Pourquoi il faut toujours dire bonjour ? (Documentaire Jeunesse Larousse)

13 Nov

Nos petits ont parfois des difficultés

avec ce qui relève de la politesse et des codes sociaux,

ils raisonnent avec naïveté

et ne comprennent pas toujours

pourquoi certains de leurs comportements

peuvent être qualifiés d’impolis

par les grandes personnes !

Voici un ouvrage pour répondre à leurs questions :

Explique moi pourquoi il faut toujours dire bonjour :

et plein de questions sur la politesse

de Agnès Besson et Axelle Vanhoof 

Editions Larousse

A l’âge des « pourquois »,  11  vraies questions d’enfants, très simples, formulées « à la manière des petits », sur de belles illustrations qui mettent en scène la question. Sous les  rabats, les réponses illustrées. En page de droite, de  nouvelles informations  complètent la question, pour en savoir encore plus sur la thématique. Une grande  image légendée, en fin d’ouvrage, rassemble tout ce que les enfants ont appris sur  la politesse.
– Pourquoi je peux pas dire caca boudin ?
– Pourquoi c’est malpoli de dire que c’est pas bon ?
– Pourquoi il faut toujours dire bonjour tout le temps ?
– Pourquoi je me fais gronder quand je mets mes doigts dans mon nez ?
– Pourquoi je dois dire merci même quand j’aime pas mon cadeau ?…

Un ouvrage pratique pour les petits curieux qui répond à un questionnement que tous les petits enfants se posent forcément à un moment; les couleurs vives et les flaps rendent la lecture ludique et les personnages représentés qui leur ressemblent à eux, leurs copains, leur famille;  leur permettent de s’identifier ! Les réponses apportées sont claires et permettent aux enfants de s’approprier les règles de la politesse ! A utiliser à la maison comme en classe lorsque l’on travaille le « Vivre ensemble ».

 

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Larousse
 

 

Opération Shark ( Nathan)

12 Nov

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle série de romans pour les 8/12 ans. Il s’agit de romans d’espionnage écrits par Christelle Chatel et illustrés par Vincent Roché aux Editions Nathan.  On y fait la connaissance d’adolescents agents spéciaux (les agents Gulliver) qui nous embarquent dans des aventures aux 4 coins de l’univers (la Californie et le Portugal pour ces 2 premiers tomes) mêlant action, suspens et humour ! Les romans font un peu plus de 100 pages et sont illustrés, c’est donc un lecture facile d’accès ! A découvrir sans plus tarder !

Opération Shark – Amos – Tome 1 – : Amos, 12 ans, se réveille sur un banc parisien. Totalement amnésique. Une jeune fille du même âge, Julia, lui apprend qu’il fait partie d’une agence un peu particulière : l’agence Gulliver a pour mission de contrer les plans machiavéliques de SHARK, une organisation qui s’attaque aux enfants pour un jour dominer le monde… Et si l’amnésie d’Amos était liée à une découverte qu’il aurait faite sur Shark, et plus précisément sur un jeu vidéo que leur ennemi juré aurait financé ? Les agents Gulliver s’envolent vers la Californie pour enquêter au sein du Video Games Institut… Opération Shark – Julia – Tome 2 – : Depuis que les agents Gulliver ont réussi à contrer les plans de l’organisation Shark qui avait conçu un jeu vidéo pour décérébrer les adolescents du monde entier, le danger semble écarté. Même si Amos n’a toujours pas recouvré la mémoire et que son ordinateur a été piraté. Le calme est cependant de courte durée : une nouvelle menace plane sur le bon déroulement des Kids Olympiques – des jeux olympiques destinés aux adolescents. Parmi les participants, l’équipe du Babistan les préoccupe : qui sont donc les joueurs de ce pays qui ne figure sur aucune carte ? Julia, Amos, Diego et Kenzo repartent en mission pour s’assurer que les jeunes sportifs ne courent aucun danger…

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou couvertures !

Merci aux Editions Nathan 

Oups y’a deux loups ! & Le yoga du loup (Marmaille et Cie)

11 Nov

Avec grand bonheur nous avons retrouvé un nouvel opus (le 4ème) du loup

de Fabien Ockto Lambert chez Marmaille et Cie

et petit bonus en parallèle sort un album hors collection

où notre loup nous propose de l’accompagner pour une séance de yoga !


Oups ! Y’a deux loups !

Suite au succès des trois premiers tomes, la série Oups y’a un loup revient mais cette fois, ils sont DEUX ! Le loup préféré des enfants a un frère qui est la terreur de la forêt et des rêves de grandeur. Mais comment exister auprès d’un aîné aussi encombrant ? Après le premier tome, Titus signe le texte du quatrième album de la série à succès en apportant son humour et son imagination.

Une nouvelle fois l’humour est le rendez-vous, nous avons adoré la construction de l’album qui place les 2 loups dans la même situation sur chaque double page ((le grand méchant loup à gauche et le petit loup à droite). Et puis la morale de cette histoire est absolument délicieuse en nous montrant que le sentiment de supériorité est nuisible à l’amitié, à l’inverse de la modestie et de la gentillesse !

On confirme une fois encore mon loulou et moi notre gros coup de cœur pour les illustrations de Fabien Ockto Lambert, pétillantes, drôles, colorées !

Vous pouvez retrouver sur le blog, nos chroniques des autres tomes via le moteur de recherche.

 


Le Yoga du loup 

Le loup le plus déjanté débarque en grand format et apprend le yoga ! Un album grand format drolatique avec Juliette comme  » coach  » de son ami le loup qui entreprend de lui apprendre plein de postures page après page. Des flaps à soulever permettent aux enfants de jouer avec les personnages dans une leçon pleine d’humour ! Voici 16 postures de yoga à apprendre pour les enfants en compagnie du loup le plus déjanté de l’histoire et de Juliette son  » coach  » ! En page de droite, Juliette montre la posture, en page de gauche, le loup tout ratatiné essaie de reproduire les gestes de la petite fille et cela donne un résultat… pas toujours des plus élégants ! Il faut dire que le loup a du mal à se décontracter et à être aussi souple que la jeune fille. Au rythme des flaps qui s’ouvrent sur chaque page, le lecteur découvre la préparation de la posture puis la posture réalisée pour les réaliser lui-même. Et le résultat est pour le moins drôle ! En tout cas pas du tout à la hauteur des espérances du loup tandis que Juliette est pleine de patience. Mais loup saura trouver sa position préférée qui lui amènera paix et sérénité…

Un très bel album plein d’humour et qui est pourtant très sérieux puisqu’il propose de vraies postures de yoga ! Bien évidemment son succès repose aussi sur les flaps à soulever que les enfants adorent ! Un livre qui est aussi déculpabilisant pour les mamans rouillées qui réussissent moins bien que leur petit garçon les postures de yoga ! 🙂 ( pour cette dernière phrase, toute ressemblance avec l’auteure de ce blog n’est pas si fortuite ! )

 

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur le titre ou  la couverture !

Merci aux Editions Marmaille et Cie

  

Imagine que tu as des super-pouvoirs (Père Castor Flammarion)

10 Nov

En cette période compliquée, bon nombre d’entre nous trouvent

dans le yoga ou la médiation un moyen

de se ressourcer et de se re-sécuriser,

de transformer les émotions en énergie postive !

Des technique transposables aux enfants

et voici justement un très chouette support à leur proposer .

Imagine que tu as des super-pouvoirs :

7 histoires pour te détendre (Livre-CD)

de Lise Bilien et Stéphanie Desbenoit

Editions Père Castor Flammarion

Imagine que tu as une baguette magique, des lunettes à émotions ou le pouvoir d’être invisible…

À travers la découverte de sept objets magiques, ce livre invite les enfants à s’apaiser et se relaxer. Des histoires à lire, à regarder et à écouter, qui sont comme un petit film à se faire dans la tête, pour permettre aux enfants d’enchanter le monde afin de grandir en toute confiance.

S’imaginer en costume de super-héros donne aussi des super-pouvoirs dans la vraie vie !

L’ouvrage a été conçu par une professeur de yoga qui propose 7 histoires ( à décliner par exemple sur les 7 jours de la semaine), on peut découvrir les histoires dans l’album ou sur le CD (ou le lien en ligne) où elles sont racontées sur un fond musical très apaisant et propice à la relaxation. C’est vraiment un support prêt à l’emploi pour accompagner votre enfant dans une méditation positive et renforçant la confiance en lui de l’enfant. Les illustrations sont aussi d’une douceur incroyable et contribuent à la relaxation.


 Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Père Castor Flammarion
 

 

Les petites filles cruelles (Editions Talents Hauts)

9 Nov

Le papa de Mortelle Adèle nous comble en cet automne,

outre la sortie de Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres ,

il nous propose un album savoureux et cruellement drôle

chez les Editions Talents Hauts


Les petites filles cruelles

de Mr Tan et Caroline Hüe

Editions Talents Hauts

Qui a dit que les petites filles étaient toutes angéliques ? Bouclettes et joues roses ne sont pas toujours gages de douceur et d’obéissance … Petits frères malmenés, poissons rouges défigurés ou poupées torturées : derrière les sourires d’Ursula, Zazie, Philomène et leurs amies se cachent une cruauté savoureuse et réjouissante, servie par les rimes caustiques de Mr Tan, et l’humour décalé de Caroline Hüe.

Quinze portraits de petites filles aussi mignonnes en apparence que cruelles et imparfaites ! Des portraits tous différents et originaux par la perfidie de ces petites héroïnes ! Parce qu’avouons le petits et grands ça fait parfois du bien de rire de la cruauté pour mieux se libérer de nos propres ressentis mêlés à des sentiments négatifs comme la jalousie, le rejet ou l’envie de vengeance !

 

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Talents Hauts

La petite lectrice (Editions Gautier Languereau)

8 Nov

Aujourd’hui je partage avec vous un joli coup de cœur

pour un album dont le titre m’a de suite conquise !

La petite lectrice

de Elodie Chambaud et Tristan Gion

Editions Gautier Languereau

Pas besoin de preux chevalier dans la vie d’une princesse si celle-ci a toute une bibliothèque à dévorer  ! Et quoi de mieux que les livres pour apprendre à vaincre un dragon ou préparer un antipoison. Alors, quand un monstre à six yeux envahit le royaume qui a le courage de l’affronter  ? La petite lectrice bien sûr.

Un très bel album qui vient de sortir et dont les illustrations sont aux couleurs d’un automne chatoyant ! L’histoire est riche en rebondissements et forcément j’aime le message délivré qui nous montre le pouvoir infini des LIVRES ! Et puis la volonté de le petite héroïne de rendre les livres les plus accessibles possibles a fini de me convaincre, ce livre mérite la mention pépite 2020 sur le blog ! Belle lecture à vous !

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Gautier Languereau 

Coco le virus- Le coronavirus expliqué aux enfants (BD Larousse)

4 Nov

Comme beaucoup de familles, quand le premier confinement est arrivé, il a fallu expliqué ce virus, l’école à la maison, pourquoi nous nous ne pouvions plus sortir et voir nos proches. J’ai alors découvert Coco le virus sur le web et je l’ai beaucoup partagé avec la maîtresse de mon fils, mes collègues enseignantes, mes collègues du CHU et les familles de mes petits élèves. Mon fils a particulièrement adhéré au support et surtout il lui a permis de mieux comprendre et appréhender cette période difficile. J’ai donc été ravie de voir que les Editions Larousse avaient fait le choix de publier un livre recueil de toutes ces planches de BD.

 

Coco le virus BD 

de Paul et Marguerite de Livron

Editions Larousse

Présentation de l’éditeurRepris du site cocovirus.net, la BD du confinement regroupe une trentaine de thèmes qui suivent l’évolution de la crise et qui répondent aux questions qu’ont soulevées les enfants de maternelle et de primaire. – la sélection des thèmes comprend un mixte de pages contextuelles et sociétales (l’école à la maison, le repas, l’anniversaire, le télétravail des parents…) et de pages scientifiques (les virus, les vaccins,…). C’est ce mélange des thématiques qui fait la richesse de l’ouvrage et qui a apporté la notoriété immédiate des auteurs sur leur site. – chaque thème est systématiquement traité en une double page et se déroule de façon très visuelle : le rapport texte/image rend l’histoire limpide et immédiate pour les enfants. – les images sont réalisées sur fond blanc avec utilisation minimaliste de la couleur. – le ton est factuel, juste, et non dénué d’humour ! Exemples de thèmes évoqués au quotidien : Le confinement – les super-héros – l’écocole – les masques – les virus – la solidarité – le sport – la créativité- le pangolin – le deuil…

Un indispensable pour cette année 2020 que je vous conseille pour vos enfants de maternelle et primaire. L’auteure qui a coécrit ce titre avec son frère est psychomotricienne de formation et a travaillé auprès d’enfants porteurs de handicap, nul doute qu’elle a trouvé de son expérience les ressources pour adapter son discours aux enfants tout en apportant un maximum d’informations. Le ton est rassurant mas pour autant très réaliste, on ne trompe pas les enfants et c’est ce qui m’a séduit ! Mon fils a parfois eu des difficultés à déchiffrer seul les premières planches publiées en mars du fait d’une écriture manuscrite des textes, dans le recueil Larousse on est passé à une typographie informatique ce qui facilite la lecture ! 

S’il a pour le moment une vertu documentaire en expliquant les choses à nos enfants, je me dis aussi que je suis heureuse d’avoir ce livre dans la bibliothèque de mon fils pour les années à venir en témoignage historique de cette drôle de période que nous n’oublierons pas.

Pour vous procurer cet ouvrage

un clic sur le titre ou la couverture !

Merci aux Editions Larousse
 

 

Mes lectures d’Octobre 2020

1 Nov

Comme chaque mois,

je vous présente aujourd’hui

mes dernières lectures !

Bilan de ce mois d’ octobre 2020

16 ouvrages : 5 romans, 5 BD ou romans graphiques , 2 magazines et 4 livres pratiques !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La Part des Anges (*) de Bruno Combes aux Editions Michel Lafon : Lisa a perdu le goût de vivre depuis la mort accidentelle de son fils. Avec son mari et sa fille, elle quitte Paris pour s’installer dans une ferme isolée au fin fond du Périgord, La Part des Anges, dans l’espoir de se reconstruire. En vain…
Jusqu’au jour où Lisa découvre, niché dans le grenier de la vieille bâtisse, le journal d’Alice qui a vécu à La Part des Anges quatre-vingts ans auparavant. Page après page, Alice y raconte toutes les épreuves que la Seconde Guerre mondiale lui a fait traverser, de son mari déporté en Allemagne aux pires souffrances qu’elle a dû endurer pour assurer la sauvegarde de sa famille. Deux âmes égarées vont ainsi se rencontrer à l’abri des murs de ce lieu mystérieux. Devant le courage d’Alice, Lisa trouvera-t-elle la force de se reconstruire ?
DEUX EPOQUES- DEUX FEMMES – UNE LEÇON DE VIE ET D’ESPOIR…

Je suis très fan des romans de Bruno Combes, et tous ses écrits m’ont profondément émue, mais peut-être celui-ci un peu plus encore. Une belle histoire de reconstruction à l’épreuve du deuil, un beau témoignage d’espoir.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La vie n’est pas un téléfilm de Noël de Lydy Williams (autoédition) : Au cœur du Londres des affaires, Margot, photographe culinaire Française, a réussi à créer en quelques années une entreprise florissante. Business woman accomplie, elle fait désormais partie des gens qui ont réussi. Avec son associé et futur mari Stephen, Margot file également le parfait amour. Mais le rythme qu’elle s’impose pour maintenir tous ses objectifs l’entraine un matin à pousser la porte du Tea-Tattoo. Dans cet étrange salon de thé, elle va devoir ouvrir les yeux sur sa vie. Sa rencontre avec Alice et Jack va la mener loin du confort de son loft Londonien. Dans le petit village de Riverdove, simplicité et magie de Noël vont provoquer une véritable tempête de neige sur le chemin de Margot. Car même si la vie n’est pas un téléfilm de Noël, elle peut parfois devenir plus douce au détour d’un cottage anglais. Inclut des recettes gourmandes pour un Noël 100% authentique ! A travers une douce romance de Noël, Lydy Williams explore les méandres du burn-out, des relations toxiques et du besoin de se retrouver lorsque l’on s’oublie sur le chemin de la vie.

Mon premier roman de Noël de la saison 2020, en cette période morose, il m’a apporté tout ce que j’attendais de lui, une intrigue originale, de la romance saisonnière qui sent bon le thé épicé, et des personnages qui ne manquent pas de caractère. Une fois de plus la plume de Lydy ne m’a pas déçue ! A mettre de toute urgence dans votre PAL !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Fa(m)ille (*) d’Audrey Dana aux Editions J’ai Lu : Adorée par son père qu’elle rêve d’épouser mais ne voit jamais, élevée par Mary, sa mère excentrique et ultra-laxiste, la narratrice mène une vie fantasque à « Maryland » ― une grande maison délabrée en plein coeur de la Beauce que le père a laissée à sa famille pour mieux se consacrer au jeu et aux femmes. Mais ce « coin de paradis » se transforme rapidement en gigantesque capharnaüm : Mary y accueille des marginaux et des enfants de la DDASS pour arrondir ses fins de mois, tandis que ses quatre enfants, livrés à eux-mêmes, déploient des efforts de courage, de malice et d’amour pour trouver leur place dans cet extravagant tableau…

Une histoire captivante pour une famille atypique et tellement désarçonnante qui explique le jeu de mots du titre ! On finit la lecture très ému en pensant aux blessures et aux conséquences d’une telle enfance hors-norme.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Chère Mamie au pays du confinement de Virginie Grimaldi aux Editions Le livre de Poche :

Chère mamie,
J’espère que tu vas bien et que papy aussi.
Pendant 55 jours, pour se protéger du Covid-19, nous avons dû rester confinés chez nous. J’avais besoin de conjurer l’angoisse, alors chaque jour je t’ai écrit. La vie se chargeait de me fournir l’inspiration, et je ne manquais pas de grossir le trait, pour te distraire, pour me distraire. Aujourd’hui, je vais partager ces lettres avec tout le monde. C’est très émouvant de penser que l’on a tous vécu la même chose au même moment. Il faut que je te prévienne : tous les bénéfices seront reversés à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, qui soutient ceux qui ont porté le pays à bout de bras pendant deux mois. C’est un moyen
de se sentir un peu utile, après s’être trouvé bien impuissant.
Gros bisous à toi et à papy,
Ginie

Vous savez à quel point j’aime profondément Virginie et sa plume. Quel bonheur de voir ce recueil publié, même si j’en connaissais le contenu, puisque les publications de ces chroniques ont accompagné des moments particulièrement difficiles du premier confinement quand j’étais au plus mal, terriblement affaiblie par ce covid. Vous allez rire, vous allez être émus et en plus le livre sert une belle cause, il est donc OBLIGATOIRE 😉 de l’acheter !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La mère parfaite est une connasse ! (*) de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard aux Editions J’ai Lu : Après La femme parfaite est une connasse ! , voici la version tant attendue consacrée aux mamans et aux futures mamans, car quoi de plus important que de les déculpabiliser ? ! Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard nous livrent de grandes théories comme  » Les mensonges de mamans « ,  » Mon fils est mieux que ton fils  » ou  » Au secours, ma fille a éternué deux fois « , mais aussi des questionnements universels tels que  » Comment savoir qu’on n’aime pas ses enfants ? « ,  » Pourquoi pas accoucher sur un cheval ?  » ou encore  » Tu veux voir une photo de son caca ?  » (il fallait bien que quelqu’un en parle un jour). Ce livre est LE guide de survie de la maternité . Il convient aussi à toutes celles et tous ceux qui côtoient des mamans, afin de mieux les comprendre.

J’ai eu la chance de pouvoir faire gagner ce titre à 5 lectrices du blog sur instagram, j’espère qu’elles riront autant que moi en le découvrant ! Auto-dérision nécessaire si vous êtes maman ! Une bouffée de bonne humeur er d’humour à déguster sans modération !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


À volonté: Tu t’es vue quand tu manges ? de Mathou et Melle Caroline aux Editions Delcourt : « Avortez. », « Il va falloir faire un autre sport, votre fille n’est pas assez gracieuse pour la danse. », « On ne va pas avoir votre taille en rayon. », « T’as de la chance d’être grosse, au moins t’existes. »… Les journées de Mathou et Mademoiselle Caroline sont remplies de ces petites phrases, parfois anodines mais toujours assassines à propos de leur poids. Si l’une essaie désormais de s’accepter, l’autre fera toujours en sorte d’essayer de mincir mais ensemble, les deux autrices nous livrent leurs expériences et nous font prendre conscience que la grossophobie est un mal sociétal.

Une BD essentielle sur le thème de la grossophobie. Qu’on lutte contre l’obésité ou contre quelques rondeurs, on se retrouve énormément dans cet ouvrage aussi sensible et émouvant, que drôle et sans concession ! Merci mesdemoiselles pour cette BD indispensable pour remettre quelques pendules à l’heure ♥

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Le Printemps Suivant – Tome 1 – Vent Lointain de Margaux Motin aux Editions Casterman : Après une vie de mère célibataire un peu chaotique mais libre et indépendante, Margaux replonge à pieds joints dans la vie de couple. Mais cela ne se passe pas sans heurts et des perturbations se profilent à l’horizon. Et si c’était l’occasion de chercher à comprendre ce qui provoque ces nuages qui viennent de si loin ? Sept ans après La Tectonique des plaques, Margaux Motin reprend avec humour et émotion le fil du récit de son parcours de femme moderne toujours en quête d’épanouissement personnel et de connaissance de soi.

Je l’attendais avec impatience, le nouvel album de Margaux Motin ! L’humour est omni-présent mais j’ai surtout fini très touchée de voire l’auteure se livrer ainsi et nous montrer dans ce premier tome les fameuses contradictions féminines, les obsessions, les doutes… Vivement la suite !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Avez-vous lu les classiques de la litterature ? Tome 3 (*) de Soledad Bravi aux Editions Rue de Sèvres  : L’idée d’affronter Cent ans de solitude vous effraie au point de vous réfugier dans Crime et châtiment ou d’envisager de plonger à Vingt mille lieues sous les mers en compagnie de Martin Eden ? Voici la réponse à tous vos désarrois ! Grâce aux talentueuses Pascale Frey et Soledad Bravi, ce nouveau recueil au ton pétillant va vous permettre d’aborder sur un rythme tonique plus de vingt classiques de la littérature.

Je vous avais déjà présenté les tomes précédents ! Je confirme mon coup de coeur avec ce tome 3, une BD géniale pour découvrir de petites synthèses en BD qui ne manquent pas d’humour de grandes œuvres littéraires de notre patrimoine ! Une façon de les redécouvrir ou d’élargir un peu sa culture voir de donner envie de se lancer dans les lectures intégrales de œuvres originales.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


La Venin, Tome 3 : Entrailles (*) de Laurent Astier aux Editions Rue de Sèvres : Ohio, octobre 1900. Emily, toujours traquée par les deux Pinkerton, continue son chemin de vengeance. Accompagnée de la petite Claire et de Susan, une esclave affranchie qu’elle a sauvée des griffes du Klan, elle arrive à Oil Town, une ville-chantier où l’on fore la terre à la recherche du précieux or noir. Mais après deux meurtres qui ont défrayé la chronique, les choses risquent bien de se compliquer pour elle… Et la rage qui secoue ses entrailles ne va-t-elle pas lui faire perdre pied ?

Une série addictive, je suis de plus en plus fan de tome en tome (et mon mari aussi). Je sors de ma zone de confort avec cette lecture qui me déstabilise, me coupe le souffle par son scénario sans répit, mais j’en redemande encore ! Un gros coup de coeur !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Les Profs – L’Album des 20 Ans (*) chez Bamboo Edition : En 2000 sortait le premier tome des Profs chez Bamboo. 20 ans et plusieurs millions d’albums vendus plus tard, après deux films au cinéma, on peut sans problème dire que les personnages de Pica et Erroc font partie du patrimoine de la bande dessinée. Pour fêter cet anniversaire, quoi de mieux qu’un album unique rempli de surprises !

Sortie en juin, tout le monde me l’a empruntée ! J’ai enfin pu la découvrir pendant ces vacances ! Une chouette série  comique incontournable du paysage BD français, et qui mérite pleinement son succès succès ! Humour et dérision pour montrer qu’on peut aussi caricaturer les profs !!!

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Débranchez votre mental ! (*) de Jean-Christophe Seznec et Sophie Le Guen aux Editions Leduc : Une approche originale pour arrêter de ressasser et rester maître de son esprit ! Qui n’a pas déjà ressenti le besoin impérieux de débrancher son mental face au flot ininterrompu de pensées qui l ‘assaillent tout au long de la journée ? Ce livre nous donne de précieux conseils pour passer un coup de balai dans notre tête et redonner du sens à notre vie. On découvre la méthode ACT (thérapie de l’acceptation et de l’engagement, illustrée de nombreux témoignages, pour: comprendre les ruminations et les conséquences néfastes qu’elles peuvent procurer (anxiété, troubles du sommeil, procrastination, perfectionnisme, mélancolie, troubles de l’humeur, etc. repérer les « pensées hameçons » qui vont à la pêche de notre attention pour vampiriser notre esprit accueillir nos émotions sans les juger et apprendre à les exprimer s’ancrer dans le moment présent et prendre soin de soi grâce à de nombreux exercices pratiques simples à appliquer au quotidien.

La morosité ambiante m’a fait réactiver mon application de méditation et l’envie de découvrir cet ouvrage qui m’attendait sagement dans ma PAL depuis un petit moment. Un livre ressource facile d’accès, bien argumenté et riche en ressources et témoignages.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


100 idées pour développer l’autonomie des enfants grâce à l’ergothérapie (*) de Juliette Lequinio et Gwendoline Janot aux Editions Tom Pousse : 100 idées destinées aux familles, aux enseignants, et aux professionnels accompagnant les enfants. L’ergothérapie est une profession paramédicale qui a pour mission d’aider les enfants en difficulté à relever les défis qu’ils rencontrent dans leur quotidien. Les ergothérapeutes les accompagnent pour développer leur potentiel, les amener à repenser leurs activités et a optimiser leur environnement. L’efficacité de leurs interventions a été validée par le biais d’études rigoureuses. Les ergothérapeutes partagent une vision concrète des besoins de l’enfant (et de sa famille) pour lui permettre de : jouer et développer sa motricité, ses sens, ses capacités de réflexion ; encourager son autonomie à la maison et dans ses loisirs en multipliant les expériences positives ; apprendre sereinement à l’école et acquérir de nouvelles compétences ; s’ouvrir aux autres et mieux communiquer ; trouver et valoriser son rôle dans la société. Un livre qui vous fournira astuces et outils pratiques pour grandir et s’épanouir dans son quotidien. Son objectif est de faciliter la participation de l’enfant dans ses occupations à la maison, à l’école et dans la société.

C’est une de mes collections préférées pour les ouvrages qui me servent dans ma pratique professionnelle. Une fois encore ce titre contentera autant les professionnels que les parents. Son découpage autour de 100 questions thématiques permet d’y piocher des informations ciblées en fonction de ses propres besoins.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


Croix de bois, croix de fer, être parent c’est pas l’enfer ! (*) de Caroline Sagory chez Intereditions : Dois-je rester cool ou ne rien laisser passer ? Tout lui expliquer ou dire « c’est comme ça et puis c’est tout » ? Le laisser se tromper ou lui montrer la voie ? Être parent est le métier le plus difficile qui soit, et pourtant personne ne nous l’apprend. Nous avons besoin de soutien, de réconfort et de solutions au quotidien. Parents de jeunes enfants, ce livre vous accompagne, sans jugement mais avec bienveillance et bonne humeur, dans l’accomplissement de votre rôle. Il vous aide à trouver les bonnes réponses à vos petites et grandes questions sur la parentalité. Et à (re)prendre confiance en vous.
• Gérer une crise au supermarché
• Lui faire choisir ou non ses habits et ses repas
• Le laisser faire ses devoirs en autonomie
Et bien d’autres situations du quotidien décryptées…

Un guide parental dans la mouvance de l’éducation bienveillante au ton résolument optimiste et encourageant ! J’ai aimé les petits tests de mise en situation et la présentation très moderne et sympathique !

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦


J’aide mon enfant à développer son estime de soi (*) de Petra Krantz Lindgren aux Editions Eyrolles : Aptitude fondamentale à partir de laquelle toutes les autres se développent, l’estime de soi est à placer au centre de tout projet éducatif. Car un enfant qui s’accepte et qui s’aime, un enfant dont l’estime de soi est saine deviendra une personne qui saura écouter ses besoins, mais aussi ceux des autres. Il osera tracer son propre chemin dans la vie, s’indigner contre les injustices, assumer ses erreurs, recevoir la critique de façon constructive. En s’appuyant sur des témoignages et sur des exemples, ce livre donne des outils concrets aux parents qui veulent encourager et favoriser l’estime de soi au quotidien. Il aidera chaque éducateur à communiquer différemment pour gagner en sérénité et en confiance partagées.

L’ouvrage est construit autour de 2 grandes parties, la première plus théorique pour mieux comprendre l’importance de l’estime de soi et la seconde qui offre des outils pour communiquer avec son enfant. Le contenu est formidable et très intéressant mais les Editions Eyrolles nous ont habitué à mieux en terme de présentation qui est un peu tristounette et manque de ludicité et de peps.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Vous avez sûrement entendu parler comme moi du magazine Cocottes sur les réseaux sociaux, j’ai acheté un numéro pour tester, et gros coup de coeur, de ce fait j’ai craqué pour un abonnement ! Un ton qui change, des sujets originaux et dans mes centres d’intérêt, un ton plein d’humour mais aussi de connivence, pas de sélections shopping à 100 000 dollars ou de pub de parfums toutes les 2 pages ! Bref j’ ♥

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

Autre style mais autre coup de cœur, la revue Hors cadre proposée par L’Atelier du poisson soluble. C’est une revue où la BD et l’album jeunesse sont chroniqués par les auteurs eux-mêmes. Dans ce numéro 26, le dossier thématique, consacré ici aux relations ambiguës des images à la musique, est complété de multiples chroniques dessinées originales d’auteurs. Fans de littérature, de BD, de littérature jeunesse vous ne pouvez qu’être conquis ! Pour ma part j’ai particulièrement aimé le papier d’Anna Gavalda mais aussi l’article consacré à Un amour exemplaire  de Daniel Pennac et Florence Cestac.

♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦ ◊ ♦

D’autres lectures d’octobre sont à retrouver chez ma copinet Mathilde !

Les livres avec un « * »

ont été reçus en SP, Merci !

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou les couvertures

Le petit ballon de Charlie (album jeunesse)

31 Oct
Je vous présente aujourd’hui un album jeunesse auto-édité sur le thème des émotions, il est écrit par de Amélie Dieudonné , auteure pour laquelle j’avais eu un coup de cœur lors de la sortie de son roman La chute, cette belle envolée aux Editions L’Harmattan  cf ce billet
 
J’ai beaucoup pensé à cet album ces derniers jours car il me semble être un support idéal en cette période délicate. Lundi les enfants reprendront le chemin de l’école après des vacances particulières, et entendront à nouveau des choses qui peuvent être anxiogènes au sujet des derniers attentats, du reconfinement, du coronavirus ou du nouveau protocole sanitaire. Il nous appartient à nous adultes d’accueillir leurs peurs, leurs émotions, et cet ouvrage sera un excellent préambule pour inviter les enfants à parler et mettre en mots leurs ressentis.
 
 

Présentation :
Charlie adore jouer et lire des histoires.
Il a une grande famille et il aime aussi s’amuser avec ses frères et sœurs. Parfois, comme toutes les petites tortues, Charlie a du chagrin.
Et ce chagrin, il le range dans un petit ballon qu’il a près du cœur avec tous ses autres tracas. Jusqu’à ce que le ballon déborde…
Petite histoire à propos des émotions et de la nécessité de les exprimer et de les écouter.

C’est un titre parfait comme je vous le disais en introduction pour inviter les petits à ne pas garder enfouies au fond d’eux leurs émotions, à les mettre en mots, se les approprier pour éviter qu’elles ne débordent brusquement .
Pour vous parler davantage de ce titre, je vous propose une petit interview de son autrice avec qui j’ai échangé par mail.

Interview :

– Bonjour Amélie, pouvez-vous nous en dire plus sur l’origine de ce projet ?

Je suis psychologue et thérapeute pour enfants et une grande partie de mon travail a tourné autour de la petite enfance et a consisté à leur parler, les écouter. Je suis touchée par le nombre d’enfants qui n’osent pas s’exprimer de peur de déranger leurs parents, leur entourage. Très vite, ils intègrent les codes sociétaux qui donnent peu de place aux émotions. Comme si c’était un signe de faiblesse, de vulnérabilité. Or, si l’enfant ne « décharge » pas, il ne pourra pas avoir d’énergie pour autre chose. Toute sa concentration sera utilisée dans la tentative de refoulement et il ne sera pas « libre » pour s’investir dans une activité ou des apprentissages. L’écoute et la verbalisation sont donc des outils qui permettent à l’enfant ce travail « d’élimination » et de reprise de confiance.
Bref, cela a toujours fait partie de mon métier et de ma vie de réfléchir à la façon de parler aux enfants et d’aborder avec eux des sujets avec lesquels les adultes ont parfois du mal.
Tout cela germait donc en moi et j’aime dessine et bricoler puis j’avais déjà écrit un roman et finalement un jour ça a fait tilt. Ce livre rassemble tout ça.

 

BBB’ Mum : Vous êtes psychologue, avez-vous utilisé ce titre dans une médiation avec les enfants ? Comment l’ont-ils accueilli ?

Amélie Dieudonné : En ce moment-même je n’ai pas de pratique avec des enfants donc je ne l’ai pas utilisé moi-même dans un cadre professionnel mais j’ai eu des retours de collègues psychologues, éducateurs, ou même parents qui l’ont lu à des enfants et, de façon générale, cela leur parle très fort. Les enfants s’identifient rapidement à la petite tortue et à ce qu’elle vit. Ils questionnent les adultes sur ce que vit la tortue ou se mettent à raconter qu’eux aussi parfois il leur arrive des histoires qu’ils rangent dans un ballon pour oublier le chagrin.
C’est un livre qui s’adapte à tous les enfants et cela résonne en eux à des endroits différents selon leur âge ou leur histoire.
Une éducatrice m’a transmis un témoignage très touchant d’un petit garçon qui disait qu’il se sentait comme Charlie, que son ballon était encore plus gros et qu’il avait envie d’écrire ses secrets pour sortir la colère du ballon.
Je pense aussi que c’est un livre qui permet aux adultes d’aborder des sujets parfois plus compliqués, il sert de tiers et c’est rassurant d’avoir ce média à travers lequel passer.


– Charlie est une petite tortue, sa carapace lui est bien utile pour enfouir ses émotions, ce choix de héros s’est-il imposé à vous ?

Oui, c’est venu un peu naturellement. Je n’ai pas trop réfléchi mais l’image du petit Charlie qui enfuit ses émotions était tellement forte dans ma tête que je pense que c’était évident que la tortue le représenterait au mieux. Je crois que j’ai pensé à l’escargot aussi… Bref ces animaux qui peuvent se retirer de l’extérieur, comme les enfants (et les adultes d’ailleurs) le font quand ils refoulent ce qu’ils vivent émotionnellement. Ça nous arrive tous les jours, d’être énervés, tristes, mais de continuer « à faire comme si de rien était » parce qu’il faut assurer au boulot, ne pas craquer devant les autres, etc. Ces croyances sont fort ancrées mais ne pas exprimer ses émotions ne les fait pas disparaitre pour autant. Elles continuent de vivre, de sommeiller, jusqu’à ce que finalement cela sorte… parfois mal, pour « rien », de façon « démesurée » ou sous forme de symptôme du coup.


– Est-il plus facile d’écrire pour les enfants comme avec ce titre que pour les adultes avec « La chute cette belle envolée » ?

La démarche est tout à fait différente. Je ne crois pas que ce soit plus facile parce que le choix des mots est important lorsqu’on s’adresse aux enfants. Parfois on ne s’imagine pas tout ce qu’ils peuvent faire comme liens ou comprendre « entre les lignes ». Donc c’est important de prendre le temps de réfléchir au message à transmettre et à la meilleure formulation possible. Il y une forme de « responsabilité » différente que pour un livre adressé aux adultes.


– Pouvez-vous nous en dire plus sur le choix des illustrations ? Pourquoi ce choix du collage, et ce choix de personnages crayonnés en noir et blanc évoluant dans un univers en couleur et très boisé ?

Pour être honnête, au départ l’idée est venue du fait que je ne sais pas dessiner ! Je me débrouille pour faire quelques dessins qui tiennent la route mais je n’avais pas les compétences pour illustrer l’ensemble du décor. Et finalement, je n’ai pas essayé de m’améliorer parce que j’ai eu cette idée de mettre en scène les personnages dans ce décor en bois et je pense qu’elle est intéressante parce qu’elle permet un grand espace de « projections ». Le fait que les personnages soient sobres permet plus facilement aux enfants de s’identifier. Certains enfants ont parfois envie de les colorier, de leur rajouter des accessoires pour qu’ils leur ressemblent. Et du coup, cela les renvoie à eux et leur rapport à leurs émotions.


– Comment se procurer ce titre ?
On peut le commander sur internet  (ICI ). Je cherchais à publier de façon éthique et « Le Livre en papier » travaille en Belgique, sur du papier recyclé, etc  et cela m’a parlé.

 

Merci à Amélie Dieudonné
♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Sélection Littérature Jeunesse Halloween 2020- Partie 2/2

30 Oct

Après vous avoir proposé hier des albums et cahiers d’activités, voici aujourd’hui une sélection de romans jeunesse pour se mettre dans l’ambiance d’Halloween.  Frissonnons, rions, tremblons, évadons nous grâce à ces formidables lectures !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Département des Kauchemars  (tome1) de Yves Abours aux Editions Nathan : Nico Roupillon, 10 ans, n’a jamais fait de cauchemars. Or, selon l’article n°1 du Code kauchemardesque,  » tout enfant doit avoir fait au moins cent cauchemars avant ses 11 ans, sous peine d’être privé de lit ad vitam aeternam « . Ses parents n’ont pas le choix : ils doivent l’envoyer en stage au Studio 66 – Département des Kauchemars, dirigé par l’effrayant Nimonde Berzard…

Un roman plein d’humour des éditions Nathan, accessible dès 8 ans (il fait mois de 100 pages). Outre l’originalité du scénario (et des noms des personnages fantastiques) c’est aussi un excellent support pour dédramatiser cauchemars et en rire !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Hôtel des frissons – Bon sang ! (tome 08) de Vincent Villeminot aux Editions Nathan : Un nouveau client vient d’arriver à l’hôtel, et il est très très suspect ! Il garde ses rideaux fermés la journée, ne sort qu’à la nuit tombée, et déteste la soupe à l’ail… Margot et Tristan en sont persuadés, il s’agit d’un vampire ! Attention, ça va saigner…

Je vous ai déjà présenté cette série ayant pour décor un hôtel lugubre et inquiétant, à chaque tome, un « client » bien particulier est à découvrir. Voici déjà le tome 8, pour cette série « frissons » mêlant angoisse et d’humour. Graphiquement les ouvrages sont très sympas évoluant en tricolore noir/blanc et vert pétant. Les ouvrages de cette série sont assez faciles d’accès et courts (un peu moins de 80 pages) ce qui les rend attractifs pour les « petits » lecteurs parfois effrayer par la densité d’un ouvrage.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


La Forêt ensorcelée de Margot Aguerre et Sarah Feruglio chez Mage Editions : Léo et Elliot, deux jeunes garçons admis dans la compagnie des Louveteaux, passent le pire été de leur vie ! Alors qu’ils tentent d’échapper à une bagarre, ils se perdent dans la Forêt Ensorcelée où ils vont faire des rencontres inattendues et parfois même effrayantes.

Mage Editions est une jeune maison d’éditions dont le  catalogue est constitué de contes et de romans sur thème de l’imaginaire. J’apprécie énormément en tant qu’enseignante spécialisée leur volonté d’être accessible pour tous les enfants y compris les dys, puisque ce court roman fantastique est publié avec une police adaptée (opendys). Le textes est parfait pour une lecture d’Halloween !

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Vlad, le pire vampire du monde : Un cousin formidiable : Fais-moi peur ! de Anna Wilson et Kathryn Durst aux Editions Talents Hauts :

Vlad est aux cent coups : son cousin Lupus est venu de Transylvanie pour l’aider à devenir un parfait vampire. Lupus sait parfaitement voler et se transforme en chauve-souris en un clin d’œil, mais il est très agaçant ! Comme son corbeau Griffon, qui ne le quitte jamais. Très vite, Lupus parvient à suivre Vlad à l’école des humains, et se met tous ses camarades dans la poche, au grand désespoir de Vlad… Heureusement, les auditions pour le spectacle de l’école mettront au jour les véritables talents et les vrais amis.

Sorti il y a quelques jours en librairie voici le 3ème épisode d’une excellente série jeunesse (4 tomes au total).  On ne peut que tomber sous le charme de Vlad à l’humour désopilant ! Derrière l’histoire drôle, légère et fantastique, la série aborde aussi des thèmes forts et plus sérieux comme l’entraide, la valeur de l’amitié, les attentes des parents ou de la société… Petit bonus qui j’en sûre fascinera vos enfants autant que mon loulou de 8 ans, la couverture est phosphorescente ! De quoi rajouter un peu plus de magie à Halloween ! Enorme coup de cœur ! ♥

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


Des dieux et des boulettes – La fin des haricots – (Tome 4) de Maz Evans aux Editions Nathan : Alors que la guerre entre les dieux et les démons est imminente, rien ne va plus dans la vie d’Elliot : sa mère vient de mourir et le garçon est prêt à tout pour la faire revenir. Pour cela, il passe un marché avec le démon Thanatos et échange la vie de sa mère contre les pierres du Chaos. Mais ce geste va mettre en danger l’avenir de l’humanité – et de tous ceux qui lui sont chers. Elliot va devoir faire face à ses peurs et à ses choix. Il pourra cependant toujours compter sur l’aide d’une déesse ayant perdu ses pouvoirs et d’une bande de dieux maladroits !

C’est le dernier tome de la série et on peut dire qu’elle se conclut de façon magistrale avec humour et émotion ! Elle s’adresse plutôt à des bons lecteurs de plus de 9 ans, qui ont envie de découvrir ou redécouvrir la mythologie mais aussi de la dépoussiérer en la confrontant à un jeune héros d’aujourd’hui.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦


L’attrape-malheur, Tome 1 : Entre la meule et les couteaux de Fabrice Hadjadj aux Editions La Joie de Lire : Jakob Traum est un garçon comme les autres, et pourtant… Il est doté d’un étrange pouvoir qui peut le rendre invincible comme extrêmement vulnérable. Forcé de quitter son village natal, il part sur les routes avec un groupe de forains. Alors qu’une guerre éclate entre l’empereur Altemore et Ragar le rebelle, le don du jeune homme éveille l’intérêt des deux clans et, avec eux, celui d’un inquiétant individu au visage dissimulé par une sombre capuche.

Pour la première fois, l’écrivain de renom Fabrice Hadjadj prend la plume à l’attention de la jeunesse. Entre Tolkien et J.K. Rowling, il nous plonge dans une trilogie haletante, au cœur d’un univers fantastique que sublime le coup de crayon pénétrant de l’illustrateur, Tom Tirabosco. 

Ce premier tome fantastique d’une trilogie (à proposer aux adolescents à partir de 12 ans) est particulièrement addictif. L’histoire vous prend aux tripes et questionne aussi, quelles sont les limites entre le mal et le bien, comment grandir en période de guerre, l’amour filial est-il vraiment inconditionnel ?  Ce roman initiatique est en lice pour le Prix Vendredi, prix de littérature adolescente.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

Merci aux Editions La Joie de Lire, Talents Hauts,

Nathan et Mage Editions

Pour vous procurer ces ouvrages

un clic sur les titres ou visuels

%d blogueurs aiment cette page :