouvrages sont richement illustrés comme vous le verrez dans les photos
  • le plaisir d’avoir une lecture non linéaire, puisque tour à tour on fait des bonds en avant ou en arrière dans l’ouvrage :

Chaque tome est proposé au prix de 9.90 euros. Le premier nous emmène sur une énigme autour du web  qui sera résolue grâce aux statistiques, le second une aventure sur une île mystérieuse peuplée de dragons où un trésor est à retrouver grâce à la géométrie !

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊


Attaque Sur CyberSchool : Le réseau informatique de l’école, CyberSchool, a été piraté… Qui est responsable ? Vas-tu réussir à répondre aux énigmes des Cyber pirates et à réparer le système ?Utilise tes connaissances en statistiques (diagrammes, moyennes, pourcentages, etc.) et les indices parsemés ici et là pour résoudre les problèmes et atteindre ton but. Si tu as choisi la mauvaise réponse, pas de panique : un indice supplémentaire te permettra de revenir en arrière pour retenter ta chance. Une aventure captivante qui développe tes compétences en statistiques !

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊



L’île aux dragons : Tu tombes par hasard sur une carte au trésor de l’île aux dragons, une aventure excitante se profile… mais tu n’es pas le seul sur le coup ! Sauras-tu apprivoiser les dragons des neiges et échapper aux trolls, naviguer autour de cette île étrange et trouver son fameux trésor ? Pour avancer dans l’histoire, utilise les figures géométriques, les angles, les symétries, les motifs, etc. Si tu as choisi la mauvaise réponse, pas de panique : un indice supplémentaire te permettra de revenir en arrière pour retenter ta chance. Une aventure captivante qui développe tes compétences en géométrie !

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou les couvertures

Merci aux Editions Le Pommier

Oh non, pas un livre !

8 Nov

Aujourd’hui je vous propose un livre original

qui fera tomber amoureux des livres même les plus réfractaires !


Oh non, pas un livre !

de Stéphanie Chazerand et Mercè Gali

aux Editions Langue au chat

Pourquoi : « Oh non, pas un livre « ? Tu découvriras au fil des pages qu’un livre c’est rigolo car le grand est OBLIGÉ de dire à voix haute tout ce qui est écrit et bien plus encore…

Quand on te proposera à nouveau de lire un livre, pense à toutes les chouettes aventures et aux instants de plaisirs que tu vas vivre.
Un album pour apprendre à aimer les livres.
L’auteure joue avec les phrases et le lecteur pour amuser l’auditoire. Les petits découvriront toute la magie qui éclate lors de l’ouverture d’un livre. Ce récit insolite et original est sublimé par les illustrations toutes en subtilité de Mercè Gali.

Un ouvrage très malicieux à partager en famille, où l’enfant peut même mettre en difficultés le parents lecteur pour de chouette moments de rires et de partages en famille ! L’auteure joue sur les jeux de mots et de sonorités, les double-sens, les contre sens, et met en avant le pouvoir de l’imagination dans les écrits, et les multiples possibilités d’évasion qu’il offre, ainsi que la palette de sentiments qu’il peut nous faire rencontrer ! Un ouvrage qui ravira les amoureux des livres et saura aussi attendrir et convaincre ceux qui peinent parfois à ouvrir un roman ou un album ! Magique et Savoureux !!! ♥

Pour vous procurer cet ouvrage,

un clic sur le titre ou la couverture

Merci aux Editions Langue au chat

Participation #110 au Challenge Je lis aussi des albums
logo challenge albums 2018

Chut, les enfants lisent ! # 240

7 Nov

Comme chaque mercredi, on se retrouve pour :

 Chut les enfants lisent !

le rendez-vous

incontournable

des passionnés de

la littérature jeunesse !

Un choix de circonstance aujourd’hui !

En effet en ce mercredi 7 novembre,

les Editions L’école de Loisirs nous proposent

de fêter la journée Mario Ramos !

(source Site Ecole des Loisirs)

« Mario Ramos est né à Bruxelles en 1958, le 7 novembre, d’une mère belge et d’un père portugais.
Auteur engagé auprès des enfants et des professionnels, Mario Ramos a publié ses 33 albums chez Pastel. Ses loups, cochons, singes et autres personnages font rire et réfléchir les grands et les petits dans le monde entier.
La journée du 7 novembre est l’occasion de mettre à l’honneur l’univers de cet auteur qui a su conjuguer, sans concession, humour et réflexion et qui nous a quittés trop tôt. »


HISTOIRES DE LOUPS (ANTHOLOGIE)
de Mario Ramos
aux Editions L’école des Loisirs

Les loups de Mario Ramos sortent souvent du conte de Charles Perrault, mais ils reflètent aussi une part de nous-mêmes. Que ce soit pour faire le fanfaron, pour dialoguer dans la forêt avec une petite fille en rouge et d’autres personnages sortis d’on ne sait quel bois, ou encore pour s’élever dans le ciel, le talent et la force des histoires de ce grand auteur méritaient bien une anthologie !

Au sommaire de ce sublime recueil 4 albums de Mario Ramos :

  • C’est moi le plus fort ! : Un  loup, qui a très bien mangé et n’a plus faim du tout, décide de faire une petite promenade dans les bois pour vérifier s’il est toujours le plus fort.
    Il rencontre un lapin, le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, les sept nains, et tout se passe très bien.
    Jusqu’à ce qu’il rencontre une espèce de petit crapaud…
  • Mon ballon : Le petit chaperon rouge traverse la forêt pour montrer son joli ballon rouge à grand-mère. Elle va croiser plusieurs animaux farfelus, avant de rencontrer…
  • Le plus malin : Le loup veut évidemment croquer le petit chaperon rouge. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’il enfile la chemise de nuit de la grand-mère…
  • Le loup qui voulait être un mouton : Petit Loup rêve de sortir du bois et de s’élever dans le ciel. Il a bien observé les moutons : ils n’ont pas d’ailes et pourtant, parfois, ils s’envolent. Donc Petit Loup veut être un mouton.

Grand fan de Tomi Ungerer et Saul Steinberg, Mario Ramos a débuté sa carrière dans le monde de la littérature jeunesse en  en illustrant des textes écrits par d’autres. «Mais ce que je voulais, c’était raconter mes propres histoires.» A travers des albums plein d’humour et de clins d’œil, Mario Ramos a décrit notre société, par exemple dans « C’est moi le plus fort », il nous parle du désir de toute puissance ( des enfants mais pas que !),  et du besoin de reconnaissance. Dans « Le loup qui voulait être un mouton », il nous explique que c’est en se confrontant aux autres qu’on existe.

C’est un auteur qui a toute sa vie écrit des livres jeunesse pour les enfants comme pour les adultes ! Ainsi disait-il  : «L’album pour enfants parle aussi aux adultes. Il est un pont entre les générations. D’où l’importance des différents niveaux de lecture.»

Si vous ne connaissez pas son œuvre, précipitez vous sur ce recueil et sur les autres titres de sa longue bibliographie, tous sont formidables !

Sur le blog, retrouvez :

Pour vous procurer cet ouvrage,

un clic sur le titre ou la couverture

Merci aux Editions L’école des Loisirs

 

Participation #109  au Challenge Je lis aussi des albums
 logo challenge albums 2018

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

  C’était ma participation à

Chut les enfants lisent,

le rendez-vous littéraire du mercredi, partagez vos lectures d’enfants

chez Yolina du blog Devine qui vient bloguer.


chut-les-enfants-lisent-logo-noir-et-blanc

Mon pépé

6 Nov

Aujourd’hui je vous propose 

un bel album qui m’a émue aux larmes …

Une histoire d’une infinie tendresse sur le lien fort unissant un petit garçon et son grand-père et nous narrant avec délicatesse tout ce que l’un apporte à l’autre et réciproquement.

 


Mon Pépé

d’Emilie Chazerand et Nicolas Duffaut

aux Editions Gautier Languereau 

Mon pépé m’a appris plein de trucs importants comme boire dans mes mains, faire des ricochets, jouer de l’harmonica… Ça faisait beaucoup de choses mais j’avais peur d’en oublier. Alors je suis allé montrer ma liste à pépé pour voir si rien ne manquait. Et là, devant la liste, mon pépé a eu l’air perdu…
« Pépé… tu ne sais pas lire ? »
Il a eu un drôle d’air. Un air de petit garçon dans les champs qui ne sait lire que le vent.

Un album où le texte est à la hauteur des magnifiques illustrations ! L’ambiance est aussi douce, tendre et chaleureuse que le sont les illustrations. Et puis cet ouvrage aborde un thème pas facile : l’analphabétisme, en nous montrant ses origines, mais également en faisant passer un message, nous rappelant qu’il n’est pas synonyme d’un manque de savoirs, bien au contraires puisque les compétences de ce papi sot multiples comme nous le montre la liste des choses qu’il a transmises à son petit fils. Ce livre est aussi plein d’espoir, rappelant qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre ou se lancer des défis et que l’amour, la confiance et la bienveillance sont les meilleurs des moteurs ! Une pépite à ne pas louper !

Pour vous procurer cet ouvrage,

un clic sur le titre ou la couverture

Merci aux Editions Gautier Languereau

Participation #108 au Challenge Je lis aussi des albums
logo challenge albums 2018

Je suis en CP

5 Nov

Avec l’entrée en CP de mon loulou, nos lectures ont un peu évoluées, et je me régale de lui proposer des petits romans dont nous commençons la lecture à deux voix ! Les éditeurs jeunesse rivalisent d’originalité dans de jolies collections, avec des thèmes très variés; mais mon six ans, a une préférence pour une collection racontant les aventures d’une bande de copains au CP, prenant plaisir à s’identifier aux personnages !  Il s’agit de Je suis en CP des Editions Flammarion Castor Poche.

Je vous avais présenté en septembre 2017 plusieurs titres de cette collection, dans ce billet, que je vous invite à relire si le thème vous intéresse, à savoir :

Aujourd’hui je vous présente un gros cahier d’activités issus de cette collectionque nous avons débuté cet été et qui a accompagné nos vacances encore nos vacances de Toussaint  :


Je suis en CP : 100 jeux pour les vacances A la mer ou à la montagne, en ville ou à la campagne, les CP t’emmènent dans leurs bagages ! Amuse-toi à démêler des fils, à former des paires, à trouver des mots cachés dans une grille, à chercher des intrus ou la bonne ombre… Avec tes héros préférés, laisse parler ton imagination et aiguise ton sens de l’observation !

Un cahier vraiment très ludique et coloré reprenant l’univers des petits romans, et permettant de s’amuser certes mais aussi de travailler en manipulant chiffres, lettres, mots, notions de repérage spatial, la mémoire etc… Les activités sont très variées et nous font voyager dans bien des univers ! E t puis ce gros recueil de 100 jeux est proposé à un prix très raisonnable 7.50 euros. A découvrir !

Et puis petit rappel, la collection a son propre blog www.jesuisencp.fr , on y trouve toutes les informations sur la collection, les auteurs, les enseignants y dénicheront aussi de très chouettes fiches pédagogiques, les parents y ont aussi leur coin, et les enfants se réjouiront des goodies et des astuces de Magdalena. Un billet est paru ce jour nous proposant UN CALENDRIER DE L’AVENT à faire en famille et à garnir selon son inspiration!!!

Merci aux Editions Flammarion Castor Poche

Pour vous procurer cet ouvrage, un clic sur le titre ou la couverture

Mes lectures d’octobre 2018

1 Nov

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan  de ce mois d’ octobre 2018 ( très BD vous le verrez ) :

1 roman,

13 bandes-dessinées ou romans graphiques

et 3 livres pratiques 

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Le vertige des falaises (*) de Gilles Paris aux Editions J’ai lu : Marnie de Mortemer vit avec sa mère et sa grand-mère sur une ile sauvage balayée par le vent et recouverte d’herbes hautes, de sentiers escarpés et de falaises abruptes… Entre ces trois femmes aux caractères bien trempés se joue un jeu de dupes où les masques tombent peu à peu. Et si la seule personne qui détenait tous les secrets de cette famille décidait de s’en libérer enfin ?

Le seul roman de ce mois, mais quel roman ! Une galerie de personnages incroyable : des solaires, des écorchés, des rugueux mais tendres, des terrifiants ! Une histoire familiale déclinée autour de trois générations de femme racontée avec une plume intelligente, vive et mystérieuse. Et puis de nombreux rebondissements qui vous coupent le souffle ! Un livre lourd en secrets sombres et pourtant terriblement lumineux !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Parentalité Affirmée – Et si le Capitaine du navire familial, c’était vous ? (*) de Charlotte Uvira aux Editions Happyologie : Qui a dit que l’éducation positive était laxiste et permissive? De nombreux parents se sentent désarmés devant les comportements de leurs enfants et rejettent la parentalité positive qu’ils accusent d’être laxiste, permissive et incapable de répondre à leurs besoins. Est-ce vrai? La Parentalité Affirmée offre aux parents une boussole qui met le cap sur la famille de leur rêve. Elle développe les valeurs de respect, humilité, responsabilité, autonomie, confiance en soi et empathie dans un cadre affirmé, favorable au bien-être et au plaisir de tous. Des outils simples et accessibles à tous pour créer le renouveau des pratiques d’éducation positives. Un témoignage authentique, plein de sagesse et d’humilité, d’une maman coach formatrice et conférencière reconnue dans le domaine de l’éducation positive. Dans ce livre, vous trouverez des clés essentielles pour: – Mieux déjouer les pièges classiques de l’éducation positive, Adopter un modèle éducatif affirmée sans laxisme ni permissivité, Vivre et mettre votre famille sur le chemin des valeurs qui sont les vôtres, Construire et partager un cadre familial qui créé l’enthousiasme et l’adhésion de tous, Obtenir plus de respect tout en restant dans la bienveillance éducative, Communiquer avec succès, Développer l’autonomie de votre enfant, Savoir vous affirmer et mieux vous positionner en cas de désaccord, Mieux comprendre et gérer vos responsabilités de parents, Développer plus d’empathie dans la relation avec votre enfant. Pour accéder a encore plus d’outils, rendez-vous sur www.tepapo.com, le site des Techniques de Parentalité Positives.

Le sujet de la parentalité positive est un thème qui me tient à coeur et que j’ai souvent décliné dans cette rubrique, j’ai lu beaucoup de titres sur le sujet qui m’ont guidé dans mon éducation, toutefois j’ai parfois sentie des failles avec la peur d’être trop permissive ou dominée par mon fils, cherchant comment introduire un peu d’autorité tout en restant dans la bienveillance,  je continue donc à me laisser guider par ce genre de lecture et je dois dire que ce titre m’a particulièrement aidée et rassurée. L’auteure y présente  le concept de parent-PHARE (Positif Humble Affirmé, Responsable et Empathique) et les moyens de le devenir ! Un ouvrage très concret, et puis il y a le ton qui m’a beaucoup plu, j’avais l’impression d’échanger avec une amie, de glaner dans ses propos des conseils sans pour autant recevoir une leçon d’ une experte-es-parentalité et pédagogie positives ! Bref l’écriture est aussi bienveillante que le propos ! A lire sans hésiter par tout parent  ( ou enseignant/éducateur…)

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Qui commande ici ? Conseils aux parents victimes d’enfants tyrans (*) de Marcel Rufo et Philippe Duverger aux Editions Anne Carrière : Ce livre est né d’un constat : les enfants qui viennent actuellement en consultation de pédopsychiatrie ne ressemblent pas à ceux des années 1960 à 1980. On y rencontre notamment un nombre significatif d’enfants tyrans, qui formaient autrefois l’exception. Les enfants tyrans sont ces enfants autoritaires et hyper exigeants qui n’hésitent pas à recourir à la violence physique, à la menace ou au chantage pour obtenir de leurs parents la satisfaction de leurs moindres désirs. Les professeurs Marcel Rufo et Philippe Duverger, qui appartiennent à deux générations de pédopsychiatres, s’interrogent : cette situation est-elle la conséquence d’une éducation trop permissive à la maison, à l’école ? Faut-il y voir la faillite, depuis quelques décennies, d’une évolution qui, à force de vouloir comprendre les enfants, leur a accordé tous les droits et a renoncé à leur inculquer les vertus de l’obéissance, la politesse, le respect des adultes ? À travers plusieurs cas relatés, les auteurs questionnent les liens entre tyrannie et précocité, tyrannie et intolérance à la frustration ; ils se demandent surtout comment aider les parents à surmonter leur désarroi pour aller chercher assistance auprès de professionnels. Enfin, ils restaurent la valeur éducative de l’autorité et redéfinissent la place de l’enfant au sein de la famille.

Allez je vous l’avoue un écrit très intéressant mais avec le quel j’ai un peu moins accroché que le précédent ! Peut-être parce que je l’ai lu en second, peut-être par ce que je l’ai trouvé plus autoritaire. Il n’empêche qu’il mérite aussi d’être découvert, les témoignages et l’analyse des experts suscitent beaucoup d’intérêt et permettent de cheminer un peu plus.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Se cultiver en faisant caca ou pipi (ou tout ce que vous voulez) (*) de Julien Duménil aux Editions J’ai Lu : Qui a décrété que les toilettes devaient être un lieu sérieux, voire ennuyeux ? Dans la tradition des livres de cabinet, Se cultiver en faisant caca ou pipi (ou tout ce que vous voulez) a recueilli : Le meilleur de l’humour (juif, bien sûr) Le meilleur des citations (de Coluche à Marc Levy) Le meilleur des lettres célèbres (de Kafka à Marlene Dietrich) Le meilleur du New Yorker (les fameux dessins de presse, drôles et fins)… … et bien d’autres informations utiles, légères, intelligentes et divertissantes. Installez-vous confortablement !

Dois-je vous préciser où Chéri-Mari et moi avons lu cet ouvrage ? C’est vraiment très sympa ! On rit, on en apprend, on est surpris, le format et le découpage permettent de le lire en picorant au fil des pages ! On cherche parfois une petite idée cadeau sympa pour surprendre, amuser, c’est le genre de titre sur lequel vous pouvez vous jeter les yeux fermés !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Je commence la rubrique BD/romans graphiques avec 2 mangas les tomes 6 et 7 de la série Une Sacrée Mamie de Yoshichi Shimada et Saburo Ishikawa aux Editions Delcourt Tonkan. Je vous ai déjà présenté en juin et septembre les volumes précédents, je dois cette jolie découverte à ma chère Madame ♥ comme prévu j’ai agrandi ma collection et je suis vraiment très fan de cette série à la fois drôle et touchante. C’est l’adaptation en manga d’un roman autobiographique qui a réveillé dans le cœur des Japonais les souvenirs d’un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d’affection. On craque pour l’espièglerie et la candeur du jeune héros, et la nonchalance de la mamie qui cache infiniment de sagesse et d’Amour ! Cette série mérite une PEPITE ! Cette lecture se destine aussi aux enfants, à partir de 8 ans je dirai, je garde précieusemet ma toute nouvelle collection pour mon loulou !

Une Sacrée mamie Vol.6 : Akihiro a bien des (petits) soucis : comment dépenser intelligemment des étrennes confiées par les dieux eux-mêmes ? Comment clouer le bec aux élèves de sa classe qui se moquent de son incapacité à siffler ? Comment récupérer discrètement une tranche de jambon tombée par terre ? Comment aider un ancien voleur à arrêter un confrère ? Et surtout, comment remonter dans le temps pour retrouver sa maman adorée ?

Une Sacrée mamie Vol.7 : Un ogre rouge débarque à Saga ?! Cette créature terrifiante se révèle être un ethnologue américain venu découvrir le cœur du Japon rural. Akihiro et sa grand-mère vont l’initier aux vertus des traditions et à la grandeur d’âme des habitants de Saga, en l’accueillant chez eux et en luttant avec lui pour préserver des vieux arbres sacrés…

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Chroniques d’une survivante (*) de Catherine Bertand aux Editions De La Martinière : Bon, ben j’étais au Bataclan…
Mais ça va, hein. Je suis vivante, j’vais pas me plaindre. Le quoi ? Le stress post-traumatique ? Connais pas. Si ça a bouleversé ma vie ? Non, pas du tout, pourquoi ? 
J’ai fait quelques dessins pour raconter tout ça, une sorte de journal, quoi. Peut-être bien que tu te retrouveras dans certaines pages. Tu veux y jeter un oeil ? Ou les deux ?

Catherine Bertrand est passionnée de dessin depuis toujours, désormais reconvertie dans le graphisme et l’illustration. Elle était au Bataclan le 13 novembre 2015 et fait partie de l’association de victimes d’attentats, Life for Paris. Elle a réalisé seule ce livre, avant de le confier à un éditeur.

Je ne vais pas vous surprendre si je vous dis que j’ai été très touchée par ce roman graphique; mais malgré tout il est important de souligner que si l’auteure nous raconte les faits avec beaucoup de réalise elle ne sombre ni dans le pathos, ni dans l’apitoiement sur son malheur ! C’est une belle leçon qui nous parle de drame, de reconstruction, et du pouvoir de l’écriture pour extérioser et faire face à l’Après.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Audacieuses ! : 50 femmes pionnières (*) de Yannick Resch et Sheina Szlamka aux Editions Eyrolles : Initiatrices souvent invisibles, les femmes n’ont pas fini de nous surprendre… Ce livre est le fruit d’une rencontre éditoriale entres deux auteures engagées et talentueuses qui ont décidé de produire un doux manifeste pour sortir de l’ombre une cinquantaine de personnalités remarquables. A chacune, elles prêtent une histoire et un visage, qu’elles conçoivent comme un diptyque. Le choix a porté sur les XIXème et XXème siècles, sur tous les continents, dans les domaines de la littérature, de la politique, des sciences, des arts et de l’action.

Il s’agit de courts portraits de femmes incroyables  ( sur chaque double page un texte et un portrait illustré) ! Je venais de finir cet ouvrage quand je suis allée au cinéma voir Dilili à Paris au cinéma avec mon fils, et j’ai adoré recroiser dans le film beaucoup de ces femmes d’exception racontées dans cet ouvrage ! Un ouvrage fascinant à offrir aux femmes de votre vie , et aux hommes aussi bien évidemment ! L’illustratrice sera à la Foire du Livre de Brive la semaine prochaine en dédicace. Mais aussi le 05/11 à la librairie Lardanchet et le 15/11 à la librairie du Drugstore Publicis à Paris.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Si je t’oublie, Alexandrie (*) de Jérémie Dres aux Editions Steinkis : « Des vieilleries » ! A l’évocation de leur passé en Egypte, c’est la seule réponse que Jérémie Dres obtient de ses grands-parents… Jusqu’au jour où il découvre une valise pleine de vieilleries. Une première brèche vers leur passé. Il ressent alors le besoin d’en savoir plus sur ses origines et part mener l’enquête du Caire à Alexandrie. Avec sa rigueur journalistique et sa savoureuse autodérision, Jérémie Dres fait de la recherche de ses origines, un véritable reportage d’investigation qui exhume une mémoire en voie de disparition, celle d’un monde arabe cosmopolite.

Une BD témoignage d’un jeune homme qui cherche à en savoir plus sur ses racines et qui nous aide à mieux appréhender la complexité des conflits au Moyen-Orient. En lisant cet ouvrage j’ai beaucoup pensé à une phrase de l’album Jeunesse de Thierry Dedieu ( Le Caillou) :  Les hommes sans passé n’ont pas d’avenir.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Symphonie carcérale : Petites et grandes histoires des concerts en prison (*) de Romain Butter et Bouqé aux Editions Steinkis : Romain est derrière les barreaux depuis plus de dix ans… mais rentre chez lui tous les soirs. Coordinateur culturel au sein du Centre Pénitentiaire de Fresnes l’un des plus grands et des plus connus du pays , il raconte, dans ce témoignage plein d’humour et sans concession, son combat quotidien pour permettre aux personnes incarcérées d’avoir accès à la culture. Et notamment à des concerts. De son expérience dans une prison du Honduras, parmi des membres du gang de la Mara Salvatrucha, à celle qu’il poursuit désormais à Fresnes ; de la performance mémorable de Johnny Cash à Folsom en 1968 aux concerts qu’il organise aujourd’hui en détention, suivez-le dans un univers méconnu en compagnie des artistes qui contribuent à faire résonner cette Symphonie carcérale et offrent des perspectives d’évasion… musicale, bien entendu !

Quel pouvoir a la musique !!! Ces expériences musicales par delà les barreaux sont à la fois drôles et touchantes ! Un ouvrage qui nous questionne aussi sur la vie en détention et ce qui est fait pour faciliter la réinsertion.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Edmond (*) de Léonard Chemineau d’après la pièce d’Alexis Michalak aux Editions Rue de Sèvres : Paris, décembre 1897, Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Après l’échec de La princesse lointaine, avec Sarah Bernhardt, ruiné, endetté, Edmond tente de convaincre le grand acteur en vogue, Constant Coquelin de jouer dans sa future pièce, une comédie héroïque, en vers. Seul souci : elle n’est pas encore écrite. Faisant fi des caprices des actrices, des exigences de ses producteurs corses, de la jalousie de sa femme, des histoires de coeur de son meilleur ami et du manque d’enthousiasme de l’ensemble de son entourage, Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit mais qui deviendra la pièce préférée des français, la plus jouée du répertoire jusqu’à ce jour.

J’avais adoré la pièce vue cet hiver au théâtre, ce fût un bonheur de se replonger dans la BD qui reconstitue à merveille l’ambiance de ce que j’ai vu sur scène ! L’histoire est riche en rebondissements, on s’attache eu personnage de Rostand et à l’histoire incroyable qui le mena à l’écriture de sa pièce à succès Cyrano ! Génial ! A lire et faire lire aux enfants ! Me concernant il est déjà sur ma liste d’achat de Noel afin de l’offrir à ma meilleure amie qui avait adoré comme moi la pièce !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Bécassine baby-sitter de Corbeyran et Béja d’après l’œuvre de Caumery et Pinchon aux Editions Gautier-Languereau : Bécassine embarque pour les Etats-Unis ! Loulotte, sa protégée, a besoin d’elle : son tournage commence bientôt et elle n’a personne pour veiller sur son bébé Lilou. Bécassine s’improvise donc à nouveau nounou, enchaînant bévue sur bévue pendant son séjour, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

J’ai craqué lorsque j’ai vu ce titre en librairie, il faut dire que j’étais une grande fan de ces bds petite et adolescente et que je garde précieusement ma collection !  J’ai été agréablement surprise de voir que les auteurs qui ont succédé à  Caumery et Pinchon sont restés fidèles à l’esprit initial. C’est très drôle de voir la petite Loulotte grandir et devenir maman, comme si elle avait grandi avec moi ! Un chouette moment au goût de Madeleine de Proust.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Pome (*) de Marie Desplechin et Magali Le Huche aux Editions Rue de Sèvres : Souvenez-vous. Nous avions laissé Verte, l’apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi, c’était nouveau pour elle, quelque hommes : Soufi, le garçon de sa classe grâce auquel elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l’entraîneur de foot. Les choses pourraient être simples désormais. Bien sûr, elle ne le seront pas. Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain et pourtant elle se sent seule. Heureusement, une fille vient d’emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C’est Pome. Verte se dit que c’est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout. En tout ? Même en sorcellerie ?

Après Verte, j’avais très hâte de découvrir l’adaptation des autres tomes ! Je vous l’ai déjà avoué par ici, je partais en terrain conquis, je suis une grande fan de Marie Desplechin, avec qui j’ai eu la chance de correspondre il y a une petite quinzaine d’années dans la cadre de l’écriture de mon mémoire sur l’enfant handicapé dans la littérature jeunesse. Une auteure ouverte et pleine d’humanité dont j’ai plaisir à suivre les parutions. Je connais donc assez bien ses écrits et je suis émerveillé par leur mise en images Magali Le huche ! Une BD jeunesse à offrir à vos loulous et à leur piquer !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les 2 BD suivantes sont des adaptations de romans très célèbres. En effet les Editions Jungle nous proposent une toute nouvelle collection Jungle Pépites qui adapte des romans classiques et contemporains prescrits par l’Education Nationale; l’objectif étant de proposer aux lecteurs une nouvelle version du récit, de susciter davantage l’envie de lire et de séduire les enseignants avec un support pédagogique encore trop peu utilisé. Si j’ai eu plaisir à redécouvrir Oscar Wilde, je n’avais jamais lu le premier titre de Mourlevat et ce fût une belle découverte pour moi ! Les ambiances graphiques sont vraiment très différentes sur ces deux titres mais collent parfaitement à l’identité de chaque écrit. En terme de compréhension des écrits, je pense en tant qu’enseignante que la BD est un support très aidant, offrant une mémorisation bien plus visuelle et rendant plus ludique l’acte de lire, et ce notamment pour les enfants dits « petits lecteurs »

La rivière à l’envers (*) de Maxe L’Hermenier et Djet d’après le roman de Jean-Claude Mourlevat aux Editions Jungle : Dans une contrée lointaine se trouve Tomek, notre héros, qui possède l’unique épicerie d’un petit village. On y trouve de tout et tout le monde vient s’y servir. Malgré une vie idéale, Tomek s’ennuie et rêve d’aventures. Un jour, une jeune fille franchit le seuil de l’épicerie : elle achète un simple sucre d’orge et pose une question à Tomek : trouve-t-on de l’eau de la rivière Qjar dans son épicerie ? C’est une rivière qui s’écoule à l’envers et celui qui boira de son eau ne mourra jamais. Tomek n’en a jamais entendu parler, et la jeune fille repart, déçue. Pour sa part, le garçon est tombé irrémédiablement amoureux de l’inconnue.

Le fantôme de Canterville (*) de Elléa Bird d’après Oscar Wilde aux Editions Jungle : Lord Canterville s’apprête à vendre son manoir à une famille venue d’Amérique, les Otis. Malgré les mises en garde de l’aristocrate britannique, ces derniers refusent que la demeure est hantée. Jamais, au cours des trois siècles de sa longue est brillante carrière, le fantôme de Canterville n’a été autant ridiculisé!

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les improbablologies (*) de Zoé Thouron d’après les chroniques de science improbable de Pierre Barthélémy aux Editions Jungle : Comment fonctionne l’estomac d’un ogre ? Quelle est la meilleure position pour étudier ? Peut-on se saouler par les pieds ? Toutes ces questions apparemment loufoques et saugrenues sont bonnes à poser, et la science improbable sert précisément à y répondre. Suivez les expériences du Doc et de son assistante Nadine qui tenteront de vous apporter des réponses avec humour et délectation. Et ensuite à vous d’y réfléchir (ou pas…).

De situation complètement farfelues ou insolites , l’auteur nous délivre des explications scientifiques mais pas toujours académiques ! C’est à mourir de rire ! Mais derrière cet humour et cet fraîcheur on est aussi quand même impressionné par le travail de recherches derrière ces chroniques.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Darnand, le bourreau français, Tome 2 : (*) de Fabien Bedouel et Patrice Perna aux Editions Rue de Sèvres : Nous sommes en 1943, Ange a été recruté par la Résistance française qui connaît ses liens historiques avec Joseph Darnand. Il se voit confier une mission délicate, infiltrer la milice française pour approcher Darnand et le persuader de la quitter pour rejoindre les troupes alliées. Comme le prévoyait la Résistance, Ange a été repéré et arrêté par la Milice. Tout se déroule comme prévu, alors qu’il y subit des interrogatoires « musclés », Ange ne tarde pas à avoir la visite de Darnand. Les retrouvailles et la force des événements vécus ensemble ne suffisent à « retourner » Darnand, est homme de principe qui suit des valeurs qui lui sont propres. Qu’à cela ne tienne, c’est désormais sa peau qui est en jeu et comme on n’est jamais mieux trahi que par les siens…c’est Ange qui est chargé de l’éliminer. Manipulation, trahison, quand deux destins se jouent à travers des faux-semblants.

Comme pour le premier tome c’est BBB’s Dad qui a lu en premier cette BD, féru d’histoire, il a beaucoup apprécié le parti pris pour livrer la biographie de ce personnage trouble de notre histoire. Des planches très sombres et dessinées tout en force retranscrivent les horreurs de ces deux guerres et font de cette BD un témoignage historique aussi captivant qu’angoissant. Personnellement je trouve cette histoire très dure mais pourtant terriblement réaliste.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Les livres avec * ont été reçus en SP, Merci

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Lectures Licornes Versus Lectures Chevaliers

31 Oct

Je vous propose ce soir
de surfer sur les passions de nos loulous !
Pour les fans de Licornes ( et je sais qu’elles sont nombreuses), une idée lecture et une idée DIY.
et pour les fans de Chevaliers, trois ouvrages très différents sur ce même thème !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mon petit kit de broderie – Ma licorne aux Editions Usborne : Ce kit créatif, qui contient un livre d’instructions illustrées étape par étape et tout le matériel nécessaire pour broder une jolie licorne, séduira les débutants et les passionnés des travaux d’aiguille de tout âge.

Si vous me suivez un peu sur les RS, vous devez savoir que j’adore la broderie même sir je l’ai délaissée un peu pour me lancer dans le crochet ! J’ai commencé à broder petite avec ma maman et ma grand mère  ! Je pense que j’aurai adoré recevoir ce genre de coffrets ! Ce qui me plaît aussi c’est que les mamans un peu moins manuelles pourront sans hésitation le proposer à leurs enfants car le livret est vraiment bien fait et le projet est très joli mais assez facile ! ET puis grâce au tambour de brodeuse aux douces teintes, sitôt fini l’ouvrage peut être exposé ! Une chouette activité pour finir ces vacances de Toussaint


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Adèle, licorne malgré elle de Ludivine Irolla et Marie De Monti aux Editions Poulpe Fictions : Adèle est un cheval presque comme les autres : elle est née avec une corne sur la tête, mais dans la ferme où elle habite, aux côtés de Toto la tortue à deux pattes et du chien aveugle, personne ne fait attention à cette particularité. Tous ces animaux issus de refuges ont été recueillis par Norbert, fermier au grand cœur, qui vit seul avec sa fille, Julie. La vie souriait déjà particulièrement aux Bontemps, quand Norbert gagne le plus gros prix à la loterie. Leur réussite finit par attirer les convoitises, on cherche à quoi elle pourrait tenir. C’est un enfant qui découvre le pot aux roses : Norbert abrite (sans le savoir) une licorne, évidemment responsable de leur bonheur ! La licorne nie : elle est un cheval normal et est en plus anti-magie !

Cette maison d’éditions ne cesse de me surprendre par son catalogue à la fois original et tellement savoureux ! Ce chouette roman sorti début octobre est bourré d’humour, frais, moderne ,mais aussi touchant avec des personnages bien d’aujourd’hui,  nos jeunes à partir de 9 ans s’y retrouveront à coup sûr !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Les chevaliers d’Agnès Besson aux Editions Larousse : Un ouvrage de 96 pages qui décrit toute la vie des chevaliers en 5 parties : devenir un chevalier, une vie de chevalier, vivre au château, le château attaqué, des chevaliers remarquables.

Certes cette encyclopédie se destine aux petits mais elle est pourtant très complète richement illustrée et regorgeant d’explications sur le monde de la chevalerie; elle se décline sur presque une centaine de pages ! Un sommaire permet de se repérer et de retrouver les informations recherchées ! ET puis au fur et à mesure  de la lecture se cachent des petits jeux ( cherche et trouve, activité de dessin ou encore analyse de situation pour voir si les chevaliers respectant le code d’honneur ! Une chouette collection !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Lubin pourfendeur de dragons (ou presque) de Laurent Souillé et Eléonore Thuillier aux Editions Kaléidoscope : C’est l’histoire classique du chevalier qui veut conquérir le coeur de la princesse en lui offrant la tête d’un dragon. Sauf que Lubin n’est pas un chevalier ordinaire… Quant au dragon, prénommé Norbert, eh bien, il est carrément extraordinaire !

La présentation de cet ouvrage sur le site de l’éditeur m’avait tapé dans l’œil, et bien ça n’a pas manqué c’est un gros coup de cœur  ! Il y a là un soupçon d’aventures, mais surtout beaucoup de maladresses et de tendresse qui sauront faire rire et sourire petits et grands ! Le message délivré m’a beaucoup plu, soyons nous-mêmes et non ce que nous pensons que les autres attendent de nous, c’est la clé du bonheur !

Et puis vous connaissez ma sensibilité pour les livres traitant du handicap et de la maladie, alors la maîtresse de l’hôpital que je suis a été très touchée de voir cet album dédié aux enfants atteints du syndrome de Williams, une maladie génétique orpheline.



♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Héros, Princes et Chevaliers – Et de quelques hauts faits d’armes extraordinaires et légendaires de Joseph Vernot aux Editions Marmaille et Cie : Un ouvrage précieux qui réunit les histoires de 12 héros de la littérature et de la mythologie. Qu’ils soient sous une armure de fer ou un pourpoint, un casque d’invisibilité ou un simple heaume, les chevaliers partagent toutefois la même vertu, nichée en leur cœur : celle de la noblesse et de la bravoure. De Persée à Beowulf en passant par Arthur et ses Chevaliers de la Table Ronde, leurs quêtes leur font souvent suivre les traces de dragons et autres créatures funestes. Mais bien souvent, c’est en eux que se dissimule le véritable ennemi. Et nous, lecteurs en proie à nos propres luttes intérieures, de nous voir reflétés dans leurs cottes de mailles et leurs boucliers étincelants…

Ne trouvez-vous pas qu’il est parfait pour ce soir d’Halloween ! Cette collection proposée pour les lecteurs à partir de 9 ans s’appelle d’ailleurs « Sortilège ». C’est un livre un brin classique mais qui lui donne un côté précieux, comme les recueils de contes qui me sont chers. Les illustrations tout en silhouettes sont de véritables œuvres d’art et le contenu est absolument fascinant ! Des légendes incroyables et fabuleuses qui marqueront à coup sûr le jeune lecteur ! Un bel ouvrage à retenir pour ceux qui aiment offrir « des beaux livres » à Noël !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures !

Merci aux Editions Usborne, Poulpe Fictions,
Kaléidoscope, Larousse et Marmaille &Cie

Participation #107 ( avec Lubin)
au Challenge Je lis aussi des albums

10 idées lectures pour les petits

29 Oct

Je vous propose pour débuter cette seconde semaine

des vacances de Toussaint 

une sélection de 10 ouvrages à proposer aux plus petits !

 
♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Attrape-moi, petit ours ! de Marion Billet aux Editions Nathan : Sur la banquise, Petit ours blanc a très envie de jouer. « D’accord ! se réjouit petit poisson, attrape-moi si tu peux ! » Une histoire à raconter en déplaçant le poisson et le petit ours blanc de page en page et à encastrer. La prise de ces deux pièces-puzzles en bois se fait grâce à un bouton pour faciliter la préhension et développer la motricité fine de bébé. On retrouve avec plaisir les graphismes ronds et doux de Marion Billet !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Regarde dans la forêt de Emiri Hayashi aux Editions Nathan : Un renard traverse les bois et rencontre d’autres animaux qui préparent la venue de l’hiver. Une histoire tendre pour découvrir les habitants de la forêt et les couleurs de l’automne. Complètement de saison on fond pour ses jolies teintes auxquels se mêlent quelques effets de brillance ! Sublime !  Il donnera envie à petits et grands de partir en promenade en forêt !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mon imagier-jeu des véhicules (Collection Kididoc) de Nathalie Choux aux Editions Nathan : Sur chacune des 6 doubles page thématiques de ce bel imagier, on tourne la roue pour s’amuser à trouver un véhicule : le scooter (en ville), la fourgonnette (sur la route), le camion-benne (sur le chantier), le sous-marin (dans l’eau); la fusée (dans le ciel), ou encore le vélo (en vacances).
Il fascinera les fans de véhicule et puis voici un imagier qui incite à grandir en se tournant vers un autre style celui du Cherche et Trouve !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mes premières chansons, comptines et musiques d’animaux (avec CD) d’Emilie COLLET illustré par Lucile AHRWEILLER, Séverine CORDIER et Olivia COSNEAU aux Editions Gründ : Cet ouvrage, accompagné d’un CD (et un QR code), propose une sélection de 24 chansons, comptines et musiques classiques ayant pour thème les animaux.
On y retrouve les grands classiques comme  » La Souris verte  » ou  » Le loup, le renard et la belette  » mais aussi  » Les crocodiles « ,  » Les petits poissons « . Côté comptines, on découvre quatre  » Chantefables  » de Robert Desnos. Les animaux dans la musique classique sont représentés par  » Le Carnaval des animaux  » de Camille Saint-Saëns, mais aussi  » La truite  » de Schubert ou  » Le vol du bourdon  » de Rimski-Korsakov.

Un chouette moment musical à vivre en famille autour de cet ouvrage très complet puisqu’il mêle comptines, chansons et grands thèmes de musique classique !  Le QR code est hyper pratique quand on n’a pas de lecteur cd sur la main, les onglets sont faciles à manipuler pour les petites mains et les illustrations tellement chaleureuses !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mes premiers chants d’oiseaux illustré par Olivia COSNEAU aux Editions Gründ : Élaboré en partenariat avec La Ligue de protection des oiseaux, cet ouvrage propose d’écouter, grâce aux puces sonores, le chant du goéland argenté, du coucou gris, de la chouette hulotte, de la tourterelle turque, du rouge-gorge et de la mésange bleue.
Un ouvrage qui invite à porter une oreille attentive sur la nature, il a un côté très apaisant et nous rappelle à quel point la faune est diverse et fabuleuse !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Mes premières chansons des Antilles de Sophie ROHRBACH aux Editions Gründ : Avec ses puces sonores musicales, ce recueil est unique. Sur chaque page, l’enfant recherche dans l’illustration le petit bouton qui déclenchera la musique. Ce sont des grands classiques de la chanson antillaise qu’on découvre au fil des pages :  » Papiyon vole  » ;  » Ba mwen en ti bo  » ;  » Adieu foulards, adieu madras  » ;  » Comment fait-on le chocolat  » ;  » Dodo ti pitit maman  » ;  » Abi abi abi « .

Avec les premiers frimas, quel bonheur de se réchauffer en chantant et dansant sur les sons ensoleillés et joyeux des Antilles et de se plonger dans l’atmosphère colorée qui ressort de ce bel ouvrage !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Charlie & Pépino de Fernando Krahn aux Editions La Joie de Lire : Charlie, le petit garçon, et son chien, Pépino, passent une belle soirée au cirque à trembler devant les lions et à sourire aux facéties des clowns. Ils sont très admiratifs, ça semble si simple ! De retour à la maison, ils décident de devenir eux aussi des acrobates-équilibristes. Pour cela il faut beaucoup s’entraîner. Jongler est plus difficile qu’il n’y paraît… Mais un jour Pépino disparaît. Où a bien pu aller ce diable de chien ?

Un côté un peu vintage pour ce bel album plein d’humour et de tendresse qui nous raconte une belle histoire entre un petit garçon et son animal !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le livre des premières fois de Soledad Bravi et Hervé Eparvier aux Editions L’école des loisirs ( collection Loulou et Cie) : Premier bisou, premier bobo, et premier sourire ? Eh oui… La première dent, le premier doudou, évidemment le premier mot, et puis la première nuit…Ou bien le premier jouet ! TOUS les premiers dans cet imagier.

Un inventaire à la mode Soledad, dense (76 pages) tendre mais aussi plein de malice et d’humour à travers ses illustrations ! On enrichit le lexique des petits mais on vit là aussi une petite séance de nostalgie en famille en se rappelant ces merveilleux moments que sont les premières fois du tout-petit !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Le Petit Chaperon Quoi ? de Raphaël Fejto aux Editions L’école des Loisirs ( collection Loulou et Cie) : Connaît-on bien l’histoire du Petit Chaperon… Bleu ? Vert ? Rouge ? C est quoi un « chaperon » ? Une robe ? Un pyjama ? De qui doit se méfier le Petit Chaperon dans la forêt ? D’un crocodile ? D’un serpent ? D’un loup ? Des devinettes et des jeux pour raconter la véritable histoire du Petit Chaperon… Rouge.

Un livre plein d’humour qui teste la compréhension et la mémoire des petits en leur proposant des choix multiples ! Et puis pourquoi pas s’amuser à faire d’autres choix pour mieux détourner ce conte !


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Et pour finir une idée qui compte double, deux titres de la collection Lina de Barroux chez Père Castor Flammarion. Cette nouvelle petite héroïne,qui ne manque ni de caractères ni d’idées, est dotée d’une imagination aussi débordante que malicieuse . Cette collection a  volontairement choisi une enfant comme héroïne, car il est vrai pour les petits, les héros sont souvent des animaux ( Tchoupi, TroTro, Petit Ours Brun, Timoto, Petit Lapin blanc…) Les illustrations sont assez simples, mais comiques, tout comme le texte ! L’enfant s’amuse de la vision de Lina sur des situations qui font partie de son quotidien, le parent lecteur prend aussi beaucoup de plaisir grâce à l’humour qui se dégage de ces ouvrages. Les titres que je vous présente sont déjà les tomes 3 et 4 de la collection.


Lina – Miam, J’ai Faim : Lina a faim. Une faim d’ogre. Mais elle s’amuse tellement avec ses petits pois qu’elle en oublierait presque… de les manger.

Lina – Championne de la Salle de Bain ! : C’est l’heure de se laver ! Dans la baignoire, Lina imagine qu’elle est une athlète : elle s’élance, plonge, nage et remporte la médaille d’or. Oups ! Qui a transformé la salle de bains en piscine ?


♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures !

Merci aux Editions Nathan, Gründ, La Joie de Lire,
Père castor-Flammarion et L’école des Loisirs

Participations #100-101-102-103-104-105-106
au Challenge Je lis aussi des albums
logo challenge albums 2018

Hibou Je-sais-tout ! ( Documentaires à partir de 4 ans)

27 Oct

Je vous présente aujourd’hui

une série de documentaires pour les plus jeunes,

qui m’a complètement séduite !

Elle est écrite par Sue Nicholson et illustré par Lalalimola aux Editions Le Pommier

 

 

A partir de 4 ans, l’enfant s’ouvre sur le monde et a soif de découvertes, et chaque réponse entraîne une nouvelle question ! La tribu des Hiboux je-sais-tout propose les réponses simples à ces inépuisables questions. Des réponses courtes, adaptées à la tranche d’âge, faciles à comprendre et ponctuées de devinettes. Un excellent point de départ pour encourager la discussion et la découverte du monde.

Chaque ouvrage fait 48 pages, il y a de ce fait beaucoup de questions traitées dans chaque ouvrage,  le contenu est très riche mais les réponses abordées sont à la fois très pointues scientifiquement mais complétement adaptées au niveau des enfants ( de 4 à 8 ans je dirai) ; le tout est illustré avec beaucoup d’humour et de dynamisme dans une ambiance colorée et pleine de pep’s !

Petit bonus en fin d’ouvrage, Hibou Je-sais-tout incite l’enfant à poursuivre ses découverts via de petites activités ( parfait pour ces vacances de Toussaint, non ?) bricolages de créatures en cartons, observation des températures, jeux d’imitation, planification d’une sortie au zoo ou d’une observation des étoiles…

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊


Où vont les étoiles le matin ? : Peut-on se tenir debout sur un nuage ? La Terre a-t-elle un toit ? Les montagnes grandissent-elles ? Peut-on toucher un arc en ciel ? Pourquoi les éclairs zigzaguent-ils ? 

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊


Les serpents font-ils caca ? : Pourquoi les abeilles bourdonnent-elles ? Comment sait-on où est la tête d’un vers de terre ? Pourquoi les coccinelles ont-elles des points ? Quel animal sent le plus mauvais ? 

◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊

Pour vous procurer ces ouvrages un clic sur les titres ou les couvertures

Merci aux Editions Le Pommier

%d blogueurs aiment cette page :